Tuesday, January 10, 2017

Benjamin Creme, prophète du Bouddha Christ-Maitreya, est mort




Au mois d'octobre 2016, Benjamin Creme décède prématurément sans achever sa mission au service du Seigneur du Monde, Sanat Kumara, et de son envoyé le Bouddha Christ-Maitreya.



Le prophète abandonné 

La récente performance cycliste de Robert Marchand (105 ans) a rappelé une parole biblique « l'homme n'est que chair. Il vivra 120 ans » (Genèse 6.1-22). Toujours selon la Bible, la longévité des prophètes animés, eux, par l'esprit divin est supérieure à celle de l'homme de chair (Abraham vit jusqu'à 175 ans, Jacob décède à 147 ans, Moïse, quelque peu irrité par les Hébreux adorateurs du veau d'or, s'en va à l'âge de 120 ans...). Comment expliquer qu'un prophète de l'envergure de Benjamin Creme quitte, lui, l'existence terrestre à "seulement" 93 ans sans terminer son apostolat ?



La mission de Benjamin Creme

Benjamin Creme, dans un numéro de son bulletin Transmission-Méditation, a donné à ses lecteurs des instructions précises sur la façon dont ils devaient méditer et visualiser « le Bouddha, l'Incarnation de la Lumière et la Sagesse sur la Planète ». Il les incitait à relier leur esprit à cette puissance supérieure.

Benjamin Creme œuvrait à un événement extraordinaire, une grande initiation de masse. L'humanité devait se soumettre prochainement au Christ-Maitreya, l'envoyé du Seigneur du Monde, Sanat (Satan) Kumara de Shambhala. Une nouvelle religion mondiale devait naître avec l'avènement d'un guide suprême, le Bouddha Christ-Maitreya.



2016, le grand tournant

Le plan de la hiérarchie planétaire (les occultistes mondialistes) vise à instaurer l'empire universel dirigé par le Christ-Maitreya, Messie-souverain de l'humanité. Un nouvel Evangile valorisera la prospérité, le bonheur, l'immortalité terrestre... Christ-Maitreya qui, près avoir quitté Shambhala, vit caché dans la communauté pakistanaise de Londres en attendant son intronisation.

Mais, l'accession officielle du Christ-Maitreya au trône mondial est de plus en plus compromise. La hiérarchie planétaire n'avait pas prévu le réveil des nations, le rejet de l'Union européenne, l'arrivée de l'antimondialiste Trump, les victoires militaires de l'alliance Téhéran-Ankara-Moscou contre les mercenaires du chaos (mercenaires financés par la hiérarchie planétaire)...

Le 24 octobre 2016, Sanat Kumara reprend sa créature. Benjamin Creme n'est plus.



No comments:

Post a Comment

Les commentaires sont momentanément désactivés.

Note: Only a member of this blog may post a comment.