samedi, juin 23, 2018

Les secrets sanguinaires de la Synagogue de Satan

Bien qu'Israël ne soit pas situé en Europe, il se considère comme faisant partie de la « famille européenne ». "Il a été admis à prendre part au Concours Eurovision de la Chanson depuis 1973, et la Israeli Broadcasting Authority (Autorité Israélienne de Radiodiffusion) est membre de la European Broadcasting Union (Union Européenne de Radio-Télévision) depuis 1957. Les clubs de football israélien ont commencé à disputer les compétitions européennes en 1991, et Israël est devenu membre de l’UEFA en 1994" (E&R). Paul MG Lévy, juif (marrane ?) converti au catholicisme, contribua à la création du drapeau de l'Europe dans les années 1950 en collaboration avec Arsène Heitz. On prétexta que ce dernier s'était inspiré des représentations de la Vierge Marie couronnée de 12 étoiles. 



Les secrets sanguinaires de la Synagogue de Satan

par Texe Marrs

Un groupe, et un groupe seulement, est responsable de presque toutes les guerres et les bains de sang sur la surface de notre planète. 


Cette cabale malfaisante n’est pas nombreuse, mais, à l’image d’une pieuvre mortelle, elle étend ses tentacules pour agripper et étrangler une indicible multitude de victimes innocentes. Les initiés de chacune des sociétés secrètes et des organismes internationaux, du Conseil des Relations Étrangères et des Jésuites aux Bilderbergers, en passant par l’Ordre des Skull and Bones, tous obéissent aux dictats de ce groupe sinistre et ils tremblent en se présentant devant ses leaders.

L'élite satanique est très riche et puissante

Le groupe cabaliste auquel je me réfère, c’est la Synagogue de Satan, une élite ancienne, mais toujours moderne, tellement puissante et si riche que même l’histoire du passé a été tordue, reformulée et révisée pour rencontrer sa version prioritaire de l’avenir totalitaire et lugubre de l’humanité.

De nature religieuse et raciale, la Synagogue de Satan est, par essence, un culte monstrueux et satanique. Son grand conseil se constitue de Grands Prêtres de Lucifer ; ces hommes adorent littéralement la mort par la pratique de magie sexuelle et de rituels occultes de la nature la plus noire.

Tristement, cette cabale luciférienne de grands prêtres est soutenue par plus de dix-huit millions de gens autour du globe se qualifiant de « Juifs ». Plusieurs de ces personnes, un grand nombre, soutiennent la Synagogue de Satan avec fanatisme. Ils portent le nom de « sionistes ». Les autres ne donnent à la cabale qu’un support minimum, souvent nominal.

Des complices si Gentils

Se vantant également d’être sionistes, un grand nombre de Gentils pleins de zèle se joignent à ces dix-huit millions de Juifs. Bien que, dans leur ensemble, les supporters gentils ignorent cruellement l’horrible but ultime de la Synagogue de Satan, leur soutien et leur service à la cause de Lucifer contribue à l’action de la fructueuse et incessante campagne globale de la Synagogue de Satan menant aux révolutions, aux guerres, à la famine, aux calamités financières et aux bains de sang.

Étant donné le fait vérifié que l’élite des Grands Prêtres de Lucifer, comprenant la Synagogue de Satan et ses serviteurs, possèdent presque toutes les maisons de publication du monde, il est donc rare que soit imprimé un livre ou un volume ayant le courage et l’audace requise pour dénoncer la conspiration en cours de ce groupe monstrueux.

Hitchcock, le maître de la Révélation

Je suis, par conséquent, extrêmement heureux de recommander aux hommes et aux femmes réfléchis l’excellent volume écrit par le britannique Andrew Hitchcock, "The Synagogue of Satan". Vous y trouverez un guide historique utile, révélateur et précis concernant les crimes sinistres et les sombres événements ayant propulsé la Synagogue de Satan au bord du pouvoir mondial.

Le terme Synagogue de Satan est d’origine biblique. Comme M. Hitchcock en fait la remarque, le Livre de l’Apocalypse de la Sainte Bible ne mâche pas ses mots. Dieu nous avertit du pouvoir épouvantable et diabolique qu’exercera, dans les derniers jours, l’entité identifiée comme la « Synagogue de Satan ».

Les leaders malfaisants ne sont pas des Juifs

Ce qui est toutefois le plus fascinant, c’est que les Écritures nous disent clairement que les leaders malfaisants de cette entité ne sont même pas des Juifs ! Oui, ils se disent Juifs, et le monde les reconnaît en tant que Juifs, même en tant « qu’Israël », mais ils mentent ! Voyez ce que révèle la Parole de Dieu :

« Je connais tes œuvres, et ta tribulation, et ta pauvreté (quoique tu sois riche,) et les calomnies de ceux qui se disent Juifs, et ne le sont point, mais qui sont une synagogue de Satan » (Apocalypse 2:9).

Ahurissant, n’est-ce pas ? Ces méchants agents du pouvoir mondial veulent nous faire croire qu’ils sont juifs, ils se vantent d’avoir Israël comme héritage. Mais, en réalité, ce ne sont que des menteurs blasphématoires. Alors, qu’est-ce qui se passe ?

Vu que les maîtres de la Synagogue de Satan d’aujourd’hui exercent une influence si incroyable et si extraordinaire sur les médias, il va sans dire que le citoyen moyen du monde tombe facilement dans ce mensonge. Des gens de partout font confiance à ces grands leaders bienfaiteurs qui disent : « Nous sommes Juifs ». Et ils croient qu’ils sont effectivement Juifs. Pas étonnant que l’apôtre Paul nous ait averti que les disciples de Satan viennent déguisés en « ministres de justice » et en « anges de lumière ».

