Friday, May 01, 2009

L’Evangile de la prospérité

Les Anglo-saxons sont particulièrement doués pour altérer les traditions spirituelles.

Un néo-bouddhisme frelaté et un christianisme à rebours préparent-ils la venue du Christ-Maitreya ? En attendant le "sauveur", l’évangile de la prospérité, une autre bâtardise américaine, anathématise les miséreux et toutes les victimes du nouveau féodalisme international. Dans des assemblées évangéliques de plus en plus nombreuses, des prédicateurs hystériques hurlent : "Dieu vous veut riche, très riche !". Les prêcheurs s’indignent contre la misère. Mais ce n’est pas pour dénoncer l’iniquité d’un système économique qui fait la part belle aux exploiteurs. Au contraire, ils accablent les millions de victimes de la crise en martelant : "La pauvreté, la maladie, l’épreuve proviennent du péché ou de Satan !".

L’évangile de la prospérité arrive à point nommé. Son expansion permet d’étouffer les voix des croyants devant le scandale de la nouvelle misère. Les campements d’indigents n’offusquent pas cette sorte de chrétiens. Convaincus par de riches pasteurs, qui n’hésitent pas à triturer les textes bibliques, ces chrétiens ne sont soucieux que de plaire à Yahvé-Mammon et de recevoir ses somptueuses bénédictions.

Dès 1923, le pasteur E.W. Kenyon (1867-1948) se lança dans la promotion d’un nouveau christianisme. C’est lui le véritable père du mouvement qui se réclame de l’évangile de la prospérité.

Selon le pasteur Simon Mvondo, doyen de la Faculté de Théologie Biblique du Cameroun à Yaoundé :


Cet évangile se caractérise de deux manières. D’un côté, le chrétien doit posséder des richesses financières et matérielles qui sont, au dire des défenseurs de cet évangile, un signe de la bénédiction de Dieu. Ainsi, un chrétien qui manque d’argent ou de biens matériels est considéré comme placé sous la malédiction de Dieu. Les adeptes de cet évangile recherchent des postes à grande responsabilité dans les lieux de service. Celui qui n’accède pas à ces postes à responsabilité n’est pas content de son sort. Alors il doit consulter son pasteur, son apôtre ou son prophète pour faire confession de péchés qui se cacheraient dans sa vie et adresser des prières à Dieu.

D’un autre côté, le chrétien doit être en bonne santé et ne pas souffrir de persécution ou de quelque problème que ce soit. D’où les prières de guérison et de délivrance organisées publiquement à même les carrefours des routes de nos villes et villages. Chaque difficulté dans la vie du chrétien est perçue comme un mauvais sort ou un démon lancé par notre adversaire le diable. Le chrétien doit donc ainsi se soumettre à la cure d’âme de ces leaders qui ont le prétendu don de guérison, de miracle ou de prophétie.

Le mouvement a gagné l'Europe, l'Afrique et beaucoup d'autres endroits. Des chrétiens qualifient l’évangile de la prospérité de "semence pourrie qui est prêchée par des bergers avides". Ils ont réalisé cette vidéo :





La vidéo montre le pasteur Creflo Dollar. "Creflo Dollar, le bien nommé, mène un train de vie princier. Il ne se déplace qu’en Rolls-Royce et en jet privé et est souvent accompagné de gardes du corps." Lire la suite :
http://www.humanite.fr/2004-02-07_International_-Etats-Unis-L-Evangile-de-la-prosperite

Les conséquences de la dépression mondiale créent des millions de parias. Des villes de tentes se développent aux USA.
Voir la vidéo :
http://www.youtube.com/watch?v=_F94f_Ycsjs

Un site en anglais :
http://www.knx1070.com/-Tent-City--Rapidly-Growing-in-Sacramento/3975097

***

Depuis seulement quelques heures, un intéressant documentaire au sujet de l’alchimie est sur le WEB francophone. Un intervenant mentionne l’existence d’un courant philosophico-alchimique, le rosicrucianisme. Il y a un rosicrucianisme international, remanié aux Etats-Unis, de nature contre-initiatique à l’instar des loges fréquentées par des ambitieux sans moralité. Néanmoins, les travaux de certains alchimistes solitaires méritent d’être mieux compris.
Voir le documentaire :
http://bouddhanar-9.blogspot.com/2009/05/alchimie.html



No comments:

Post a Comment

Les commentaires sont momentanément désactivés.

Note: Only a member of this blog may post a comment.