Saturday, February 22, 2014

De la méditation à la contemplation


La capacité pour l'homme de passer de la méditation à la contemplation et la méthode pour le faire ont fait l'objet au Tibet d'une controverse entre moines bouddhistes de l'Inde et de la Chine au vue siècle de notre ère. Le souverain du Tibet avait fait venir de Chine un maître bouddhiste enseignant les pratiques de Dhyana (Tch'an). C'était un extrémiste qui déniait toute valeur aux œuvres pies, et était partisan de la méthode subite (touen), professée par « l'école horizontale» (qui voit les choses de l'esprit comme sur un plan); le maître indien qui était installé déjà à Lhassa était au contraire partisan de la méthode graduelle (tsien), professée par « l'école verticale » (qui voit les choses de l'esprit comme en coupe). Le roi présida à la discussion qui se termina par la défaite du Chinois dont la doctrine fut interdite, et dont plusieurs disciples se suicidèrent.

L'intéressant pour nous est la doctrine du maître chinois sur le passage de la méditation à la contemplation. On lui demande :

— Qu'entendez-vous par regarder l'esprit ?

— Retourner la vision vers le centre de l'esprit, répond-il, c'est « regarder l'esprit » ; c'est s'abstenir de toute réflexion et de tout examen... c'est ne pas réfléchir, même sur la non-réflexion. C'est pourquoi il est dit dans le Vimalakirti-Sutra: « Le non-examen, c'est la bodhi. »

Il y a deux termes chinois : le sseu, qui signifie réflexion, et le kouan, traduit ordinairement par « contemplation », mais que P. Demiéville préfère traduire par « examen » ou «méditation ». Il fait ressortir que dans la mystique chrétienne la méditation s'oppose, par son caractère discursif, à la contemplation qui relève de la voie unitive. En tout cas le but suprême semble être, pour les partisans (chinois) de la « méthode subite », l'absence de méditation comme exercice préalable à la vacuité. C'est l'équivalent négatif de la contemplation chrétienne, pourrait-on dire. A cet égard, les « gradualistes » sont d'accord avec les « subitistes » que nous pourrions comparer aux quiétistes chrétiens. Là où ils sont en désaccord, fait remarquer P. Demiéville, c'est sur l'opportunité de l'enseignement de cette méthode. Faut-il réduire le cercle de ceux qui seront instruits? Non, pensent les « subitistes ». Si, répliquent les « gradualistes ». Il est dangereux de « supprimer les notions » chez les profanes, chez ceux qui ne sont pas encore pénétrés des vérités bouddhiques. Les « subitistes », eux, disent qu'il n'y a pas de texte autorisant à empêcher les profanes d'être instruits de la fausseté que représentent les normes (dharmas) de bien et de mal. Les Bouddhas ont laissé des enseignements à mettre en pratique, qui s'adressent à tous les hommes pour leur permettre d'échapper au cycle perpétuel des naissances et des morts. Sans doute les profanes ne sont-ils pas comparables aux Bouddhas. Mais les Bouddhas peuvent servir à ceux qui ont eu la chance de venir après eux (comme le Christ, pourrait-on dire, à ceux qui sont nés après lui).

Une autre objection des « gradualistes » est celle-ci : « Si selon votre doctrine tout doit n'être que connaissance contemplative, comment sera-t-on utile aux êtres ? » La réponse est qu' « on peut être, sans réflexion ni examen, utile aux êtres : c'est comme le soleil et la lune dont les rayons illuminent toutes choses, comme la gemme magique d'où sortent toutes choses, comme la grande terre qui a le pouvoir de produire toutes choses ». On reconnaît là un des points cardinaux de toute doctrine quiétiste — et particulièrement du Tao : à un certain absolu de détachement spirituel correspond une possibilité d'action universelle. Ce n'est pas le point de vue des « gradualistes ». Prenant une comparaison médicale, ils soutiennent qu'à chaque mal convient un remède particulier: pour la concupiscence, c'est la contemplation de l'impur ; pour la haine, la compassion ; pour l'erreur, l'enchaînement des causes. Prenons une autre comparaison, pénale cette fois: si un prisonnier est mis à la cangue, enchaîné, lié, etc., il faut, pour le délivrer, ouvrir les cadenas des chaînes à l'aide d'une clé, enlever la cangue en enlevant les clous, faire tomber les liens en desserrant les nœuds, etc. (symboles: les cadenas, de la concupiscence; les clous, de la haine; les cordes, de l'erreur).

