Sunday, September 01, 2013

Manipulation de l'opinion publique



Troll Systeme, la dernière trouvaille de l'oligarchie européenne pour manipuler l'opinion.
Le Parlement européen va débourser environ 2,5 millions d'euros environ pour lancer une armée de "trolls" sur Internet, et en particulier les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter pour lutter contre l'euroscepticisme en vue des élections de 2014, qui auront lieu entre le 5 et le 8 juin 2014.

Commentaire d'un internaute : "En 2015, on nous imposera le Grand Marché Transatlantique, une étape importante dans la marche forcée vers le « nouvel ordre mondial ». Ce qui explique entre autres la création du TROLL SYSTEME".

par Philippe Ploncard d'Assac.

Dans sa démarche de conquête mondiale, le mondialisme cosmopolite et maçonnique utilise de bien curieuses méthodes qu'il convient de démasquer.

L'un des exemples démonstratifs est celui des "attentats" du 11 septembre et la première question que l'on doit se poser est : "À qui a profité le crime" ?

Il faut noter que les premiers commentaires, immédiatement après les "attentats", les comparaient à l'attaque de Pearl Harbor par l'aviation japonaise le 7 décembre 1941.

Visiblement, les journalistes et leurs commanditaires qui, comme un seul homme, ont fait ce rapprochement, n'en ont pas mesuré toute sa signification. En effet, on sait aujourd'hui malgré le silence médiatique sur les causes et les responsabilités réelles de la 2ème guerre mondiale, que le président Roosevelt était parfaitement au courant de la préparation de l'attaque japonaise.

Elle faisait suite au blocus économique imposé au Japon par les Etats-Unis du fait de la concurrence de l'économie nippone aux intérêts yankees. C'est ce que révèle dans ses Mémoires, Henry L. Stimson, ministre de la guerre des États-Unis de 1940 à 1945 (Henry Stimson et McGeorges Bundy ; "On Active service in Peace and War" ; et J. Bordiot. "Une main cachée dirige". Librairie Française. 1974.).
Roosevelt était parfaitement au courant de la préparation de l'attaque japonaise qu'il laissa faire après l'avoir provoquée par son blocus économique et son refus de toutes discussions. Il a ainsi laissé massacrer plusieurs milliers de marins américains et leurs familles, en parfaite connaissance de cause pour parvenir à ses fins.

C'est là que le parallèle avec les attentats du 11 septembre devient intéressant, car le piège tendu aux Japonais à Pearl Harbor avait pour fonction essentielle de créer un choc médiatique émotionnel dans l'opinion publique américaine, jusqu'alors hostile à l'entrée en guerre des États-Unis.

L'Histoire regorge de ces provocations et coups bas des États-Unis, bras armé du mondialisme cosmopolite, dans leur marche vers la domination mondiale, qu'il convient de rappeler :

- La guerre avec les Indiens d'Amérique, fut semée de perfidies pour les déloger de leurs territoires et les détruire à tout jamais après la victoire militaire yankee.

Loin de l'imagerie chevaleresque et héroïque des films de cow-boys, les Indiens furent non seulement parqués dans des réserves, mais décimés par l'alcool et la variole qui infectait les couvertures que les vainqueurs leur distribuaient.

- Même perfidie, sauvagerie et provocation de la part des Nordistes, lors de la guerre de Sécession.

- Technique de provocation, encore plus affinée, lors du faux sabotage, le 15 février 1898, du vieux croiseur américain Maine, en baie de la Havane, imputé aux Espagnols par les Américains. C'était le prétexte pour déclarer la guerre à l'Espagne et l'évincer de Cuba et des Philippines.

- Provocation encore, l'assassinat à Sarajevo de l'archiduc François Ferdinand, futur héritier de l'empire austro-hongrois, par le terroriste juif et franc-maçon Prinzip, prélude de la 1ère guerre mondiale.

- Provocation toujours, l'utilisation de paquebots neutres, transportant des passagers civils, mais aussi, secrètement, du matériel de guerre pour l'Angleterre, ce qui ne pouvait que provoquer leur torpillage par les U boots allemands.

Tel le Lusitania le 7 mai 1915 en route vers Liverpool, Churchill
ayant donné l'ordre d'en supprimer l'escorte ... Construit par l'Amirauté anglaise, il figurait selon l'historien anglais Michael Glover, comme croiseur auxiliaire …

L'émotion suscitée par ces torpillages, allait être, selon le schéma habituel, le prétexte à l'entrée en guerre des États-Unis contre l'Allemagne, comme l'a révélé Henry Bames (H.Barnes. "The Genesis of War", A. Knopf, New York, 1926.).