Dans le cas des sous-fifres de la Synagogue de Satan, ils nous viennent déguisés en « Peuple Élu », en « Israël », en Race Unique sélectionnée par Dieu afin de produire dans le futur un Messie (pas Jésus !) pour l’éternité. « Nous sommes juifs ! » se vantent-ils fièrement, alors qu’en même temps, ils suggèrent que Dieu oblige les autres — c’est-à-dire, les races inférieures défectueuses — à les bénir, à suivre leur exemple, à s’agenouiller et à les servir en tant que « Peuple Élu de Dieu ».

« Oui, » expliquent-ils avec arrogance, « nous sommes juifs et vous êtes des goyim (du bétail) et nous avons été choisis par décret divin pour vous diriger, vous et toute la planète. »

Les chrétiens évangéliques ont accepté en grande partie, les croyant légitimes et provenant directement de Dieu, ces déclarations choquantes faites par les prétendants juifs à la suprématie raciale, et même à une Super Conscience Raciale. Les chrétiens évangéliques disent que c’est le lot des Gentils de plier, de se mettre à plat ventre devant les Juifs, ainsi que devant leur entité politique nouvellement formée, Israël, et de leur accorder un statut presque divin, sinon Dieu Se mettra en colère et Il maudira et punira ceux qui résistent aux Juifs et à leur pays artificiellement créé « d’Israël ».

Plan machiavélique pour conquérir le monde 

Malheureusement, on ne peut trouver nulle part aujourd’hui, dans les églises chrétiennes établies, un pasteur ou un évangéliste possédant la sagesse spirituelle, ou même le simple bon sens, de demander la question cruciale : « Où est la Synagogue de Satan de laquelle Dieu nous met en garde dans le livre de l’Apocalypse ? » Et pas la moindre âme ne semble demander la question correspondante : « Qui donc sont ces méchants imposteurs dont Dieu nous dit qu’ils se diront « Juifs », mais n’en seront pas et mentiront ? »

Une chose est sûre — ces imposteurs menteurs et faux-Juifs, la Bible les considère comme des vaisseaux dangereux et meurtriers entre les mains de leur seigneur infernal, Satan. Apocalypse 2:10 dit que la Synagogue de Satan mettra plusieurs chrétiens en prison et en tuera bien d’autres. Leur plan machiavélique pour conquérir le monde par le vol et la séduction amènera finalement une précaire « Heure de la Tentation » chez toute l’humanité (Apocalypse 3:10). Donc, pourquoi les pasteurs et les évangélistes modernes ne nous avertissent-ils pas de prendre garde aux imposteurs Juifs de la Synagogue de Satan ?

Les Khazars

Le mystère de ceux qui se disent Juifs, mais n’en sont pas et mentent, peu s’expliquer par le fait que de nombreux chercheurs fort respectés ont prouvé que les hommes occupant le premier tiers du pouvoir dans l’organisation de la Synagogue de Satan sont des « Juifs khazars », qu’on appelle également « Juifs ashkénazes ». Les Khazars étaient un peuple turco-mongoloïde ayant vécu il y a des siècles dans le Royaume de la Khazarie, pour se voir éventuellement intégrer dans l’Empire russe par les Tzars. Le Roi des Khazars força ses citoyens, sous peine de mort, à se convertir au judaïsme. Plus tard, après leur prise aux mains d’ennemis hostiles, les démographes et les historiens disent que les Khazars émigrèrent dans l’Est de l’Europe, particulièrement en Pologne, en Lituanie, en Roumanie et en Hongrie.

Là, en Europe, les Khazars — disant être « Juifs » et pratiquant une forme mystique et païenne de judaïsme — se rassemblèrent en communautés en se séparant des gens des alentours qu’ils classifiaient de « Gentils ». En fait, les Juifs khazars étaient eux-mêmes des Gentils et, ayant adopté la religion raciste juive, ils considérèrent les autres Gentils comme des races inférieures. C’est leur Talmud qui leur enseignait cette infériorité raciale des Gentils

Religion pharisaïque, judaïque babylonienne

L’Europe devint bientôt peuplée de gens qui se dirent juifs, ayant procédé à une acculturation juive, qui adoptèrent et pratiquèrent la Religion pharisaïque, judaïque babylonienne, mais qui ne furent pas de vrais Juifs. La plupart de ces gens-là n’ont pas une goutte de sang juif dans le corps et, pourtant, ils prétendent être « juifs ».

Beaucoup croient sans doute à leur propre mensonge historique. D’autres connaissent la vérité, mais ils essaient de cacher leur véritable héritage non-juif pour gagner des avantages, car il est payant d’être juif.

Les Palestiniens auraient un sang plus juif que les "Juifs" modernes

Jusqu’à aujourd’hui, les Juifs ashkénazes, héritiers de la lignée généalogique khazare, fuient les tests d’ADN. Ils ne veulent pas que des preuves soient produites démontrant qu’ils ne sont pas des Juifs. Ils continuent à mentir et dire qu’ils sont juifs.

En effet, un nombre croissant d’études et d’analyses d’ADN ont été publiées dans la dernière décennie. En chaque cas, il a été établi scientifiquement qu’une vaste majorité des gens qui, aujourd’hui, se disent juifs n’ont que peu ou pas du tout d’ADN en relation avec l’ancienne lignée des Israélites. Un chercheur a même rapporté que les Arabes et les Palestiniens détiennent probablement un plus grand pourcentage de l’ancien sang israélite coulant dans leurs veines que les « Juifs » modernes.

C’est un peu comme si les descendants modernes d’Attila le Hun, de Gengis Khan ou de l’empereur du Japon de la Deuxième Guerre Mondiale, Hirohito, déclaraient faussement, sans la moindre preuve ou évidence pour soutenir leur prétention, qu’ils sont « juifs », et que le monde entier accepterait bêtement leurs proclamations de lignée de sang ridicules, juvéniles et sans fondement scientifique.

