Wednesday, April 11, 2012

Démasqué





Jacques Lacarrière résume la pensée gnostique en ces termes : « Nous sommes des exploités à l'échelle cosmique, les prolétaires du bourreau-démiurge, des esclaves exilés dans un monde soumis viscéralement à la violence, les sédiments d'un ciel perdu, des étrangers sur notre propre terre ». (« Les gnostiques », Albin Michel)

Pour les gnostiques, le démiurge, bourreau pervers de l'humanité, représente l'esclavagisme qui règne dans le monde matériel et dans la sphère astrale (l'au-delà des occultistes ou le « Paradis » des religions). L'énergie vitale de l'homme est l'objet d'un véritable parasitisme durant la vie et après la mort.

Michaël, lecteur de Bouddhanar, présente « Démasqué », livre écrit par Jan Van Rijckenborgh, un gnostique du XXe siècle. Ce texte est une véhémente dénonciation du système d'exploitation instauré dans le monde matériel et la sphère astrale.

Démasqué

Un livre visionnaire pour éclairer l’obscure lumière de notre époque.

Par Michaël


4. Jésus leur répondit : Prenez garde que personne ne vous séduise.
5. Car
plusieurs viendront sous mon nom, disant : C'est moi qui suis le Christ.
Et ils séduiront beaucoup de gens.
23. Si quelqu'un vous dit alors : Le Christ est ici, ou : Il est là, ne le croyez pas.
24. Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus.
25. Voici, je vous l'ai annoncé d'avance.
[Mathieu 24 :4-5, 23-25,]

Notre époque semble porter de nombreux signes avant-coureurs de la fin d’un monde, de la clôture d’une ère qui a eu son sens, ses conflits, ses lueurs d’espoir et qui se doit de passer son chemin comme tout dans notre univers rempli de cycles. Nous sommes en train de vivre une transition fondamentale pour notre espèce, l’ancien monde se craquèle de toute part, la religion, la philosophie, la famille, les sciences, les rapports sociaux rien de ce en quoi nous avons cru jusqu’ici ne semble tenir le choc de cette mutation. Alors, devant l’angoisse du changement, les uns fuient en arrière en retournant vers les traditions du passé et les autres fuient en avant en fixant leur croyance sur un monde technologique garant de notre salut. Très rares sont les êtres qui ne fuient ni en arrière, ni avant et restent là, ici et maintenant, avec ce qui est, le fait que rien de ce qui fait partie de notre connu nous aidera à franchir le cap. Comme le disait les gnostiques d’Orient et d’Occident avant hier et hier Krishnamurti, il nous faut nous libérer de toutes les structures mentales liées à l’ancien monde pour être réellement créateur et vivre la mutation en pleine conscience. Ainsi, je vous invite à relire les écrits de ces hommes et femmes pour y puiser une force qui n’est pas de ce monde et qui pourtant remplie de lumière notre monde intérieur quand cette force se mue en conscience de vérité.

