Thursday, September 12, 2013

Quelle dissidence ?




« Pour le député belge indépendant Laurent LOUIS, face aux criminels organisés qui dirigent notre monde, le succès de la dissidence ne passe que par l'union de ses différentes branches et acteurs. ». D
e son côté, Joël Labruyère pense qu'une véritable dissidence doit s'affranchir du pacifisme mou « qu'on nous a implanté ». Il s'interroge : « Y-a t-il encore des guerriers ? » 

« Le guerrier classique, dit Labruyère, s'étant envolé vers le Paradis des Héros, on peut douter que les modernes « guerriers pacifiques » prendront la même voie lorsque le temps de la riposte sera venue.

On fait semblant de jouer à la résistance sur Internet, résistance si passive qu'elle en est devenue virtuelle. Mais, lorsqu'on viendra nous placer des implants dans la tête, nous verrons si nos pacifiques guerriers seront toujours aussi non-violents ? Peut-être, seront-ils déjà réduits à l'état de systèmes électro-organiques parce que leur conscience aura fusionné avec l'ordinateur ? Dans ce cas, ils continueront à bêler « paix, paix ». Il ne faudra donc pas escompter un soulèvement » car il n'y a plus de guerriers prêts à risquer leur vie. Il n'y a plus de résistants et encore moins de combattants, ou bien si peu, qu'il faut les chercher à la lanterne, un à un, parmi la multitude apathique.

Il ne s'agit pas de critiquer la passivité de ceux qui se prétendent être en chemin sur une voie d'éveil spirituel. Non, car la vocation de guerrier est inhérente à un certain type d'âme. Or, aujourd'hui, le constat est clair : il n'y a plus d'âmes combattantes dans le sens énergétique du terme. Certes, on trouve encore des êtres qui mènent une résistance morale, mais il ne faut pas leur parler d'action ! Pour eux, l'action se résume à assister à des conférences conspirationistes (ce qui est déjà téméraire), ou faire signer des pétitions (ce qui est de l'extrémisme !). Quant à ceux qui initialisent ces actions en vue de créer un « soulèvement de conscience », ce sont les héros de la plume, pas toujours sincères, mais impuissants à élaborer une stratégie. Ils sont isolés, déblatérant sur les places publiques virtuelles, dans la cour d'internement de la prison globale - internés dans l'Internet du Pentagone !

Les envolées idéalistes et les idées généreuses se perdent dans une cacophonie de millions de voix d'internés heureux, bien à l'abri dans leur chambre, assis sous la lumière irréelle de leur écran, castrés de tout dynamisme vivant, se répandant en paroles conformes, adressées à des ombres conformes, leurs frères de servitude, qu'ils appellent à s'unir.. .virtuellement. Nous ne nous occuperons donc plus de ce « guerrier pacifique », qui joue sa vie comme dans une play station.

Il faut rappeler qu'un authentique guerrier n'est jamais pacifique car il a identifié ses ennemis, et ceux-ci, s'ils sont réels, sont par nature dangereux. Le guerrier pacifique n'a tout bonnement pas d'ennemi identifiable. Il rêve l'action.

On peut toujours évoquer Gandhi et son appel à une résistance passive, comme dans les années 70. En attendant, une centaine de centrales nucléaires sont sorties de terre à la barbe d'une armée de guerriers pacifiques, arborant le badge de la Paix, sans savoir que c'est un symbole de défaite. Trente ans après, ils continuent à appeler à la résistance passive sur Internet. Un comble, puisque par essence, l'Internet incite à la passivité dans un confort intellectuel total. Dérision sur toute la ligne. Tragédie de ceux qui n'ont ni principes spirituels supérieurs, ni plan d'action.

Pour le guerrier pacifique, même la paix est virtuelle puisqu'il a rejeté toute idée de combat réel dans l'espace de la vie réelle. S'il n'y a plus d'âmes guerrières, et si nous rejetons l'activisme virtuel comme une imposture, que faut-il comprendre par « riposte » ou « guerre de l'avenir » ? La guerre actuelle se déroule dans un espace de nature électromagnétique. C'est une guerre des ondes.

Nous sommes attaqués par des rayonnements invisibles, émis de sources invisibles par un ennemi invisible. Il serait donc parfaitement irréaliste d'appeler à un soulèvement armé contre des satellites !