Pourquoi ces imposteurs juifs persistent-ils à dire, face aux écrasantes preuves du contraire, qu’ils sont des « Juifs » ?

Pourquoi prétendent-ils être de la lignée directe des patriarches d’Israël, Abraham, Moïse, Isaac, etc. ?

La raison est claire : pour les avantages ! Quand fut formé l’Israël des temps modernes, en 1948, les Juifs ashkénazes/khazars s’emparèrent de tous les postes de leadership du nouveau pays. Des hommes, mentant et disant qu’ils étaient juifs sans l’être, reçurent bientôt des milliards de dollars en aide étrangère gratuite des payeurs de taxe américains et des centaines de millions de plus à titre de réparation de la part d’une Allemagne vaincue.

De plus, ces imposteurs juifs recueillirent la sympathie et le soutien de milliards de dupes abusés de par le monde se sentant coupables et désirant aider les victimes de l’holocauste juif — quoique bien peu de Khazars aient été victimes.

En effet, voilà un Culte de personnalité et de race de masse, composé de faux « Juifs » qui prétendent avec enthousiasme qu’ils sont le Peuple Élu de Dieu, la « prunelle » de Ses yeux, mais, en réalité, ce sont des blasphémateurs contre Dieu, d’extraordinaires menteurs et des artistes de l’escroquerie mondiale ! Ils sont donc les habitants de l’infernale Synagogue de Satan, si bien exposée dans le livre d’Andrew Hitchcock.

Partout où ceux qui se disent juifs ont choisi de résider dans le monde d’aujourd’hui, ils prospèrent et fleurissent.

Le pouvoir d’Israël aux États-Unis

En Amérique, c’est doublement vrai. Dans son livre perspicace, "The Power of Israel in the United States" (Le pouvoir d’Israël aux États-Unis), le Professeur James Petras documente le contrôle atterrant exercé sur la politique étrangère et domestique des USA par le lobby juif et par Israël. Dans les données démographiques, les Juifs représentent seulement 2.2 % des Américains en âge de voter. Le fondement de leur pouvoir, dit Petras, c’est la richesse juive. En d’autres mots – l’Argent.

« La base du pouvoir du Comité de soutien du lobby (juif) est enraciné dans une grande proportion chez les familles juives comptant parmi les familles les plus riches des États-Unis. Selon le magazine Forbes, 25 à 30 pour cent des milliardaires et multimillionnaires sont juifs. »

Dû à leur volonté d’exercer ce Pouvoir de l’Argent pour faire avancer leur race propre et ses perspectives, écrit Petras, les Juifs ont créé une « tyrannie aux États-Unis » — une tyrannie, nous avertit Petras, « qui a de graves conséquences pour la 
paix et la guerre mondiales, la stabilité et l’instabilité du commerce mondial et l’avenir de la démocratie aux États-Unis. »

Dans son livre, Petras démontre de façon convaincante la nature vile de l’indécente influence juive sur l’establishment politique américain. À cause des exigences juives continuelles, les États-Unis sont devenus le fondé de pouvoir militaire et économique d’Israël au Proche-Orient et sur tout le globe, commettant des actes de violence, de torture, d’assassinat, de terrorisme, de vol de ressources et de brutalité sur une grande échelle. Lorsque le Pouvoir juif nous dit de faire quelque chose, nous nous empressons de le faire. On va même jusqu’à l’horreur du génocide, si c’est à l’avantage des Juifs.

Planète concentrationnaire

En fait, les États-Unis sont devenus une colonie du Grand Israël. Nous, le peuple d’Amérique, agissons comme les gardes-du-corps, les combinards, les tueurs à gages globaux des Juifs. Conduits par les marionnettes/Gentils, nous faisons servilement ce que nous ordonnent les Maîtres de l’Argent juifs ; nous sommes des capos mondiaux.

Pour le bien des intérêts juifs, nous nous occupons à convertir le monde entier en un seul camp de concentration géant. Nous sommes les gardes du camp et les bourreaux, les « Juifs », sont les commandants, et les gens de la planète Terre en sont les détenus.

Au moindre caprice de la Synagogue de Satan, on affame les détenus, les faisant travailler à mort pour ensuite les éliminer.

Des kapos Gentils récompensés puis jetés

Les meilleurs et les plus brillants des Gentils sont récompensés avec des amusements choquants et des plaisirs lascifs et passagers. Jusqu’à ce que leur utilité soit épuisée et là, eux aussi sont amenés au bord du gouffre et meurent d’alcoolisme, d’artères bouchés, d’Alzheimer et d’autres maladies provoquées par les médicaments débilitants vendus par les géants pharmaceutiques appartenant aux Juifs.

S’il vous plaît, gardez en tête que Dieu ne fait acception de personne et que les avantages raciaux ne jouent aucun rôle dans la Jérusalem céleste de Dieu. En vérité, contrairement aux doctrines de démons répandues par les menteurs évangéliques sionistes, Dieu ne fait aucune distinction de races quant au choix du peuple portant Son nom. Galates 3:28-29 dissipe de manière merveilleuse les notions sataniques de supériorité raciale. Dieu ne favorise pas ceux qui sont « Juifs » ou quelque autre race ou héritage ethnique. À la place, la Bible invite les hommes et les femmes de toute nation et de toute race sur terre à venir boire de l’eau de vie de Jésus : « Et si vous êtes de Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, et les héritiers selon la promesse. » Paul explique à la perfection les applications spirituelles de ce principe vivifiant quand il déclare que, selon la Parole de Dieu, « ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu; mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont réputés être la postérité » (Romains 9:8).

Quelle chose extraordinaire ! Indépendamment de la race ou de la lignée d’une personne, et en dépit de son physique humble et de ses origines géographiques, tout homme et toute femme peut être élevé au haut statut éternel des Élus de Dieu. 
Comment cet exploit incroyable peut-il se faire ? 