A quoi les « subitistes » répondent en disant qu'il y a un médicament qui guérit de toute maladie les êtres auxquels il est administré. Toutes les fausses notions, dues au triple poison des passions, sont nées des fausses notions. Supprimons les fausses notions, par conséquent toute réflexion, et par là même vous guérissez toutes les maladies. Ainsi fait le médecin éminent qui est Bouddha. A supposer qu'un Bouddha connaisse les différenciations, ce n'est qu'à titre de concessions, d'artifices, et pour le bien d'autrui.

En somme, les deux écoles sont d'accord pour affirmer la possibilité pour l'homme d'acquérir l'état de non-différenciation, Les « subitistes », admettant que la pensée est instantanée, professent que la délivrance s'obtient par la suppression de toute pensée. Il n'y a plus de temporalité, donc la graduation n'a pas à se faire. A quoi les gradualistes répondent que, même si on laisse de côté cet état (en sanskrit : asamjni, samapatti) qui comporte encore des objets à examiner et une orientation vers le non-examen — c'est l'équivalent de notre méditation — il y a dans le recueillement exempt de notions et ayant accompli l'abolition des notions (samjna, vedita, midha) (équivalent de notre contemplation) un reliquat de différenciation, puisque c'est à la suite d'une méthode de différenciation que cet état est acquis : il faut bien commencer par fixer sa pensée sur un objet qui sera indifférencié, mais qui, en attendant, est différencié en tant que tel.

Les subitistes ne peuvent accepter cette critique, puisqu'ils pensent accéder immédiatement à leur « ciel » sans passage par aucune notion, fût-elle de faux ou de vrai. Le recueillement d'inconscience est instantané. Le maître chinois a d'ailleurs beau être pénétré de l'inutilité de l'exercice graduel, il n'en interdit pas l'usage à tous. Certains ne peuvent accéder à la contemplation. Alors, que ceux-là s'en tiennent aux préceptes ordinaires : « Tant qu'on est incapable de s'asseoir en Dhyâna (contemplation), qu'on recoure à la perfection de moralité, aux quatre incommensurables (bonté infinie, compassion infinie, sympathie infinie, apathie infinie) et au reste ! Que l'on cultive les bonnes pratiques, qu'on serve les Trois Joyaux ! les prédications de tous les sûtras et les enseignements des maîtres-moines, que ceux qui les entendent les pratiquent selon ce qui leur en est enseigné, qu'ils aient pour seul souci de cultiver le bien ! Et, tant qu'ils sont inaptes au non-examen, qu'ils transfèrent à tous les êtres les mérites acquis ainsi, afin que tous deviennent Bouddha ! »


Jean Grenier

14 comments:

  1. HORS SUJET MAIS TOUJOURS HORS SUJET TROP DERANGEANT LE VIOL DANS LE LAMAISME TIBETAIN

    BOUDDHA instead of speaking of the violence of the words you should better informed you bloody disciples that rape is bad because they are not aware of this, l yes I have been raped by your disicples because I was defensless and they thougth that I am still their toy

    ReplyDelete
  2. Il y a une culture du viol dans le lamaisme tibétain qui est terrible
    en 2008 je suis allée à l'institut Karmapa à Valderoure, il y avait 4 de mes violeurs je ne donne pas les noms par peur de représailles (un est très puissant)
    c'est vraiment un lieu d'insécurité (j'ai d'ailleurs fui)
    le viol est toléré et admis chez eux car les lamas violent aussi, ils violent par voie de fait et aussi par manipulation mentale c'est alors un viol de la conscience un lama peut vous amener à partager un "rêve commun de sexualité)
    la présence des violeurs n'a en rien gêné les disciples c'est plutôt moi qui était agressée
    les femmes aussi culpabilisent la victime si elle est stigmatisée par le lama
    c'est un monde de merde un monde de viol de manque de respect et de manipulation et HORS LA LOI
    je m'appelle MIREILLE et je jure devant dieu que je dis la vérité

    ReplyDelete
  3. Il y a un blog qui eplique bien l'islam:
    http://vers-le-firdaws.blogspot.com/

    ReplyDelete
    Replies
    1. Anonymous5:03 PM

      Illusion

      Delete
  4. Sanctos subitistos et simos !
    Qu'ils aillent tous au paradis ces moines et qu'ils nous laissent nous enfoncer dans la vacuité et l'inanité du matérialisme orwellien !

    Cela fait quelques mois que je fréquente votre site passionnant Bouddhanar, je voulais vous remercier pour ce plaisir de lecture et d' aiguillonnage neuronal (ne pas confondre avec l'acupuncture) qu'il procure !