Le livre de Jan Van Rijckenborgh nous invite à comprendre les rouages occultes qui sous-tendent la crise actuelle. Je parlais plus haut de la fuite en arrière, de ce retour aux religions d’antan par celles et ceux qui perçoivent (avec raison parfois) la crise du monde moderne. On peut le comprendre, c’est humain, mais ce retour à des structures non adaptées à notre ère causera lui aussi de nombreuses désillusions et surtout des conflits inter-communautaires sans précédent à l’échelle mondiale. Nous le voyons dans l’actualité, le retour des identitarismes qu’ils soient nationaux ou religieux se fait sentir comme une attitude de repli et de protection face au monstre mondialiste qui écrase et broie l’âme humaine. Le livre « Démasqué » nous propose de soulever le voile et nous permet la compréhension et le constat lucide que tout se joue sur les plans énergétiques de notre planète, dans les coulisses du théâtre planétaire. Les égrégores religieux (qui sont depuis longtemps coupés de leur source divine au profit des forces anti-divine de ce monde) ont démarré une lutte pour leur survie énergétique et ils manipulent leurs fidèles par un besoin d’auto-conservation. Les rayonnements du Verseau mettent à mal leurs structures énergétiques et pour conserver la vie ils ont ainsi besoin de générer un maximum d’énergie émotionnelle. La peur, la haine de l’autre, le repli identitaire, les prières dirigées contre les ennemis sont un formidable réservoir énergétique pour ces égrégores et les victimes sont encore et toujours les humains. Le drame religieux réside dans la croyance auto-suggérée et alimentée par les égrégores par le biais des prédicateurs qui ne possèdent plus les clés ésotériques des écrits sacrés. J’ai cité l’évangile selon Mathieu en introduction de ce texte, mais ne croyez pas que les religieux chrétiens comprendront le sens ésotérique de ce passage. Non, la plupart percevront leurs ennemis comme les faux prophètes qui s’opposent et menacent leur foi, et au nom d’un texte mal compris justifieront la guerre sainte. Au même titre que le djihad (guerre sainte en arabe) est ésotériquement la guerre contre l’ego, et non la lutte armée contre les impies. Le scénario entrevu dans ce livre nous invite à faire preuve d’un profond discernement quant aux événements qui surviennent et surtout envers ceux qui vont advenir à court et moyen terme. Car que recherchent les fidèles des religions du monde que l’on a coupé de leurs voies initiatiques ? Le retour de leur messie respectif, la validation de leur foi et qu’il soit Jésus, le Machi’ah fils de David, le Mahdi, le Bouddha Maitreya ou Krishna, ils font tous partie des mêmes structures manipulatoires présentent dans notre sphère astrale et se nourrissant de l’émotivité des fidèles pour les maintenir en esclavage.

Ce livre vous permettra de comprendre en détail les processus mystico-occultes qui créent l’esclavage énergétique de l’humanité et son emprisonnement de notre sphère terrestre. Et, je l’espère de tout mon cœur, vous permettre de ne pas vous laisser manipuler par les forces terrestres et leurs propagandes haineuses mais aussi par les forces astrales qui sont la source de nos maux. Je donnerai un avertissement spécial aux tenants du Nouvel Age et au nombre considérable d’individus qui sont reliés à ces groupes, se croyant libérés de la religion ils s’enchaînent à une illusion beaucoup plus subtile, celle de leur Maîtres ascensionnés qui, vous le verrez dans l’ouvrage, sont interreliés avec les égrégores religieux.

Que faire ?

Lire et relire ce livre dans un premier temps, le prendre en soi pour l’infuser et l’intégrer puis vous relier à votre Être intérieur, à cette présence calme et rayonnante qui vibre dans le silence. Par-delà toutes formes de manifestations lumineuses ou d’apparitions de saints ou de maîtres. Relisez abondamment les ouvrages de Krishnamurti, ils vous offrent des clés essentielles pour franchir cette période trouble de notre histoire commune. Et pratiquer le wei-wu-wei (agir-sans-agir) des taoïstes pour ne pas être pris dans le lutte pour la survie qui écrase l’autre et voile notre cœur.

Sincèrement,
Michaël.

Télécharger gratuitement Démasqué :

Illustration :


18 comments:

  1. Anonymous5:33 PM

    Ca décoiffe !!!

    ReplyDelete
  2. Anonymous7:59 AM

    La philosophie du "Lectorium" présente un syncrétisme touffu de nombreuses écoles de pensée : la Kabbale, l'Alchimie, des lambeaux de cultures hébraïque, chrétienne, orientale, voire la dialectique hégélienne… et surtout du Catharisme. Le tout dénote un pessimisme profond sur l'homme et sur le monde : "Rien n'est bon sur cette terre", écrivait Jean Van Ryjckenborgh, "personne n'est bon, pas même un seul". L'homme est un "microcosme", c'est-à-dire le reflet de la volonté divine ; mais il a oublié sa vraie nature et erre dans un monde étranger et pervers. Toutes les sectes s'évertuent à utiliser un vocabulaire particulier, "spécifique", qui a quelque chose de nébuleux ou d'incompréhensible pour le non initié car les mots, même les plus simples sont vidés de leur sens commun ou premier et leurs signifiants sont remplacés par des notions compliquées, subtiles et parfois même totalement en contradiction avec le sens réel du mot utilisé ; ce procédé est un outil de déstructuration mentale et psychologique typique utilisé dans le but inavoué de troubler ou d'endormir les consciences.Aux dernières nouvelles, la philosophie de la Rose- Croix veut à présent nous faire croire que le "moi" (à anéantir en soi, ) n'a rien à avoir avec la "personnalité" ; Au vu de leurs propres définitions des concepts tels que "le moi, la conscience, l'homme, et la pensée" (récupéré sur un site "Rose-Croix") le lecteur saura juger par lui-même de la pertinence de leurs remarques et du danger que peut représenter pour l'esprit humain ce type de "vocabulaire particulier".

