Monday, February 07, 2011

Raspoutine et les Centuries noires






Au début du 20ème siècle, deux dignitaires de l’Eglise orthodoxe, membres des Centuries noires, introduisent à la cour impériale un mystérieux prêtre à la réputation sulfureuse surnommé Raspoutine (« le débauché »). L’homme, à l’allure inquiétante, a été durant sa jeunesse membre des « khlystis », une secte religieuse secrète dont les adeptes pratiquaient des rites orgiaques. Il émane de lui un charisme exceptionnel qui fascine tous ceux qui l’approchent. C’est ce don que comptent exploiter les Centuries noires afin d’imposer leurs idées au plus haut niveau. Effectivement, Raspoutine sait vite se montrer indispensable auprès du tsar Nicolas II : conseiller, voyant, il pratique en outre l’hypnose par lequel il soigne à divers reprises le tsarévitch Aléxis atteint d’hémophilie. Toutefois ses mœurs qui défraient la chronique – on lui prêtre une relation avec la tsarine -, son influence grandissante dans la vie politique, sa cupidité et son égoïsme le rendent finalement indésirable aux yeux de ses protecteurs. En 1916, les Centuries organisent son assassinat. Empoisonné, criblé de balles, il est jeté dans la Neva. Celui que l’on prenait parfois pour le diable était mort d’avoir trop bien joué son rôle. 
« Les sociétés secrètes ».




Lire le post L’Okhrana et les Centuries noires « inventent » le complot mondial :
http://bouddhanar.blogspot.com/2011/02/le-complot-mondial.html






Histoire des droites en Russie. 
Des Centuries noires aux nouveaux extrémistes.
Walter Laqueur.





No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.