Par la foi en Jésus-Christ seulement, car c’est le don de Dieu, un don accordé, non pas par l’héritage racial d’un homme, mais par le trésor spirituel qui réside dans son cœur.

Talmud et Kabbale

Malheureusement, je constate que beaucoup, en fait, la grande majorité des Juifs, croient aux mensonges de la Synagogue de Satan. Leur fierté nationale, raciale, xénophobe et fausse a vaincu beaucoup trop de Juifs. Les Juifs séculiers, ainsi que les « Juifs » religieux sont tombés dans le piège. Croyant les doctrines mensongères des rabbins, élaborées dans les saints livres du judaïsme, empoisonnés et infusés de racisme, soit le Talmud et les textes de la Kabbale, ceux qui se disent Juifs aiment souvent présumer qu’ils sont plus intelligents, meilleurs, plus spirituels, plus divins que leurs camarades Gentils.


La race supérieure 

Ces « Juifs » peuvent être dans le secret ou alors loin de comprendre le plan et les desseins haineux des « Juifs » sataniques et « sabbatiens » de la Synagogue de Satan.
Néanmoins, ils se sont laissé séduire par la flatterie. Donc, ils s’assoient, se livrent aux délices et se prélassent à la lumière de leur prétendue supériorité de lignée de sang. Ils acquiescent également aux concepts impériaux des bouchers qui dirigent le gouvernement fasciste du pays physique moderne d’Israël. Ils croient à cela, quand leurs rabbins leur disent qu’en tant qu’Élus de Dieu leur destin est de diriger le monde et d’acquérir toutes ses richesses. Ils donnent de l’argent aux politiciens et aux causes juives qui mènent à la violence et aux bains de sang des Palestiniens et des Arabes assiégés. Après tout, d’après eux, les Arabes ne sont-ils pas une race inférieure ? De nombreux rabbins s’empressent de classer les Arabes et les autres Gentils parmi les insectes, au mieux des goyim (bétail), destinés au tas de fiente de l’histoire. Longue vie à la race supérieure juive !


Il est vrai que ce n’est pas tous les Juifs qui expriment des points de vue aussi déviants. Pourtant, beaucoup de « Juifs » demeurent silencieux. Dans leur for intérieur, ils ont un besoin maladif des flatteries rabbiniques et talmudiques répandues sur eux. Ils réalisent aussi qu’ils y gagnent parce qu’ils sont « Juifs », donc, ils ne disent et ne font rien pour empêcher la Synagogue de Satan d’aller de l’avant. En vérité, les silencieux se font complices eux-mêmes. Omission ou commission, c’est la même chose. Et « ne pas décider » de faire le bien équivaut à décider de faire le mal. Dans tous les cas, la lâche inaction de la « Majorité Silencieuse » a toujours conféré pouvoir et références à la Minorité Active qui dirige. 

Irak, le massacre des innocents

Selon une étude de l’Université de Médecine Johns-Hopkins publiée dans le très respecté journal médical Lancet, lors de la dernière guerre américaine contre les malheureux citoyens
souffrants d’Irak, les Forces armées des USA ont massacré plus de 655 000 Irakiens. Cette épouvantable statistique ne concerne que les hommes, les femmes et les enfants innocents et non combattants.


Mais attention ! – Ne sont pas coupables de ce génocide que les huiles et les leaders militaires de l’Administration. Chaque citoyen américain, par son inaction et son manque de protestation, est coupable de cette destruction et de ces meurtres.

Banquiers et autres coupables de crimes sataniques

De la même manière, toute personne qui dit, « Je suis juif », et, de par son préjudice racial et sa bigoterie, tend à préférer sa soi-disant tribu ethnique (les Juifs) à toutes les autres en discriminant et maltraitant les prétendus Gentils (goyim) inférieurs, est coupable de ces crimes sataniques. C’est le cas spécialement de tous ceux se disant sionistes, tous ces gens sont coupables de faire partie et de soutenir la Synagogue de Satan. Cela comprend les banquiers juifs, les directeurs généraux d’entreprises juives, les éducateurs juifs, les enseignants juifs, les personnalités juives des médias — tout le bazar de gens qui se disent « Juifs » !

Par extension, presque tous les Juifs sont de la Synagogue de Satan. Un Juifs dira, « Non, ça ne se peut pas. Je n’ai pas voté pour ces individus malfaisants. Je n’approuve pas leurs actions monstrueuses. Je ne fais que vivre ma vie quotidienne à la poursuite du bonheur et de la prospérité. »

Ne soyez pas séduit. Vous avez tort. Vous êtes coupable. Vous pouvez garder le silence, mais votre inaction fait de vous un complice volontaire des crimes et des desseins de la Synagogue de Satan. Vous êtes un co-conspirateur, et vous payerez un jour le plein prix de vos crimes haineux commis soit par omission, soit par commission.

Est-ce une « culpabilité collective » ? 

Oui, ça l’est en vérité, et, bien que l’homme puisse la désapprouver, Dieu l’a ordonnée. Vraiment, toute l’humanité est sous le coup d’une malédiction collective, due à la chute d’Adam et Ève dans le Jardin d’Éden. Voilà pourquoi l’homme a besoin d’un rédempteur pour le racheter et le
délivrer de cette malédiction. Quant aux Juifs, Jésus Lui-même a déclaré solennellement cette prophétie :

« Et vous comblez la mesure de vos pères. Serpents, race de vipères, comment éviterez-vous le châtiment de la géhenne ? … Afin que tout le sang innocent qui a été répandu sur la terre retombe sur vous … Voici, votre demeure va devenir déserte » (Matthieu 23:32-38).

