Sunday, May 08, 2016

Les Jonangpa, d’aimables hérésiarques…

Quand l’ordre religieux des Guélougpa était au pouvoir, le peuple et les autres écoles religieuses du Tibet subissaient sa dictature. Le dalaï-lama est le chef de l’ordre Guéloug…

Dans l'ancien Tibet, l’école des Jonangpa fut persécutée et ses monastères annexés. Cette école était accusée de perpétuer l’enseignement des maîtres Ch’an du bouddhisme chinois.

La photo ci-dessus illustre la réconciliation des Guélougpa et des Jonangpa. 
Jetsan Khelkha Rinpoché, responsable du monastère Jonang Takten Phuntsok Choeling situé à Simla Sanjauli en Inde,  et le dalaï-lama font semblant d’oublier la persécution qui remonte au 17ème siècle. A l’époque, les Jonangpa étaient considérés comme des hérétiques.

No comments:

Post a Comment