Friday, January 04, 2013

Depardieu, brave moujik ou sale boyard ?





Dernières nouvelles : le 6 janvier 2012, le Jour des Rois, sur décision du tsar Vladimir Poutine, Gérard Depardieu, qui ne parle pas un mot de russe, pourrait être fait boyard-ministre de la culture de Mordovie. 


Gloire à Kadyrov et à Papa Niazov, son prophète !

« Gloire à Kadyrov ! » Que pensent les Français du cri du cœur de Gérard Depardieu pour un despote qui prône l'islamisation des mœurs et des coutumes tchétchènes ?

Devenu citoyen russe grâce à un décret signé par l'autocrate Poutine, Depardieu, l'ami des potentats de l'Est, se convertira-t-il à l'Islam après avoir lu le « Rukanama » du dictateur inspiré Saparmourat Niazov, mieux connu sous le nom de Turkmenbachi, qui se donnait lui-même le titre de « treizième prophète ».

« Le Saint Rukhnama est, selon le site officiel turkmène, comparable à la Bible et au Coran et doit être utilisé comme guide spirituel, afin d'effacer la complexité et les angoisses de la vie quotidienne ». Dieu sait que Depardieu n'espère qu'une chose : effacer son nom du registre du fisc français source de toutes ses angoisses. Qu'il se rassure, dans la Russie de Poutine et les Etats de l'espace post-soviétique les pauvres ont l'habitude payer pour les puissants.

Grâce à Papa Niazov, Gérard Depardieu, qui va avoir 65 ans, ne sera même pas taxé de « vieux con ». En effet, Niazov avait déclaré la guerre au vieillissement. Dans un décret d'août 2002, la vie d'un citoyen est divisée en cycle de douze ans, la période de l'adolescence est étendue jusqu'à vingt cinq ans et recule l'âge de la vieillesse à quatre vingt cinq ans.

Voici d'après Turkmenbachi (Papa Niazov) les dénominations officielles pour chaque tranche d'âge :

0-12 : l'enfance
13-25 : l'adolescence
25-37 : la jeunesse
37-49 : la maturité
49-61 : l'âge prophétique
61-73 : l'âge édifiant
73-85 : la sagesse
85-97 : la vieillesse
97-109 : Oguzkhan (d'après le nom du fondateur mythique de la Nation turkmène).

« Bien peu de turkmènes atteindront l'âge de la sagesse, et encore moins l'âge convoité d'Oguzkhan. L'espérance de vie moyenne est de soixante ans pour les hommes et de soixante-cinq ans pour les femmes », précise Ted Rall dans son livre « La route de la soie en lambeaux ».

Saparmourat Niazov (1940-2006) se prenait pour un prince philosophe. Sa pensée hautement subtile est compilée dans son Petit Livre Vert, le Rukhnama. Extraits :

Sur la générosité : « Si vous demandez un prêt à quelqu'un, il vous prêtera de l'argent, même si le prêteur est un sale type. Mais si le prêteur est généreux et n'a pas d'argent, il vous dira, « Viens et détends toi, je t'offre une tasse de thé ». Puis il sortira discrètement et ira emprunter de l'argent à son voisin pour pouvoir prêter la somme nécessaire à celui qui la demande. Même le sale type répondra à toutes les demandes, mais l'homme généreux partagera aussi son pain. »

Sur la positive attitude : « Quand vous rencontrez une foule de gens, ne blessez personne, complimentez tout le monde. Vous gagnerez ainsi le cœur de tous. Vous les verrez ainsi sourire non seulement de leurs lèvres, mais également de tout leur cœur. Et ce cœur s'épanouira telle une rose. Tous, y compris vous-même, seront heureux d'assister à un tel spectacle. »

Sur l'éthique : « Lorsque le nombre des gens ayant une bonne éthique augmente, la vie devient plus belle ».

Sur les sports équestres : « Ecoutez les conseils de Gorkut Ata : "Faites vous votre réputation tant que votre père est encore en vie, et avancez tant que vous avez encore votre cheval"».

Sur la richesse : « Une richesse bien acquise provient d'actions honnêtes, mais une richesse mal acquise n'est basée que sur des tromperies. »

Sur les mauvaises paroles : « Les mensonges, commérages et calomnies sont la source de tous les maux. Car ils permettent de déposer un voile recouvrant les péchés et les mauvaises actions. »

Sur la mortalité : « Le temps agit sur nous comme une massue. Frappe ou tu seras frappé ! »

Source : Ted Rall, « La route de la soie en lambeaux ».






