Wednesday, September 14, 2016

Le dalaï-lama n’attire plus autant les foules



La rencontre d'Emmanuel Macron et du dalaï-lama, de quoi ont-ils parlé ?


Boudé par les politiques et les foules, le dalaï-lama rencontre un nouvel admirateur, l'ambitieux Emmanuel Macron.




Le dalaï-lama n’attire plus autant les foules


« Si elle ne passe pas inaperçue dans les médias, la venue pour une semaine en France de Tenzin Gyatso, le 14e dalaï-lama, ne suscite pas les mouvements de foule d’il y a vingt ans.

Sur son agenda, pas de réception en grande pompe à l’Élysée, ni de rencontre avec des stars du show-business. De Paris à Strasbourg, où il s’apprête tout de même à remplir le Zénith durant tout un week-end, celui qui incarne depuis 1959 la cause des Tibétains en exil n’entend s’exprimer que sur des sujets religieux, culturels et environnementaux. Une conférence devant les étudiants de Sciences-Po a même été annulée à la dernière minute : Bref, on est loin de l’engouement suscité à la fin du siècle dernier lorsque, bien qu’étant à la tête d’un courant minoritaire du bouddhisme tibétain (soit une fraction de l’immense galaxie bouddhiste), le dalaï-lama partageait avec Jean-Paul II le statut d’icône spirituelle planétaire. »




Samuel Lieven avec Alice Papin, La Croix du 13/09/2016.





Les amis du dalaï-lama : 

Heinrich Harrer, son précepteur nazi ; Bruno Beger, anthropologue nazi ; Miguel Serrano, propagateur du néo-nazisme ; Shoko Asahara, gourou terroriste et tueur ; Jörg Haider, dirigeant du FPÖ autrichien, admirateur du 3e Reich ; George W. Bush, criminel de guerre et bourreau de l’Irak ; Emmanuel Macron (simple admirateur ou nouvel ami ?), valet des Rothschild et de la dictature financière...

3 comments:

  1. Anonymous8:37 AM

    Le financier juif George Soros est aussi un sponsor important du dalaï-lama.

    ReplyDelete
  2. Anonymous3:26 PM

    Macron est-il c... ?
    Prétendre devenir président même d'une république camembert pourrie comme la France c'est très difficile sans parti, sans soutien politique. Mais escompter arriver à l'Elysée grâce à l'appui du dalaï-lama, c'est carrément de la démence.
    Le bouddhisme tibétain c'est une délire pour débiles mentaux... Il faut s'appeler Macron pour y croire.

    ReplyDelete
  3. Anonymous3:45 PM

    Emmanuel Macron n'a qu'une solution s'il veut jouer la carte du religieux pour satisfaire ses ambitions politiques : se convertir à l'islam.
    Les musulmans seront bientôt majoritaires. Ils arrivent de partout. La "prophétie de Michel Houellebecq dans son roman "Soumission" a des chances de se réaliser.
    L'Eglise du dalaï-lama, c'est la secte des bonnets jaunes, les Guélougpa, à peine quelques milliers d'allumés. c'est pas assez pour remplir les urnes de bulletins MACRON.

    ReplyDelete