Que l’homme aime cela ou non, Jésus a placé une terrible malédiction collective sur les épaules des Juifs. Si, de sa propre bouche, un homme s’identifie en tant que Juifs, même s’il ment en le faisant, il se place imprudemment sous cette malédiction épouvantable. Il devient alors un rouage de la terrible machine inhumaine appelée la Synagogue de Satan. Pourtant, qu’il soit connu de chaque homme et de chaque femme, Juif et Gentil, qu’il leur est offert la liberté et le moyen d’échapper à la malédiction par la foi en Jésus-Christ, notre Seigneur. Une malédiction peut être collective ou individuelle, mais les bénédictions du salut et de la délivrance sont toujours tendues vers les individus.

Des Gentils sont également coupables 

Donc, pour qu’on ne m’interprète pas mal, je formule le même avertissement et la même accusation aux Gentils. Vous, les Gentils qui soupçonnez et connaissez les façons de faire malsaines des leaders de la Synagogue de Satan et ne faites rien pour les arrêter — ou pire, qui agissez comme complices — vous êtes également coupables de leurs crimes. En conséquence, la Synagogue de Satan est composée, non seulement d’hommes et de femmes blasphémateurs et menteurs qui se disent Juifs, mais aussi de Gentils qui collaborent avec eux. Tous sont complices et servent Lucifer.

Quel est le but ultime de la Synagogue de Satan ? 

Son but est de corrompre l’âme des hommes, détruire tous les gouvernements indépendants et rendre le monde esclave d’une dictature luciférienne conduite par leur propre Roi Despote. Dans le processus de cet effort, ils ont pour méthode de provoquer le chaos qu’ils font suivre de leur propre établissement bien planifié de l’ordre. Ordo ab chao. Par cycles perpétuellement joués sur la scène mondiale, ils causent des guerres et des révolutions nourrissant le chaos économique et l’instabilité sociale. 

Esclavage luciférien

Le chaos leur sert de moteur du progrès jusqu’à ce que, éventuellement, l’humanité devienne tellement épuisée qu’on s’attend à ce que les gens de partout appellent désespérément une Autorité Mondiale pour amener l’ordre et la paix globale. Mais pour les infâmes qui se disent Juifs, il ne doit pas y avoir de paix. Seuls une police d’état et l’esclavage absolu de toute l’humanité les satisfera.

Maîtres du monde possédés

Pourquoi ces infâmes sont-ils si déterminés à causer des ravages, des bains de sang et à démolir la terre pour entraîner leur « Utopie juive » à la vaine gloire et qu’ils attendent depuis si longtemps ? Je vous déclare droit dans les yeux, de manière claire et sans ambages que les pires parmi ces méchants pervers sont lucifériens. Les gens aux plus hautes positions de la Synagogue de Satan sont possédés par des démons.

Leur complot a pris des proportions bibliques. Et il est également à caractère intergénérationnel. Les mêmes démons qui, hier encore, infestaient Mayer Rothschild, Napoléon, Marx et Lénine 
œuvrent aujourd’hui dans la coquille humaine des disciples du 21e siècle. Depuis la séduction luciférienne du Jardin d’Éden et le meurtre d’Abel le juste par le Caïn de Satan, ces partisans de l’enfer ont trimé dur.

Leurs plus récentes incarnations ont produit les horreurs des Première et Deuxième Guerres Mondiales, et la prétendue Guerre Froide avec ses nombreux conflits.

Maintenant, au travers de leurs agressions et de leurs guerres au Moyen-Orient, ils menacent d’annihiler le monde en l’engouffrant dans le cauchemar nucléaire de la Troisième Guerre Mondiale. La mort et la misère n’auront de cesse que lors du Retour de Jésus-Christ.

Sans interruption, la Synagogue va continuer de séduire, de diffamer, de tuer et de comploter jusqu’à ce que vienne la fin. Ils n’ont pas d’autre choix. Il y a de cela une période incommensurable, le démon et ses anges déchus ont roulé les dés, façon de parler, et ont perdu. Ils se sont bêtement rebellés et doivent maintenant subir la pénalité complète. Il en sera de même de tous ceux qui se sont alliés à la démoniaque Synagogue de Satan d’aujourd’hui.

Un jour, tous ceux qui ont joint la Synagogue de Satan, y compris ceux qui tentent de se tenir à l’écart et choisissent de demeurer silencieux, seront forcés de ramper aux pieds mêmes de ceux que la Synagogue de Satan a si vicieusement et si cruellement volés, persécutés et tués.

« Voici, je t’en donnerai de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs, et qui ne le sont point, mais qui mentent; voici, je les ferai venir, afin qu’ils se prosternent à tes pieds, et qu’ils connaissent que je t’ai aimée » (Apocalypse 3:9).

Annexe II du livre de Texe Marrs, "La science de l’ADN et le sang de la lignée juive", traduction française de Roch Richer.

PDF gratuit ICI
D'autres PDF gratuits :  http://moissondeselus.org/


Version papier en anglais 



La France a-t-elle une autonomie politique par rapport à l’État d’Israël ?

Qui gouverne la France ?

Deux bateaux pour Gaza ont été interdits d'accoster à Paris par la préfecture, le 17 juin. "Ces bateaux font partie de la flottille internationale de la liberté qui tous les deux ans environ tentent de briser le blocus illégal de Gaza," dit Claude Léostic, coordinatrice en France pour la flottille pour Gaza. "On est dans une dérive extrêmement grave de l'État français. Ici ils interdisent des bateaux qui ont une vocation pacifique. La politique française actuelle prend une tournure qui est extrêmement inquiétante."


Monsieur le Président de la République, monsieur le Ministre de l’Intérieur,

La France a-t-elle une autonomie politique par rapport à l’État d’Israël ?

Dimanche dernier, 17 juin, une flottille de deux petits voiliers en route vers Gaza, dont ils tentent de briser le blocus imposé par Israël depuis 11 ans, s’apprêtait à accoster au Quai Saint Bernard, à Paris, où l’attendaient quelque 300 personnes.

