Friday, June 11, 2010

Mondial 2010


L’ONDE IMMONDE DU MONDIAL
Par Joël Labruyère

« Taper dans la tête du danois » était un jeu en faveur chez les enfants anglais qui s'amusaient à shooter dans les crânes des danois abandonnés sur les champs de bataille. On prétend que ce jeu de balle vient de Chine, ce qui laisse entrevoir une réminiscence atlante.

Le moderne football a été élaboré vers 1850 par une loge de francs maçons occultistes britanniques. L'histoire de la Franc-maçonnerie anglaise a enregistré le lieu et la date de cette invention, mais cela demeure confidentiel.
On préfère alléguer une origine asiatique pour passer sous silence la curieuse configuration du jeu, avec ses règles particulières, les proportions de l'espace, ses nombres symboliques, etc.

Il s'agit en réalité d'un espace rituel où chaque élément de l’ensemble a été pensé en vue d'une opération sacrificielle. L’impact psychologique du jeu sur les foules, sa capacité à galvaniser les instincts primaires en générant une émotion collective qui devient colossale lorsque la partie est médiatisée, tout cela n'est pas venu par hasard, à moins d'ignorer la science ésotérique dont disposaient les inventeurs du football.

Le pentagramme qui orne la boule de cuir figure l’âme humaine, car c'est dans cette figure géométrique que s'inscrit l'étoile à 5 branches, symbole de l'âme illuminée - « l'étoile flamboyante » des pythagoriciens. Voyez dans quoi on tape avec la partie la plus inférieure du corps! Le jeu dépend uniquement de l'usage mécanique des pieds, et la noble main est totalement évacuée. Tout se déroule pour focaliser la conscience sur le bas, sur la partie la plus ahrimanienne du corps - les jambes, qui sont l'instrument du démonisme mécanique.
On tape du pied dans une sphère représentant le ciel et la tête. On cogne agressivement dans le pentagramme qui symbolise l'âme, tout en s'interdisant l'usage des membres supérieurs, évacuant ainsi l'intelligence au profit de l'instinct le plus primitif.

Ce raffinement inversé prédispose ceux qui participent au rite à aligner leur conscience sur une même fréquence instinctive. Il y a une jouissance inconsciente à voir une sphère heurtée par le pied, comme une profanation libérant une ferveur sexuelle. Il faut entendre le râle qui monte des foules accrochées au mouvement du ballon, pour se convaincre que l’on est en présence d'un sacrifice, d'une opération magique ténébreuse. Tout ce qui est de l'ordre de la pensée individuelle est totalement éliminé. Et c'est cette communion sur la fréquence collective la plus basse que les masses apprécient. Le football est une fusion primitive.

Tout ceci se déroule sur le tapis vert de la nature illuminé de soleils artificiels. Chacun peut laisser libre cours à son instinct bestial, éructant, hurlant, injuriant, dans un dégagement libérateur amplifié démesurément par la foule. Au moment du Mondial, un milliard d'êtres vibrent ensemble sur une fréquence instinctive dépersonnalisée. C'est un phénomène prodigieux, unique dans l’histoire de l'humanité.

Il faut évidemment s'interroger sur le but ultime de cette opération magique qui unifie le genre humain dans une même ferveur sacrificielle. C'est l’âme individuelle qui est ici sacrifiée pour la satisfaction de l'instinct de la masse.

Mais qui profite de ce dégagement colossal d'énergie planétaire canalisée par les satellites ?
Les rues et les places du monde sont vides. A travers les ondes, les masses humaines sont rassemblées sur le lieu du rite. La nature est subitement désertée. Les âmes inconscientes sont rivées au même écran, au même moment et dans la même disposition psychique confuse faite de vacuité et d'avidité. Les gens croient assister à du suspense mais c'est à quelque chose de plus extrême qu'ils sont conviés. La magie est plus puissante lorsqu'elle est inconsciente.

