Thursday, July 01, 2010

La Rose-Croix



Par Alexandra David-Neel

Voici ce qui m’est écrit :

« L’année dernière je me suis trouvé en relation avec un homme qui se disait « initié » et affirmait avoir séjourné au Tibet dans un monastère. Il me fit illusion, je lui accordai toute ma confiance, ce dont je devais me repentir.

« Un jour, il me fit cadeau d’un objet qu’il prétendait être « initiatique ». D’après les déclarations de cet homme, il s’agit d’un « Arbre de Vie conçu d’après Confucius ». Cet objet est en bois de figuier sacré, il est orné de figures de dragons sans ailes faits d’un métal ressemblant à du bronze. Le plus grand des dragons porte une corne au milieu du front. Son nom (1) est « Omitofu », fleur de lantonier (sic), il a reçu une double charge bouddhique et lamaïque bénéfique, le côté néfaste ayant été neutralisé. Il a été fabriqué il y a trois ou quatre cents ans et donné à un Hindou, il a eu successivement trois propriétaires, je devais être le quatrième et dernier. »

Entraîné par l’homme en qui il avait placé sa confiance, le possesseur de « l’Arbre de Vie » est mis en rapport avec des gens chez qui il n’entend parler que de magie, d’envoûtement et de charmes. Il est informé par des lettres anonymes « qu’il est lié pour la vie à cet « Arbre » et pourra se servir comme d’un esclave du génie qui l’habite ».

Mon correspondant, alors, commence à soupçonner l’escroquerie et à penser que « l’initié » n’avait pu l’être que dans le mauvais sens du terme. Il lui rend « l’Arbre de Vie ».

Mais comme il se produit fréquemment, après s’être débarrassé de ce premier charlatan, mon correspondant ne renonce pas pour autant à sa recherche d’un guide spirituel. Il prend contact avec nombre de Sociétés, de Fraternités, de Sectes Rose-Croix et autres, dispensatrices de doctrines ésotériques. L’une d’elles se porte garant de lui faire accéder à l’illumination spirituelle s’il veut suivre son cours d’enseignement : il ne lui en coûtera que 3 600 francs.

L’offre est vraiment trop maladroite. Il convient d’y mettre plus de finesse et c’est ce que font, en général, les grandes « firmes » qui commercialisent l’occultisme (2)

Parmi les sectes contactées, mon correspondant mentionnait la Rose-Croix. On en trouve des groupement divers dans la plupart des pays. Les uns sont miteux, d’autres confortablement établis, mais il faut aller en Amérique pour se faire une idée de la somptuosité que peut atteindre ce genre de société.

L’Amérique, pays des proportions gigantesques, est la terre d’élection de toutes les sectes prometteuses de mystères, d’enseignements secrets, de révélations supranormales et de ce frisson particulier qu’engendre l’approche de la peur. Tous les propagandistes, sincères ou charlatans, de doctrines nébuleuses et baroques y sont accueillis avec empressement par des foules crédules, puériles… et facilement généreuses de leurs deniers.

Une preuve de cette générosité s’étale à San José, en Californie, où l’un des groupes de la Rose-Croix a édifié la plus merveilleuse des trappes à gogos que l’on puisse rêver.

Pauvre sâr Péladan qui prétendait ressusciter l’ordre antique des Rosicruciens du Temple et du Graal avec des oripeaux de calicot et des locaux minables ! Qu’aurait-il dit s’il avait pu contempler le temple pseudo-égyptien de San José, entouré de son parc où de petits sphinx, pareils à des chiens couchés, gardent l’entrée du sanctuaire ? Un architecte habile a présidé au plan de celui-ci. Le colonnes de son péristyle sont imposantes malgré leurs dimensions réduites, et la demi-obscurité de l’intérieur est propre à impressionner des gens en quête d’émotions. Pourtant cette imitation des antiques temples prestigieux demeure mesquine : il y a des choses qui ne peuvent être réduites à des dimensions moindres, sans devenir ridicules. Mais le sens critique faisant défaut à la plupart d’entre nous, je comprends très bien l’attraction que peuvent exercer des imitations de temples égyptiens, ornés d’Horus, de Phtah et d’Isis aux physionomies énigmatiques. C’est une attraction semblable, qui émane des cathédrales gothiques enténébrées, celle qui, depuis des siècles, a hypnotisé des foules innombrables, fascinées par le leurre d’« Iles fortunées » extraterrestres. Quitter ce monde où l’on souffre, émigrer vers les sphères de calme bienheureux, la plupart des humains, consciemment ou non, en nourrissent le désir, et si la porte des paradis artificiels s’ouvre toute proche, pour beaucoup, la tentation est grande de la franchir. C’est ainsi qu’ils rencontrent l’opium, le hachisch, le peyotl et autres drogues, les grands temples des grandes religions, les petits temples des petites sectes, l’encens, les sonorités prenantes de l’orgue et les psalmodies anesthésiantes.