Le matin, à l’écluse de Suresnes, ont surgi des zodiacs de la brigade fluviale de la Préfecture de Paris, qui ont imposé une fouille si pointilleuse que 2h30 ont été perdues. Enfin repartis, nos bateaux furent brutalement accostés près du lieu du rassemblement par les zodiacs de la police, qui les ont repoussés au milieu du fleuve, en les heurtant violemment. L’amarrage sur la berge de la Seine et l’accueil par les Parisiens mobilisés contre le blocus de Gaza – les élu.e.s et les personnalités dont M. Lang, président de l’Institut de Monde Arabe – n’auront pas pu avoir lieu.

En raison de quoi ? En quoi la sécurité publique parisienne était-elle menacée ? Pourquoi cet énorme déploiement policier sur la Seine, les berges et le quai St Bernard ? Quel était le donneur d’ordre ? L’Elysée ? Le Ministère de l’Intérieur ? L’ambassade d’Israël en France, dont on sait qu’elle a fait pression pour interdire cette escale de la Flottille ? La France est-elle sous influence d’un pays tiers ?

La semaine passée, un rapport révélait que trois sociétés françaises à capitaux publics sont impliquées dans la construction des lignes de tramway destinées à relier Jérusalem aux colonies israéliennes, toutes illégales, situées en Cisjordanie. Ainsi la France, qui dénonce officiellement la colonisation, continue, par l’action de sociétés comme Systra, Egis Rail et Alstom, de participer à la colonisation de Jérusalem.

D’où vient la consigne de bafouer les recommandations de l’Union européenne sur les relations économiques avec les colonies israéliennes en Cisjordanie ? De Bercy ? De l’Elysée ? De l’ambassade d’Israël en France ? La France est-elle sous influence d’un pays tiers ?

Le 12 juin, la mairie de Bezons, qui venait d’honorer par la pose d’une plaque la mémoire des Palestiniens dépossédés et violemment chassés de chez eux en 1947-49, s’est vue contrainte de l’enlever sur ordre du ministre de l’Intérieur et sous les pressions du Crif, l’officine de propagande israélienne en France. La France est-elle sous influence d’un pays tiers ?

S’y ajoute la scandaleuse visite, le 5 juin dernier, du criminel de guerre Netanyahou. Le Premier ministre israélien a été reçu avec tous les honneurs à l’Elysée, alors même que les manifestants pacifiques de Gaza tombaient par milliers, morts ou blessés, sous les balles israéliennes. Sans parler de la détention arbitraire de notre compatriote Salah Hamouri, dont on attend toujours la libération, demandée officiellement par Emmanuel Macron. Quelle humiliation pour la France !

Le président français doit affirmer les principes qui fondent la République. Paris n’est pas Tel-Aviv, la Seine ne coule pas en Israël.

Nous n’acceptons pas l’ingérence d’un État tiers dans les affaires de notre pays.



Paris, le 20 juin 2018



Les signataires :



Jérôme Gleizes, conseiller de Paris

Claude Léostic, coordinatrice de la Flottille de la Liberté en France

Raphaëlle Primet, conseillère de Paris,

présent.e.s sur les bateaux le 17 juin.

Avec Danielle Simonnet, conseillère de Paris
et les membres de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine et/ou du Collectif pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens :

AMANI (Association franco-palestinienne d’aide & de formation médicale )
AFPS (Association France Palestine Solidarité)
AJFP (Association de jumelages entre les camps palestiniens et les villes françaises)
Américains contre la Guerre
AURDIP (Association des universitaires pour le respect du droit international)
CICUP (Collectif interuniversitaire pour la collaboration avec les universités palestiniennes)
CJACP (Collectif judéo-arabe et citoyen pour la Palestine)
CJPP5 (Comité justice et paix en Palestine)
CVPR-PO (Comité de vigilance pour une paix réelle au Proche-Orient)
EELV (Europe Ecologie-Les verts)
ENSEMBLE
FEN (Femmes en noir)
LDH (Ligue des droits de l’Homme)
MIR (Mouvement international de la réconciliation)
MJCF (Mouvement des jeunes Communistes de France)
Mouvement de la paix
MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples)
NPA (Nouveau parti anticapitaliste)
PCF (Parti communiste français)
PCOF (Parti communiste des ouvriers de france)
PG (Parti de gauche)
UAVJ (Une autre voix juive)
UJFP (Union juive française pour la paix)



L'évangile d'Israël est plus grand que l'Évangile de Jésus

(...) les Écritures disent que « le salut vient des Juifs », mais cela veut simplement dire que c’est par l’intermédiaire de cette nation que Dieu jugea bon d’inaugurer le Royaume de Dieu par la foi en Son Fils, Jésus. [...]

Dans son livre excellent, "Le sionisme chrétien – en route pour Armageddon" (Christian Zionism: Road-map to Armageddon), Stephen Sizer se plaint des principes des sionistes et des judaïsants, « Israël est élevé à un statut au-dessus de l’Église… Israël remplacera l’Église sur terre… des nations entières seront bénies au travers de leur association et leur support pour Israël… »

Il y a au milieu de nous une apostasie et une hérésie qui font rage. Un changement fondamental a eu lieu dans les dernières brèves décennies, changement qui a fait des dommages sévères et qui continue de causer des ravages à la foi chrétienne et à son message rédempteur. Jésus a dit : « …quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi » [Jean 12:32]. Les sionistes n’ont pas élevé Jésus, mais la juiverie mondiale et Israël. Leur message d’Israël alpha et omega a pris d’assaut de nombreuses églises et a détourné des dizaines de millions de personnes du message profond et vivifiant de Jésus et de la croix.

Pour les chrétiens sionistes, l’évangile d’Israël est plus grand que l’Évangile de Jésus.

Texe Marrs

vendredi, juin 22, 2018

Contre Macron et l'oligarchie

Résiste !