Toute cette mise en scène planétaire relève du surnaturel mais les participants ne voient pas qu’il y a là quelque chose d'anormal, d'irréel, de trafiqué et de dangereux.
Qu'avaient donc à l’esprit les maîtres occultistes qui ont élaboré le super rituel de la Balle au Pied et qui l’ont imposé comme divertissement international ?
Ils avaient évidemment en tête un but pratique en terme de récupération d'énergie psychique. Curieusement, cet aspect si important ne saute pas aux yeux des participants passifs.
Dans l’arène internationale du football, s'accomplit le rite fédérant les peuples et les races dans le nouvel ordre mondial. Cette unité se fait d'abord par le bas, sur la ligne de moindre résistance du divertissement profane, aussi anodin en apparence qu'un jeu d'enfant.

Le dégagement énergétique est quantitativement très important mais d'une qualité qui ne peut satisfaire que l'appétit d'entités de l'au-delà d'un ordre inférieur. Car s'il y a du monde dans le stade et devant les écrans, il y a aussi des arbitres moins visibles qui ne sont pas du tout concernés par le drapeau des pays en lice. Ces êtres qui surveillent le transfert énergétique depuis les vagues d'émotion qui roulent au dessus de l'arène jusqu'à la sphère astrale, sont les véritables organisateurs de l'opération.

Ils ont autre chose en tête que les gesticulations de 22 paires de jambes musclées s'agitant sur une pelouse illuminée. Ils surveillent le débit et le niveau énergétique de l'opération. Et sans doute, ils se félicitent du résultat. Les accumulateurs d'éther émotionnel se remplissent et les commanditaires de l'invisible disposeront de réserves énergétiques pour extraire de l’essence vitale.
L'onde qui se dégage de l'opération magique est d'une fréquence animique très lourde, et elle ne peut induire qu’un état d'exaltation primitif, une transe qui se répand dans les zones du domaine astral inférieur. Cette vapeur astrale collective est accumulée pour vitaliser certaines entités de l’invisible qui vibrent sur une fréquence intérieure.
Sans doute, le circuit des loges qui organisent l'opération planétaire profite également des retombées énergétiques Ayant si bien œuvré pour nourrir certains démons de l'astral, les manitous du Mondial reçoivent en retour leur salaire. La rentabilité économique est à la hauteur de la rentabilité magique. C'est pourquoi, chacun à son niveau - financier ou occultiste - est stimulé à travailler pour le succès de l'opération.
Les dieux d'en bas, les démons de la puissance intérieure, étant nourris d'une manne si abondante, vont en retour favoriser les projets politiques des organisateurs; de cette élite qui est aux commandes de l'empire mondial. S'étant octroyée les bonnes grâces des démons, l’élite est assurée de maintenir ses privilèges pour longtemps.

Il se pourrait aussi qu'une partie de l'essence vitale soit mise directement à la disposition des élites mondiales, et que cette force puisse être récupérée pour soutenir une action politique spécifique. S'accorder les services d'entités élémentales est finalement le but des loges.
Une loge qui travaille bien dispose de serviteurs occultes qui sont au service des frères.

On peut ainsi optimiser des projets financiers ou politiques, et accélérer n'importe quelle action qui coûterait plus de temps et d'effort à un «profane ». C'est !à la clé du succès des rituels maçonniques. Il ne faudrait pas croire que ces messieurs s'amusent â des jeux symboliques stupides. Une loge qui travaille correctement est un système de technologie magique pour émettre de la force et pour en recevoir. Elle émet vers un éon du plan mental (dimension supérieure au plan astral), et elle reçoit en échange l'aide d'élémentaux ou même d'entités de nature angélique.
II est d'ailleurs prévu dans une certaine littérature du nouvel âge de mettre des devas sous contrôle pour réaliser des apparitions surnaturelles artificielles, par exemple.