- L'assassinat de l'attaché de l'ambassade d' Allemagne à Paris, Ernst von Rath, le 7 novembre 1938, par le terroriste juif Herschell Grynszpan. Cet assassinat allait aggraver les tensions entre le 3ème Reich et le monde juif, d'où la fameuse "nuit de cristal", allusion aux vitrines de magasins juifs défoncées par les manifestants.

La provocation de cet assassinat s'ajoutait au blocus économique de l'Allemagne, imposé dès 1933 par la haute finance juive, et anglo-saxonne, prémices à la 2ème guerre mondiale déclarée par l'Angleterre et la 3ème république... [...]

- L'étape suivante sera la guerre suscitée entre l'Irak et l'Iran.

Dépossédés de leur mainmise sur le pétrole en Iran par l'arrivée au pouvoir du Dr. Mossadegh en 1951, les services américains useront de tous les coups tordus pour le déstabiliser, jusqu'à lui imputer de faux documents vantant le communisme et décriant l'Islam ... !
Renversé par ces manœuvres, le Dr. Mossadegh allait être remplacé par une marionnette des États-Unis, celui que l'on appelle le Shah d'Iran, simple soldat de fortune. Il fera poursuivre sauvagement ses adversaires par sa police secrète, la Savak, permettant aux anglo-saxons de retrouver leur mainmise sur le pétrole iranien.

Son renversement par la révolution de l'ayatollah Khomeiny en 1978, allait rendre l'indépendance à l'Iran face aux intérêts pétroliers anglo-saxons. Ce sera la cause de la guerre entre l'Irak et l'Iran, les États-Unis se servant de Saddam Hussein pour tenter de renverser les mollahs iraniens, trop peu souples envers les intérêts yankees.

Après s'être servi de l'Irak, ce sera le tour de Saddam Hussein, victime de la duplicité américaine. Estimant avoir droit à quelque gratitude des Américains, il entreprenait en 1990, de récupérer le Koweït qu'il revendiquait comme partie intégrante de l'Irak.

Peu reconnaissants envers les services rendus, les Américains allaient le pousser à bout pour justifier la guerre du Golfe :

- Réunion de l'OPEP qui abaisse le prix du brut sans raisons apparentes, ce qui rend plus difficile le remboursement de la dette irakienne, en réduisant sa seule monnaie d'échange.

- Éclatement du conflit latent sur les nappes pétrolières frontalières entre l'Irak et le Koweït et l'accès au Golfe.

C'était une vieille revendication irakienne. Elle découlait du partage artificiel de la région par le Foreign Office britannique après la défaite de l'empire ottoman allié de l'Allemagne en 14-18. Pour les Irakiens, ce partage injuste était aussi provocateur que le Traité de Versailles pour l'Allemagne en 1918, l'une des causes de la 2ème Guerre mondiale. Les conséquences étaient du même type.

En fait, ce que réclamait Saddam Hussein au Koweït, à l'Arabie Saoudite et aux États-Unis, pour avoir combattu Khomeiny, c'était "le prix du sang". C'est là que va se placer la deuxième manipulation et la provocation américaine de Georges Bush père.

Saddam Hussein qui veut récupérer cette province du Koweit estimant qu'on le lui doit bien, demande à l'ambassadrice à Bagdad, Miss April Glaspie, quelle serait la position américaine, or cette dernière lui laisse entendre le 25 juillet 1990 que : "Les États-Unis n'interviendraient pas dans cette affaire intérieure" ... mais dans le même temps l'administration américaine incite le Koweït à repousser tout arrangement avec l'Irak.

Curieusement, l'ambassadrice américaine sera "exfiltrée" d'Irak avant que ne commence le conflit. Par contre les ressortissants américains et occidentaux ne seront pas poussés au départ !

Cela fera partie de la justification à la guerre contre l'Irak "afin de libérer les otages "... ! Ce sera le prétexte à l'"indignation" des médias et aussi de la mise en place de la panique organisée sur le risque de privation de carburant en Europe, si on laissait faire Saddam Hussein ...

En outre, pour parer à toute tiédeur, le Sénat américain adoptait le 10 septembre 1990, une résolution "avertissant les pays qui ne contribueraient pas assez à l'effort contre l'Irak, d'une possible détérioration de leurs relations avec les États-Unis". De fait, tous les pays occidentaux, dont la France, s'associèrent pour vaincre ce "danger pour le monde" que l'on agitait aux yeux des trop crédules citoyens.

On peut juger de la duplicité américaine et de l'inféodation du gouvernement français, par les révélations de Pierre Salinger et Eric Laurent (Pierre Salinger et Eric Laurent. "La guerre du Golfe", Éditions Olivier Orban) :

- "Le 3 août Saddam Hussein se déclarait prêt à retirer ses troupes dès le 5 du même mois" .


- "Un dialogue interarabe était amorcé".

