Friday, May 22, 2015

L'Amicale des Anachorètes Anarques


L'Amicale des Anachorètes Anarques (AAA ou TROIZA) est née en 1998 à Dio dans l'Hérault, au lieu-dit le Haut-Brayou, sous le patronage de Michel Jourdan, poète et ermite, auteur de « La vie d'ermite », « Vivre en solitude », « Une maison sur la montagne »...

Anachorète, ce mot est emprunté au latin ecclésiastique anachoreta signifiant solitaire.
Anarque est formé du préfixe an-, « sans », et du grec ancien archos, « chef », « dirigeant ». Ernst Jünger utilise ce terme dans Eumeswil (1977). Voir aussi "Le traité du rebelle".

Des anachorètes sans chef ni dharma

« Je ne pense pas que quiconque engagé dans la voie traditionnelle ait été libéré du Samsara. Prenez le cas du Bouddha. Il rejeta toutes les traditions. Il les essaya toutes, mais découvrit qu'aucune ne lui apportait ce qu'il cherchait. Il essaya, mais dit ensuite qu'il pouvait parvenir à l'Essence, à l’Éveil. Il s'assit sous l'arbre et découvrit l'Essence par lui-même. Abandonnez tous les dharmas traditionnels et vous arriverez au vrai dharma » Poonjaji

La voie non cultuelle du Bouddha

Question posée à Poonjaji :

Toutes les personnes que je connais sont impliquées, sous une forrne ou une autre dans des pratiques spirituelles pour se rapprocher de l'Éveil, que ce soit Vipassana, le Zen ou la psychothérapie. Cela a-t-il de la valeur ?

Poonjaji :

Pas de valeur. Ils perdent leur temps parce qu'ils n'ont rien d'autre à faire. C'est un marché de dupes !

Mais, tant de religions, tant d'enseignements et de pratiques, tant de voies...

Poonjaji :

Toutes destructrices ! Quel est le résultat ? Avec la religion, quel est le premier résultat ? Les guerres de religion... Jusqu'à présent, le nombre des tués est équivalent à la population mondiale, et cela continue. Où est celui qui s'est Illuminé grâce aux pratiques ? J'aimerais le savoir !

Eh bien, c'est rare...

Poonjaji :

Dites-moi, où est cette perle rare ? Puisque vous avez posé la question, dites-moi : y a-t-il quelqu'un qui se soit libéré par une pratique spirituelle ?

J'en connais quelques-uns qui ont atteint un certain niveau d'éveil

Poonjaji :

Qui ? Nommez-les-moi ! Nommez-moi quelqu'un depuis l'origine de cette planète ?

Bouddha.

Poonjaji :

Oui, il alla de maître en maître et ne fut pas satisfait. Il chercha auprès de nombreuses sectes et dit : « Ce n'est pas cela, je le trouve-rai donc moi-même. »

Puis il s'assit, seul, en méditation sous l'arbre Bodhi. Quelque chose se passa. Personne ne sait quoi.

Ananda fut la première personne qui vint à lui et lui demanda : « Maître, qu'est-il arrivé, quelle fut votre expérience, que ressentez-vous ? »

S'il a trouvé quelque chose, c'est peut-être parce qu'il a tout quitté pour la Liberté. La Liberté ne peut être le résultat de quelque effort, elle serait alors dépendante d'une cause et ce n'est pas cela la liberté. La Vérité brille d'Elle-même et rayonne d'Elle-même. Elle n'a besoin d'aucune aide pour être connue. Le diamant n'a besoin de rien pour être diamant. C'est seulement quand vous rejetez l'effort que quelque chose peut se passer.

(Source : « Le secret de l’Éveil », Eli Jaxon-Bear.)

Budh

Selon Mark Booth, « le Bouddha est l’esprit de Mercure. Ce n’est donc pas une coïncidence si les Celtes appellent la planète Mercure « Budh », qui signifie « enseignement sage ». La position du lotus, caractéristique de la tradition indienne, était connue des Celtes, comme le prouve cette sculpture retrouvée sur un seau à Osberg, en Norvège ».

Sculpture d'Osberg




TROIZA est une association à but non lucratif (loi 1901). Ses statuts ne sont pas déposés à la préfecture de Montpellier.