Une véritable résistance apparaîtra lorsque les guerriers potentiels se seront extraits du piège de la contestation virtuelle, et qu'ils auront réalisé qu'ils ont un adversaire REEL. Il faudra sans doute du temps pour se déconditionner du lavage de cerveau que nous a infligé l'ennemi : confusion, pacifisme mou, etc... Le principe initial qui fonde une stratégie c'est d'identifier l'adversaire. Il faut apprendre à le connaître. Nos guerriers pacifiques en sont encore loin, car la notion d'adversaire leur est inconnue. Hallucinés par la pantomime médiatique et ses marionnettes officielles, ils disent « il n'y a pas d'ennemi ! » pendant qu'on les extermine lentement.

Les méchants Bush et Saddam ne sont pas en cause. Idem pour les gentils - Abbé Pierre ou Mère Teresa. Ce sont tous des pantins, parmi les milliers d'étoiles factices qui clignotent devant les masses hypnotisées. Ne confondons pas les décideurs avec les exécutants, aussi hauts placés soient-ils, car les officiels serviles ignorent la source d'où leur parviennent les ordres.

Un président de la République est une marionnette en cage. Dès lors, imaginons ce que pèsent les pantins des médias ! Ce sont des fantômes doués de parole qui récitent leur leçon sur les registres autorisés par la censure globale. Il ne faut donc pas se tromper de cible. L'Adversaire est une puissante entité-groupe occulte, ce qui ne simplifie pas la tâche, mais nous évite de perdre de l'énergie contre les moulins à vent ou d'autres moulins à prières. Identifier un adversaire invisible n'est pas simple, et c'est pourquoi, les naïfs préfèrent s'attaquer aux leurres médiatiques - attaque virtuelle, bien sûr. Mais qui est cet adversaire qui nous arrose de poisons à partir du sol, et nous bombarde d'ondes depuis le ciel, en toute légalité ? A t-il un nom, un visage ?

Ici, notre chemin se sépare du guerrier pacifique. C'est également là que nos amis spiritualistes adeptes de la « résistance en conscience » vont nous quitter, car dès qu'on menace d'identifier l'ennemi du genre humain, une formidable confusion s'empare des esprits. On recule et on refuse d'entendre. On s'excuse et on rentre chez soi. Sécurité d'abord !

On se retrouve soudain bien seul, pendant que les braves guerriers pacifiques se sont installés devant leur ordinateur. Certains se sont évaporés dans une méditation plus ou moins transcendantale ; d'autres ont entamé un rituel chamanique supposé rendre l'adversaire plus conciliant, tandis que d'autres prient pour le salut de l'âme de l'ennemi. Bref, lorsqu'on parle d'ennemi, on risque de perdre ses amis. Car l'adversaire a mis un voile épais sur son existence. Ses sbires innombrables emplissent l'espace culturel de leurs clameurs, afin de détourner notre attention, ce qui nous ferait même douter de l'existence d'un ennemi.

Il faut donc appliquer la méthode de discrimination suivante : toute parole et information qui passe par un canal autorisé ne peut pas desservir l'adversaire, mais favorise au contraire sa stratégie de brouillage et de dissimulation. Autrement dit, tout ce qui n'est pas clandestin, a reçu l'aval de l'adversaire. Il en va ainsi pour toutes les sources de communication alternatives, qui, sous couvert de dénonciation, renforcent le système de brouillage en n'identifiant jamais clairement Le ou Les adversaires ultimes ainsi que leur stratégie.

Exemple, les ligues antivaccinalistes dénoncent l'empoisonnement de masse pour raisons mercantiles ou « erreur médicale », sans révéler à qui profite le crime et pourquoi. Il en va de même dans les autres domaines. Nul n'a le courage de remonter les filières jusqu'à la source ultime du contrôle. On nie même qu'il existe un centre de contrôle.

Par conséquent, l'adversaire est à l'abri de toute intrusion dans ses affaires, surtout depuis qu'il a mis en place le leurre d'un grand complot qu'il est interdit d'évoquer ! A ce point, il faut prévenir ceux qui finiront par demander : « mais qui est donc cet adversaire que personne n'a le courage de nommer ? » Il faut vous avertir que la vérité à ce sujet ne regarde que ceux qui sont impliqués dans le combat.

La guerre de résistance du futur ne concernera que les guerriers qui ont montré un signe d'engagement aux yeux de la Fraternité qui gère cette opération de reconquête sur le plan terrestre.