Toutefois, l'élite ne peut miser entièrement sur le soutien des puissances inférieures pour maintenir le cheptel humain sous contrôle. La classe dirigeante est également la classe possédante, et elle ne peut se maintenir légitimement que grâce à la religion. Cette élite doit assumer un contrat avec des forces spirituelles «supérieures».Il faut nourrir !es égrégores religieux qui sont anémiés depuis l'avènement du matérialisme.
Ce contrat occulte va mettre en scène la deuxième partie du programme d'alignement des masses sur la même fréquence, mais cette fois il s'agit d'une fréquence d'une qualité supérieure, de nature spirituelle et religieuse.
L'ordre mondial a fourni du pain et des jeux aux masses humaines – en tout cas, i! a au moins offert du divertissement pour pallier parfois au manque de pain . Il devra aussi fournir une satisfaction d'un ordre plus raffiné aux démons supérieurs.
Après avoir emprisonné sur !a même onde psychique le genre humain globalement, il faudra ensuite élever le niveau pour alimenter !es égrégores spirituels plus subtils.
Ces formations représentant les anciennes religions du monde se sont alliées au sein d'une vaste fédération spirituelle. Elle est représentée par une grande loge anonyme. (voir « les contes de fée du Tibet » dans Undercover n° 6)
Ce syndicat des religions planétaires a établi un programme pour établir une religion mondiale unique – un programme politique commun. Ce plan prévoit que l'unification autour d'une religion synthétique internationale s'effectuera à partir d'une révélation planétaire, mettant en scène l'apparition d'un « messie» politique, dans lequel tous les peuples croiront reconnaître le sauveur promis par leur religion traditionnelle.

Ce programme a été prophétisé depuis le début du XXème siècle, et le grand mouvement œcuménique rapprochant toutes les croyances en est issu. Ce plan impose à l'Eglise Catholique de s'effacer en sabordant ses rites et ses traditions. Depuis un demi siècle, l'Eglise est occupée à gérer sa liquidation pour cause de transfert dans la nouvelle religion mondiale.

Bien entendu, il restera un noyau catholique, mais l'on sait déjà que les factions conservatrices sont inféodées au programme mondialiste, ne serait-ce que pour des raisons financières.
L'Opus Dei par exemple, détient une partie des satellites, ce qui signifie que la propagande politique mondiale est contrôlée par l’ordre des jésuites dont l'Opus n'est qu’un des nombreux faux nez. Or, les jésuites sont les architectes de l'œcuménisme en vue de rétablir un ordre religieux et moral selon les nouvelles règles de l'ordre mondial.

Les masses humaines ont certes besoin de jeux et de pain, mais elles voudront aussi une religion qui leur apporte l'espérance et la consolation. De plus, l’élite doit fonder sa légitimité politique sur une sorte de droit divin comme les anciens rois. Il faut donc une nouvelle religion avec une caste sacerdotale qui puisse donner l’onction sacrée au chef de l'ordre mondial et à ses disciples éminents. Si l'on parle de nouvel ordre mondial cela implique une nouvelle forme religieuse, un compromis entre l'aspiration religieuse naturelle des masses et leur avidité matérielle.

La Franc-maçonnerie a exposé son idéal de « transcendance laïque ». Il faut comprendre qu’il s'agit de la sacralisation de l'Etat socialiste planétaire mais que celui-ci ne peut exister sans son compère sacerdotal. L’église et l’état ont toujours été les deux colonnes du temple de la civilisation. Ceci sera restauré dans l'ordre mondial.

Les égrégores religieux et les éons spirituels de l'au-delà ont été fortement lésés par le matérialisme qui les a privés de l'alimentation énergétique liée jadis aux rites traditionnels. Ces rites magiques si « rentables » sont tombés en désuétude à cause de l'incroyance et de l'athéisme. La désaffection pour la foi traditionnelle a conduit les égrégores religieux à une crise énergétique critique. Il leur fallait réagir et s'organiser pour affronter les temps nouveaux.

A côté de l’élite des classes possédantes et du magma des masses que cette élite tient sous son contrôle, les hiérarchies spirituelles traditionnelles constituent le pôle sacerdotal dans toute civilisation planétaire. C’est pourquoi, on distingue trois puissances qui se bagarrent et qui s’équilibrent sur la terre : l'état, l’église et les masses (voir les 3 grenouilles de l'Apocalypse).
D'une civilisation à l'autre, les religions mutent en prenant des formes nouvelles adoptées au temps. Mais à l’arrière plan, les démons supérieurs qui vivent à partir de l'énergie dégagée par les rites de ces religions, sont immuables. Ce sont les « grands éons du temps ». Ces puissances représentent les trois pouvoirs principaux en l’homme, les trois foyers de l'âme humaine : la tête, le cœur et le centre du ventre.
La classe possédante matérialiste représente le pouvoir politique de l'Etat. C'est Ici tête.
La classe sacerdotale défend les privilèges magiques des égrégores religieux. C'est le cœur.
Enfin, il y a les masses humaines subordonnées aux deux précédents. C'est le ventre.

