Sunday, April 08, 2018

Le bouddhisme inquiète de plus en plus



La comparaison iconographique du bouddhisme et du christianisme soulèvent des interrogations plus ou moins fondées. 


Quoi qu'il en soit, les rituels lamaïstes ainsi que la méditation ne sont pas dénués de risques. Risques totalement occultés de nos jours mais connus des pratiquants d'autrefois. Par exemple, dans la Chine du 5ème siècle, pour remédier aux troubles physiques et psychologiques provoqués par la méditation (dhyana), les moines bouddhistes avaient recours aux conseils thérapeutiques d’un ouvrage : Les Fondements secrets du traitement des troubles dhyana (Tche tch’an-ping pi-yao fa).


"Un grand nombre d’Occidentaux connaissent une confusion, voire des troubles mentaux et physiologiques en pratiquant de supposées techniques orientales de méditation. Ce n’est pas qu’ils soient de mauvais adeptes mais simplement qu’ils ne respectent pas les mises en garde habituelles des sciences méditatives traditionnelles. La psychopathologie des erreurs de pratique est connue et abondamment documentée dans le bouddhisme. Certains cultes plongent leurs adeptes dans une méditation intensive sans leur donner une connaissance de base, une compréhension et une expérience suffisantes. Parfois, cet oubli est délibéré et sert des visées manipulatrices. L’esprit est particulièrement vulnérable au conditionnement lorsqu’il manque de bases solides." (Thomas Cleary)

No comments:

Post a Comment

L'agressivité des sectateurs et des extrémistes du néo-bouddhisme ne permet pas les commentaires.

Note: Only a member of this blog may post a comment.