Friday, October 23, 2015

Le complot agroalimentaire mondial



« Pour de nombreux partisans de l'agriculture biologique, l'idée d'une perte d'autonomie due à la mondialisation tourne vite à la théorie du complot. Un complot qui serait orchestré par les multinationales.

« L'érosion de la diversité cultivée est le résultat du monopole de quelques multinationales qui veulent contrôler l'ensemble de la chaîne alimentaire, de la semence jusqu'au droit des peuples à se nourrir », affirme Guy Kastler (porte-parole de Nature & Progrès).

Pour sa part, Philippe Desbrosses (fondateur d'Intelligence Verte), se demande si « nous voulons une société totalement artificialisée et inféodée aux cartels anonymes qui mettent la planète en coupe réglée et privatisent nos ressources communes ». Évidemment, il ne s'agit plus de la conspiration des Coston, Carton et de certains précurseurs de l'agriculture biologique française dans laquelle juifs, francs-maçons et grands trusts tiraient les ficelles du monde afin de l'asservir.

Aujourd'hui, les maîtres de la nouvelle conspiration ont pour nom Monsanto, Bayer, BASF, Pioneer, Rockefeller, Bill Gates, etc. Cependant, le schéma de pensée paranoïaque reste similaire, de même que les expressions utilisées.

Dans leur ouvrage « Pesticides, Révélations sur un scandale français », François Veillerette et Fabrice Nicolino s'attachent ainsi à « démonter un système et démontrer que l'industrie a pénétré jusqu'au cœur des services d'un État qu'on croyait impartial ». Des lobbyistes astucieux, redoutablement efficaces, parviennent à convaincre que l'intérêt privé se confond avec l'Histoire en marche et le bien commun. Ils vont s'emparer en dix années de tous les leviers de pouvoir, de tous les centres de décision », écrivent-ils. Reprenant une image très en vogue durant la Seconde Guerre mondiale, ils ajoutent que « le lobby des pesticides a visiblement choisi la stratégie de l'araignée. Tisser des toiles, relier des points, tenir l'espace. » Seule la cible aurait changé.

Le thème de la conspiration est également au cœur de l'enquête de Marie-Monique Robin « Le monde selon Monsanto ». Pour la journaliste, le semencier américain serait à l'origine « d'un vaste projet hégémonique menaçant la sécurité alimentaire du monde, mais aussi l'équilibre écologique de la planète ». Tout en se défendant d'être « un adepte de la théorie du complot », Nicolas Hulot, qui a préfacé le livre éponyme (sorti comme le film en 2008), se demande « s'il faut continuer à permettre à une société comme Monsanto de détenir l'avenir de l'humanité dans ses éprouvettes et d'imposer un nouvel ordre agricole mondial ».

Pour Raoul Jacquin, responsable de l'association spécialiste des semences anciennes Kokopelli, c'est un complot visant à affamer la population mondiale qui est à l'œuvre. « Sans entrer dans les notions de nouvel ordre mondial ou de théorie du complot, on peut quand même se demander si tout n'est pas mis en place pour affamer la population mondiale, sachant que ce qui vaut pour le maïs, existe pour le blé, le riz, et le soja, quatre piliers de l'alimentation de l'humanité ! », s'enflamme-t-il dans la revue Nexus. Le président de Kokopelli, Dominique Guillet, explique quant à lui que « la mafia semencière contre laquelle Kokopelli défend son droit d'exister, c'est cette même mafia qui contrôle la pharmacie, et qui contrôle l'agrochimie, et qui contrôle les chaînes de distribution alimentaire. Ce sont les multinationales des Sciences de la Mort qui stérilisent, qui virtualisent et qui synthétisent le Vivant ». Sans craindre le ridicule, il ajoute même que « le Nouvel Ordre Mondial est maintenant au grand jour et [que] tous les joueurs de ce monopoly alimentaire planétaire ne se donnent même plus la peine d'occulter leurs liaisons intimes. La règle de base de ce grand jeu est simple, et elle fut dictée par Henry Kissinger, en 1970, un acteur clé du grand terrorisme mondial : "Contrôlez le pétrole et vous contrôlez les nations ; contrôlez la nourriture et vous contrôlez les peuples"». Au cœur de la nouvelle pieuvre planétaire se trouveraient ainsi les héritiers d'Henry Kissinger, c'est-à-dire les grandes entreprises de la chimie et des semences ! « Ces monstres de la chimie (qui s'autoproclament les "sciences de la vie''), Monsanto, Bayer, BASF, Du Pont, Syngenta, Dow... sont ceux-là mêmes qui sont en train de terroriser l'humanité avec leurs chimères génétiques. Avec, comme cheval de Troie, la Fondation Rockefeller. »


