Thursday, May 14, 2015

Alimentation naturelle & hygiénisme authentique


Les rencontres alambiquées de Cornus

En 2015, du samedi 27 juin au samedi 4 juillet, comme l'année précédente, les hygiénistes authentiques se réuniront dans le gîte situé au Viala à Cornus dans l'Aveyron en beau pays du Larzac.

Quand on est bien éduqué, on ne mange pas comme un cochon. Mais quand on est hygiéniste authentique, il est très convenable de manger comme un singe. Albert Mosséri, l’apôtre français de l'alimentation hygiéniste le répétait inlassablement :

« L’alimentation naturelle est celle qui se rapproche le plus de l’alimentation des grands primates — c’est-à-dire le gorille, le chimpanzé, l’orang-outan. C’est-à-dire, il n’y aura pas ou presque pas de produits animaux, ni viande, ni poisson, ni huîtres, ni fruits de mer, et il n’y aura pas non plus de céréales, parce que l’homme n’est pas un granivore. »

Le 10 Février 2012, malgré une vie austère inspirée de la sagesse alimentaire de Cheeta, le compagnon poilu de Tarzan, Albert Mosséri décède prématurément à l'âge de 88 ans. Il était loin des 120-140 ans d'espérance de vie promis par les prophètes de la longévité aux personnes respectueuses des lois de l'alimentation naturelle. (Selon des hygiénistes bien informés, une loi de la nature stipule que la durée de vie d'une personne saine doit totaliser 7 fois la période de croissance.)

A Cornus, Roger Marteau, un frétillant bénévole de 73 ans, déborde d'énergie. Il enseigne avec beaucoup d'enthousiasme l'hygiénisme authentique à qui veut l'entendre. Mais les échanges sont difficiles car l'intervenant, lui, ne peut ouïr les questions de l'assistance. Comme son maître Albert Mosséri, Roger le végétarien est dur de la feuille.

Les hygiénistes authentiques se réclament de la pure orthodoxie qui n'accepte aucune compromission avec les buveurs de tisanes, les naturopathes et surtout les médecins.

Herbert Macgolfin Shelton, un maître américain de l'alimentation naturelle, disait « Les médecins ont appris aux gens qu’il y avait des maladies spécifiques dues à des causes spécifiques et que les malades devaient être nourris « pour maintenir leurs forces », pendant qu’on « guérissait » leurs maladies. Aussi longtemps que nous croirons que la « guérison » d’une « maladie » quelconque dépend de la découverte accidentelle ou providentielle d’un produit mystérieux, nous continuerons à négliger les indications les plus simples de la nature et à tuer les malades de la façon conventionnelle. »

Depuis la disparition d'Albert Mosséri, un schisme déchire l'hygiénisme. Des renégats, des hygiénistes pas du tout authentiques, font le commerce de préparations plus ou moins miraculeuses. « Les naturopathes, disait Mosséri, veulent utiliser des remèdes naturels, comme la phytothérapie, c’est-à-dire les plantes médicinales, et nous refusons tous ces remèdes naturels, même s’ils sont certainement moins nocifs que les médicaments. » […]

Les hygiénistes authentiques se soignent grâce au jeûne. On parle même de guérisons miraculeuses. « J’ai eu un monsieur de 60 ans qui était sourd, affirme Mosséri à un journaliste, et quand je donnais des causeries tous les soirs aux curistes qui étaient chez moi — il y en avait entre 15 et 20, il regardait les oiseaux, il regardait le ciel. Il ne m’écoutait pas, parce qu’il était sourd. Au bout de 20 jours de jeûne, il me regardait, il me posait des questions, sa surdité avait déjà disparu. »

On peut s'interroger sur le bien fondé de cette déclaration quand on sait qu'Albert Mosséri souffrait d'une surdité sévère. Cette infirmité frappe aussi Roger Marteau, l'un des piliers de l'hygiénisme authentique, jeûneur convaincu, ardent discoureur mais piètre entendeur.


Pdf gratuit :

Le blog des hygiénistes authentiques :




Livre conseillé :

Albert Mosséri

Le jeûne représente une aventure fantastique et merveilleuse pour tous ceux qui cherchent une santé naturelle ou la guérison de leurs maladies. L'auteur commence par nous représenté plusieurs histoires vécues de personnes qui ont jeûné. Certaines, avec une santé moyenne, ont profité de cette expérience extraordinaire. Ensuite des cas aussi graves que la sclérose en plaques, le cancer, le zona, la polyarthrite, le glaucone, l'infection utérine, les tumeurs, la dépression, ont vu leurs maladies disparaître, comme par enchantement. Dans la seconde partie du livre, l'auteur décrit en détail la technique éprouvée qu'il faut respecter pour mener à bien le processus : une préparation adéquate, les précautions à prendre. Quelles sont les crises qu'on peut éprouver durent le jeûne ? Comment y faire face ? La pesée quotidienne et que signifie la perte ou la stagnation du poids ? Qui ne doit pas jeûner ? Tout est expliqué en détail.