Or selon Salinger et Laurent, "les Américains feront échouer les négociations par l'intermédiaire d'Hosni Moubarak", le président égyptien. 
On connaît la suite, le 2 août 1990 les troupes de Saddam Hussein envahissaient le Koweït. Immédiatement le montage politico-médiatique mondialiste se mettait en place pour justifier l'intervention :

- Présentait l'Irak comme la quatrième puissance militaire mondiale!

- L'affaire dite "des couveuses", montrait la "soldatesque" irakienne renversant les couveuses dans lesquelles se trouvaient nous affirmait-on, "des enfants koweïtiens", etc … Bref toute la panoplie des horreurs psychologiquement mises au point depuis la 2me guerre mondiale.

Près de six mois après la fin de la guerre, on devait apprendre que ce n'avait été qu'un montage médiatique dû à la "collaboration", entre l'ambassade du Koweït à Washington, le gouvernement 
américain et la chaîne CNN… L'"infirmière éplorée", présentée comme témoin, n'était autre que la propre fille de l'ambassadeur du Koweït. Elle n'était même pas infirmière ... Du "cinéma"!

Voilà comment se fait l'Histoire, bien éloignée des clichés moralisateurs anglo-saxons et juifs. Cela se fit au détriment de nos intérêts commerciaux régionaux, mais qu'importe, la France n'aura pas été montrée du doigt par les États-Unis, tant pis pour les producteurs et industriels français !

- Puis ce furent les provocations de Madeleine Albright, née Korbel, juive tchéco-américaine, ministre des Affaires étrangères de Bill Clinton.

Ce fut le prélude à la promotion de l'Islam en Europe, "sous protection américaine et européenne de la KFOR onusienne" avec la guerre du Kossovo et l'éclatement de la Yougoslavie...

- "Last but not least", les mensonges inouïs de Bush et de son entourage juif - Rumpsfeld, Wolfowitz, Perle, Fleicher, etc… associés à l'anglais Tony Blair, allaient pousser à la seconde guerre contre l'Irak, au nom de la démocratie et de la liberté ...

L'expert britannique David Kelly, qui refusait de couvrir de son autorité les différents faux "forgés" par l'équipe Blair-Bush sur les pseudo armes de destruction massive, était découvert "suicidé " le 18 juillet 2003. Ainsi disparaissait un témoin peu docile, bien gênant...


L'occupation de l'Afghanistan et de l'Irak sous prétexte de lutte contre le terrorisme, allait servir à supprimer tout obstacle à l'impérialisme du Grand Israël - l'Eretz Israël d'Ariel Sharon – le Grand Moyen Orient de George W. Bush et son clan sioniste. C'est ce que Sharon en mai 1993, à la Convention du Likoud avait annoncé :

- "Israël doit fonder sa politique officielle sur la notion des frontières bibliques".

Déjà en décembre 1981, il y a près de trente ans, il avait annoncé :

- "Dans les années qui viennent la sphère des intérêts stratégiques d'Israël, ne s'étendra pas seulement aux pays de la Méditerranée, mais elle doit s'étendre à l'Iran, au Pakistan, au Golfe, l'Afrique et la Turquie".

Aujourd'hui avec l'implantation israélienne en Géorgie cela va encore plus loin et le "gouvernement mondial" auquel Paul Warburg appelait, devant le Sénat des États-Unis le 17 février 1950, doit servir à l'accomplissement de ce rêve messianique.

Qui dira le nombre incalculable de morts civils provoqués depuis la création des États-Unis par l'hypocrisie moralisatrice protestante et juive, véritables crimes bibliques, contre l'humanité, pour des intérêts qui n'ont rien à voir avec la morale ? 

Ainsi, le prétexte sécuritaire contre le terrorisme sert à réduire progressivement les libertés des citoyens. 
Aux États-Unis avec le Patriot Act et en Europe avec des mesures similaires.

La hantise d'attentats est insufflée aux citoyens pour les amener à abandonner des pans entiers de leur liberté, alors que curieusement on n'arrive pas à découvrir les auteurs des attentats perpétrés ou de ceux que l'on nous dit avoir été neutralisés. Même si périodiquement on nous annonce l'arrestation de suspects islamistes, ils sont relâchés faute de preuves. Alors, terrorisme islamiste ou "terrorisme d'État" pour mettre les populations en condition ... ? C'est la question qu'il faut se poser au vu de toutes les manipulations-provocations déjà connues. [...]

Ainsi va l'histoire du monde avec la manipulation des opinions publiques par une minorité qui tient les médias et le monde politique.

Le complot mondialiste

Commentaire d'un lecteur :

"L'auteur fait montre d'une objectivité évidente et s'attache à transmettre l'essentiel d'un savoir occulté.

Le fait qu'une élite ayant à sa disposition des moyens illimités, puissent les utiliser afin d'accroître son pouvoir et sa domination sur le monde par la destruction de toutes les structures protectrices ancestrales, n'est même plus à démontrer.