La minorité de conscience

Une "minorité dissidente, si l’on peut la nommer ainsi, est répartie sur toute la terre, à travers toutes les races, les classes, les cultures et les religions. Progressivement, sous la pression des événements mondiaux, ces êtres vont se reconnaître, et se découvrant appartenir à la même « nation spirituelle », ils mettront en pratique la parole : « Aime ton prochain comme toi-même ».

Le bon grain se sépare de l'ivraie

(...) ceux-là se découvriront unis dans une fraternité qui ne doit rien au simulacre humanitaire de l’ordre mondial. Quant aux innombrables ayant abdiqué devant ce qu’il faut bien nommer la « puissance du mal », non par méchanceté, mais par ignorance et lâcheté, ils prendront la voie de l’endurcissement qui les transformera en des êtres robotiques, dangereux et immoraux. Non qu’ils soient mauvais, mais parce qu’ils croient devoir obéir à leurs bergers qui les conduiront là où ils n’iraient pas. En terme spirituel, c’est ce qu’on nomme un « jugement ». C’est un processus cyclique entre deux périodes qui permet de soustraire du collectif un groupe de pionniers dont la mission est de devancer la marche collective afin de l’accélérer. En l’absence de pionniers, tout le monde reste en arrière. Il n’y a rien d’injuste ou de cruel dans ce processus qui s’est déroulé maintes fois depuis l’origine des civilisations. Il est nécessaire de sauver les germes de conscience du flot régressif qui risque de l’emporter. Il n’y a rien de personnel ou d’égotique, et nul ne doit interpréter cette sélection comme un privilège donné à quelques uns, car c’est une lourde responsabilité. La conscience implique un devoir plus grand. Il faut des pionniers sinon tout se perd.


La libération de l’homme au sens spirituel

Notre compassion va vers l’humanité qui est retenue par la psychose sécuritaire. Mais notre amour doit se tourner vers ceux qui désirent la libération de l’homme au sens spirituel.

Il faut sauver l’amour du naufrage, et pour cela, il est indispensable de garder la tête hors du noir courant de l’inconscience où sont plongées nombre de personnes que nous aimons. Elles démontrent déjà de l’animosité à notre égard lorsque leurs croyances sont ébranlées par les faits. Mais le phénomène le plus inquiétant est la manifestation d’une mauvaise foi d’un genre redoutable. Elle se résume par cette attitude : « Je sais bien que c’est mauvais mais je le fais quand même ».


Perspectives pour l’avenir

Il faut appliquer un critère de lucidité qui consiste à ne plus accueillir l’information d’où quelle provienne sans la filtrer par notre décodeur interne et notre raison aux aguets.

La minorité consciente qui ne gobe plus les bobards de l’establishment est la cible d’attaques subtiles car on connaît ses points faibles, particulièrement son idéalisme et son goût pour les belles espérances. Une vieille dame disait : "Mes pauvres enfants, à l’avenir, il va vous falloir un démêloir".

D’un côté, ceux qui nous flattent avec leurs « messages » célestes pour nous maintenir dans une douce inconscience, et de l’autre ceux qui nous effraient pour nous vendre des systèmes de protection coûteux et dérisoires.

Parfois les gens disent : « cela ne nous laisse aucun espoir », et cette remarque nous renseigne sur l’attente d’un miracle qui est dans l’air. Nous répondons : « Puisque vous désirez un miracle, attendez-vous à ce qu’on vous en propose ! Vous devriez plutôt devenir votre propre lumière, et réaliser en vous-même le seul miracle qui compte, à savoir devenir conscient, fort et libre.» Mais pour celui qui a reçu « l’implant » de l’attente messianique, ce sont là des paroles peu satisfaisantes.

Ordo Ab Chao

Parlons donc des perspectives d’avenir, pour autant que nous puissions voir quelque chose dans ce brouillard. En réalité, le cours de l’histoire extérieure est déjà tracé de longue date, et c’est pourquoi les dirigeants de la planète - usurpateurs au demeurant – n’ont plus de pudeur à étaler leurs trafics. Les masses sont devenues si apathiques qu’elles iront dans le sens qu’on leur indique. C’est une affaire entendue. Dès lors, pourquoi les maîtres tergiverseraient-ils ? La crise du proche-Orient doit permettre d’allumer un incendie contrôlé. La chaotisation actuelle est orchestrée de main de « maître ».


Intuitivement, nombre de gens simples ressentent que quelque chose ne tourne pas rond, mais au final, ils se conforment aux ordres des médias, en portant au pouvoir des bandits doublés de super-menteurs dont la religion avérée est le satanisme. Ce fait révèle l’affaissement de la conscience morale. Les gens légitiment le mensonge dès l’instant où ils se sont laissés irradier par les messages subliminaux de la télévision et par d’autres sources de pollution. [...] C’est bien la télévision qui gouverne la volonté des masses et des classes moyennes. Seule une faible minorité échappe à l’embrigadement.


Mondialisme et satanisme américano-sioniste

Quant aux événements actuels, selon toute vraisemblance, le lobby américano-sioniste, après avoir inventé le « complot terroriste international » - ce qui est une manière d’avouer la conspiration pour terroriser les populations – cherche à énerver un peu les masses musulmanes et arabes, sachant qu’elles sont sous contrôle, plus intéressées par les rêves de Dallas que par le revival islamique. Et si elles descendent dans la rue au lieu de regarder le match en buvant du Coca, c’est qu’on les aura poussées par un féroce bombardement d’ondes capable de déclencher une crise de fanatisme.

Le but de la crise au proche-Orient est de focaliser l’angoisse du monde sur une région hautement magique qui fut le berceau du cycle des civilisations occidentales. Le serpent se mord la queue. Tout retourne au point de départ. Cette manœuvre pour tendre le fil jusqu’à son degré de résistance maximal permet d’amener progressivement une crise planétaire.


