Wednesday, August 04, 2010

Armaguédon, le Tibet, la Rose-Croix d’Or…


Des considérations ésotériques de Jan van Rijkenborg (1896-1968), fondateur de l'École de la Rose-Croix d'Or, sont-elles à l'origine d'articles de Joël Labruyère, notamment « Les contes de fée du Tibet » (1) et « Blue Beam " retour du Christ " de la Nasa » (2) ?

Lumière sur le Tibet

Mira, ex-disciple de la Rose-Croix d’Or, nous écrit :

"Cela fait plusieurs jours que j'essaie de mettre la main sur le petit livre "Lumière sur le Tibet". Il n'est pas épais 70 pages environ. Je l'ai relu il y a une année ou deux mais il m'a paru fade en comparaison des écrits des Trimondi (3). A l'époque (vers les années 80) il m'avait ouvert les yeux car c'était la première fois que quelqu'un osait critiquer "sa sainteté" le dalaï-lama ! Néanmoins, mes séjours et expériences chez les Tibétains me disaient que c'était sans doute la vérité et surtout le sourire superficiel du dalaï-lama me gênait beaucoup alors que son peuple était dans la misère. Il y avait des choses qui n’allaient pas... A sa place, j'en aurais pleuré de compassion alors que lui il riait toujours. Je vais bien le retrouver pour vous envoyer une copie sinon je le demanderais à un ex-élève."

Voilà le passage du texte de Joël Labruyère qui est fortement similaire au livre de Rijkenborg :
« J'affirme et je peux démontrer que les rites du Bouddhisme Tibétain sont négativement magiques, et que les répétitions lancinantes d'invocations ont un but précis, et dirai-je, une fonction scientifique. Ce que j'ai découvert a été corroboré per quelques clairvoyants, fort rares au demeurant l'organisation du Lamaïsme est centralisée et hiérarchisée afin de répondre à des normes de magie collective. Les techniques de méditation et de visualisation n'ont pas pour but de libérer l'esprit mais d'émettre des flots d'énergie qui sont soigneusement canalisés et diffusés sur le Terre.
Il s'agit d'une gigantesque centrale de production énergétique employant des dizaines de milliers d'organismes humains parfaitement préparés - ils étaient jusqu'à 500 000 moines - afin de générer un flux télépathique depuis le toit du monde qui est une situation exceptionnelle pour déverser des ondes vers l'occident. Cette station émet depuis des siècles sur la fréquence de nos aspirations et de nos idéaux Je vous expliquerai comment cela fonctionne, car il s'agit d'une science exacte.
La pureté de l'air des hauteurs de l'Himalaya est particulièrement conductrice pour émettre des signaux télépathiques de qualité. Ces signaux sont pulsés avec force grâce aux rites répétitifs se déroulant jour et nuit depuis plusieurs siècles. C'est pourquoi, il existe une double hiérarchie: celle des initiés de la grande loge blanche qui sélectionnent le contenu des messages, et celle des lamas, qui dynamisent ces émissions télépathiques par leurs exercices spirituels sans en connaître le véritable sens.
Les milliers de villes-monastères qui ont rassemblé jusqu'à 800.000 moines sur les hauts plateaux du Tibet avaient un autre but que l'étude des soutras et la méditation sur la vacuité. C'est la plus vaste entreprise de propagande, de tous les temps, plus puissante que l'islam ou Rome car le Lamaïsme a travaillé dans le secret. Le véritable pouvoir est un pouvoir secret.

Démasqué

« Par contre, poursuit Mira, j'ai retrouvé un autre livre du même auteur qui a pour titre "Démasqué" qui prévoit la bataille d'Armaguédon, c'est-à-dire une guerre des entités de l'astral entre elles et l'apparition d'un immense christ dans le ciel pour capter l'attention et rassembler les fidèles des différentes sectes dans une religion unique. Il explique que pour les ignorants ce sera le retour du christ mais en réalité le but sera de produire des émotions pour que les gens lâchent leurs éthers lumières qui servent de nourriture aux différentes hiérarchies célestes. On en revient toujours à ce mal récurent qui est le vampirisme et qui semble universel... »

Notes du Bouddhanar :

Le livre de Jan van Rijkenborg « Démasqué », évoqué par Mira, dénonce « l'apparition d'un immense christ dans le ciel pour capter l'attention et rassembler les fidèles des différentes sectes dans une religion unique. ». Ce thème est traité par Joël Labruyère dans son article « Blue Beam " retour du Christ " de la Nasa »

Guénon considère que les hordes de Gog et Magog sont des entités de l’inframonde… Des interprétations ont identifié abusivement ces hordes à des armées humaines probablement en raison de la géopolitique de l’empire anglo-américain qui est à l’origine d’Israël « gendarme de l'empire au Moyen Orient ». Au milieu du 20ème siècle, cette nouvelle colonisation passait mal, il fallait répandre l’idée que la création d’Israël (1948) était annoncée par des prophéties bibliques. On a donc assimilé les nations opposées à l’état sioniste aux hordes de Gog et Magog.