    Je lis la phrase en exergue de l'amateur non consommateur de petites filles et elle m'inspire cette réflexion : il y a des conduites à gauche, intérieures, à l'anglaise et même des héminégligentes,
    mais pour ces crapules machiavéliques qui tirent les ficelles dans les coulisses,
    c'est la conduite carrément négligente de l'humanité qui mène à l'intolérance, aux outrances outrageuses et aux crimes de masse dans des angles morts !

    ReplyDelete
  5. Anonymous7:03 AM

    A quelle adresse peut-on contacter le webmaster ?
    merci

    ReplyDelete
  6. Anonymous8:10 AM

    je prierais le webmaster "Daikini" de bien vouloir faire connaître l'adresse à laquelle il est possible de le contacter.

    Aucune adresse ne figure sur ce blog.

    merci

    ReplyDelete
  7. Anonymous6:33 PM

    Bjr,
    plus de nouvelle de Félix ? il ne répond pas aux emails... mais peut être, Dakini, est il possible de lui passer un msg ? juste par amitié, merci
    Damien

    ReplyDelete
  8. http://enchainementdecriminalites.centerblog.net/64-a-fascist-land




    ces pauvres lamas sont incapables de prendre soin de l'un d'entre eux

    quand je vais dans un centre bouddhiste, un lieu public donc et que j 'y rencontre des violeurs un criminel des satanistes et des reptiliens et que rien de tout cela n'est géré,

    quand c'est moi la victime qui est stigmatisée autant par les femmes que par les hommes

    car parait il mon ventre aurait du accoucher de la réincarnation du bouddha

    ON EST JUSTE DANS A FASCIST LAND

    c'est d'ailleurs bien les forces occultes du lamaisme tibétain qui ont servies à fonder le nazisme

    puisque je ne veux plus porter votre culpabilité je balance tout je vous balance, trop tard il y en aura pour tout le monde satanistes et reptiliens as well

    l'astuce des satanistes pas chevaleresques était non seulement de me faire passer pour une pute mais aussi de faire croire que j'étais coupable d'un point de vue lamaiste et la méthode des chevaliers envers leurs adversaires, c'est la torture (facile face à mon amnésie)

    40 ans ont passés vous n'avez rien fait pour moi j'ai payé à votre place maintenant je vous rends votre CULPABILITE



    amusez vous bien


    Partager :
    Ecrire un commentaire

    ReplyDelete
  9. Anonymous6:16 PM

    Bonjour, je n'arrive pas à retrouver un texte fort ancien de votre blog intitulé la Bible pire que Mein Kampf, dans lequel on retrouve des citation de l'Ancien Testament, comparant les juifs à des fils de prostituées et de sorcières. Pourriez vous me donner la référence svp dans l'Ancien Testament . Cordialement.

    ReplyDelete
  10. Pour ceux qui désirent connaître le monde spirituel :
    http://anthroposophie-steiner.blogspot.fr/2014/07/developpement-au-sein-du-monde-spirituel.html?m=1

    ReplyDelete
  11. MERCI FELIX DE ME SUPPORTER MERCI A CEUX QUI LISENT MERCI POUS SUPPORTER L EXPRESSION DE MA SOUFFRANCE
    NON l'enenmi n'est pas en nous il est en face, chez les débiles, chez les shape shifter chez les satanistes et dans la police et la jsutice
    NOUS ALLONS BIENTOT RETOURNER AU TEMPS DE LA BARBARIE ET DU MOYEN AGE


    ReplyDelete
  12. LES LAMAS SONT DES IRRESPONSABLES

    Qu'est ce que vous êtes d'autre, que des criminels?
    Mes parents et moi-même avons été détruit par vous, ainsi que d'autres
    Par la culpabilité, que vous m'avez imposée pour fuir votre responsabilité
    Par les conséquences terribles de l'échec de votre projet
    Et par l'amnésie qui m'a rendue absente de ma vie
    Mais qu'est ce que c'est pour vous, la souffrance d'autrui?
    Qu'un embarras comme un autre!
    SOIS MAUDIT BOUDDHA, bon à rien!
    Lorsque je suis venue, vos disciples agressifs et votre magie noire m'ont faite fuir
    Vous avez été incapable de me donner un RDV à une date où je pouvais venir
    Vous avez été incapable de me récupérer, en 2008
    Vous avez été IRRESPONSABLES!!!!!!! comme toujours
    MAIS IL Y A PIRE
    Et le pire a été cette amnésie, suite à ce terrible traumatisme
    Un viol collectif avec tortures commis au nom du Boudha
    Quatre de vos lamas à Paris ont tout fait pour m'ôter la mémoire
    Et les conséquences comme toujours, ont été terribles
    (les gens qui vous admirent, sont débiles, il faut être franchement débile pour accorder sa confiance à un lama)
    Mes parents n'ont pas pu me défendre
    Car je ne pouvais pas parler et témoigner
    Et moi, je ne savais même pas ce qui se passait
    Non mes parents n'ont pas pu me defendre
    (face à un procureur un juge pour enfants un magistrat et un avocat, des familles de mes bourreaux)
    Et où étiez vous? Vous? NULLE PART après les beaux discours!
    C'est bien beau de fanatiser les gens
    Mais il y a des conséquences
    J'ai été profondémment détruite
    Mes parents ont été torturés plusieurs fois
    Ils ont été contraint de faire une vidéo dans laquelle ils ont dit que leur fille était une pute
    Ils ont souffert, car ils ne pouvaient pas se défendre!
    J'étais amnésique!
    Qu'est ce qu'il y a de pire pour des parents?
    Que d'être obligés de renier leur enfant.