Le Rukhnama 



(Les Grands Reportages)



11 comments:

  1. Anonymous1:13 PM

    Vous avez oublié "l'àge de la marionnette" qui ressemble à s'y méprendre à l'âge des poupées russes :

    Vous savez les groupes de personnes porteuses d'intérêts commerciaux qui tirent les ficelles et qui manipulent l'image réelle d'une autre personne par l'intermédiaire de la presse et des médias pour faire de la publicité et préserver leur fonds de commerce.

    :http://www.buonenotizie.it/salute-e-benessere/2013/01/03/vivere-felici-allenando-il-cervello-al-benessere-psicofisico/




    ReplyDelete
  2. Anonymous1:32 PM

    Vive le "Bonheur National Brut" à la Russe!


    Gérard Depardieu affirme :

    "J’adore votre pays la Russie, ses hommes, son histoire, ses écrivains»,

    "La Russie est une grande démocratie,
    Et d’ajouter: «En Russie, il y fait bon vivre. Pas forcément à Moscou qui est une mégapole trop grande pour moi. Je préfère la campagne, et je connais des endroits merveilleux en Russie».

    Je voudrais dire, qu'il y fait tellement bon ivre que nombreuses sont les femmes qui ne rêvent que d'une chose,c'est de pouvoir en partir !

    ReplyDelete
  3. Anonymous1:36 PM

    Correction de la dernière phrase :

    "Je voudrais dire qu'il y fait tellement bon vivre que nombreuses sont les femmes qui ne rêvent que d'une chose, c'est d'en partir !"

    J'ai écrit "ivre" au lieu de "vivre" : ceci est peut-être un lapsus, car l'alcoolisme est en Russie un problème de société.

    ReplyDelete
  4. Anonymous5:43 PM

    Félix,

    je suis soudain assaillie d'un doute. Vous seul qui êtes un puits de science pouvez m'aider :

    Bouddha était-il franc-maçon ? Adepte du Bonheur national brut ? ??? Etait-il un réfugié fiscal? Avait-il sa carte au parti communiste ? Pratiquait-il le "Mindfulness"?

    ReplyDelete
  5. On ne demande pas à un cheval de pondre un œuf. (Proverbe québécois)

    ReplyDelete
  6. Anonymous8:33 PM

    Pouvez-vous traduire en français ?

    ReplyDelete
  7. Anonymous9:22 PM

    Peu importe la traduction dans une langue ou dans une autre.Les proverbes et les jugements sont inutiles face à la réalité humaine, face à la souffrance.

    Gérard Depardieu pleure chaque jour et à chaque seconde : il pleure un fils, il pleure dans un monde vide d’hommes, vide de bonté.

    Cet homme est déjà en exil, alors ici ou ailleurs, cela ne change rien. Sa vie lui appartient. Le reste le concerne.

    De même chacun est libre de vivre sa vie. La manipulation médiatique est inhumaine, détestable et abjecte, qu’elle qu’en soit le motif lorsqu’elle prive une personne de sa liberté en le spoliant de son droit à l'image, de sa dignité et de son authenticité.

    ReplyDelete
  8. Anonymous12:55 PM

    Et la VODKA dans tout ça ? Les provocations de Depardieu sont typiques de l'alcoolique impulsif.

    ReplyDelete
  9. Anonymous1:03 PM

    Brigitte Bardot rejoindra Depardieu en Russie si deux éléphantes sont euthanasiées. Ils pourraient créer un refuge pour les exilés fiscaux, une sorte de SPA pour riches.

    ReplyDelete
  10. Anonymous1:58 PM

    Depardieu devrait apprendre l'espéranto qui est plus facile que le russe.

    Pierre Desproges disait :

    Aujourd'hui, grâce à l'espéranto, nous pouvons allègrement enjamber les odieuses frontières du langage :
    - Puis-je vous demander du feuti, s'il vous plo ?
    - Ah ! Désola, j'ai pas mes allumetti.
    - Quel cono !
    - ETONNI, NA ?

    ReplyDelete
  11. Anonymous5:40 PM

    Faire d'un ignare alcoolique le ministre de la culture de Mordovie montre bien que Poutine n'est qu'un autocrate aussi grotesque que le courtisanesque Depardieu.

    ReplyDelete