    http://www.prevensectes.com/rco.htm#17c

    ReplyDelete
  3. Anonymous8:55 AM

    D'après les visions de David Icks, Rijckenborg aurait été envoyé par les reptiliens pour créer un groupe qui libère beaucoup d'énergie par toutes sortes d'activités fébriles et épuisantes : prières, chants, conférences, voyages et surtout par des rituels dont les reptiliens ont très friand. Cela fait sourire de savoir que Rijckenborg est mort d'une crise cardiaque (comme le commun des mortels...) alors qu'il se disait "transfiguré." Ne parlons pas de "Catharose" qui a "déboulonné" le fils du Maître pour prendre sa place. Si la théorie de la transfiguration est bien séduisante la plupart des élèves passeront leur vie à se faire vampiriser par le « champs de force" sans que rien ne change dans leur vie. Il auront été dupé par des fausses promesses en ayant perdu beaucoup de temps et d'argent. Comme dit le proverbe "On ne n'attrappe pas les fourmis avec du vinaigre", qu'on se le dise.....

    ReplyDelete
  4. Michaël4:41 PM

    Bonjour à tous,

    Merci pour vos commentaires à la suite de l'article introductif du livre "Démasqué". Je souhaiterai ici répondre aux deux derniers commentaires.

    Lectorium et secte :

    Il est manifeste dans ce post que la personne a parcouru les écrits proposés par l'école et a essayer d'en comprendre le sens de surface. Les citations reprises reflètent la pensée gnostique comme l'on présentaient par le passé des mouvements comme le manichéisme et le catharisme, en ce sens, si l'ont est choqué, très bien, c'est une question de point de vu philosophique, on y adhère ou pas, libre à chacun.
    Cette perception de surface semble être assez proche des critiques réalisés par les hérésiologues catholiques, ceux là même qui contribuèrent au massacre et la haine sans cause des cathares par les ordres cistérsiens et dominicains, l'histoire se répète parait-il...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Croisade_des_Albigeois

    Que dire à quelqu'un qui ne souhaite pas comprendre où tout au mieux tolérer que d'autres puissent avoir un vocabulaire spécifique et une vision du monde différente ?

    L'enseignement gnostique depuis la nuit des temps a subi la haine et a fini dans le sang, c'est un fait historique. Il n'est pas donc pas mon rôle de vouloir convaincre du bien fondé d'un système de pensée ou d'un autre, chacun fera en fonction de ses inspirations et du but qu'il sert pour sa vie.

    Je connais bien la gnose, je la vis au quotidien et selon mes amis, ma famille je n'apparais pas à leur yeux comme une personne dangereuse et névrosée. cet enseignement m'a ouvert le coeur et l'esprit et me permet de vivre en harmonie avec mes semblables sans jamais critiquer ou hair, mais dans l'esprit des bons-hommes qui oeuvraient dans l'amour et la compassion et qui sont mort pour avoir aussi vivre ainsi.

    2/David Icke, les réptiliens et Rijckenborg :

    Je ne sais pas où vous avez pu trouver une telle information... Pour m'être intéressé à une époque aux ouvrages de David Icke je n'ai jamais vu de citation dans ces ouvrages concernant l'identité présumée extraterrestre de jan van Rijckenborgh. Avez vous des preuves documentées ?

    On sens dans ce post un ancien élève de l'école ou bien un proche d'un ancien élève de l'école qui me parait familier...

    Pour info Ramana Maharshi et Krishnamurti sont morts d'un cancer. Leur corps à cause des mutations énergétiques et le fait qu'un maître prends aussi sur lui une partie du karma de ses disciples sont une des causes, il y en a d'autres que nous pourrions développer spécifiquement dans un article si cela intéresse.

    Pour ce qui est du champs de force, tout école authentique en utilise un pour aider le disciple dans sa pratique et le préserver des influences négatives. Maintenant, les loges occultes négatives en utilisent un aussi, chacun a ses méthodes, mais on reconnait un arbre à ses fruits.

