mardi, avril 03, 2018

Le Talmud

Tous les disciples des lamas tibétains ne lisent pas les textes sacrés du Vajrayana, les « tantras supérieurs », et ignorent les aspects ténébreux du véritable lamaïsme. De même, beaucoup de juifs et de non juifs parlent du Talmud sans l'avoir lu. Or l'idéologie talmudique inspire le mondialisme messianique.










L'idéologie talmudique 

« Pour être juste, écrit Gérard Menuhin il est presque impossible pour la personne lambda, peu importe son intelligence, d'accepter ou d'imaginer la notion de conspiration qui se perpétue depuis plus de cinq cents ans, ou, selon certains, depuis beaucoup plus longtemps. Ceux qui l'ont découvert sont, le plus souvent, rejetés comme théoriciens du complot.

Même le mot « conspiration » évoque des sentiments d'embarras et de honte chez les personnes qui ont été conditionnées à le rejeter. Le fait est qu'il y a une conspiration ; ce n'est pas une théorie. Une des raisons pour lesquelles c'est difficile à avaler est que cette durée implique intrinsèquement que l'exécution du plan n'est pas interrompue par la mort de ses instigateurs ou par celle de leurs descendants. Dans un monde souvent dirigé par l'Amérique, avec sa population désespérément ignorante et sans instruction et ses rapports axés sur l'entreprise avec une capacité d'attention de trois mois, une telle éternité est inconcevable.

Dans des circonstances normales, une telle incrédulité pourrait être justifiée. Pourtant, c'est le gouvernement américain lui-même, totalement subordonné et infiltré par le lobby juif et soutenu par d'innombrables « think tanks » et des organisations non gouvernementales innocentes mais subversives (par exemple, NED, National Endowment for Democracy) qui, par le biais de l'armée et de la commercialisation, impose les changements qui permettront finalement au plan juif de réussir. En outre, il faut se rappeler que ce mouvement et son credo sont basés sur des tomes tout aussi ostensiblement idolâtrés par les juifs que l'est la Bible par l'Église chrétienne. Ce n'est pas parce que les membres d'une famille meurent que la génération suivante quittera l'église de ses ancêtres ; quand un pape meurt, il n'y a pas de discontinuité à Rome.

Il en va de même avec la Torah et le Talmud. Ces instructions ont supposément constitué le principe déterminant des ambitions juives depuis qu'elles ont été concoctées (oui « concoctées » : la Bible a également été concoctée, comme dans « fait d'ingrédients mélangés »).

Cependant, le symbole de Mammon est plus joyeux que celui du Christ, dont l'icône est un homme souffrant sur une croix. Il est également plus efficace : pendant que la croix est retirée des salles de classe et des cours de justice, l'étoile de David est presque inviolable. La continuité juive est assurée à sa base par le battement rabbinique sans remords de l'idéologie talmudique du peuple (auto)-élu, qui, mirabile dictu, accorde la propriété universelle aux juifs et à son apogée environ trois cents familles - « Le sens de l'histoire du siècle dernier est qu'aujourd'hui 300 financiers juifs, tous maîtres des loges, dominent le monde. » (Jean Izoulet, membre éminent de l'Alliance juive israélienne universelle) – se sont tellement enrichies au cours des deux derniers siècles qu'elles pourraient réellement s'approprier tout ce qui pourrait être utile ou nécessaire à la réalisation de leurs objectifs. En tout cas, ils font tout leur possible pour que cette assertion insolente se réalise.

« L'union que nous désirons trouver ne sera pas une union française, anglaise, irlandaise ou allemande, mais juive, universelle ! Les autres peuples et les races sont divisés en nationalités ; nous ne possédons pas de co-citoyens, mais exclusivement des co-religieux... Dispersés parmi d'autres nations, nous souhaitons avant tout être et rester immuablement juifs. Notre nationalité est la religion de nos pères et ne reconnaît aucune autre nationalité. Nous vivons dans des pays étrangers et nous ne pouvons pas nous préoccuper des ambitions de pays qui nous sont totalement étrangers... Il n'est pas loin le jour où toutes les richesses et les trésors de la terre deviendront la propriété des Enfants d'Israël. (James Rothschild III : « Manifesto to all the Jews of the Universe », The Morning Post de Londres, le 6 septembre 1920).

Étant donné l'ascendance juive sur la plupart des leaders mondiaux, ce n'est pas un hasard si un intérêt et un développement parallèles existent entre les actions des États-Unis et de leurs états clients - plus précisément leurs « vassaux » - d'une part, et le modus operandi typiquement juif de l'autre, de sorte qu'on pourrait dire qu'ils fonctionnent en tandem. Les événements récents en Ukraine le confirment. D'abord, les oligarques juifs ont pillé le pays. Ensuite, les intérêts États-Unis/OTAN ont financé des groupes d'insurgés pour infiltrer les protestations légitimes des citoyens sur la place Majdan contre ces oligarques et pour contrer le gouvernement élu, dans le but de mettre leurs marionnettes au pouvoir et de conduire le pays vers l'adhésion à l'UE et l'acceptation des prêts du FMI/UE, de mettre les terres agricoles entre les mains de l'agro-industrie américaine et, bien sûr, d'installer des bases de missiles à la frontière russe. […]

L'Irak et la Libye ont eu leurs réserves d'or (prétendument 144 tonnes) confisquées par les États-Unis (et leurs pays ont été transformés en un terrain vague contaminé où règne l'anarchie), après que ces derniers aient décidé que Saddam Hussein et Muammar al-Kadhafi avaient fait leur temps. […]

Le peuple juif pris collectivement sera lui-même son Messie. Son règne sur l'Univers s'obtiendra par l'unification des autres races humaines, la suppression des frontières et des monarchies... et l'établissement d'une République Universelle qui reconnaîtra partout les droits de citoyens aux juifs. Dans cette organisation nouvelle de l'humanité [le Nouvel ordre mondial], les « fils d'Israël »… deviendront sans opposition l'élément partout dirigeant... Les gouvernements des nations formant la République Universelle passeront tous, sans effort, dans des mains israélites... La propriété individuelle pourra alors être supprimée par les gouvernements de race judaïque qui administreront partout la fortune publique. Ainsi sera réalisée la promesse du Talmud que, lorsque les Temps du Messie seront venus, les juifs tiendront sous leurs clefs les biens de tous les peuples du monde. (Baruch Lévy dans une lettre à Karl Marx, citée par Salluste, Henri Heine et Karl Marx : « Les origines secrètes du bolchevisme », La Revue de Paris, 1er juin 1928, pp. 567-589, p. 574).


Gérard Menuhin, "Dites la vérité et vous humilierez le diable".



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.