Friday, August 13, 2010

Végétarisme et intolérance



Le végétarien Adolf Hitler était obsédé par les juifs. La végétarienne Brigitte Bardot n’hésite pas à montrer ses crocs quand on lui parle des musulmans et du ramadan. « Je m'en fous, le ramadan, je m'assieds dessus », déclare-t-elle le 12 août 2010, au micro d'Europe 1.

Le végétarisme peut être la cause de comportements fanatiques, d’obsessions et de maladies.

« L’alimentation végétarienne, quand elle n’est pas un régime thérapeutique, exige de l’organisme humain plus d’effort, mais libère en même temps une plus grande somme de forces pour notre vie psycho-spirituelle. Autrement dit : « Certaines forces matérielles se transforment en forces spirituelles. » Mais l’important, c’est que ces forces soient employées et mises en jeu là où elles le doivent. Car si on ne les emploie pas, … « elles peuvent même compromettre l’activité du cerveau (1) ». Ces paroles nous mettent en garde contre un danger. Car s’il est pratiqué avec étroitesse d’esprit, le végétarisme risque parfois d’entraîner des anomalies psychiques. Alors fleurissent le fanatisme, le dogmatisme, l’obsession, les fantasmes. On peut même observer des tendances à la brutalité et un égoïsme sans bornes, etc.

C’est pourquoi Rudolf Steiner, ayant passé en revue ces dangers, donna le conseil suivant : « Ainsi, le végétarien doit en même temps s’adonner à une discipline spirituelle ; sinon, il ferait mieux de rester carnivore. » Il faut prendre une telle maxime très au sérieux, surtout en notre temps où le végétarisme est redevenu à la mode, en liaison avec d’anciennes traditions orientales. Mais les usages alimentaires de l’Orient, aussi bien que leurs motivations, sont largement périmés en ce qui concerne l’organisme actuel de l’homme. La vie spirituelle qu’on prêche là-bas a un caractère passif. Elle conduit facilement à fausser l’âme et ne confère qu’une santé apparente au corps. Bien que Rudolf Steiner ait adopté le végétarisme pour son usage personnel dès l’instant où commença son apostolat spirituel (1905), il a déclaré dès cette époque : « Le régime végétarien sans la contrepartie d’un effort spirituel mène à la maladie. » C’est aussi ce que nous enseigne l’histoire de l’alimentation humaine, où le régime végétarien apparaît toujours comme une condition préalable à un entraînement spirituel. »

Docteur Gerhard Schmidt, « Alimentation dynamique selon Rudolf Steiner ».

Un maître spirituel carnivore est probablement un imposteur. Un végétarien équilibré est certainement un spiritualiste accompli.


(1) Rudolf Steiner : conférence du 22 octobre 1906 à Berlin.


2 comments:

  1. Anonymous9:29 PM

    Il serait intéressant de parler de « l'intolérance » des carnivores, des chasseurs, des vivisecteurs et des horreurs de l'abattoir. Intéressant aussi de parler de non-violence envers les animaux et de notre empathie pour leur souffrance.
    Brigitte Bardot (malgré tous ses défauts) fait un travail exemplaire pour les animaux.
    Ce n'est pas parce que Rudolph Steiner a dit quelque chose que c'est la vérité.
    La vérité se trouve dans notre conscience et notre coeur. Et l'on voit bien, qu'à notre époque, la consommation de viande est une catastrophe autant pour les animaux, les humains que pour la planète. Idem pour la consommation de poissons qui détruit les océans...
    Jolicoeur

    ReplyDelete
  2. Anonymous9:53 PM

    J'aimerais ajouter ceci: Hitler n'a JAMAIS été végétarien, il a toujours mangé des saucisses et du jambon.http://liberationanimale.wordpress.com/2011/02/16/hitler-un-vegetarien/

    Jolicoeur

    ReplyDelete

Note: Only a member of this blog may post a comment.