Wednesday, September 05, 2012

Vaccinations et troubles mentaux des enfants



Intervention remarquée du Dr Andrew Moulden à la Conférence pour la liberté de choix en santé (Montréal).

Beaucoup d'enfants souffrant de retard mental, incapables de s'insérer dans le milieu scolaire, désadaptés et souffrant de troubles caractériels, doivent ces handicaps aux effets des vaccinations. Ce sont les faits qui parlent : plusieurs enseignants ont constaté que des élèves, d'abord diligents, sont devenus paresseux et incapables de se concentrer après avoir été vaccinés.

Une confirmation provient des recherches cliniques : le cerveau des vaccinés réagit d'une façon négative au virus vaccinal inoculé avec pour conséquence que le pouvoir de concentration est annulé en faveur d'une émotivité instable, d'états d'angoisse et de dépression. Il s'agit donc d'évidentes modifications du caractère et du comportement.

Dans plusieurs cas, on retrouve tout ce qu'on a dit sur les dommages psychiques et mentaux dus aux vaccinations. Voici, en bref, ce que la littérature médicale a constaté concernant les dommages neurologiques causés par les vaccins les plus fréquents :

Anticoqueluche - Convulsions et dommages cérébraux avec des retards mentaux (« Médecine et Hygiène », 1979), F. et S. Delarue (« La rançon des vaccinations ») écrivent que, sur 2 606 requêtes d'indemnisation déposées auprès du tribunal compétent de Londres, 2 081 concernaient le vaccin contre la coqueluche employé tout seul (189 cas) ou associé à d'autres vaccins.

Antidiphtérique - Troubles nerveux, encéphalites, troubles psychiques et retards mentaux sont parmi les conséquences de type neurologique de la vaccination. Antitétanique - Des complications neurologiques sont connues depuis longtemps (« Le concours médical », 1977).

Antipoliomyélitique - Lésions cérébrales avec perte de l'intelligence (Acta Medica Empirica, 5, 1986), convulsions (« Médecine et Hygiène », 2, 1981), paralysie, sclérose en plaques. etc.

Vaccin combiné Diphtérie-Tétanos-Coqueluche - Une commission d'experts, nommées en Grande-Bretagne, a conclu que le vaccin combiné est très probablement la cause de désordres nerveux. Selon le Dr. Gordon T. Stewart, qui depuis les années soixante-dix a rendu publics des cas de débilité mentale, de convulsions, de chocs et de paralysies vaccinales, la vaccination combinée peut produire des lésions cervicales légères qui sont sous-évaluées, mais, dont les effets se vérifient plus tard sous forme de retards mentaux au niveau de l'apprentissage ou de problèmes au niveau moteur.

Par le virus vaccinal on introduit dans l'organisme des enfants (et des nourrissons!) des substances en mesure de modifier leur comportement et leur caractère, voire de léser leurs facultés intellectuelles.

En même temps, ces substances altèrent le pouvoir de concentration et favorisent l'anxiété et l'émotivité, créant les prémisses de la désadaptation sociale. Les cas sont certainement beaucoup plus nombreux que ce que les institutions sanitaires veulent bien le dire, et c'est pour cette raison que les vaccinations de masse ne sont qu'un attentat à la santé publique, comme le sont les vaccinations obligatoires. La liberté de dire non aux vaccinations et la possibilité d'une information neutre sont encore des droits à gagner pour notre monde civilisé.

Docteur Louis de Brouwer 



Le Dr Andrew Moulden


« Au moyen de technologies classiques et ultra modernes de diagnostic et d’imagerie médicale, le Dr Moulden , M.D., médecin, expert en psychiatrie, neuropsychiatrie et neurologie comportementale, apporte les preuves en termes de physiologie et de clinique médicales que TOUTES les vaccinations provoquent directement ou de manière différée des troubles et des maladies aiguës ou chroniques, permanentes ou transitoires susceptibles de toucher tous les systèmes du corps. Le Dr Moulden a mis au point une nouvelle technologie en imagerie médicale pour mettre en évidence les troubles et dégâts neurologiques se produisant après les vaccinations. Grâce à cette technologie il est possible de mettre en valeur et de démontrer sur clichés et vidéos prises 30 secondes avant et 30 secondes après une vaccination ce qui se produit dans différents tissus du corps. « Nous avons en quelque sorte, explique le Dr Moulden, mis au point une sorte de télescope Hubble avec nos examens neurologiques et microbiologiques. » 





http://expovaccins.over-blog.com/article-32528573.html

1 comment:

  1. Anonymous9:39 PM

    Its such as you read my thoughts! You appear to grasp a lot approximately
    this, such as you wrote the e-book in it or something.

    I feel that you simply can do with some p.c.
    to pressure the message house a bit, however other than that, this is fantastic
    blog. An excellent read. I will definitely be back.

    Feel free to surf to my web blog: pirater un compte facebook

    ReplyDelete