L'histoire et les faits sont là pour le prouver. Cependant la masse des moutons ne s'en apercevra que lorsque la barrière de l'enclos se refermera sur eux, juste avant d'être conduits à l'abattoir.

Ploncard d'Assac ne fait aucune concession. Ses ouvrages sont une découpe au scalpel (il est chirurgien de profession) de la réalité. Son propos dépasse largement le cadre politique.

Dans une dédicace de son ouvrage sur la Franc-maçonnerie, il a énoncé un principe simple qui sous-tend tous ses travaux : afin que nul ne puisse dire qu'il ne savait pas...

Les Français sont-ils prêts à entendre et surtout à comprendre la vérité ?"





42 comments:

  1. Anonymous1:20 PM

    Ce rappel historique devrait inciter l'opinion publique à désavouer le gouvernement français (gouvernement collaborationniste, atlantiste, sioniste) totalement soumis aux USA.


    ReplyDelete
  2. Anonymous1:27 PM

    En 2015, on nous imposera le Grand Marché Transatlantique, une étape importante dans la marche forcée vers le « nouvel ordre mondial ». Ce qui explique entre autres la création de TROLL SYSTEME.

    ReplyDelete
  3. Anonymous9:23 AM

    Hollande démission :
    LA GUERRE CONTRE LA SYRIE...
    "Les peuples n’en veulent pas. 
Les amalgames les plus grossiers et les moins fondés, de Guernica à Munich, ont beau être invoqués, 
les services secrets mis à contribution 
et leurs notes de désinformation déclassifiées, la plupart des grands médias habillés de kaki… de Londres 
à Washington en passant par Paris et Berlin, les sondages confirment l’hostilité aux frappes envisagées contre 
la Syrie."

    Patrick Apel-Muller

    ReplyDelete
  4. Anonymous10:18 AM

    L'édito de la honte.

    Ce matin sur France-inter, Bernard Guetta, journaleux d'origine juive, estime que l'attaque de la Syrie est une action militaire "à tous points de vue nécessaire". Il a exprimé son mépris à l'égard d'Obama et Cameron dont le tort est d'être à l'écoute de l'opinion publique. En effet, grâce à Internet et aux réseaux sociaux, le plan du Grand Israël est désormais connu. Les gens savent que la balkanisation de la Syrie fait le jeu d'Israël. Alors les journalistes sionistes comme Guette ne se maîtrisent plus, ils déversent leur fiel sur ceux qui hésitent à commettre des crimes qui profitent à Israël.

    Ecoutez Guetta, c'est une honte :

    http://www.franceinter.fr/emission-geopolitique-la-messe-syrienne-nest-pas-forcement-dite

    ReplyDelete
  5. Anonymous10:26 AM

    Guette = Guetta lapsus involontaire mais révélateur du rôle de guetteurs traqueurs de la vérité des journalistes sionistes qui pourrissent la vie de ceux qui ne croient pas au conflit des civilisations et veulent vivre en paix avec tous dans un système sans parasites financiers...

    ReplyDelete
  6. Damien11:19 AM

    Salut Félix,
    j'arrête de suivre ton blog, je préférais "la liberté inconcevable" aux "signes des temps"... Il y avait "autre chose", là ça ressemble à tous ces blogs insipides !!

    Bonne continuation, Damien.

    ReplyDelete
  7. Anonymous11:52 AM

    Il est plus agréable de ronronner quand on est caressé dans le sens du poil anarcho-spirituel. Mais les chats ont des griffes pour se défendre. Ils sont très différents des moutons qui se laissent tondre ou conduire à l'abattoir.

    Raminagrobis, un djihadiste, un vrai.

    ReplyDelete
  8. Anonymous11:58 AM

    La guerre sainte

    Dans la tradition islamique on distingue deux guerres saintes : la grande guerre sainte » - el jihâdul akbar - et la « petite guerre sainte » - el jihâdul-açghar - conformément à une parole du Prophète qui, de retour d'une expédition guerrière, déclara : « Nous voici revenus de la petite guerre à la grande guerre sainte. « La grande guerre sainte est d'ordre intérieur et spirituel ; l'autre est la guerre matérielle, celle qui se livre à l'extérieur contre un peuple ennemi, en vue notamment d'inclure les peuples «infidèles » dans l'espace régi par la «loi de Dieu », dar al-islâm.

    La « grande guerre sainte » est toutefois à la « petite guerre sainte » ce que l'âme est au corps, et il est fondamental, pour comprendre l'ascèse héroïque ou «voie de l'action », de comprendre la situation où les deux choses se confondent, la « petite guerre sainte »devenant le moyen par lequel se réalise une « grande guerre sainte » et, vice versa, la « petite guerre sainte » - la guerre extérieure - devenant presque une action rituelle qui exprime et atteste la réalité de la première. En effet, l'Islam orthodoxe ne conçut à l'origine qu'une seule forme d'ascèse : celle qui se relie précisément au jihad, à la «guerre sainte ».

