Tuesday, June 10, 2008

La spiritualité

Le lamaïsme séduit la spiritualité occidentale mais il se comporte comme un vilain maquereau. Manipulateur de la naïve rêveuse, il inculque subrepticement une mentalité de caste dans son esprit de plus en plus embrumé. La voilà, soumise et décervelée, se prosternant au pied d’un gigolo enrobé de rouge comme un berlingot de foire.

Le lama ricane continuellement. Matthieu R. explique aux médias la raison de cette curieuse hilarité : "les saints retrouvant l’innocence divine sont dans la joie divine comme un divin enfant…" Arrête ton boniment fesse-mathieu de véracité ! Berlingot rinpoché se bidonne de voir autant de crétineries. Lui et ses compères sont parvenus à inculquer le féodalisme le plus archaïque à des personnes éduquées selon des valeurs démocratiques, c’est ubuesque. Pire, les adorateurs prosternés ont sacrifié leur raison sur l’autel de la magie tantrique. Ils vouent maintenant des cultes à des entités grimaçantes, sanguinaires et en rut.

L’ultime avanie est dans la coulisse où les vrais maîtres encagoulés tirent les ficelles. Les cagoules dissimulent des faciès inhumains. D’obscurs rites enferment les adeptes du spiritualisme contemporain dans des enclos comme des bestiaux. Un cheptel qui alimente ces prédateurs avides de l’énergie de tous les pauvres naïfs qui se font piéger par les gourous.

Les Berlingots rinpochés aux paroles sirupeuses servent la cause ténébreuse qui est derrière l’empire mondial et le spiritualisme moderne.

Les rares candidats à la libération doivent se défendre contre l’ordre social qui instaure un mode de vie aliénant et anormal. Toutefois, l’agression de la fausses spiritualité est beaucoup plus redoutable. Elle peut occasionner de sérieux dommages dans le psychisme.

Le lamaïsme avec ses bidules habiles participe au spiritualisme mercantile. Les bricolages psycho-spirituels en vente sur les marchés de la spiritualité sont des arnaques. On perd son temps et son argent dans des retraites et des séminaires de pacotilles. Il est beaucoup plus raisonnable de consacrer son énergie au développement de réseaux de solidarité en marge de l’organisation économique officielle, dont les dérapages pourraient générer de nouvelles formes d’aliénation.

Des bouddhistes chinois ne vendaient pas de méthodes méditatives, d'initiations et de recettes occultes.

Chen-houei du Ho-tsö fut interrogé :

Qu’est-ce que la concentration de dhyâna dans le Grand Véhicule ?

La concentration de dhyâna dans le Grand Véhicule consiste à ne pas se livrer aux exercices spirituels, [à ne pas regarder son esprit], à ne pas regarder la pureté, à ne pas contempler la vacuité, à ne pas fixer son esprit, à ne pas le purifier, à ne pas regarder au loin, à ne pas regarder auprès. Elle consiste en absence de toute direction, en non humiliation, en absence de peur, en absence de distinctions. Elle consiste à ne pas plonger dans la vacuité et à ne pas demeurer dans la quiétude. Elle consiste en non production de toutes les particularités, qui sont erreur.

Pourquoi ne pas se livrer aux exercices spirituels ?

Les exercices spirituels relèvent de l’être et l’être est production et destruction. Absence d’exercices et d’esprit sont absence de production et absence de destruction.

Pourquoi ne pas regarder son esprit ?

Tout regard est erreur. Dans l’absence d’erreur, on ne regarde plus rien.

Pourquoi ne pas regarder la pureté ?

Dans l’absence [absolue] de souillure, il y a aussi absence de pureté. La pureté est encore une particularité (nimitta). Voilà pourquoi on ne regarde pas la pureté.

Pourquoi ne pas fixer son esprit ?

Fixer son esprit, c’est avoir recours à un procédé. Voilà pourquoi on ne fixe pas son esprit. L’esprit [d’absolu] est absence de localisation.

" Entretiens du maître de dhyâna Chen-houei du Ho-tsö (668-760) " Jacques Gernet, Ecole Française d’Extrême-Orient.

Photo :
- Un lama s’époumone dans sa flûte fabriquée dans un fémur humain.





Un « yogipathe » occidental utilise la sinistre flûte tantrique confectionnée dans un fémur. Il n’a certainement pas conscience de participer au commerce illégal d’ossements humains qui se développe en Asie à cause de la mode lamaïste :


No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.