Joséphin Péladan s’était intitulé sâr. Le Chef Régnant sur le groupe de San José et ses filiales s’est attribué le titre d’imperator. Pourquoi pas, après tout ?…
Et l’imperator promet aux dignitaires de sa secte des excursions spirituelles auxquelles le sâr n’a jamais probablement pensé.

Au 20 août de l’année 1953, l’imperator devait conduire ces dignitaires dans la chambre du roi de la grande pyramide de Gizeh, afin d’y tenir une séance de méditation. Il avait fait connaître l’heure précise de cette réunion, afin que chacun des membres de la société puisse, en calculant la différence du temps suivant les fuseaux horaires, s’unir en esprit aux frères méditant dans les profondeurs de la pyramide…

Alexandra David-Neel, « Le sortilège du mystère ».

(1) Ici mon correspondant n’est pas très clair. Est-ce le plus grand des dragons qui s’appelle Omitofu ou bien est-ce l’objet tout entier ? Inutile de faire remarquer le caractère grotesque de cet « Arbre de Vie » de Confucius qui s’appelle « Omitofu » (nom chinois d’un Bouddha) et qui a reçu des « charges bouddhiques ». Comment peut-on inventer de telles bourdes et comment se trouve-t-il des gens pour les accepter ?

(2) Les secrets de cette vie et de ses au-delà, les enseignements ésotériques dispensés aux « initiés » des mystiques d’Eleusis, à ceux de l’Egypte, aux pratiques les plus efficaces des Yogas hindous, tout cela vous sera dévoilé dans des ouvrages allant de la mince brochure au livre de 600 pages avec des prix correspondants : de 25 cents à 10 dollars.

Si l’Amérique vient en tête quant à la production de ce genre de littérature, elle n’en a pas tout à fait le monopole. Dans un genre apparenté, je trouve en français, « Les prières qui guérissent (750 frs), « Les prières merveilleuses » guérissant toutes les maladies physiques et morales (300 frs), les « Invocations » qui guérissent les maladies des animaux domestiques (600 frs). Ce qui nous ramène aux formules abracadabra de nos anciens sorciers, ou aux mantrams de l’Inde, car on nous fait comprendre que ce sont ces prières qui, par elles-mêmes, ont une force efficace et non pas celui à qui elles s’adressent : dans ce dernier cas, les termes de la prière importeraient peu et le résultat obtenu n’en dépendrait pas. Ou bien, il faut comprendre que ces prières-là agissent sur celui à qui on les adresse comme une contrainte irrésistible, qui le soumet à une force supérieure à lui, c’est donc, alors, un procédé magique.

Le sortilège du mystère




Photo : Rosicrucian Park, San José, USA.


***


A propos du post « L’islamisation de la France »

Email reçu :

« Pourquoi cette islamophobie ? »

Réponse :

L’invasion de l’Irak (plus d’un million de morts), le sort des malheureux habitants de Gaza, la guerre en Afghanistan et l’éventuelle attaque contre l’Iran ne doivent pas susciter la compassion de l’opinion publique occidentale. Afin d’éviter des manifestations pour la paix et le retrait des forces d’occupation, les musulmans sont présentés comme des personnes peu sympathiques, des brutes fanatiques et des excités sanguinaires que l’on doit éduquer selon des valeurs occidentales.

D’autre part, les musulmans sont très méfiants à l’égard du nouvel ordre mondial. Ils subodorent l’œuvre du Dajjâl (l’Antéchrist). Ils seront donc des proies moins faciles du plan Blue Beam. « le projet Blue Beam de la NASA est une stratégie pour imposer la religion du Nouvel âge avec " l'Antéchrist " à sa tête et ce en quatre phases. Derrière cette formulation religieuse se dissimulerait un plan scientifique mettant en œuvre des technologies spatiales high-tech. La religion mondiale unique serait la fondation même du nouvel ordre. »

Devant l’arnaque du plan Blue Beam, des musulmans installés en Occident pourraient s’insurger. Mais victimes de l’impopularité que l’on distille contre eux depuis des années, leur insurrection ne s’étendra pas au reste de la population. Ce sont les deux principales raisons de l’islamophobie savamment orchestrée par des officines spécialisées dans la manipulation et la désinformation.

No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.