Wednesday, February 16, 2011

Activation mentale








L'activation mentale : l'art et la manière de mieux utiliser les possibilités de son cerveau, par relaxation et concentration dans la visualisation de la « lumière blanche », la re-naissance au cours de laquelle on refait le voyage in utero, ou l’expérience de la cloche que l’on imagine comme protection contre la méchanceté, les accidents de la circulation.


La réalité de cette psychotechnique est parfois nettement moins reluisante : à haute dose, au cours de séances claustrophobiques, sans boire ni manger pendant de longues heures, elle peut provoquer épuisement nerveux, pleurs, sanglots, phobies, de toute façon une fragilisation, momentanée ou durable, dont les effets sont parfois catastrophiquement irréversibles.


Annick Drogou

3 comments:

  1. Tiens donc !
    Peut-être ?

    Faudrait justifier le discours et développer un peu par des faits qui nous soient accessibles. Pour l 'instant : ce sont des affirmations....sans fondement

    ReplyDelete
    Replies
    1. Anonymous7:56 PM

      Il est vrai qu'Annick Drogou a peu d'amis parmi les gourous qui ont lu son "Dico des sectes" :

      "Les sectes font florès actuellement dans les domaines les plus variés, et nul ne peut plus prétendre en ignorer l'existence. Les dangers qu'elles font courir, tant aux individus qu'aux libertés et aux valeurs démocratiques, justifient que l'inventaire, sinon exhaustif, du moins largement renouvelé, en soit fait. Ce Dico, de quelque 400 entrées, outre l'historique des sectes et l'exposé succinct des groupes eux-mêmes, de « AAO » à « Zen macrobiotique », répertoriés officiellement ou non, offre les définitions de nombreux termes - âme, médecine, totalitaire, vibration, etc. - et quelques paroles de gourous, nécessaires à l'analyse précise du fonctionnement sectaire, apportant une fois encore la preuve que l'information est le premier critère de la prévention."

      4ème page de couverture du "Dico des sectes".

      Il y aurait des victimes de l'activation mentale. Cette technique "à haute dose, au cours de séances claustrophobiques, sans boire ni manger pendant de longues heures, peut provoquer épuisement nerveux, pleurs, sanglots, phobies, de toute façon une fragilisation, momentanée ou durable, dont les effets sont parfois catastrophiquement irréversibles".

      Delete
    2. Anonymous7:58 PM

      Il est écrit "PEUT provoquer épuisement nerveux, pleurs, sanglots, phobies, de toute façon une fragilisation, momentanée ou durable, dont les effets sont parfois catastrophiquement irréversibles".

      Delete

Note: Only a member of this blog may post a comment.