    La « grande guerre sainte » est la lutte de l'homme contre les ennemis qu'il porte en soi. Plus exactement, c'est la lutte du principe le plus élevé chez l'homme contre tout ce qu'il y a de simplement humain en lui, contre sa nature inférieure, contre ce qui est impulsion désordonnée et attachement matériel. [...]. C'est sous la forme de convoitise et d'instinct animal, de multiplicité désordonnée, de limitation anxieuse du Moi fictif, de peur, de faiblesse et d'incertitude, que l'«ennemi »qui résiste, l'«infidèle » en nous, doit être abattu et réduit en esclavage: telle est la condition de la libération intérieure, de la renaissance en cette unité profonde avec soi-même qui, dans les traditions occidentales de l'Ars Regia, est également exprimée par le symbolisme des « deux ennemis qui deviennent une seule chose », ainsi que par la « paix », au sens ésotérique et triomphal.

    ReplyDelete
  9. Anonymous11:59 AM

    (SUITE 1)

    Dans le monde de l'ascèse guerrière traditionnelle, la «petite guerre sainte », c’est-à-dire la guerre extérieure, s'ajoute ou se trouve même prescrite comme voie pour réaliser cette «grande guerre sainte », et c'est pourquoi, dans l'Islam, «guerre sainte «- jihad - et «voie d'Allah «sont souvent employées comme synonymes. Dans cet ordre d'idée, l'action a rigoureusement la fonction et la fin d'un rite sacrificiel et purificateur. Les aspects extérieurs de l'aventure guerrière provoquent l'apparition de l'«ennemi intérieur «qui, sous forme d'instinct animal de conservation, de peur, d'inertie, de pitié ou de passion, se révolte et oppose une résistance que le guerrier doit vaincre, lorsqu'il descend sur le champ de bataille pour combattre et vaincre l'ennemi extérieur ou le «barbare ».

    Naturellement, tout cela présuppose l'orientation spirituelle la « juste direction » - niyyah - vers les états supra-individuels de l'être, symbolisés par le « ciel », le « paradis », les «jardins d'Allah », et ainsi de suite ; autrement, la guerre perd son caractère sacré et se dégrade en une aventure sauvage où l'exaltation se substitue à l'héroïsme vrai et où dominent les impulsions déchaînées de l'animal humain.

    Ainsi, il est écrit dans le Coran : « Ils combattent sur le chemin de Dieu [c’est-à-dire dans la guerre sainte - jihad - ] ceux qui sacrifient la vie terrestre à la vie future : car à celui qui combattra sur le chemin de Dieu et sera tué ou bien victorieux, Nous donnerons une grande récompense ». Les règles prescrites: «Combattez sur le chemin de Dieu ceux qui vous feront la guerre » - « Tuez-les partout où vous les trouverez et chassez-les » - « Ne vous montrez pas faibles, [ne] proposez [pas] la paix » - «Quand vous rencontrerez ceux qui ne croient pas, abattez-les jusqu'à ce vous en fassiez un grand carnage, [en traînant] ensuite [les autres] dans des fers solides » - tout cela présuppose que « la vie terrestre n'est qu'un jeu et un divertissement » et que «celui qui se montre avare, ne se montre avare qu'envers lui-même », maxime qu'il faut interpréter de la même manière que la maxime évangélique : « Celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais celui qui la donnera la rendra vraiment vivante. « Un autre passage du Coran le confirme : «O vous qui croyez, quand on vous a dit : partez en campagne pour la guerre sainte - qu'avez-vous à rester stupidement cloués sur place ? Préférez-vous la vie de ce monde à la vie future ? » - «Attendez-vous de Nous autre chose que les deux choses suprêmes [la victoire ou le sacrifice] ? ».

    ReplyDelete
  10. Anonymous12:00 PM

    (SUITE 2)

