Friday, October 14, 2011

Human meat





Le végétarien Albert Mosséri (87 ans) a consacré sa vie à l'hygiène alimentaire. Cet auteur de nombreux livres sur l'hygiénisme de Shelton affirme que les êtres humains doivent retrouver les règles alimentaires naturelles pour que les animaux mangeurs d'hommes disposent d'une nourriture saine.

Dans sa revue, « Le bon guide de l'hygiénisme », Albert Mosséri écrit :

Quand nous condamnons la viande, on nous pose la question enfantine suivante :

- Pourquoi les animaux existent-ils ?

On sous-entend par là que si les animaux ne sont pas là pour être mangés, alors pourquoi existent-ils ?

Notre attitude envers tous ce qu’il y a dans la Nature est de penser que tout ce qui existe existe pour l’homme.

J’ai réfléchi à cela longtemps et je suis arrivé au point de vue exactement opposé !

On pensait que les éléphants existent pour que l’homme puisse fabriquer des boules de billard de leurs défenses en ivoire.

On pensait que les loups argentés existent pour que les femmes puissent avoir des fourrures, que les oiseaux existent pour que les dames puissent décorer leurs chapeaux avec des plumages colorés et que plusieurs autres animaux existent pour que l’homme puisse manger leur chair.

Au siècle passé, un médecin enseignait que l'on pouvait manger les vers dans les fruits sans problème. Il pensait sans doute qu’un beau vers nourri d’une pomme était une bonne source de protéine de haute qualité.

Or, la conclusion à laquelle je suis arrivé, après bien de réflexions, est que les animaux existent pour manger l’homme ! ! !

En discutant cela avec un tigre mangeur d’hommes, j'ai été surpris de l'entendre dire :

- Si l’homme n’existait pas pour me fournir des protéines de bonne qualité, pourquoi existerait-il ?

Le tigre et le requin mangeurs d’hommes ne font qu’accomplir leur rôle normal dans la Nature en dévorant l’homme.

Les parasites qui s’attaquent à l’homme ne font que leur devoir normal. L'homme existe ainsi pour être mangé.

Il s’ensuit que si l’homme doit fournir aux animaux dont il est la proie une bonne nourriture, comment doit-il manger ?

Quels sont les aliments qui bâtissent la meilleure chair et la plus savoureuse pour que le tigre, le requin et les moustiques soient bien nourris ?

Certes, notre devoir devrait être de fournir les meilleurs aliments que nous pouvons pour ces animaux. Nous ne devrions jamais nous résoudre à leur fournir des aliments inférieurs.

Nous devrions pouvoir établir un régime presque parfait pour l’homme et par conséquent pour les animaux dont il est la proie, en suivant les règles suivantes :

1) Déterminer la vraie position de l’homme dans la Nature,

2) Examiner soigneusement son passé historique,

3) Étudier les besoins nutritifs de l’homme,

4) Étudier les qualités et la composition des différents aliments...

Les réflexions de Mosséri pourraient donner à J. Martin, le maire UMP de Nogent-sur-Marne, ainsi qu'à tous ceux qui interdisent aux pauvres de chercher de la nourriture dans les poubelles, l'idée d'alimenter sainement les miséreux pour améliorer l'ordinaire des tigres et des requins. L'auteur satirique Jonathan Swift n'avait-il pas suggéré aux indigents de vendre leurs enfants comme nourriture ? ("A Modest Proposal", 1729)


No comments:

Post a Comment