    Que dire a des mots écrits ici sans preuves, sans documentations, sans références et sous couvert d'anonymat...

    Merci de m'avoir lu,
    Michael.

    ReplyDelete
  5. Christian10:26 PM

    Y'en a vraiment marre de ces anti-sectes qui sous prétexte de défendre la liberté nous impose leur pensée unique dans un monde uniformisé !

    C'est juste une bonne vieille guéguerre à l'ancienne pour avoir le pouvoir sur les esprits et dicter ce qu'est conforme ou pas ! Ca me gave !

    Le mec se débine sur un site qu'il ne lui a rien demander et il fait sont copier/coller de son petite site anti-secte et il est bien content, il a lutte contre les méchantes sectes qui font peur aux bigots et laicards de base.

    Ca me fait marrer, quand on sait que les anti-sectes sont soit des catholiques intégristes qui défendent leur secte avec leur grand gourou Benoit 16 (sous-papes), Vatican qui est responsable de millions de morts depuis qu'il existe ! Et qui est c'est certain l'un des plus riche bastion du capitalisme mondial !

    Puis, les laicards, me font super marrer aussi, les enfants de Voltaire et Rousseau, mon œil ! Ils savent même plus ce que respecter le droit de culte et la liberté de penser autrement que leur petite philosophie politique veut dire !

    Après y'à le type avec ces reptiliens chez pas quoi, qui mélange tout et qui vomit çà rage comme çà gratuitement !

    Alors avant de la ramener, vous feriez bien tous (petites marionnettes du système) de balayer devant votre porte et de vous regardez en face, c'est le seul moyen d'éviter de vomir son mal être sur les autres !

    PS, j'ai l'honnêteté de mettre mon prénom au moins !

    ReplyDelete
  6. Je comprends pas bien pourquoi David Icke vient ici ? Je vois pas le rapport avec le sujet de l'article ?

    Personnellement je ne gobe pas ces histoires de reptiles humanoides qui seraient derrière tout. Admettons qu'il y en est, allé, admettons, ok ok, chui pas borné, l'univers est vaste après tout. Pourquoi est-ce qu'il faudrez faire dans le systématisme et mettre du lézard à toutes les sauces ?

    Après avoir le démasqué je trouve qu'au contraire l'auteur nous met en garde contre les reptiliens suceurs d'énergie possible en nuos mettant en garde contre l'astral et tous ces décadents...

    Le monsieur (ou la madame) anonyme qui nous a parlé des lézards pourrait nous en dire un peu plus sur ce qu'il pense savoir ??!!

    ReplyDelete
  7. Anonymous1:08 AM

    Wow, puissant comme article!!

    merci à Michael, t'es qui un initié ? lol en tous cas c cool! ;-)

    ReplyDelete
  8. Lionel4:53 PM

    Je découvre peu à peu la gnose et me sens attiré par ce type d'enseignement.
    Je n'ai pas encore lu démasqué mais cette article m'a donné envie de m'y plonger dedans.

    Michael comment vis tu la gnose au quotidien? Les gens autour de toi ne craignent-t-il pas que tu fasse partie d'une "secte"?

    J'aimerai beaucoup échanger à ce sujet avec des gnostiques engagé dans cette voie de libération, car j'ai un intérêt grandissant pour la gnose mais personne avec qui partager tout ça. Si vous avez des infos à partager, je suis ouvert à tout.

    Lionel

    ReplyDelete
  9. Michaël8:28 PM

    Bonjour Lionel,

    Je te remercie pour ton commentaire, je t'invite à parcourir le livre "Démasqué" avec ouverture et discernement.

    Je vis la Gnose très simplement, en fait c'est la simplicité même quand nous mettons de côté les manigances du mental. L'essence de la non-pratique gnostique réside dans le weiwuwei des taoistes, une piste à suivre.

