Tuesday, April 24, 2012

Votez vraiment pour nos enfants !






Combien de fois, lors de la campagne présidentielle, avons-nous entendu : « Votez pour nos enfants, votez pour les générations futures » ?

Au lendemain du premier tour, résultat, rien ! Si ce n’est un désastre pour nos enfants, un mépris total pour l’urgence écologique, qui a été bafouée, piétinée, oubliée.

Savent-ils, ceux qui veulent protéger la France en contrôlant nos frontières, qu’ils se trompent d’envahisseurs ? Les vrais sont là depuis plus d’un demi-siècle. Tous les printemps, dès que la vie réapparaît, ils sont là pour tuer le vivant, pour tuer notre terroir, notre patrimoine, notre agriculture, enfin notre vraie richesse. Ils ont asservi les agriculteurs pour empoisonner nos terres et les nappes phréatiques de nos enfants. Un tsunami de statistiques a déferlé pendant cette campagne. Une seule était prioritaire : « En France, l’espérance de vie en bonne santé a reculé de 20 ans », de 80 à 60 ans soit juste après la retraite, les Français sont malades et handicapés. La France est maintenant classée au 10ème rang, alors que nous habitons sans doute le pays le plus privilégié par la nature.

Pour le deuxième tour des élections présidentielles, vont-ils évoquer les enfants des agriculteurs qui naissent avec des malformations génitales ? Vont-ils parler des petits cancéreux qui remplissent nos hôpitaux ? Vont-ils avouer que, pour la première fois, dans un pays en « paix », les parents enterrent aujourd’hui leurs enfants à cause d’une guerre du profit, orchestrée cyniquement par des cannibales cupides et minoritaires que sont les multinationales criminelles ? Enfin vont-ils dire la vérité sur les cancers anormaux chez les petits qui vivent près des centrales nucléaires françaises ?

Le soir du premier tour des élections, j’ai alors pensé au prénom d’une enfant de 12 ans qui, en 1992, a prononcé un discours bouleversant devant les chefs d’États et les responsables de notre planète. Pendant cette campagne du deuxième tour des présidentielles, un des candidats va-t-il parler de cet appel au secours que Severn a affirmé il y a 20 ans. « Ce que vous faites me fait pleurer la nuit ! » Cette phrase terrible que cette petite Canadienne a prononcée, restera gravée dans ma tête, toute ma vie. La nuit du résultat du premier tour, j’ai eu les larmes aux yeux en constatant qu’ils n’ont pas compris que la priorité absolue pour les générations futures était de préserver et respecter le Vivant !

Jean-Paul Jaud, auteur des films "Nos enfants nous accuseront" et "Severn, la voix de nos enfants".



(Message relayé)


L'espérance de vie :







1 comment:

  1. Pour moi (mais il est vrai que je suis un affreux "conspi"), ce truc est bidon. Les méchants ne sont pas vraiment méchants, non : ils sont en retard d'un train. Il suffit de leur expliquer, et, gentiment, ils feront des milliards avec des vrais bons produits, et tout le monde il s'aimera dans l'herbe verte. La vérité est ailleurs, me semble-t-il.

    ReplyDelete