Gil Rivière-Wekstein, "Bio, fausses promesses et vrai marketing".

Gil Rivière-Wekstein est en réalité au service du lobby productiviste agricole. La faconde ironique et anti-conspirationniste de ce passionné de culture hébraïque, préfacier de la réédition d'un livre du philosophe juif Moses Mendelssohn, n'est, à l'instar de la dissimulation talmudique, qu'une causerie narcotique, un chant mystificateur des sirène-murènes de la gouvernance mondiale dont l'existence a été révélée par Alain Minc. 

Alain Minc avait dit : "On croit qu’il n’y a pas de gouvernance mondiale, c’est faux. Il y a une forme de gouvernance mondiale sauf qu’elle n’est pas codifiée, elle est empirique, elle est implicite, mais elle est décisive". C'était le samedi 26 septembre 2009, au micro de Colombe Schneck, animatrice de l'émission "Les liaisons heureuses" (France Inter).

L'étrange révélation de Minc était-elle une bévue ? Toujours est-il, depuis plusieurs années, les flics de la pensée, comme Gérald Bronner Prix Procope des Lumières présidé par Jacques Attali, participent à la ghettoïsation de ceux qui dénoncent la gouvernance mondiale antidémocratique.


5 comments:

  1. Anonymous7:32 AM

    VIGILATOR

    Gil Rivière-Wekstein est Secrétaire du conseil d'administration du groupe de talmudistes DORVADOR.
    http://dorvador.org/Courrier-des-presidents.html

    ReplyDelete
  2. Anonymous7:43 AM

    Etonnant, Hitler ne serait pas directement responsable de la SOHAH.
    Benyamin Nétanyahou a déclaré: «Hitler, à ce moment là, ne voulait pas exterminer les juifs mais les expulser. Alors Haj Amin al-Husseini est allé voir Hitler et a dit: Si vous les expulsez, ils viendront tous ici, en Palestine. Et qu'est-ce que je vais en faire?, a demandé (Hitler). Il (le mufti) a dit: Brûlez-les», a déclaré le premier ministre.
    http://www.lefigaro.fr/international/2015/10/21/01003-20151021ARTFIG00396-vive-polemique-apres-les-propos-de-netanyahou-sur-la-shoah.php

    ReplyDelete
  3. Anonymous10:12 AM

    Le petit homme vert.
    Allez vite voir "Seul sur Mars", qui vient de sortir : on y apprend comment faire pousser des patates dans de la merde... ENJOY (bis) !

    ReplyDelete
  4. Anonymous10:29 PM

    Rivière-Wekstein, Minc, Attali, BHL, etc. sont-ils les agents de la gouvernance mondiale ? Cette gouvernance est-elle la synagogue de Satan des prophéties ?

    ReplyDelete
  5. Anonymous1:18 PM

    En vert et contre tous.
    "Quand on voit c'qu'on mange, c'est pas étonnant qu'on chie d'la merde !" (COLUCHE, Les restos du cul)
    I'm a robot though my mother pretends I'm not...

    ReplyDelete