Thursday, February 05, 2009

MATTHIEU RICARD un lama de laboratoire heureux




Depuis les travaux du professeur Rhine et son premier laboratoire de parapsychologie à l’université de Duke, en Caroline du Nord, de nombreux scientifiques se sont intéressés à la méditation et à la parapsychologie. Il est certain que les services secrets ont commandité des recherches sur les facultés extrasensorielles et le contrôle de l’esprit.

Le paranormal était aussi étudié par des savants soviétiques en dépit du matérialisme dialectique marxiste-léniniste de l’URSS.


Arthur Koestler rapporte une expérience russe décrite par le professeur Naumov à la conférence de Moscou sur la parapsychologie technologique en juin 1968. « On plaça à bord d’un sous-marin une portée de jeunes lapins. La mère resta dans le laboratoire, reliée à un électro-encéphalographe qui enregistrait ses ondes télépathiques. A certains moments convenus d’avance, on tuait l’un après l’autre les jeunes lapins enfermés dans le sous-marin en plongée. Selon le rapport relatant l’expérience, l’électro-encéphalogramme indiqua des troubles très violents dans l’activité mentale de la mère au moment précis de chaque meurtre. Il est impossible d’obtenir davantage de détails sur cette expérience ; selon la rumeur, il s’agirait de secrets d’Etat. Une chose est sûre, en tout cas : il est impossible d’emmener une portée de lapins dans un sous-marin sans autorisation officielle. » Arthur Koestler, « Face au néant », Calmann-Levy, 1975.

La confusion du psychique et du spirituel est habilement entretenue par la contre-initiation. La véritable initiation est symbolisée par une «navigation» à travers l’Océan qui représente le domaine psychique ; océan qu’il s’agit de traverser en évitant tous ses périls et tous ses mirages. L’expérience méditative nous plonge dans l’océan des influences psychiques. Curieusement, les dangers d’une telle expérience sont totalement occultés de nos jours. On tait volontairement les nombreuse mises en garde habituelles des sciences méditatives traditionnelles.

http://bouddhanar.blogspot.com/2007/02/les-dangers-de-la-meditation.html

Les pratiques méditatives en vogue se font sans le moindre rempart protecteur. Les conséquences peuvent être tragiques et un film comme « Cortex Control » n’est peut-être pas une simple fiction :

http://www.dailymotion.com/related/x54zev_cortex-control-5_shortfilms/video/x54wrp_cortex-control-1_shortfilms

http://www.dailymotion.com/video/x54xar_cortex-control-2_tech

http://www.dailymotion.com/video/x54xuv_cortex-control-3_tech


http://www.dailymotion.com/relevance/search/CORTEX%2BCONTROL%2B4/video/x54yss_cortex-control-4_shortfilms

http://www.dailymotion.com/relevance/search/CORTEX%2BCONTROL%2B5/video/x54zev_cortex-control-5_shortfilms






***

Kouchner est très à l’aise entre deux gourous tibétains incarnant l’ancien Tibet, celui de la dictature lamaïste et du servage.
Le livre de Pierre Péan «Le monde selon K» n’est pas une révélation. Il y a quelques années, Bernard Kouchner avait dédouané le groupe Total qui profitait du servage instauré en Birmanie par la junte au pouvoir. A l’époque, Le Nouvel Observateur avait titré : " Kouchner fait écran Total sur le travail forcé en Birmanie. "
http://www.voltairenet.org/article11564.html

Bernard Kouchner, acquis aux thèses des néoconservateurs américains, serait, en fait, un va-t'en guerre à l’instar des combattants du Shambhala désireux d’en découdre avec l’Islam. Les initiés de Kalachakra, dont le grand hiérophante est le Dalaï-lama, se préparent à une guerre sainte : "Le Seigneur des larmes à la roue sera assisté d’êtres surnaturels qui combattront à ses côtés. Au moyen d’armes puissantes inconnues, décrites comme des harpons et des roues célestes, il écrasera les hordes de " barbares ", les Mleccha." "Tantra de Kalachakra", texte intégral traduit du sanskrit par Sofia Stril-Rever.
Voir aussi : http://www.trimondi.de/Kalachakra/dec.fr..htm

No comments:

Post a Comment

Les commentaires sont momentanément désactivés.

Note: Only a member of this blog may post a comment.