« Les Neturei Karta, « les gardiens de la cité », est un groupe de juifs haredim (ultra-orthodoxes) radicalement antisioniste prônant le « démantèlement » de l’État d’Israël. Ils considèrent que l’État juif de l’Antiquité fut détruit par la volonté divine et que seul le Messie pourra le rétablir. Toute tentative humaine de recréer un État juif avant la venue du Messie est donc une attaque contre la volonté divine. »

Neturei Karta contre le sionisme


Le lamaïsme et la Rose-Croix d’Or

Patrick, toujours adepte de l’Ecole de la Rose-Croix, résume en quelques lignes l’opuscule de Jan van Rijkenborg « Lumière sur le Tibet » :

« L'idée en est que la fraternité lamaïque est le pendant oriental du catholicisme, et utilise un procédé méditatif de domination, qui ne nécessite pas d'apparaître au premier plan, bien au contraire. Mais l'on use de cette incapacité que les hommes possèdent de penser librement. L'homme pense automatiquement, par clichés et ne fait donc que de réagir à des stimuli qui l'influencent.

Ce procédé de domination engendre de nombreuses anomalies à travers le monde, beaucoup de souffrances aussi, car il maintient, coûte que coûte, des situations anormales. Ce livret est une description de ce procédé magique en tant que tel.

L'invasion par les chinois en est un des effets boomerang, ce que les tibétains ont tendance à admettre (conséquence de leur karma et mauvais usage des forces).

Le pouvoir du Dalaï-lama est juste temporel et représente la façade d'un édifice hiérarchique imposant. Derrière lui règne le "Tashi Lama". (je ne sais pas qui c'est...)

Le livre de Jan van Rijckenborgh ne met pas en cause le religieux tibétain en lui même, pas plus que le catholique-croyant, etc., mais indique que subsiste, sur le toit du monde, une véritable fraternité spirituelle bouddhiste. Je crois qu'il les appelle les Lohans "à la douce voix", dont la non-violence est la marque principale et la force.

Pour finir, nous utilisons lors de certains services "la Voix du Silence3", traité mystique tibétain transcrit du livre des préceptes d'or par Mme Blavatsky. »

De son côté, Joël Labruyère, à l’instar de René Guénon, n’est pas séduit par la mission spirituelle de Mme Blavatsky. Dans "Voyage à Shamballa", un interview probablement imaginé, Joël Labruyère s’entretient avec le mystérieux et cynique Dwjal Khool, dit le « Maître tibétain », au sujet d’Héléna Blavatsky :

Dwjal Khool : « Notre chère dame russe ! Je l’aimais beaucoup malgré son côté fantasque. Quel feu ! Elle nous pose encore bien des problèmes, vous savez. Elle est restée indomptable. Vous vous souvenez lorsque la robe du prêtre orthodoxe s’est enflammée le jour du baptême d’Héléna ? Avec elle ça risque de flamber. Il y a toujours un risque avec ces êtres de feu. Nous avons pourtant les moyens de les neutraliser et d’en faire d’excellents serviteurs. »

Joël Labruyère : « Madame Blavatsky est-elle encore sur vos lignes ? Est-elle donc toujours à votre service ? »

Dwjal Khool : « C’est une question trop indiscrète, mon ami. Trop indiscrète. Cherchez par vous même. Si ce Steiner, ce rose-croix allemand, ou autrichien, je ne sais plus, n’avait pas contacté Héléna après son transit, elle n’aurait peut-être pas rompu les vœux qui la liaient à notre fraternité. Comment pouvait-elle prendre d’elle-même la décision de nous renier en déclarant à ce… heu… ce Doktor Steiner que nous l’avions trompé. Mais, je n’ai pas à discuter de cela avec un profane… »

Par ailleurs, Joël Labruyère donne les éclaircissements suivants : « Après sa mort, Blavatsky aurait chargé le clairvoyant Rudolf Steiner de révéler qu’elle s’était désolidarisée de cette Loge Orientale qui l’avait exploitée en raison de ses pouvoirs psychiques exceptionnels. Steiner communiqua le message suivant : « Madame Blavatsky, actuellement désincarnée, me prie de vous dire qu’elle a été trompée par les maîtres de La loge Orientale ».
Il est facile de faire parler les morts, mais quoi qu’il en soit, Steiner rompit avec la Société Théosophique dont il était le secrétaire général en Allemagne. »


(1) Les Contes de fée du Tibet

(2) Opération Blue Beam

(3) Trimondi

Illustration du post : image envoyée par Mira.

1 comment:

  1. When I had finished reading the booklet Light Over Tibet by Jan van Rijkenborgh - I think it was end of the 80s - the next day on the front page of our newspaper I saw a photo of the Dalai Lama shaking hands with the Pope, the head of the "Red Harlot"! A good example of "Synchronicity". Sorry for my English but mon francais is only rudimentary.

    ReplyDelete

Note: Only a member of this blog may post a comment.