Saturday, November 17, 2007

LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Les prélats et les prêtres s’opposeront toujours à l’affranchissement intégral de l’être humain. En Orient, cet affranchissement se nomme bodhi, "éveil".
Parce que viscéralement hostiles à la véritable libération, les hiérarques religieux sont depuis toujours les complices des pires formes d’exploitation des peuples : hier l’esclavage et la ferrade, aujourd’hui la servitude financière et le code-barres. Les prélats haïssent les hommes et les femmes qui se libèrent des croyances, refusent d’entretenir le clergé et rejettent la dictature de l’économie.
Les curés, qui ont un lourd passif historique et des églises vides, cèdent du terrain aux gourous orientaux. Ces derniers participent avec enthousiasme à la lucrative soumission des masses laborieuses. Les lamas ont le vent en poupe. En fait, le lamaïsme, c’est le nouvel ordre mondial sans les G.I.. Certaines techniques de contrôle mental sont aussi efficaces que les balles des fusils M16 pour neutraliser les individus. La méditation est l’arme redoutable de certains autocrates rinpochés. (Les dangers de la méditation et les critiques de Xun Ji à l'égard de la nouvelle religion qui s'implantait en Chine.)

Quand le dalaï-lama est reçu par Bush, l’exécuteur des basses œuvres du nouvel ordre mondial, on peut subodorer l’existence d’un courant luciférien oriental. La dictature des lamas et le Vajrayana magique fascinaient les dignitaires du 3ème Reich. L’actuel dalaï-lama n’a jamais caché sa sympathie pour le nazi Heinrich Harrer et le gourou criminel Shoko Asahara qui voulait soumettre le Japon à sa dictature religieuse. La rencontre de Bush et du dalaï-lama évoque une alchimie ténébreuse et un ésotérisme politique inquiétant. (Il est prouvé que Prescott Bush finançait les nazis.)


C’est la consternation, de singulières rumeurs circulent dans un milieu ésotérique informé, très informé. On prétend que la véritable entité qui habite le dalaï-lama n’est pas Avalokiteshvara, le Bodhisattva de la compassion. La véritable identité du dalaï-lama est KULIKA-AKILU, c'est un nom charmant.

L’ESPOIR
Heureusement, des forces vives s’opposent au plan des maîtres du monde. Des neg’marrons, esclaves ayant brisé leurs chaînes, prennent le maquis. Parviendront-ils à réaliser le beau rêve libertaire ?

1 comment:

  1. Je peine à croire qu’un être sensé puisse accorder beaucoup de crédit à toutes ces théories du complot...luciférien. Cela a le goût d’un mauvais film gothique.
    Une vidéo par ci, un copier-coller par là… et le pauvre Dalaï se retrouve coincé entre Hitler et le Diable…et la plupart des apprentis bouddhistes empêtrés dans la jeunesse hitlérienne ou dans les bas fonds des manipulations sectaires.
    Je sais que le monde est loin d’être ce qu’il parait, mais c’est aussi la raison pour laquelle je préfère toujours garder une distance devant de tels propos. Par expérience, je sais aussi que des redresseurs de tords (même affichés bouddhistes) peuvent cacher des chasseurs de sorcières qui ne dénoncent généralement que les visions créées par leur propre mental.
    Encore quelques séries de 8 heures de zazen, et tout devrait bientôt rentrer dans l’ordre… avec un égo tout rond, tout chaud. Je commence tout de suite ;-)

    ReplyDelete

Les commentaires sont momentanément désactivés.

Note: Only a member of this blog may post a comment.