    Concernant les gens autour de moi, et bien il y a de tout et chacun a le droit d'avoir son opinion. Le gnostique essaye de n'être influencé par les louanges, ni par les critiques, il les regardent pour ce qu'elles sont, des conceptions mentales transitoires. En général on fini par s'entourer de notre famille d'âme, de gens qui comprennent ou bien tolèrent ce que nous vivons. Ensuite, il y a la famille, cela crée des crispations au début, c'est normal, mais en accueillant cela tranquillement en leur montrant que notre démarche ne nous éloigne pas d'eux mais au contraire nous apprendre à être en amour avec eux et plus proche encore, alors les coeurs se délient et s'ils ne comprennent pas ils comprennent quand même.

    Il y a un site intéressant sur la Gnose : http://gnose.free.fr/

    Pour l'échange, tu pourrais si tu le souhaite assister à une conférence de l'école de la Rpse-croix d'Or et leur poser les questions que tu veux. Le but n'est pas d'adhérer ou non à un mouvement spirituel, mais d'échanger, de questionner et nous faire tous avancer sur notre propre chemin.

    D'autres articles suivront sur le blog.


    Fraternellement,
    Michaël

    ReplyDelete
  10. Anonymous2:13 PM

    Expérience sectaire dans ma petite enfance (extrait d'un témoignage).
    J'ai été conçue par une "faute" commise par deux jeunes adeptes de la "Rose Croix d'Or ". Ma mère cherchait à se raccrocher à des valeurs spirituelles qui auraient pu combler son "mal-être ". Mais elle s'est rendue compte que cette "école philosophique" lui a apporté bien plus de tourments. Mon père a toujours eu une admiration envers "ceux qui utilisent des mots savants et compliqués" lui donnant l'illusion d'une "pseudo vérité". Ma mère a fait une importante hémorragie à ma naissance et, bien que la transfusion sanguine est en principe interdite par la RC, mon père a donné son sang ce qui a été toléré par les "supérieurs hiérarchiques". J'ai suivi mes parents dans leurs multiples réunions à étrangers et dans les pèlerinages chez les cathares. La RC demande à leurs adeptes, d'envoyer une "lettre de rupture" à leur famille afin de ne plus avoir aucune "attache matérielle" qui constituerait une entrave à leur évolution spirituelle et les empêcheraient de se relier à la "force libératrice de la gnose". Celui qui est trop identifié à la matière est considéré comme "cristallisé" ! Cette "religion minoritaire" pousse dans le fond, à la schizophrénie, je me demande en quoi on peut y trouver un équilibre personnel ! non cette "secte" est déstructurante psychologiquement, affectivement, moralement, je me permets de l'affirmer. À 4 ans, mes parents ont divorcé; ils avaient de violentes disputes quotidiennes, criaient beaucoup et claquaient les portes ; dans ces moments, mon angoisse était à son comble, je pleurais beaucoup, ressentant une grande solitude intérieure face à leur indifférence. Ils ont été temporairement expulsés du mouvement pour avoir été trop "charnels". Je n'avais pas le droit de regarder la télé, car elle "détruisent la glande pinéale". Mon père a "réintégré" son "Ecole". Ma mère, fût perturbée ressentant mon existence comme néfastes, je me suis donc appliquée à brimer toute manifestation de "spontanéité". Cette théorie d' "abolition du moi" proposée par la RC, ressemble fort à un "suicide interne" et ne procure aucune joie si ce n'est celle illusoire de l'élitisme et de l'approche de la "libération finale" grâce à la "force" de la RC, la seule capable d'élever le "taux vibratoire" de l'âme... J'ai peu vu mon père car il partait souvent en conférence, il s'est remarié avec une adepte très endoctrinée. Quand je le voyais il cherchait à me faire adhérer à ses vues en "m'enseignant la vérité universelle" et si je ne jouais pas le jeu, il ne chercherait plus à me voir. Je l'ai donc accompagné et j'ai participé à des formations pour jeunes, mais un jour, à 12 ans, j'ai vécu une expérience spirituelle et je me suis positionnée. J'ai réagis, j'ai tout rejeté. J'ai dû subir l'incompréhension totale de mon père, ainsi que l'incertitude de ma mère.
    Au regard de cette expérience je dirais pour finir que :
    1) Il a toujours été bien difficile pour moi de faire la part entre mon père et sa secte, tant son discours personnel, son attitude et ses idées sont liées à la philosophie à laquelle il adhère depuis plus de 40 ans aujourd'hui.
    2) On reconnaît un arbre à ses fruits et je n'ai jamais vu de bons fruits sortir d'une expérience sectaire.
    3) Un groupe philosophique d'apparence anodine, peut faire bien plus de dégâts psychologiques internes qu'il n'y parait à première vue donc un "droit de regard" extérieur et objectif me semble nécessaire au nom de l'Humanité, au nom des droits de l'Homme et des droits de l'Enfant.