    Cet autre passage est important aussi : « La guerre vous a été prescrite, bien qu'elle vous déplaise. Mais quelque chose peut vous déplaire, qui est un bien pour vous et ce qui est un mal pour vous peut vous plaire : Dieu sait, tandis que vous, vous ne savez pas. » Il faut le rapprocher de cet autre: « Ils préférèrent se trouver parmi ceux qui restèrent : une marque est gravée dans leurs cœurs si bien qu'ils ne comprennent pas... Mais le Prophète et ceux qui croient avec lui combattent avec ce qu'ils ont et avec leurs personnes mêmes : ce sont eux qui recevront - et ce sont eux qui prospéreront »- « Dieu a préparé pour eux les jardins sous lesquels coulent des fleuves et où ils resteront éternellement : telle est la grande félicité ». Ce lieu de « réconfort » - le paradis - sert de symbole à des états supra-individuels de l'être, dont la réalisation n'est pourtant pas nécessairement retardée jusqu'après la mort, comme dans le cas auquel se réfère au contraire particulièrement ce passage: «La réalisation de ceux qui sont tués sur la voie de Dieu ne sera pas perdue: [Dieu] les dirigera et préparera leur âme. Il les fera ensuite entrer dans le paradis qu'il leur a révélé ». Dans ce cas, où il s'agit d'une véritable mort sur le champ de bataille, on a donc l'équivalent de la mors triumphalis dont on parle dans les traditions classiques : celui qui, dans la « petite guerre », a vécu la « grande guerre sainte », a éveillé une force qui lui fera surmonter la crise de la mort et, après l'avoir libéré de « l'ennemi » et de l'«infidèle », le fera échapper au destin de l'Hadès. C'est pourquoi l'on verra, dans l'antiquité classique, l'espérance du défunt et la piété des parents placer souvent sur les urnes funéraires des images de héros et de vainqueurs. Mais, même pendant la vie, on peut avoir traversé la mort et avoir vaincu, on peut avoir atteint ce qui est au-delà de la vie et être monté au «royaume céleste ». […]

    Le Divin étant conçu d'une façon purement monothéiste, sans « Fils », sans « Père », sans « Mère de Dieu », tout musulman apparaît directement relié à Dieu et sanctifié par la loi, qui imprègne et organise en un ensemble absolument unitaire toutes les expressions juridiques, religieuses et sociales de la vie. Ainsi que nous avons déjà eu l'occasion de le signaler, l'unique forme d'ascèse conçue par l'Islam des origines fut celle de l'action, sous la forme de jihad, de « guerre sainte », guerre qui, en principe, ne doit jamais être interrompue, jusqu'à la complète consolidation de la loi divine. Et c'est précisément à travers la guerre sainte, et non par une action de prédication et d'apostolat, que l'Islam connut une expansion soudaine, prodigieuse, et forma non seulement l'Empire des Califes, mais surtout l'unité propre à une race de l'esprit - umma - la « nation islamique ».

    Enfin, la tradition de l'Islam présente un caractère particulièrement traditionnel, complet et achevé, du fait que le monde de la Shâryah et de la Sunna, de la loi exotérique et de la tradition, trouve son complément, moins dans une mystique que dans de véritables organisations initiatiques – turuq - détentrices de l'enseignement ésotérique, le ta'wil et de la doctrine métaphysique de l'Identité suprême, tawhid. La notion de masum, fréquente dans ces organisations et, en général, dans la Shya, notion relative à la double prérogative de l'isma, ou infaillibilité doctrinale, et de l'impossibilité, pour les chefs, les Imans visibles et invisibles, et les mujtahid, d'être entachés de faute, correspond à l'attitude d'une race demeurée intacte et formée par une tradition d'un niveau supérieur non seulement à l'hébraïsme, mais aussi aux croyances qui conquirent l'Occident.

    ReplyDelete
  11. Révolte contre le monde moderne12:03 PM

    La tradition islamique est, en tant que « sceau de la Prophétie », la forme ultime de l’orthodoxie traditionnelle pour le cycle humain actuel.

    En cette fin de cycle, la coalition dirigée contre les pays islamiques s'efforce de détruire les derniers bastions de l'orthodoxie traditionnelle de l'Islam. Cette coalition venue d'Occident utilise la ruse et la violence afin d'imposer partout une odieuse barbarie contre-traditionnelle. Pour les orientaux, le maître d’œuvre de cette tyrannie mondiale est le Dajjal (l'Antichrist) dont les sbires provoquent le chaos afin que leur maître apparaisse bientôt au grand jour sous l'aspect trompeur d'un sauveur providentiel. L'Islam s'oppose au règne de l'Antichrist, l'abomination de la désolation, et dit :

    « Et qu’avez-vous à ne pas combattre dans le sentier d’Allah, et pour la cause des faibles (et les opprimés) : hommes, femmes et enfants qui disent: « Seigneur ! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur ». (Coran, Al Nisa’ 4 :75)

    « Forme ultime de l’orthodoxie traditionnelle pour le cycle humain actuel », l'Islam prescrit la guerre sainte contre le règne mondial de la Bête.

    ReplyDelete
  12. Anonymous12:19 PM

    Arrêtez, vous ignorez que tout n'est qu'ILLUSION...

    ReplyDelete
  13. Anonymous12:21 PM

    Celui qui dit que "tout est illusion" n'est-il pas lui-même illusionné par un sophisme ?

    ReplyDelete
  14. Anonymous12:39 PM

    De nos jours, les attaquent les plus dangereuses proviennent des hordes de Gog et Magog. Ces forces démoniaques invisibles ayant le pouvoir d'influencer les personnes qui ne sont plus protégées par une authentique tradition spirituelle sont à l'origine de la folie ambiante. Folie qui provoquera la guerre de tous contre tous, la grande guerre d'Ahriman.