Les masses sont l’enjeu de la politique des deux castes dominantes car cette pâte humaine inconsciente fournit l'énergie dans le monde visible et sur les plans subtils. La caste dirigeante veille à ses intérêts matériels et la caste sacerdotale veille aux intérêts magiques de ses maîtres occultes qui entretiennent leurs résidences princières dans l'au-delà.
En effet, un rite religieux est un dégagement d'énergie qui vitalise des structures invisibles. Il faut donc qu'à un certain moment, ces puissances spirituelles réagissent pour recharger leurs batteries. Et c'est pourquoi, il a été décrété qu'un messie international devrait apparaître dans le monde pour lancer le coup d'envoi officiel de la nouvelle révélation spirituelle mondiale.

Après le Mondial du foot, on prépare le Mondial de la foi.
Cette fois, l'opération magique de ferveur collective aura pour but de réaliser un dégagement énergétique à partir du cœur , en galvanisant non plus l'instinct primaire comme lors de Ici grand-messe du football, mais l'émotion religieuse qui libère une énergie plus raffinée - l'éther lumière.
Après le pentagramme noir qui orne le ballon de foot, ce sera le pentagramme blanc de l’âme émotionnelle qui sera stimulé.

Ceux qui ont méprisé la communion du Mondial d'en bas, auront beaucoup plus de mal à se dégager de la communion du « Mondial d"en haut ». « Même les élus seront tentés ». Il faut donc se préparer à s'immuniser contre l’épidémie de fausse spiritualité qui déferlera sur le monde comme une vague de ferveur irrépressible.

Pour les êtres qui ont déjà mordu à l’hameçon des tentations du nouvel âge, il sera sans doute impossible de résister à l’onde. Au contraire, ils n'aspirent qu’à ce grand moment de communion planétaire, à cette caricature luciférienne d'unité.

Car l’unité mondiale est le grand fantasme, le dernier refuge d'une humanité qui n'a rien d'autre pour se raccrocher.
Bien entendu, les êtres restés fidèles à leur véritable esprit intérieur ne seront pas touchés par cette tentation. Ils s'en écarteront avec dégoût. Ils formeront alors une minorité de résistants se tenant à l'écart de l'emprise collective. Ils recréeront des communautés dédiées à la Vérité qui n'est pas de ce monde. Ces dissidents rejetant le mondialisme matériel et son double faussement spirituel, se reconnaîtront entre eux et l’Esprit les reconnaîtra.

En dépit de la fureur des masses converties et fanatisées par le messie de la religion mondiale, la minorité consciente échappant au contrôle global se réorganisera au sein de foyers communautaires qui vivront à l’écart de l'ordre mondial totalitaire. Celui-ci s'effondrera finalement, et de nombreux êtres chercheront alors à rejoindre les dissidents organisés en sociétés libres. Ces communautés libres seront les îlots où s'élaborera la véritable civilisation de l'ère du Verseau. Une civilisation fondée sur l’énergie libre intérieure.

Source : Revue UNDERCOVER N°26


Moins ésotérique que celui de Joël Labruyère, l’article de MECANOPOLIS présente le football comme une arme politique et idéologique dirigée contre les classes exploitées :

Mondial de football 2010 : Dégénérés de tous les pays, réveillez-vous !

2 comments:

  1. A propos,3 sources.

    --Pour tout un chacun il existera d'autres changements mais ceux-ci seront impulsés, même si vous les percevez, au sein de votre âme, de manière différente à ce que vous croyez. Il existe, ainsi que la plupart d'entre vous le savent, des lieux qui deviendront ce que j'ai appelé, à de nombreuses reprises, des Foyers Ouverts de Vie et de Lumière.

    Ces lieux, certains d'entre eux sont établis. D'autres ne sont pas encore établis. Ils correspondront à des regroupements, liés à des synchronicités de bonne volonté et d'âme qui, peut-être, ne se connaissent pas encore, en des lieux qui ne sont pas encore connus.