    ReplyDelete
  11. Lionel5:22 PM

    Merci Michael pour ta réponse. Je vais suivre les différentes pistes que tu me donne.
    Merci encore.

    Lionel

    ReplyDelete
  12. Michaël2:33 PM

    Cher Anonyme,

    Je vous remercie pour votre témoignage qui apparait comme un vécu plausible au sein de l'école. Je partage sincèrement votre souffrance...

    Juste ou non, vos interprétations de l'enseignement correspondent à un ressenti qui vous est personnel, il sera différent pour chacun. On trouve des problèmes familiaux et relationnels dans beaucoup de familles qu'elles soient impliquées dans un mouvement religieux, philosophique, politique, spirituel ou dans rien de tout çà. Il y aura toujours des imperfections, des griefs et des blessures, la vie humaine est ainsi.

    Je souhaiterai revenir sur les points que vous citez qui m’apparaissent pour certains erronés où en tous cas relevant de méconnaissance ou d’interprétation.
    Dans les années 80, la transfusion sanguine pour différentes raisons ésotériques et sanitaires (voir affaire du sang contaminé, qui est ultérieure à cette période) n'était pas conseillée mais non interdite. Dans tous les cas, il n’y avait pas d'interdit, c'était laissé à l'appréciation de chacun.

    Pour ce qui est de la lettre de rupture, elle n'a jamais concerné les proches, je trouve très étonnant de voir cette méconnaissance grave se manifester ici. Cette lettre de rupture est en rapport aux Eglises et autres organisations ésotériques auxquelles les personnes s'engageant dans l'apprentissage auraient appartenu. Cela permet la libération des liens astraux par le biais de l'écriture. Et symboliquement affirmer son engagement sur la voie, il n’y a aucun sens spirituel élevé à rompre avec ses proches, bien au contraire, un véritable travail sur soi nous amène à une authentique relation avec eux.

    Ces approximations m’amènent à regarder ce témoignage comme une méthode caractéristique des associations antisectes dans le but de discréditer une minorité spirituelle…

    Maintenant, si votre témoignage est authentique, veuillez m’excuser pour cette remise en cause, mais il y a des choses qui doivent être dite et recadrer dans le but de ramener la vérité au centre du dialogue.

    Fraternellement,
    Michaël.

    ReplyDelete
  13. François12:07 PM

    Bonjour je voudrais réagir sur les commentaires de cet article. Je comprends pas pourquoi il suscite autant de réaction violentes ? De calomnie, de dépréciation et tout et tout ? C'est juste un article qui présente un bouquuin, basta, est-ce qu'on a besoin de sortir l'arsenal de guerre idéologique pour autant, de quoi les gens ont-ils peur ? de ceux qui pensent autrement ou d'eux-mêmes ???

    ReplyDelete
  14. Michaël6:45 PM

    Bonjour François,

    Merci pour ton commentaire.

    En effet cet article de présentation semble susciter quelques agitations dans les esprits. Peut être à raison après tout et pour certaines raisons sans aucun doute. Je comprends parfaitement que l'on soit chamboulé, ce livre m'a chamboulé aussi la première fois que je l'ai lu. Puis, après l'avoir digéré un peu et laisser infuser j'ai pu faire la part des choses et en extraire l'essentiel pour mon propre cheminement.

    Le problème a toujours été et surtout à notre époque entre l’appartenance à un groupe (religieux, politiques, spirituels etc…) et la non appartenance à un groupe. Pour avoir navigué dans les groupes et au dehors d’eux je peux dire aujourd’hui que chez les uns comme les autres il y a à balayer devant la porte avant d’émettre une critique. Le problème majeur réside dans l’intention des gens soit de rejoindre un groupe, soit de ne pas en rejoindre un. On retrouve deux cas de figures principaux :

    1/ Le spiritualiste dans un groupe :