La réaction à cet article pourrait être un test pour sonder notre ardeur guerrière. Alors, désirons-nous en savoir plus sur la guerre du présent et de l'avenir ? Ce n'est pas certain, car il nous faudrait renoncer à notre chère sécurité individualiste. C'est pourquoi les guerriers se font rares. »

Joël Labruyère


15 comments:

  1. Anonymous7:37 PM

    La véritable résistance cherche à éliminer les hiérarques les plus nuisibles, comme Heydrich, le cerveau d'Himmler (chef de la SS), éliminé par la résistance tchèque en 1942. En revanche, des attentats contre la population permettent de justifier des mesures coercitives et de renforcer le contrôle des citoyens. Les services secrets manipulent les terroristes responsables de la plupart des attentats aveugles de ces dernières années...

    ReplyDelete
  2. Anonymous9:27 PM

    Labruyère à raison !
    ça : " You say you want a revolution
    Well, you know
    We all want to change the world
    You tell me that it's evolution
    Well, you know
    We all want to change the world
    But when you talk about destruction
    Don't you know that you can count me out ", c'est de la foutaise : " Phoney Beatlemania has bitten the dust "...

    ReplyDelete
  3. Dans le sens de votre article je pense que vous apprécierez ce texte de Guy Karl :http://guykarl.canalblog.com/archives/2013/09/13/28008897.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=guykarl

    ReplyDelete
  4. Anonymous7:20 PM

    Dommage, l'article n'est plus en ligne.

    ReplyDelete
  5. Anonymous7:42 PM

    L'auteur de l'article a écrit : "L'Adversaire est une puissante entité-groupe occulte". Dans notre société occidentale, totalement déchristianisée au point d'être devenue quasiment satanique (culte de la richesse, l'égoïsme, les avortements, le mariage homosexuel, la pédophilie, etc.),les gens n'ont aucune idée de la nature réelle de l'Adversaire et ne peuvent le combattre.

    ReplyDelete
  6. Anonymous8:02 PM

    Je rappelle qu'une tradition est en quelque sorte programmée pour combattre cet Adversaire. Malheureusement cette tradition est actuellement la cible des médias occidentaux; de plus elle est attaquée de l'intérieur par des fanatiques manipulés depuis l'Occident. Mais après bien des souffrances elle abattra la dictature contre-traditionnelle qui veut dominer la planète car il est dit :

    « Et qu’avez-vous à ne pas combattre dans le sentier d’Allah, et pour la cause des faibles (et les opprimés): hommes, femmes et enfants qui disent: «Seigneur! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur». (Coran, Al Nisa’ 4 :75)

    ReplyDelete
  7. Anonymous8:20 PM

    Un signe des temps :

    Tuer un voleur en lui tirant dans le dos est approuvé par plus d'un demi-million de personnes.

    Quelques heures après la mise en examen de Stephan Turk, le bijoutier responsable de la mort d’un jeune homme qui s’attaquait à son commerce, de nombreuses pages de soutien fleurissent actuellement sur la toile pour défendre le bijoutier. Sur Facebook, il compte déjà plus de 500 000 soutiens.

    ReplyDelete
  8. Anonymous10:32 PM

    Salut à vous,

    1- cette année, après le yoga, spiritualité passive et pacifique, pour rester cohérent dans ma démarche bouddha anar, j'me met au kung fu mais n'étant pas sûr d'arriver à maîtriser le qi (ch'i)peut-être faudrait-il que j'investisse dans une kalachnikov...

