Wednesday, June 30, 2010

L'islamisation de la France


Curieusement, alors que des armées majoritairement judéo-chrétiennes occupent plusieurs pays musulmans et se préparent à attaquer l’Iran, on parle beaucoup de l’islamisation de la France.

En réalité, des intérêts judéo-chrétiens ne reculent pas devant la guerre pour soumettre des pays de culture musulmane dotés d’importantes ressources naturelles. Méfions nous des rumeurs et des médias, car en temps de guerre il y a une propension à la mythomanie.

C’est un fait, la société occidentale est livrée à la barbarie économique depuis que les politiciens soutiennent un capitalisme mondialisé, incontrôlable et destructeur. Chaque jour, nous constatons les liaisons dangereuses des politiciens avec les puissances de l’argent.

En France, le système Sarkozy bat son plein sans vergogne. Du Fouquet's à « Air Sarko », un avion de 180 millions d’euros, Nicolas Sarkozy ne dissimule pas son goût du lucre. Pour rester au pouvoir malgré ce travers que la morale réprouve, il a recours à des techniques de manipulation bien connues. Par exemple, réveiller les vieux démons de la peur et de la haine est l’un des moyens utilisés par tous les chefs de gangs politiques.

Les exploiteurs savent parfaitement diviser les exploités. C’est de cette façon qu’une poignée de prédateurs arrive à contrôler des millions de personnes. Le « péril islamique » fait partie de la stratégie des profiteurs du système.

La peur de l’islamisation de la France et les problèmes que pose l’immigration sont habilement orchestrés par les puissants afin de détruire le tissu social français, de créer un sous-prolétariat taillable et corvéable à merci, de développer la délinquance, de désigner à la vindicte populaire des ennemis de l’intérieur, notamment la fantasmatique cinquième colonne d’un futur Califat d’Europe... La légitime vindicte du peuple des contribuables est-elle de cette façon adroitement détournée de la véritable cible : les riches exploiteurs et leurs complices les politiciens parasites ? Bien entendu, on ne peut nier le rôle des islamistes persuadés d’être missionnés par Dieu pour imposer leur théocratie. Mais ces fanatiques minoritaires ne sont que des imbéciles utiles. Les véritables maîtres du jeu, les seigneurs du nouveau féodalisme international ne sont pas issus du monde islamique, ils se trouvent à Londres, à Washington et dans d’autres capitales comme Paris, Bruxelles, Berlin, Tel-Aviv…

Le sarkozisme ne fait rien pour lutter contre le chômage des jeunes, et il n’est pas franchement avenant à l’égard de la jeunesse française issue de l’immigration musulmane. La ghettoïsation, le chômage et la pauvreté caractérisent cette population. De plus, les valeurs modernes sont fondées sur le culte de l’argent et le mépris du « loser ». Tous ces élément contribuent à générer dans de nombreuses cités une économie souterraine et les gains faciles de la drogue et de toutes sortes de trafics. Des jeunes, condamnés au chômage ou au RSA à vie comme leurs parents, s’organisent donc en bandes et parviennent à contrôler des territoires, n’hésitant pas à brûler des commissariats gênants. D’ailleurs, la police de proximité, qui pouvait déranger les délinquants, ne fut-elle pas supprimée par Sarkozy quand il était ministre de l’Intérieur ?

La barbarie capitaliste doit se dissimuler. Elle crée donc un écran de fumée avec la peur du terrorisme et de la délinquance. La délinquance est provoquée en grande partie par un chômage endémique. Depuis quarante ans, le capitalisme utilise la précarité, la paupérisation et la criminalité pour contrôler les populations. Dernièrement, le lamentable débat autour de l’identité nationale a démontré qu’un objectif prioritaire du gouvernement est de semer la zizanie et d’attiser des ressentiments au sein de la population pour mieux la dominer.

La prétendue islamisation de la France est beaucoup moins virulente que la propagation du bouddhisme. Six millions de musulmans disposent de deux mille mosquées réparties sur le territoire français. Or, les bouddhistes ont proportionnellement QUARANTE fois plus de lieux de culte que les musulmans. En effet, Il y a une mosquée pour trois mille croyants et un centre bouddhiste pour 75 pratiquants. En France, le nombre de bouddhistes d’obédience lamaïste est estimé à quinze mille personnes réparties dans deux cents centres d’enseignement du dharma, selon le site http://bouddhisminfo.voila.net/france.htm

Si les musulmans avaient les mêmes possibilités financières que les bouddhistes, le même modèle de d’expansion qu’eux et une véritable volonté de prosélytisme religieux, la France compterait 80 000 mosquées au lieu de seulement 2000…


***
Une psychiatrie spirituelle : défi ou hérésie ?

No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.