    ReplyDelete
  15. Anonymous7:07 PM

    Depuis 1945 et Hiroshima, les Américains sont le peuple élu de Lucifer.

    La France est entre les griffes de Belzébuth. Peut-être à cause du fromage français qui pue, il est le fondateur de l'Ordre de la Mouche. Son nom signifie : Seigneur des Mouches.

    Les politiciens américains et français sont tous possédés par Asmodée, le démon du mensonge. il ressemble à un serpent possédant trois têtes, dont une d'homme et une de bélier, et des pieds d'oie.

    ReplyDelete
  16. Anonymous7:15 PM

    François Hollande est possédé par le démon Kobal, le Directeur général des théâtres de l'Enfer et patron des comédiens. C'est un affreux démon perfide, qui mord en riant aux éclats. Boguet, le grand chasseur de sorcières de l'Inquisition était d'avis de chasser tous les comédiens et jongleurs parce qu'ils étaient forcément des sorciers. (Il y a du vrai dans cette remarque, pour preuve le showbiz et la société du spectacle. Kobal délivre les oscars aux célébrités qui ont fait le pacte !)

    ReplyDelete
  17. Anonymous7:22 PM

    You are so creepy.

    ReplyDelete
  18. Anonymous8:12 PM

    NI ESCLAVE NI SOLDAT, INSOUSMIS aux manipulations mentales.

    ReplyDelete
  19. Anonymous8:30 PM

    qui pourrions nous-être? histoire cachée du genre humain d'un autrichien, patrie des illuminés de bavière, les illuminatis. fake & manipulation ?

    ReplyDelete
  20. Anonymous9:05 PM


    Anonymous Damien said...
    Salut Félix,
    j'arrête de suivre ton blog, je préférais "la liberté inconcevable" aux "signes des temps"... Il y avait "autre chose", là ça ressemble à tous ces blogs insipides !!
    COMME IL A RAISON!! A blog insipide colportant la haine, le racisme et la paranoia....

    ReplyDelete
  21. Anonymous9:50 PM

    Je ne sais pas si ce blog était réellement "anarcho-spiritualiste" auparavant. Si c'était le cas, il s'est certainement sabordé.

    Les lignes sur la guerre sainte sont de Julius Evola, ce qui indique que des visiteur partagent une vision très différente de l'approche même partielle de l'anarchisme (bout d'anar).

    Affaire à suivre...

    ReplyDelete
  22. Anonymous10:06 PM

    Quand il a été établi que le bouddhisme de Sa Sainteté le Dalaï-lama n'était qu'une manipulation, certains ont cherché de nouvelles rêveries dans une mystique libertaire plus ou moins inspirée du taoïsme.

    ReplyDelete
  23. Anonymous10:12 PM

    Je comprends, parce qu'une nouvelle foutaise était en train de naître, il fallait la détruire...

    BOUM ! Et on se retrouve dans notre cloaque quotidien qui pue la guerre, la manipulation, le racisme, l'égoïsme; etc., etc.

    ReplyDelete
  24. Anonymous10:14 PM

    T'a pigé !

    ReplyDelete
  25. Anonymous10:29 PM

    Klaus Dona avec son histoire cachée du genre humain et aussi Boulay sur les "dieux" à face de lézard.

    Je pense à une manipulation dont les clés sont dans l'eschatologie traditionnelle.

    ReplyDelete
  26. Anonymous7:07 AM

    La liberté inconcevable ou Les signes des temps c'est un art du bonheur :

    « Felix qui potuit rerum cognescero causas.

    ("Heureux celui qui a pu pénétrer la cause secrète des choses.")
    Virgile, Les Géorgiques.

    ReplyDelete
  27. Anonymous8:12 PM

    Salut à vous,
    comme beaucoup, je suis plutôt surpris de la tournure que prend BOUDDHANAR. Certes il y a de 3ème guerre mondiale dans l'air, mais l'orientation du blog est devenue, de façon sous-jacente souvent, plus clairement parfois, toujours sous couvert de dénoncer et de résister au N.O.M., est devenu donc "islamo-prosélyt", présentant l'islam, sournoisement, comme ultime recours face à l'endoctrinement capitalo américano sioniste, dont j'essaye moi aussi de me protéger tout en le denonçant, soit dit en passant, avec j'espère discernement pour ne pas me fourvoyer. L'islam, soit, c'est un choix, alors essayons d'aller au coeur, peut-être rejoindrons-nous les enseignements premiers de BOUDDHANAR.

