Friday, April 13, 2012

Thérapies miraculeuses





Accusé d'escroquerie, Benoît Yang Ting, gourou des faux souvenirs induits, faisait payer 320 euros l'heure. Le cancérologue David Khayat demande 500 euros pour une consultation. Médiatique mandarin et auteur d'un livre au titre  prétentieux, « Le vrai régime anticancer », David Khayat est un gourou "officiel". La maladie permet à toutes sortes de charlatans de s'enrichir.

L'actrice Shirley Maclaine a fait connaître le guérisseur Alex Orbito. Elle écrit :

« J'ai invité Orbito à venir passer quelques semaines dans ma maison de Malibu afin qu'il puisse continuer à m'observer. Peu de temps avant Noël, j'ai fait savoir qu'Alex opérerait ses guérisons à Noël et que chacun pourrait, dans la mesure de ses moyens, contribuer par des dons à la construction de son centre de soins. Près d'une centaine de personnes sont venues ce jour-là et le lendemain des amis, des amis d'amis, des chercheurs spirituels poussés par la curiosité et quelques personnes réellement malades.

J'ai logé Alex, sa femme et leur assistante dans les chambres d'amis et j'ai transformé ma salle de yoga en clinique.

Ma table de massage a servi à allonger les patients. Alex s'est installé derrière, sa femme et son assistante à ses côtés. J'ai assisté à de nombreuses interventions, à certaines même que je n'aurais jamais cru avoir l'estomac de supporter. Mais je l'ai fait et j'ai regardé de très près.

Les gens méditaient paisiblement avant d'entrer dans la pièce. Presque tous avaient confiance, ce qui ne les empêchait pas de se montrer aussi anxieux et effrayés que je l'avais été. Je comprenais fort bien la contradiction. J'étais passée par là. Ils se soutenaient mutuellement. Alex a conduit une prière et une « connexion commune avec Dieu » avant de commencer à opérer.

Au cours des interventions dont j'ai été témoin, je l'ai vu sortir l’œil de l'orbite d'une malade avec ses doigts, en nettoyer l'arrière et le remettre en place. La patiente n'a rien senti. Elle s'est levée et a quitté la pièce toute souriante en disant qu'elle n'avait perçu qu'une pression.

Il a retiré des tumeurs pulmonaires et abdominales, extrait une dent avec ses doigts et arrêté l'hémorragie, sorti des kystes et des excroissances de toutes les parties imaginables du corps.

Lorsque les patients souffraient de problèmes génitaux, je quittais toujours la pièce. J'ai su qu'Alex avait opéré des hémorroïdes et des fibromes, mais il les atteignait généralement de l'extérieur, rarement par le vagin et l'anus.

Il a extrait des cancers du sein et un goitre.

Il a retiré des caillots de sang du cou d'un ami de quatre-vingt-six ans souffrant d'artériosclérose.

Il a ouvert des gencives pour guérir une pyorrhée.

Il a sorti une tumeur d'un cerveau.

Certains souhaitaient parfois voir opérer les autres, mais Alex préférait qu'ils soient peu nombreux car, disait-il, les énergies sceptiques drainaient la sienne.

Au cours de cette même période de congé, il s'est rendu à Ojai pour y prodiguer ses soins. Beaucoup ont quitté Los Angeles pour l'accompagner sur mon invitation.

Je me souviens de la première journée passée à Ojai. Alex avait installé sa salle d'opération dans l'entrée d'une chapelle de témoins de Jéhovah. Une trentaine de personnes tenaient à le voir pratiquer sur quelqu'un avant de permettre le moindre traitement sur leur propre corps. Je me suis portée volontaire, car beaucoup étaient venus là à cause de moi.

Ils sont entrés à la file dans le vestibule où j'étais allongée tout habillée. Alex, la tête dans ses mains, priait derrière la table. Il a prié longtemps. J'ai senti que la diversité d'énergies accumulées l'y obligeait (les psychiques et les sensitifs captent tous les schémas d'énergie. L'impact sur eux s'avère parfois négatif).

Alex tardait à relever la tête. Finalement, le visage toujours baissé, il m'a chuchoté d'une voix hésitante : « Shirley... l'homme en sweater bleu, contre le mur... son énergie est négative.., très négative.., il ne m'aime pas... ni ce que je fais... Très difficile... s'il vous plaît... vous pouvez lui demander de sortir ? »

Je suis restée allongée et j'ai tourné la tête pour repérer l'homme en question. C'était l'ami d'un journaliste que j'avais invité. Plutôt que le renvoyer seul, j'ai préféré dire : « Quelqu'un parmi vous dégage un grand scepticisme et beaucoup d'énergie négative. Cette personne le sait. Il vaudrait mieux qu'elle revienne plus tard, lorsqu'elle se sentira plus positive. » (Avec l'âge j'ai fini par apprendre la diplomatie.)

