Tuesday, June 23, 2009

Islam méconnu


Les Français ont le Bonaparte qu’ils méritent. Napoléon Bonaparte a trahit la révolution française, mais il gagnait des batailles...

Le journaliste Alain Duhamel dit au sujet du bonapartisme de Sarkozy : "Concentration du pouvoir, personnalisation du pouvoir, stratégie du mouvement, réformes tous azimuts, réactivité. Disons qu'il manque une petite chose : ce sont les victoires. Et les victoires, ce serait soit le recul du chômage, soit le financement des déficits, et là, disons que le soleil d'Austerlitz ne s'élève pas encore."

Général sans victoire, César sans génie, la magnificence de Versailles n’efface pas le tas de fumier sur lequel chante le coq hongrois. Les discours vides du roi des conservateurs français ne sont pas dignes d’une grande nation. Le fumier du sarkozysme dégage l’odeur nauséabonde des fermentations cérébrales de la petite bourgeoisie française. La suffisance, l’égoïsme, l’ethnocentrisme, le cynisme puent !

Quand on connaît l’électorat du coq hongrois, quand on sait que son 18 brumaire était un minable hold up électoral (le détournement des voix du Front National), sa dénonciation du voile intégral a immédiatement une résonance islamophobe chez des Dupont Lajoie toujours prompts à la ratonnade virtuelle ou réelle.

En France, l’image de l’islam est tronquée. Par exemple, on ignore que cette religion est moins intolérante que le christianisme ou le bouddhisme à l’égard de la sexualité.

Le docteur Dalil Boubaker, recteur de la grande mosquée de Paris, a préfacé un livre intitulé "La médecine du Prophète". Il écrit : "Le chapitre consacré à l’éthique sexuelle, à la thérapeutique et à la prévention des maladies prend aujourd’hui une résonance et une actualité particulière. Le bon sens n’est jamais pris en défaut dans toutes les sentences prophétiques où la réflexion s’inspire de principes vrais."

La médecine du prophète, extraits du paragraphe quatrième :

"La cohabitation sexuelle était dans les habitudes et les principes de vie des envoyés ou messies." […]

"Le coït, s’il ne dépasse pas dans l’usage les règles de la modération, revivifie la chaleur naturelle, réjouit, dispose à prendre de la nourriture, dissipe les tristes pensées, les préoccupations mélancoliques, moroses, sombres. Plus d’une fois, la continence a amené des maladies. Le coït est donc une des causes conservatrices de la santé. Mais le coït immodéré engendre les tremblements, les paralysies, épuise les forces, affaiblit la vue." […]

"Un appelé Abou-Râfi rapporte ceci : "Un jour j’étais chez notre saint Prophète ; j’étais assis ; et voilà qu’il se passa la main sur la tête et dit : "Faites usage du maître cosmétique colorant : le henné ; le henné raffermit la peau, stimule le coït ". "Teignez-vous avec le henné, a dit Anas ; il rajeunit, il embellit, il pousse à la copulation". Couper les poils excite aussi les désirs sensuels." […]

"Le Prophète a dit : "Ce que j’aime dans votre monde, ce sont les femmes et les parfums ; puis, je vais rafraîchir mes yeux et ma pensée par la prière ; les parfums sont les aliments qui réveillent l’esprit, et l’esprit est la monture ou dromadaire coureur des forces de l’homme. Rien, rien n’est meilleur, n’est plus salutaire que les parfums après la copulation."

La communauté musulmane est la deuxième communauté religieuse de France avec plus de six millions de personnes. Le nombre de femmes qui portent le voile intégral (niqab) reste très marginal. La crise politique de l’Iran pourrait expliquer la nouvelle campagne de stigmatisation de l’Islam. La France, la voix de son maître(1), aboie beaucoup après les mollahs ces derniers temps...

Quoi qu’il en soit, ceux qui ont besoin d’une croyance devraient s’enquérir de la tradition originelle de leur religion. De nos jours, les traditions religieuses sont dénaturées. Le véritable sens des textes est peu connu (2). Abd al-Muttalib rapporte ces propos du Prophète : "Viendra un temps où les gens liront le Coran pour demander aussitôt après l’avoir lu :
- Y a-t-il quelqu’un qui lit mieux que moi ? Y a-t-il quelqu’un de plus savant que moi ?"


(1) L'empire anglo-américain.

(2) Par exemple, la lecture de l’œuvre de Henry Corbin permet d’avoir une idée de la véritable dimension philosophique et métaphysique de l’Islam.

No comments:

Post a Comment

Les commentaires sont momentanément désactivés.

Note: Only a member of this blog may post a comment.