Wednesday, May 27, 2009

Argent & spiritualité

"L'Eglise de Scientologie est une secte fondée en 1954 par Lafayette Ron Hubbard (1911-1986), auteur de roman de science-fiction et obsédé par l'envie de faire fortune." La motivation de Ron Hubbard prend le contre-pied de l’attitude du spiritualiste d’autrefois indifférent à la richesse. L’injonction christique "Vends tout ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux ; puis viens, suis-moi" (Mt 19, 21), correspond au comportement de chaque hindou durant la troisième période de sa vie, la retraite dans la forêt (Vana-Prastha).

"Quand le maître de maison remarque des rides sur son front et voit ses cheveux devenir grisonnants, lorsque son fils a un fils, il doit se retirer dans la forêt."
"Il renonce à tout ce qu’il possède et à se nourrir des produits du travail des champs. Il laisse sa femme sous la garde de ses fils ou la prend avec lui et part pour la forêt." (Manu, 6.2-3.)
"Là, il doit s’employer à l’étude, être maître de lui, être bienveillant envers toutes les créatures, méditer, être charitable, ne pas accepter de présents, être bon pour tous." (Manu, 6.26)

Durant la quatrième époque de leur vie, les hindous adoptent les règles du sannyâsa, c'est une forme de renoncement plus radicale.

De nos jours, les prétendus spiritualistes sont presque tous des businessmen sans scrupules. Des politiciens aux boutiquiers, en passant par les gourous, l’art de la filouterie est très répandu. Il y a peut-être moins de véritables victimes que d’aigrefins ratés.

Dans le Languedoc, la fièvre de l’argent facile avait généré une multiplication de sectes financières pyramidales. Durant deux années, 2007 et 2008, des "cercles d’abondance", voués au seul culte de l’argent, ne cessaient de proliférer. Chacun cherchait à extorquer l’argent de son entourage, relations, amis, parents. De nombreuses personnes et de bons pères de famille endossaient sans la moindre honte l’habit du bonimenteur. On s’empressait d’embobiner le plus de personnes possible avant l’intervention des autorités et l’arrêt du système. Dans ce genre d’escroquerie, un nombre considérable d’apprentis prédateurs, tous ceux qui ne se trouvent pas au sommet de la pyramide, restent toujours sur le carreau. Les innombrables perdants ne sont que les victimes de leur propre avidité.

Ce qui détermine une personne à suivre une méthode supposée spirituelle est souvent la recherche de la réussite, la maîtrise de la vie, l’appât du lucre... Celui qui se proclame "maître" d’une technique occulte ou de développement personnel a souvent payé son initiation de pacotille plusieurs milliers d’euros. Il s'emploiera toujours à rentabiliser son investissement en dupant les autres.

Le fric est omniprésent. De nombreux "spiritualistes" sont persuadés que l’argent permet de devenir un maître spirituel. Les adeptes du tantrisme n’ont pas oublié le petit gourou chauve et barbu, Bhagwan Shree Rajneesh, alias Osho, le sannyâsin (renonçant) tantrique le plus riche de son temps. Il était adulé par une myriade de belles shakti anglo-saxonnes et possédait 91 Rolls Royce. Le sannyâsa d’Osho, c’était à mourir de rire. D’ailleurs Osho est mort prématurément à l’âge de 58 ans probablement d’une crise d’hilarité quand un crétin lui a offert sa dernière Rolls Royce. En France, le journal Libération avait titré "Dieu est mort !". Presque vingt ans après le décès du gourou, la secte fait toujours des affaires dans le business spirituel.


En Inde et au Népal, des centres "initiatiques", des lupanars tantriques pour bourgeois bohèmes, proposent de former les candidats gourous. De retour en Occident, diplôme d’"initié queutard" dûment payé, ils créent des officines tantriques et se livrent à l’art de la filouterie spiritualiste.

Le "Kalki Purâna", ce texte mentionne les divers signes de la déchéance et le culte de l’argent des hommes du Kali Yuga :
32.) Ils considèrent la richesse comme le seul signe de l’intégrité
34.) Deviennent des exploiteurs…

Un autre livre hindou, le "Lingä Purâna", contient de nombreuses caractéristiques annonciatrices de la fin du cycle, du Kali Yuga. La recherche de la richesse est aussi dénoncée : "Les hommes ne chercheront qu’à gagner de l’argent, les plus riches détiendront le pouvoir".


Vidéo :
Osho Humaniversity - School for Masters



Le "maître" spirituel ne doit surtout pas oublier sa carte bancaire
http://www.humaniversityshop.nl/


2 comments:

  1. "There's no bu$ine$$ like $piritual bu$ine$$..."

    "$piritual bu$ine$$ : dirty bu$ine$$"

    ReplyDelete
  2. comme dirait coluche tant qu'il y en a pour en acheter on peut pas leur en vouloir d'en vendre.

    Votre blog est très bien fait.

    je me permet de vous présenter notre jeune forum:

    [url=http://www.cercle-histoire-et-spiritualite.net/le.forum/index.php]cercle histoire et spiritualité[/url]

    Vous êtes le bienvenu.

    ReplyDelete

Les commentaires sont momentanément désactivés.

Note: Only a member of this blog may post a comment.