lundi, août 20, 2018

Argent et crime rituel, la propre mère de Shiva Star N'Zigou a été sacrifiée


Shiva Star N'Zigou, ancien international gabonais passé par Nantes (2001-2005) et Reims (2005-2010) notamment, déclarant s’appeler Esaïe depuis sa conversion au christianisme, se confesse devant une assemblée de fidèles :

 "Ma mère est décédée et je dois révéler qu’elle a été sacrifiée. J’ai signé beaucoup de contrats, cela ramenait beaucoup d’argent dans la famille. Tout comme cela était également source de discordes", dit l’ancien Nantais, qui met en cause son père, lui aussi décédé. "Pour garder tout l’argent pour lui, mon père a décidé de sacrifier ma mère et de me coller l’esprit de cette dernière pour que je réussisse dans le football. Le sacrifice m’avait été demandé en songe par mon père. Ce que j’ai refusé. Mais, malheureusement, ça s’est fait", poursuit N’Zigou.

L'ancien footballeur, âgé de 40 ans (il avait falsifié ses papiers pour les besoins du foot, prétextant avoir cinq ans de moins), parle aussi de sa vie sexuelle : "Quand j’étais plus jeune, j’ai eu des rapports avec ma tante. Tout comme j’en ai eu avec ma sœur. J’ai également couché avec un ami à moi. J’ai aussi eu une autre relation de longue durée avec un autre homme."


Afrique : une recrudescence inquiétante des crimes rituels


En Côte d’Ivoire, un enfant de 4 ans a été tué puis vidé de son sang avant d’être enterré dans le quartier de Cocody. Au Cameroun, trois Gabonais ont été arrêtés après que 3 enfants, âgés de 2 à 4 ans, aient été trouvés tués dans une auberge. Les auteurs de cet odieux crime comptaient recueillir le sang frais et certaines parties des corps de leurs victimes... La liste de ces crimes barbares est longue et touche malheureusement les couches les plus vulnérables (enfants, albinos, etc.) de la population.

Dans ces deux cas, il s’est trouvé qu’il s’agit de crimes rituels. Un phénomène qui connaît une certaine recrudescence au niveau du continent, à l’ère de la démocratisation des régimes, hélas!

Pourquoi autant de crimes ? Les réponses sont nombreuses mais globalement 4 à 5 motivations principales sont avancées. D’abord, il y a la croyance dans les rituels de sorcellerie. Ce phénomène s’accompagne de la démultiplication du nombre de charlatans, marabouts et autres gourous adeptes de sectes pour lesquels les sacrifices et les crimes rituels constituent des solutions à tout : accès à de hautes fonctions, réussite sociale, augmentation de la force vitale et autres pouvoirs surnaturels.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.