mercredi, janvier 08, 2020

La pensée, cette énergie vivante qui peut anéantir le satanisme

(Durée 3:09)

Nos pensées sont des énergies vivantes 


Pierre Monnier, un officier français tombé pendant la Première Guerre mondiale, parlait à sa mère, par écriture automatique, de la forme que pouvaient prendre nos sentiments et nos pensées. 


Il précise peu à peu : 

« Je t'ai dit que vos pensées se prolongent en ondes vibrantes et animées, or ces effluves ont une composition analogue à celle de la matière, elle aussi vibrante et animée ; ils agissent et se comportent de la même façon, ils contiennent la vie immanente. De ceci résulte que vos pensées vivent et propagent la vie. 

Il en est de même, je te l'ai dit, du regard... du rayon envoyé par vos yeux... ce rayon est vivant physiologiquement vivant, si je puis dire. » 

Il y a non seulement vie, mais intelligence et volonté : 

« En effet, si vous admettez que la pensée est cette énergie vivante qui se transporte et se transmet, il ne peut plus être question ici d'une force, mécanique ou servile du fait qu'elle serait dépourvue de volonté ; cette fois, ce sont des décisions prises par une volonté agissante, propulsive ou restrictive selon son libre choix, colorée par une opinion personnelle due à la réflexion. »
 
Pierre Monnier explique à sa mère que les hommes sont des créatures vraiment extraordinaire, qui ont le pouvoir non seulement de faire naître d'autres âmes : 

« (...) mais aussi des "entités spirituelles" (émanations de leurs forces psychiques), des "énergies", qui prennent un corps, et peuvent être bonnes ou perverses... Il vous est parfois donné de les apercevoir : lorsqu'elles naissent d'impulsions élevées et pures, elles vous apparaissent sous forme d'étoiles, de flammes, voire même de fantômes, subjectifs et passagers, mais elles peuvent aussi prendre l'aspect monstrueux de bêtes fantastiques, lorsqu'elles proviennent d'un sentiment vicieux ou bas. Ces "larves" dont les païens avaient fréquemment vérifié la positivité effrayante ne sont ni un rêve, ni une hallucination... »

D'ailleurs, même les forces cosmiques sont douées de vie et :

« Par conséquent, elles ont une mission (bien difficile à vous prouver)... elles doivent la remplir, pour éviter des défaillances solidaires qui pourraient avoir une importance capitale. Rien pourtant ne les oblige à cette obéissance... » 

Roland de Jouvenel va tout à fait dans le même sens : 

« Sachez que les idées ont leur vie propre et que si elles existent vraiment, elles sont comme des personnes qui cherchent les lieux et les sites où elles se trouvent le plus à l'aise, voilà pourquoi il y a en chacune d'elles une proportion de vagabondage et d'infidélité ; parfois cependant elles se trompent et vont par erreur se poser là où elles ne devraient pas, c'est alors que, prises de panique, elles reviennent à leur lieu d'origine. [...] Il faut apprivoiser les idées... Pareilles à des personnes, elles ont une vie et craignent d'être blessées, ou tuées par ceux seraient à même de les combattre. » 

L'affirmation la plus explicite et la plus complète se trouve peut-être dans une communication de Pierre Monnier reçue personnellement par Jean Prieur le 24 octobre 1968 :

« Satan ne peut être une personne, mais un égrégore du mal ayant de la conscience. C'est un centre de désagrégation, de destruction, un ventre intelligent. C'est pourquoi les hommes disent souvent qu'il existe comme personnalité ; on peut le considérer comme une personnalité ; il peut même en prendre la forme. Plusieurs esprits du mal peuvent revêtir cette forme vis-à-vis des hommes. C'est un égrégore humain. Ce sont des émanations du mental humain qui arrivent à condenser cette force ! Les hommes le créent, il n'a pas de vie concrète. Il n'y a que Dieu qui vit et peut créer. Il n'y a que Dieu qui vit. Satan a une vie éphémère que les hommes pourraient anéantir à l'instant même, si seulement ils voulaient penser dans la pensée de Dieu. Le mal ne durera pas toujours, tandis que Dieu existera éternellement... » 


Père François Brune, Les morts nous parlent.

Lectures :

LETTRES DE PIERRE. TOME I et TOME II.

EN ABSOLUE FIDÉLITÉ, Marcelle de Jouvenel. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.