lundi, mai 25, 2020

L'étude anti-hydroxychloroquine et anti-Raoult du Lancet

(Durée 18:20)

Florian Philippot : Désintox précis de l’étude du Lancet largement instrumentalisée contre le protocole Raoult.

Le samedi 26 septembre 2009, Alain Minc, au micro de Colombe Schneck animatrice de l'émission "Les liaisons heureuses" (France Inter), révéla l'existence de cette "gouvernance mondiale informelle" qui tente aujourd'hui de finaliser sa dictature en prétextant une redoutable pandémie avec la complicité de politiciens, de journalistes et de scientifiques corrompus.

Dans The Lancet, une étude scientifique conclut que le remède du professeur Didier Raoult provoque une surmortalité parmi les personnes atteintes du covid-19. Pour la blogueuse Brigitte Pascale, cette étude est "un bidonnage de haut vol". Elle écrit :


1°) - Marcel Dubreuil : "Aux ahuris qui nous bassinent avec #TheLancet, c'est une étude qui s'appuie sur des dossiers médicaux électroniques, du bidonnage de haut vol, on a déjà du mal à trouver 800 pelés pour Discovery donc en trouver 81 000 c'est de la science-fiction ! Didier Raoult est toujours best !

Cette "étude" s'appuie sur un registre de dossiers électroniques;

2°) - Jean-Michel Henry Corhay : "Je vais la faire à la manière 'Decodex' (CE) :

Non, l'étude menée par une équipe internationale conduite par Mandeep Mehra (Harvard Medical School) ne démontre absolument rien à propos d'un risque accru de mortalité sous hydroxychloroquine.

Cette étude n’entre pas dans la catégorie des essais cliniques dits randomisés, où les traitements évalués sont administrés à des groupes de patients aux caractéristiques comparables, constitués de façon aléatoire, pour éviter certains biais.

Ainsi pour en arriver à la conclusion que "tous les traitements à base de chloroquine, d'hydroxychloroquine + azithromycine sont associés à une mortalité plus élevée à l'hôpital et à une augmentation de la fréquence d'arythmie cardiaque", l'étude s’est appuyée sur une comparaison établie d'après un vaste registre international de dossiers médicaux électroniques provenant de 671 hôpitaux, soit 96 000 dossiers médicaux.

Quid de la sélection des 15 000 dossiers impliquant le traitement à la chloroquine par rapport à la sélection des 81 000 dossiers impliquant un "traitement standard" ? Le biais est ici patent, et ce d'autant plus que l'étude prend soin d'ajouter que "la relation entre le décès et la tachycardie ventriculaire n'a pas été étudiée et les causes de décès (c'est-à-dire arythmiques ou non) n'ont pas été déterminées."

Il est amusant de voir tous les pourfendeurs du professeur Raoult qui se plaisent à utiliser un vocabulaire moqueur ("sa potion magique", "le druide", quand ce n'est pas "le charlatan et sa secte") se ruer sur une étude parue dans 'The Lancet' (se rangeant ainsi derrière une figure d'autorité scientifique en apparence incontestable) qui ne satisfait pourtant aucunement à l'évitement des biais subjectifs."

Comme écrit Clémentine Langlois : "L’étude du Lancet n’est qu’une analyse statistiques de données provenant de différents hôpitaux. Il n y a rien sur le bilan clinique ni biologique. Scientifiquement on y apprend rien puisqu’on sait que le traitement fonctionne quand les personnes infectées sont traitées immédiatement dès les premiers symptômes. D’o% la préconisation de tester puis de traiter les positifs !(sic)

The lancet et Gilead ont un point commun ; leur actionnaire BlackRock.

3°) - Brigitte Pascall : "L'étude The Lancet a un double avantage :

3-1°) - Montrer comment les adversaires de Raoult sont calés sur le triple zéro de l'intelligence.

3-2°) - Surtout, montrer la supériorité intellectuelle des réseaux sociaux, Tweeter et Facebook, pour ne pas les nommer, dans la contre argumentation de qualité à la pseudo "étude" The Lancet.

J'invite tous mes amis à se rendre sur Tweeter, page Raoult : et d'ordinaire, je suis loin d'être fan.

Ça sent fort la magouille, cet article de "The Lancet" : surtout dans un moment où la Macronie est morte de trouille, à cause des 60 contentieux formés contre elle : "ces têtes qui vont tomber" (sic) dixit l'Express + Le Figaro de vendredi (22 mai)... !

Source :
https://blogs.mediapart.fr/brigitte-pascall/blog/230520/la-surmortalite-due-la-choloroquine-est-un-bidonnage-de-haut-vol



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.