    Et pourtant il existe des lieux déjà connus. Dans ces lieux déjà connus, existent des personnes qui n'ont rien à y faire et qui en partiront, elles aussi. Ainsi donc, il existe des Foyers présents, en devenir, au sein de votre âme, de même qu'il existe des Foyers présents en des lieux physiques qui ne sont pas encore révélés.

    Vous devez comprendre que certains d'entre vous, ayant changé de mode de vie, de mode de fonctionnement, se sont retrouvés à investir, d'une manière ou d'une autre, certains lieux et certaines fonctions mais vous devez parfois admettre que ce que vous avez créé ou investi, que cela soit en temps, en argent ou en fonctionnement, n'était peut-être pas destiné à vous-même mais à d'autres. Cela s'appelle la nouvelle Fraternité.

    Néanmoins, il convient d'en comprendre le principe qui est l'abandon à la Lumière et le principe de résonance à l'attraction. Vous serez conduit, au sens propre comme au sens figuré, en des endroits adaptés à ce que vous avez à vivre, les uns et les autres. Certaines énergies et certaines consciences humaines se regrouperont. Elles le feront toujours selon le principe de la qualité de la Lumière et de la Vibration et non pas selon des notions géographiques ou matérielles ou de relations de propriétaire à locataire. En un autre mot vous serez amené à partager ce qui peut l'être.

    --http://cozop.com/choix_realite_org/oasis_de_lumiere

    ReplyDelete
  2. --These places of light seemed to shine through the darkness and caught my attention and so I concentrated on them, asking, "what are these things?"

    I could then see that they were people who had gathered together and they were on their knees and they were praying. The light was coming from them and I understood that it represented their goodness and love. I understood that they had gathered together for safety and that they cared more for each other than for themselves. Some of the groups were small, with only a hundred people or so, but in other groups there were what seemed several thousand.

    I realized that somehow many, if not most of these cities of light had been established just before the disease attack and that they were very organized. It was like they had known what was coming and had prepared for it. I didn't see who or what had organized them, but I saw many people struggling to get to them with nothing but what they could carry.

    These cities of light had food and were sharing their food with those who joined them in their groups. There was peace and safety in the groups. They were living in tents, all kinds of tents, many of which were just blankets, covering poles. I noticed that the gangs left these groups alone, choosing to pick on easier targets and unprotected people. They also preyed on the people who were trying to get to the cities of light. Many people in these cities of light had guns to defend themselves with and so the gangs left them alone but it seemed that the gangs just didn't want to come against them.

    I realized that these cities of light, which is what I began to think of them, were only for a short time and then the people in them would go somewhere else, however, I don't know where they went but I seem to think that they gathered to the mountains, to the high places.

    As I was looking at the cities of light, I then saw missiles coming and hitting some cities and mushroom clouds started happening all over the United States. Some were from missiles that I knew came from Russia and others were not from missiles, but were from bombs that were already in the United States. They were hidden in trucks and in cars and were exploded.

    I specifically saw Los Angeles, Las Vegas and New York hit with bombs. New York was hit with a missile, but I think that Los Angeles was hit by a truck bomb or actually several, because I didn't see any missile. I also saw north of Salt Lake City have a mushroom cloud, a small one, but no missile.

    In the darkness I also saw little fireballs. I don't know if this happened just before or during the mushroom clouds, but there were millions falling everywhere. They were very hot, of different sizes with most about the size of golf balls. As they fell from the sky they left a streak of flame and smoke behind them. Whatever they touched they started on fire, people, buildings, trees, grass it didn't matter. I didn't ask what they were or where they came from, because by this time I was getting sick of the whole scene and so I just observed and didn't ask many questions.

    Almost right on top of these mushroom clouds I saw Russian troops invading the United States. I saw them parachuting in to a lot of places, primarily from the East Coast. I saw them parachute into Salt Lake City. I also saw Chinese troops invade from the West Coast, near Los Angeles. The people who were still alive started fighting them with their own guns. I didn't see any military.

    http://www.fivedoves.com/letters/may2010/bge525.htm

    ReplyDelete

Note: Only a member of this blog may post a comment.