    Félix, exilé en Asie, vous seriez-vous converti, FRANCS-TIREURS (francillien, au pluriel) c'est bizarre comme nom musulman. bizarre, j'ai dit bizarre, comme c'est bizarre (°O°)

    ReplyDelete
  28. اشهد ان لآ اِلَـهَ اِلا الله وأشهد ان محمدا رسول الله

    ReplyDelete
  29. Anonymous9:59 PM

    FIGHT ALL FASCISMS !!
    WHAT ELSE ??? NOTHING !!!
    VIVRE LIBRE OU MOURIR

    ReplyDelete
  30. Anonymous11:04 PM

    Nous mourrons. Nous mourrons lentement sans jamais échapper à la servitude volontaire programmée de génération en génération. "La liberté ou la mort" c'est facile à écrire dans un commentaire anonyme, ça fait rebelle. Mais la personne qui écrit ces mots n'échappe pas à notre condition d'esclaves consommateurs. Quant au fascisme, il n'est ni brun ni rouge, il est sans couleur, sans saveur, sans vie c'est la grisaille moderne avec sa tyrannie des besoins inutiles...

    ReplyDelete
  31. Anonymous11:48 PM

    La tournure du blog : la critique du bouddhisme n'est-elle pas devenue inutile depuis que des moines bouddhistes massacrent hommes, femmes et enfants ? Le bouddhisme est mort en Birmanie.
    Il est aussi inutile d'évoquer d'autres voies de Réalisation. Qui peut se réaliser de nos jours ?
    Qui a rencontré un réalisé dans sa vie ?

    ReplyDelete
  32. Anonymous9:55 PM

    Libère quoi ? (je rigole)

    ReplyDelete
  33. Anonymous9:58 PM

    Super intéressants ces 5 bouquins de John Lash en langue française:

    - "Le Tantra Planétaire et le Nexus des Shaktis"

    - "La Chasse aux Prédateurs est ouverte"

    - "Gaïa-Sophia: un Mythos de co-évolution entre la Terre-Mère et l'Humain"

    - "La Passion de la Terre. Traité d'écologie sacrée. Comment l'espèce humaine va-t-elle choisir

    - entre la Vision Planétaire et le mensonge patriarcal et théocratique?"

    - "Le Paradis Reconquis: Révolution Enthéogénique et Transmutation Planétaire"

    ReplyDelete
  34. Anonymous9:35 AM

    « L’une des tactiques du Système de Contrôle est de propager, étendre et exagérer la magnitude, l’horreur et le désespoir de l’information de façon à suggérer que le pouvoir personnel est une chimère devant l’absence d’espoir collectif. Le résultat est un sentiment de passivité impuissante et d’inefficacité. D’une telle passivité, les gens sont facilement déplacés vers des “sources” qui semblent compenser en tant qu’“autorité” ou substitut de leur pouvoir perdu. »

    ReplyDelete
  35. Anonymous6:51 PM

    Salut à vous,
    j'aimerai bien en savoir plus sur

    « L’une des tactiques du Système de Contrôle est de propager, étendre et exagérer la magnitude, l’horreur et le désespoir de l’information de façon à suggérer que le pouvoir personnel est une chimère devant l’absence d’espoir collectif. Le résultat est un sentiment de passivité impuissante et d’inefficacité. D’une telle passivité, les gens sont facilement déplacés vers des “sources” qui semblent compenser en tant qu’“autorité” ou substitut de leur pouvoir perdu. »

    citation d'un livre ? ou ...? ça sent le new-âge (les "sources")dénoncé...

    ReplyDelete
  36. Anonymous8:13 PM

    re salut à vous,
    ça y est j'ai trouvé, enfin je crois, c'est à la fin de cet article. merci pour reconnexion avec ce blog (clic sur la +)

    ReplyDelete
  37. Anonymous10:42 AM

    Les secrets tantriques genre KALACHAKRA ne sont que des pratiques de sorcelleries (pratiquées en Europe à l'époque du sabbat des sorciers).

    "Enfin, le dernier secret tantrique évoqué par John Lash est la consommation de sang menstruel (p.285), et le yoga sexuel avec la femme en menstruation (p.286), choses que l’on retrouve dans le Kalachakra Tantra du Dalaï Lama."

    Cette sorcellerie ne profite qu'aux entités (ou maîtres occultistes cachés) qui vampirisent les imprudents apprentis sorciers.

    ReplyDelete
  38. Bande de perroquets !!
    Des profondeurs de votre âme je vous le dis, vous imaginez ce monde !
    Combien de temps encore allez vous errer dans cette chimère qu'est le monde ?
    Même à vous bottez le cul pendant des siècle et vous ne décollez pas de votre rocher !
    Vous méritez vos malheurs, vous en êtes responsable ! A vous entortiller sur un rêve qui est votre cauchemar ! Une tête sur un tête, je vous l'ai déjà dit!

    ReplyDelete
  39. Kalachakra11:34 AM

    C'est le Bal des Trousd'bals
    :)

    ReplyDelete