L'homme au sweater bleu est sorti sans faire d'histoire, suivi de deux autres personnes et nul ne leur en a tenu rigueur. Alex s'est remis à prier. Son expression a changé à mesure qu'il entrait en légère transe. Il a commencé à m'« opérer ». Je n'ai pas regardé ses mains pénétrer dans mon abdomen, préférant contempler les visages des spectateurs. Ils étaient stupéfaits, horrifiés, choqués, ahuris. Comment décrire l'expression de ceux qui observent ce qui défie leur notion de la réalité ? Quelqu'un s'est écrié : «Oh non !... Soyez prudente, Shirley ! » Cette personne était si inquiète que je l'ai rassurée de ma table. Certains semblaient surpris que je puisse discuter avec Alex, alors que ses mains étaient enfouies jusqu'aux poignets dans mon abdomen d'où s'échappaient des bruits de succion et les remous habituels. Le sang s'écoulait de chaque côté de mon corps à jets quasi continus. J'ai ressenti une forte pression à l'intérieur de mon ventre et je dois reconnaître que, cette fois, j'ai éprouvé une légère douleur, provenant du manque de confiance des observateurs. J'ai fermé les yeux et me suis efforcée de communiquer à mon esprit un état de confiance absolue, mais la douleur a subsisté. » Pendant qu'Orbito fouille ses entrailles, l'actrice américaine a une illumination : « C'est alors que j'ai compris très clairement l'importance de la confiance pour ce qui concerne le spirituel en général et la guérison en particulier. »

Mais la confiance s'estompa en 2005, quand Orbito fut accusé de charlatanisme par les autorités canadiennes.





Illustration :



11 comments:

  1. on reste un peu sur notre faim.
    la condamnation par une instance du système est suspecte.
    la question est y a il ou ou non des guerisons rèelles ? la vérité, rien qu'elle
















































    '

    ReplyDelete
  2. Vous pourrez lire une intéressante réflexion d'Hubert Reeves : « Apportez-nous la vérité » (demain 14 avril).

    ReplyDelete
  3. Anonymous1:20 AM

    Quelqu'un sait-il si Alex Orbito sera en Europe cette année 2013 ?
    Merci.

    ReplyDelete
  4. Anonymous8:03 AM

    Vous pouvez contacter les secrétariats d'Alex Orbito :

    - Orbit Office, Star Capillan (Manila, Philippines)
    Tel: +632 9280156
    Fax: +632 9282264
    Email: pyramidofasia7@yahoo.com

    - Marika Verheijen (Europe)
    Tel: +34 630 048 120 
    Email: unitingpeople@gmail.com

    ReplyDelete
  5. Anonymous9:03 AM

    Blog d'une magnétiseuse et kinésiologue à titre d'exemple :

    http://kinesiologue-en-bourgogne.over-blog.com/article-physique-quantique-l-observateur-qui-change-tout-48620284.html

    ReplyDelete
  6. Anonymous10:08 AM

    La bibliothèque de Gaëlle Berny fait la part belle aux livres de Paulo Coelho, écrivain "New Age"....

    ReplyDelete
  7. Anonymous3:28 PM

    L’autre jour, j’ai un copain architecte qui m’a dit qu’après après lu Paulo Caelho, il a pris son vélo et il a fait 2000 bornes pour aller à Saint Jacques de Compostelle. Il m’a invitée à déjeuner, c’était sympa. Maintenant que tu me dis que Paulo est « new age », je me dis que j’aurais peut-être pas dû accepter. Qu’est-ce que t’en penses ??

    En tout cas, après qu’il soit revenu de Saint Jacques, il avait perdu 7 kilos et il m’a dit : je me sens plus léger. C’était bien parce qu’il a des problèmes de poids et pour sa santé c’est mieux de faire du vélo que de prendre des cachets. Bon, tu me diras qu’il a dû payer le prix du livre, mais si l’on rapporte cela au poids qu’il a perdu, c’est pas trop cher au kilo ou à la livre (selon l’unité). Qu’est-ce que t’en penses ?

    Il aurait peut-être dû en parler à son docteur. Oui, mais si tu rajoutes le prix de la consultation, il a fait réaliser une économie à la sécurité sociale dont le déficit est abyssal, et finalement un coup de pédale vaut mieux que certain dédale. Qu’est-ce que t’en penses ?

    Et puis, il a vu le paysage. C’était moins cher qu’un Tour Operator et puis il avait un vélo. Qu’est-ce que t’en penses ?

    ReplyDelete
  8. Anonymous5:32 PM

    On ne peux que dire :

    - Alléluia ! Saint Paulo, pédalez pour nous ! (car nous ne sommes pas tous capables de faire 2000 km à vélo)...

    - Alléluia, c'est un miracle du New Age !

    ReplyDelete
  9. Les vraies couleurs6:15 PM

    Chaque fois que nous acceptons de poser notre vélo, celui que nous avons dans la tête qui nous incite à pédaler pour juger et condamner sans chance de pardon, alors il n' y a aucune possiblité de miracle. Le vrai miracle, c'est de parvenir à aimer malgré tout et surtout malgré soi et de voir en l'autre la possiblité de sa véritable humanité, car ainsi nous réalisons la nôtre.

    Alors nous voyons les vraies couleurs d'arc-en ciel au-delà des nuages.

    http://youtu.be/1yFEChsJ074

    ReplyDelete
  10. Anonymous6:40 PM

    L'amour (x4)...

    L'amour est enfant de bohème
    Il n'a jamais, jamais, connu de loi
    Si tu ne m'aimes pas, je t'aime
    Et si je t'aime, prends garde à toi
    Prends garde à toi
    Si tu ne m'aimes pas, si tu ne m'aimes pas, je t'aime
    Prends garde à toi
    Mais si je t'aime, si je t'aime, prends garde à toi...

    ReplyDelete
  11. Rouge comme la Vie7:13 PM

    Hommage à la Vie
    Hommage à tous ces cris
    D'incertitude
    L'erreur est toujours possible, c'est la seule certitude

    http://youtu.be/4gXAhsT8puE

    ReplyDelete