Tuesday, February 21, 2012

Les bonbons halal



Beaucoup de confiseries contiennent de la gélatine animale. La gélatine, mentionnée sous l'appellation E441, est un produit émulsifiant considéré comme impur par de nombreux religieux. « C'est un additif haram », disent les musulmans. Pour cette raison, les Carambars ne seraient pas consommés par les juifs, les musulmans, les jaïns, des brahmans strictement végétariens...

Le Carambar made in France

Quel rapport entre la tarte Tatin, les bêtises de Cambrai et le Carambar ?

Tous ces délices sont le fruit d'une erreur. En 1954., deux ingénieurs de Delespaul-Havez, dans Le Nord, ne sachant que faire d'un surplus de cacao, l'ajoutent dans une machine à fabriquer des caramels... Cette dernière ne doit pas comprendre ce qui lui arrive et met au monde une espèce de frite de 6,2 centimètres ! Du caramel en barre... le Caram'bar (avec une apostrophe) est né ! Les enfants vont l'adorer.

Au début des années 1960, on en vend 300 millions de barres par an en France. Tant et si bien que le petit Caram'bar va grandir : à 18 ans, il prend d'un coup 2 centimètres et est promu « Super Caram'bar » (1972). À lui les grands moyens : il se vend en sachet familial. Un an plus tard, on lui donne des petits frères, les Caram'bar Fruits (fraise, orange, citron). Pour ses 23 ans, en 1977, il se mue en Carambar, en un seul mot.

La famille continue à s'agrandir : le Carambar Réglisse essaie de percer, mais s'avère moins doué que son cadet au cola qui, lui, acquiert son statut de vedette en 1984. On devient de plus en plus original dans la tribu : après les « Deux Goûts » (banane-fraise et tutti frutti-citron vert), voici les « Eloustic » fourrés, les « Elousticolor » (qui colorent la bouche), les « Atomic » qui piquent un max (au citron vert, à la framboise et au cactus). On continue aussi à flirter avec les boissons : après le cola, Orangina en 2002 et grenadine en 2003.

Par-delà la variété de ses goûts, Carambar a d'autres armes pour séduire. D'abord son prix minime, lequel correspond à cette petite pièce qui traîne dans la poche et que l'enfant obtient sans trop de mal 5 centimes à l'origine, 10 centimes d'euro aujourd'hui. Sa dégustation, ensuite, qui obéit à tout un rituel : il faut le tordre pour le partager ou le mâchouiller. En se gardant surtout de déchirer l'emballage, qui recèle un autre « plus » : une blague, une devinette, un jeu de mots, un rébus...

Le jeu a toujours fait partie de la tradition Carambar. Au début, on collectionnait des points pour gagner des patins à roulettes, des voitures miniatures... En 1969, les gagnants du grand concours pour petits gourmands sont récompensés par... leur poids en Carambar !

Michèle et Frank Jouve, Made in France.


Les affaires sont les affaires. Haribo, marque allemande de confiseries, a accepté les diktats religieux. Ses bonbons halal contiennent de la gélatine animale provenant de bêtes égorgées conscientes (donc non étourdies).



La consommation de la chair des animaux est-elle prescrite par le Coran ?

Certes, le Coran permet la consommation de viande. Mais une permission n'est pas une prescription. En faire une obligation constituerait une interprétation particulière du Coran. Or, il en existe une autre : l'idée que la viande n'est pas une nécessité, et qu'on peut donc s'en passer si l'on veut respecter la vie des animaux et leurs droits fondamentaux.

Nombreux sont les musulmans à avoir développé une préoccupation pour les animaux, tel le prophète Suleyman, qui leur parlait et les protégeait selon le Coran. Aujourd'hui on trouve de plus en plus de musulmans pour défendre les animaux, à l'exemple de Abdul Wahid Pedersen, imam danois qui estime qu'il est du devoir de chaque musulman de se battre pour les droits des animaux, « même impurs », ou encore le philosophe français de confession musulmane Morad El Hattab. Aussi certains musulmans ont-ils choisi de devenir végétariens, comme le célèbre poète Aboul Ala El-Maari (973-1057), ou plus récemment Basheer Ahmad Masri (1914-1993). De même, le soufisme (courant mystique de l'Islam) préconise le végétarisme. Citons quelques maîtres contemporains comme Bediuzzaman Nursi (1877-1960) et Bawa Muhaiyaddeen (mort en 1986), qui écrit (trad. Foltz) : « Toute votre vie vous avez bu le sang et mangé la chair des animaux sans vous rendre compte de ce que vous faisiez. Vous aimez la chair et le meurtre. [...] Dieu nous regarde. Demain Sa vérité et Sa justice feront enquête là-dessus. Vous devez vous en rendre compte ». Source


6 comments:

  1. Salut trouvez de bons Restaurants Halal à paris
    Bonne continuation, très bon article :)

    ReplyDelete
  2. Contrairement à la restauration halal, la nourriture végétarienne n'exige pas le sacrifice d'êtres sensibles. « Les animaux sont des êtres sensibles, intelligents et conscients, même si cela n'a été reconnu que très récemment. Pour autant, cette reconnaissance n'a pas fait évoluer leur statut : ils continuent d'être traités comme des objets, de la marchandise, de la nourriture. Leur point de vue est totalement ignoré et leur intérêt occulté. »
    Droits des animaux

    ReplyDelete
  3. En étant végétarien, vous seriez parfaitement halal ET respectueux des animaux: tout le monde serait content !

    ReplyDelete
  4. Anonymous9:45 AM

    Le coup d'État religieux, principalement Musulman provoque chez moi un rejet et un mépris le plus extrême et le plus total.
    Cette pseudo religion est la maison des imbéciles, le repère des brigands, l'usine à connerie.
    L'islam(soumission, tout un programme!) ne mérite en aucun cas le respect et le tact qu'elle reçoit de la part de notre pays et de notre culture.on me dit qu'ils ne sont pas tous cons, je me fiche de faire l'amalgame car c'est aux musulmans de faire le ménage chez eux. Par ailleurs, qu'ls mangent ce qu'il veulent ce n'est pas à moi de m'adapter. Ils n'imposeront pas leurs règles même si elles sont bonnes car c'est toujours pour de mauvaises raisons.
    J'arrête pour aller vomir.

    ReplyDelete
  5. Anonymous2:57 AM

    Salamaylkoum,

    J’ai découvert une boutique de bonbons Halal sur Saint Denis et franchement, le choix est beaucoup plus large. Plus de 300 variétés de bonbons. Mes enfants sont content, mais je le suis encore plus. J’ai essayé de tester leurs boutique en ligne et je suis resté bluffé par leurs sérieux et la livraison soignée. Je recommande à toutes les soeurs comme moi d’aller découvrir cette boutique
    je vous donne leurs site internet ; http://www.bonbonsminiz.fr
    On se retrouveras peut être làbas Insh’Allah…

    Nassima

    ReplyDelete