    2- en quête, après avoir étudié à peu près toutes les religions et/ou voies spirituelles accessibles connues, ne le sont-elles pas aujourd'hui sauf peut-être celles enseignées par les écoles des mystères et après avoir vu, liste non éxhaustive, les arrivées, H O D M, ancient aliens et plus tard qu'hier the signs, y en à d'autres... je ne peux qu'en déduire que non nous ne sommes pas là par hasard, mais alors de qui sommes nous les "enfants"? le temps que j'écrive ces lignes, combien d'enfants, de femmes, d'hommes violés, torturés, exécutés, assassinés, affamés, mariages forcés ou autres atrocités...souvent au nom de dieu? Qu'est ce que c'est? qui est-il? Aux dires des scientifiques, qui prétendent remonter jusqu'au big-bang, reconnu par tous, expansion de l'univers,...Allah(humour) source du big-bang, un code, une formule mathématique, perfection, étayée, prouvée par le nombre d'or, la suite de fibonacci...les études démontrant le non sens de la thèse évolutionniste de darwin qui lui même était emprunt d'un plus que gros doute...ça thèse est démontée aujourd'hui, bref tout est là pour nous dire que notre monde est voulu, intentionnel (je ne parlerai pas du possible multivers, on parle avec les morts, où sont-ils, autres dimensions; des médiums voient le futur,espace temps?... qu'est ce que cela veut dire...?) Aux fruits on reconnait l'arbre, voyons les fruits des fruits de dieu, les hommes et même de l'horreur de la nature animale pour les plus écolos, est-ce de bons fruits que cette création? que faîtesvous là à lire ces lignes?...
    j'arrête là, personnellement je maudit dieu qui fait que je suis en vie à devoir me supporter dans sa création, cauchemar vivant, condamné à l'enfer me ment intérieur, ...hologramme, programme informatique... programmateur, disgner,...qui que se soit dieu est un sadique, je le hais. X
    P.S.: imaginez vous, à poil en train de péter, pfff, dans l'infiniment grand et l'infiniment petit, si notre univers n'était que dans ce pet, des gaz, ça tourne, expansion... et ça pu. des milliards d'années lumières le temps d'un pet de dieu

    ReplyDelete
  9. VICTOR7:48 AM

    Bonjour,
    La profusion de voies a-t-elle pour but de nous enfermer dans une camisole de fausse spiritualité ? Lisez René Guénon et Julius Evola ("Révolte contre le monde moderne"). Et défendez votre dignité d'homme par tous les moyens avec ou sans kalachnikov.

    ReplyDelete
  10. Anonymous8:16 AM

    Personnellement je suis persuadé que les gens sont aussi illusionnés par le système actuel (de nature diabolique) que les Allemands l'étaient par le nazisme avant les premières grandes défaites. Les Allemands ont soutenu Hitler malgré toutes les horreurs de la guerre et des camps.

    Ceux qui pensent que l'évolution de l'homme passe par la véritable Transcendance, seront persécutés par TOUS y compris les proches.

    Je trouve donc naturel de cesser de blablater et de rejoindre une RESISTANCE ARMEE au Nouvel Ordre Mondial. Elle doit bien exister quelque part...

    ReplyDelete
  11. Anonymous12:58 AM

    D'où provient ce texte de Labruyère ?

    ReplyDelete
  12. VICTOR7:08 AM

    Je crois savoir que ce texte accompagne un long passage de "La métaphysique de la guerre" de Julius Evola, publié dans la revue Undercover de mars 2007.

    ReplyDelete
  13. Un résumé très partiel de la situation, à mon sens...Se plaindre de l'absence de "guerrier" emblématique comme Luther King ou autre n'est qu'une vision restrictive de la réalité. La réalité, ce sont les millions de personnes, de par le monde, qui agissent en toute conscience à leur niveau. Et leurs réussites sont bien plus importantes que celle de n'importe quel "grand" homme. Pour une raison très simple : elle n'est pas médiatisée et elle n'est donc pas détournée de ses fondements. Il est inutile et même contreproductif d'attendre un éveil des consciences par le canal de personnalités reconnues car ça ne sera jamais qu'une imitation. "Si tu n'es pas toi-même, qui pourrait l'être à ta place? "Henry Thoreau. Aucun gourou ne le pourrait, aucune personnalité, aucun "grand" homme. Et je n'attendrai jamais après eux.

    ReplyDelete
  14. Anonymous4:28 PM

    Joel Labruyère, petit pion, si vous passez par ici, je me présente Hélène Labruyère je suis la petite fille de votre frère Michel; je sors d'une conversation téléphonique avec Marie-Paule à l'instant qui vient de m'apprendre votre existence et celle de Serge, ainsi que votre petite demi soeur... Et j'aimerais beaucoup pouvoir échanger avec vous; Il n'y pas de hasard si c'est aujourd'hui que j'entre en contacte avec vous. Un jour après avoir lu les tablettes de Thoth vous voilà apparaître, jaillir comme la lumière que vous êtes. Voici où me joindre lasupermerkaba@gmail.com
    Bien à vous. LN

    ReplyDelete
  15. Joel je veux te contacter je fais comment ?!

    ReplyDelete