    ReplyDelete

  13. NON VOUS N AVEZ PAS LE DROIT DE PARLER AU NOM DE L'AMOUR
    En me rendant vulnérable, vous m'avez livrée aux satanistes,
    Lorsque j'ai eu 28 ans, ils ont décidé de mon sort
    En surfant sur un statut factice de professionnelle et de délinquante,
    Ils envisagaient de me sacrifier à Satan, lorsque j'aurais 60 ans.
    Car ils avaient trouvé une proie idéale :
    J'étais rejetée par les bouddhistes, amoindrie par vos manigances occultes et fille de parents pauvres et de surcroit rendue amnésique par le viol collectif de leurs fils!
    Ma mère est partie avec ce terrible secret : « sa fille, donnée par les hommes de sa famille, risquait d'être brulée sur le bucher»,
    NON VOUS NE CONNAISSEZ NI LA COMPASSION NI L HUMANITE
    Lorsque vous m'avez rencontré,vous n'avez rien fait pour moi,
    Pour la jeune fille innocente,et en difficulté que j'étais
    Vous avez établi des plans sur moi, pour vous, sans mon consentement! ( de vrais macs!)
    Et votre incapacité à les réaliser, a produit le pire, que j'ai payé ainsi que d'autres!
    Cette autre branche Kagyu, est venue, du refus de certains de votre barbarie!!!!!!!
    Car votre démarche bouddhiste, se résume à utiliser les forces occultes
    POUR SERVIR VOTRE SEUL INTERET
    Et souvent pour nuire à autrui, par goût du pouvoir!
    Ce n'est pas étonnant que les tibétains ne veulent pas d'un retour des lamas
    NON NE PARLEZ PAS D AMOUR QUAND SEUL L INTERET COMPTE POUR VOUS
    Si! seul Karmapa en me voyant,m'a rendue à la vie, et m'a aidée.
    Il était temps! Au bout de 30 ans qu'il se soucie de moi!
    Ce pauvre imbécile ne savait d'ailleurs même pas la vérité! Drôle de bouddha!
    Qui ne sait rien de ce que vous êtes, et des saloperies que vous faites!
    Vous êtes aussi évolués que des crétins, finalement,
    Vous avez imposé tant de mal, tant de carnage, tant de souffrance à tant de personnes
    Par votre irresponsabilité et votre mépris d'autrui,
    Que vous ressemblez à des satanistes.
    Comme vous ne vouliez pas assumer votre responsabilité
    Vous avez rejetté toutes les fautes sur moi, facile!
    Tout ça pour que le bouddha renaisse!!!!!
    Votre truc, c'est d'imposer la souffrance, la malédiction, l'obédience et la soumission, pour vendre ensuite le remède!
    Ce qui est consternant , c'est que vous réincarnerez Shamarpa ce débile maudit,
    Et que le cycle du mensonge et de la souffrance continuera!
    Pour votre propre intérêt! Dans le seul intérêt de la continuation de votre lamaïsme despotique,
    Et de sa lointaine promesse d'un shamballah
    Je sais que ça ne sert à rien de vous parler
    Vous êtes en fait une sous-humanité minable,
    Par tout ce que vous faites, vous ne confirmez que votre inexistence, à la réalité!
    Et vous faites honte au véritable bouddhisme asiatique
    Qui prone le respect de la vie et de la liberté d'autrui
    NE DITES PAS QUE L AMOUR ET LA DELIVRANCE SONT VOS OBJECTIFS
    J'espère qu'un jour la justice du ciel vous tombera sur la tête

    Avec toute ma haine,
    Et mon mépris

    Mireille,

    ReplyDelete