    S’il est là pour les mauvaises raisons, c'est-à-dire, principalement pour trouver un refuge protecteur, une famille de substitution, un papa ou un grand père dans l’image du maître (inversement si le maître est une femme) et être cocooner spirituellement. S’il est dans un groupe ou une école spirituelle pour ces raisons il fait fausse route et tôt ou tard il entrera dans une forme de rejet de tous ce qui n’est pas le groupe, comparant les autres enseignements, réfutant, se battant pour et contre et transformera un enseignement vivant en une dogmatique, l’histoire des religions est assez claire sur ce point, mais les écoles spirituelles aussi ont cette déviance possible. Dans toutes les écoles il y a les chiens de garde de l’enseignement, souvent non désigné par le maître et plutôt s’étant eux-mêmes autoproclamé ainsi plus pour préserver leur propre doudou spirituel rassurant que la valeur même d’un enseignement. Un enseignement véritable n’a pas besoin d’être défendu, débattu, il est à prendre ou à laisser.

    2/ Le spiritualiste en dehors d’un groupe :

    S’il est en rejette le principe pour de mauvaises raisons, il se comportera de manière assez proche du premier cas, mais à l’inverse, c’est souvent par orgueil spirituel qu’il refuse la rencontre d’un maître, orgueil qu’il masquera d’un manteau d’indépendance spirituelle et citant Krishnamurti toutes les 5 minutes pour justifier son choix, choix qui masque souvent l’angoisse d’être démasqué par un maître authentique. Puis bien entendu il pointera du doigt, voir critiquera les chiens de gardes des écoles et nous voudras voir que cela, réduisant une école ou un groupe à ses élèves débutant immatures. Stratégie nécessaire pour qu’il puisse se maintenir libre comme l’air à jouer au spiritualiste ayant tout lu et tout connu, sauf lui-même.

    Il existe en dehors des groupes ou dans les groupes des choses à apprendre, à confronter, des gens médiocres et des personnes de valeur. Et il faut arrêter de taper sur l’un en fonction d’où on se trouve, ce n’est pas constructif. C’est juste une question d’accord avec soi-même et si l’on veut vraiment critiquer que cela puisse réellement apporter une avancer pour tout le monde. Ce qui est rarement le cas, car à mon sens la Vérité ne s’impose pas par la force du débat. Le monde politico-religieux depuis des millénaires nous en offre un triste spectacle, pouvons nous cesser le combat ?

    Faire le ménage en nous-mêmes, avoir l’esprit assez plastique pour embrasser toutes les contradictions, tous les points de vu tout en sachant où est sa place et celle de son prochain ?

    C’est tout le défi que nous propose ces échanges ici et je vous y invite toutes et tous.

    Amitiés,
    Michaël.

    ReplyDelete
  15. Romain4:08 PM

    Intéressant comme point de vu que cet article et ce livre, je pense aussi que cela peut aider à voir plus clairement les pièges de la pensée, parce qu'au fond c'est là que cela se passe !!

    ReplyDelete
  16. Laurent2:35 PM

    C'est un point de vu qui mérite d'être compris, à mettre en connexinn avec d'autres pour ouvrir la compréhension je pense. Y'a pas que çà comme point de vu, mais il faut saluer la synthèse.

    ReplyDelete
  17. Anonymous11:18 AM

    j'ai bien connu la Rose Croix d'Or à une époque de ma vie et je dois dire qu'il y a une grande différence entre le discours de Michaël et la réalité quotidienne de cette "école", avec ses rituels, ses interdits, sa satanisation de la vie et de presque tous les enseignements qui ne sont pas ceux de la Rose Croix d'Or. J'ai connu beaucoup de personnes très perturbés au sein de cette école et je crois que le témoignage donné plus haut est sans doute authentique. Maintenant, libre à chacun de choisir sa voie...

    ReplyDelete
  18. Le propre de tous les groupes est d'être des puissances égrégoriennes.C'est-à-dire des "ensembles" générant des puissances d'ordre subtil.Remarquez qu'un match de foot avec des supporters "remontés en dégage tout autant en un laps de temps très court.Ce qui mène à l'aveuglement des individus.Je plains cet enfant devenu adulte à qui l'on a volé son enfance.L'enfant souffre terriblement en ce monde.Et ne peut construire qu'un monde de violence.Où est la vérité?Existe t-elle?

    ReplyDelete