mardi, janvier 08, 2019

Verdi, "Very Angry"

Nous allons vous virer à coups de pompes dans le cul, Macron !

Journaliste engagé, Verdi (Angelo DIANO) dénonce la dictature macronienne, la finance apatride, les Rothschild, les sionistes...

"Gilets jaunes, vous êtes portés par une énergie cosmique..."

"Comme aux plus sombres heures de son histoire, la France a été sournoisement envahie par la vermine macronienne, en mai 2017. Depuis, les Français en lutte assistent à un déchaînement d’une rare violence contre eux, alors qu’ils ne font qu’exprimer, pacifiquement, leurs droits constitutionnels.

 En 2017, ce ne sont pas moins de 36 millions de Français, soit 66%, sur 54 millions en âge de voter, qui sont restés volontairement à l’écart de cette mascarade électorale des législatives, malgré d’incessantes campagnes de culpabilisation, menées pas les merdias aux ordres des riches. La participation a été la plus faible depuis 1958, ce qui, d'emblée a délégitimé Macron. Macron n’a été choisi au premier tour que par 16% des Français. Et il se prétend légitime ? Et il prétend incarner, lui seul, la République ! Face à la répression, il n’est d’autre choix possible que la résistance. 

Beaucoup d’observateurs étrangers pointent du doigt Macron, le décrivant comme un apprenti dictateur, prétentieux, donneur de leçons, qui est en train de plonger sciemment le pays des droits de l’homme dans le chaos."




Les illusions perdues

d'Angelo Diano


De plus en plus d’êtres humains sont en grande souffrance matérielle et morale. La manipulation des esprits par les puissants médias, que sont la télé et internet, via les réseaux sociaux, annihile les velléités de révolte contre les injustices. Elle endort les consciences, déboussole les femmes, désoriente les gens. L’ultra-libéralisme fait des ravages à travers le monde, pour le profit d’une poignée d’exploiteurs. 

Au cours des dix dernières années, la France s’est cherchée un président à la hauteur des enjeux. Sarkozy a été chassé en 2012, après un quinquennat calamiteux. Hollande, un faux homme de gauche, l’a remplacé, en poursuivant la même politique destructrice du tissu social. Comble de l’ironie, en voulant dégager les politiciens profiteurs, qui ont encombré les trente dernières années, les Français ont porté Macron au pouvoir, un sémillant technocrate, qui a la caractéristique d’être d’abord le président des riches et le défenseur de la finance ! Comme ses deux derniers prédécesseurs, l’ex-banquier d’affaires Macron est avant tout un serviteur zélé du capitalisme débridé, maintenu coûte que coûte par les Etats-Unis, un pays dont le comportement hégémonique menace le monde. Ce livre est un recueil des articles de l’auteur, publiés sur Agoravox, sous le pseudonyme de Verdi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.