La crise finale

Les organisateurs savent où ils vont et comment ils vont y arriver. Cela demeure pour nous très tortueux et surréaliste. La crise finale s’alimente entre ces deux extrêmes : la menace de guerre d’un côté et l’espoir de paix de l’autre. La manipulation consiste à réguler ces deux courants par une propagande amplifiant les pulsions de révolte et de violence d’un côté, tout en stimulant le désir de paix et de sécurité de l’autre. Ces paroles sont sans doute pénibles aux oreilles des idéalistes qui sont tombés les yeux fermés dans la deuxième attitude, respectable au demeurant, mais qui témoigne d’une absence de lucidité par rapport à la dualité du « bien et du mal ». Voulons-nous continuer à être des billes dans le flippeur des maîtres du monde ? Alors, prenons parti en faveur du bien ou du mal avec lesquels ils contrôlent nos émotions, depuis zéro jusqu’à l’ébullition.

La menace d’un conflit généralisé débouchant sur une crise mondiale amènera une confusion et une détresse dont on ignore l’ampleur souhaitée par les maîtres du jeu. S’agit-il de déclencher un véritable déluge générant des catastrophes naturelles qui mettront les populations à genoux ? On ne sait jusqu’où le seuil de tolérance de l’humanité peut aller, mais un effondrement économique devrait suffire à inciter les masses à implorer le ciel.

Il ne sera pas difficile de lancer à la télévision le slogan « paix et sécurité ! » pour que plusieurs milliards de poitrines le reprennent en chœur. Tout cela sera suggéré au bon moment, et c’est pourquoi les maîtres de la guerre entretiennent un mouvement pacifiste international et qu’ils ont conservé jusqu’à ce jour les structures religieuses qui seront jetées après usage.

Lorsque l’humanité sera plongée dans la crainte d’une chaotisation, alors, les dirigeants de l’ordre mondial présenteront leur sauveur providentiel. Il faudra que l’humanité l’appelle de ses vœux, sinon cela ne pourra pas fonctionner. Vous voulez la paix et la sécurité ? Vous voulez un 
miracle ? Vous voulez le Messie ? Et bien, vous l’aurez voulu !

Toutefois, il est indispensable que le chef de l’ordre mondial soit investi d’une légitimité et que cet avènement relève d’une investiture sacrée car le fond humain est religieux.

Après l’Antéchrist…

Dans l’hypothèse d’une intervention X qui viendrait court-circuiter la phase finale du nouvel ordre mondial avec l’apparition de son chef messianique, on ne peut dire d’où viendrait ce contre-temps. Pourquoi un plan qui s’est déroulé au poil depuis deux siècles, capoterait-il sur le poteau ? Il y a peu d’imprévus, et les organisateurs ont sans doute un plan B. Qui peut changer le cours de ce qui est écrit ? Non, il faut que le scandale arrive sinon nous n’en verrons jamais le bout. Toutefois, il demeure des zones d’ombre qui laissent planer un certain suspense.

La France, fille aînée du Nouvel Ordre Mondial

On peut supposer que le trône de l’empire mondial reviendra au président de l’Europe lorsque ce poste sera mis en fonction sur la base de la Constitution Européenne qui scelle la fin de la souveraineté des nations libres du vieux monde. La rivalité artificielle entre les Etats-Unis et certains pays européens dont la France, sert à préparer cette situation d’émergence d’une Europe qui sera le porte-flambeau du nouvel ordre mondial aux yeux des nations. Les USA sont trop impopulaires.

Macron l'élu de Satan et d'IsraHell ?

Seul un président de l’Europe pourra ménager la sensibilité de l’Asie et l’Afrique, ce qui est impossible aux Etats-Unis impérialistes. Le candidat devra en outre revêtir une légitimité d’ordre théocratique afin de combler les attentes messianiques et les croyances enracinées dans les différentes cultures. Ce point est incontournable, et il explique pourquoi les réseaux du nouvel âge ont annoncé la venue d’un messie qui serait la synthèse à la fois du Christ, du Maitreya bouddhiste, de l’avatar Kalki hindou, de L’imam Maadi des musulmans, et bien entendu, du messie d’Israël, le justicier terrestre qui rétablira son « peuple élu » sur la Planète Promise…

Si l’on opte pour l’hypothèse d’un sauveur de type théocratique, il faudra qu’à la suite d’une propagande religieuse intense, il se présente comme un messie traditionnel doublé d’un homme d’état particulièrement charismatique. Un vraie bête politique que cette Bête ! Il lui faudra convaincre des races et des peuples opposés. Cela sera possible grâce à la technologie et aux satellites qui ont été mis en place dans ce but autour du globe. On peut diffuser des messages sonores que les gens croient entendre à l’intérieur d’eux-mêmes.

Les maîtres du complot

Avant que ce « sauveur » n’apparaisse, il faudra dévitaliser les dogmes religieux trop opposés. Cela n’est pas un problème grâce aux progrès de l'œcuménisme et par l’infiltration des Jésuites dans les religions du monde. Quatre siècles qu’ils y travaillent !

Si vous avez déjà vu un swami à la barbe blanche, vêtu de la robe safran des moines hindous, vous ne vous doutez peut-être pas que derrière sa peau sombre et son regard lumineux, se cache un père jésuite. Faites le tour de toutes les traditions, et vous aurez la même surprise, à travers les temples, les mosquées, les synagogues, les chapelles, les dojos, et bien entendu les loges, sans oublier pour l’anecdote les observatoires astronomiques ni les instituts scientifiques. Les jésuites n’ont pas chômé. Mais, leur reprocherons-nous d’avoir un projet et de la motivation, nous qui sommes si passifs ?

Ils se préparent à présenter au monde d’incroyables découvertes archéologiques qui bouleverseront les croyances religieuses traditionnelles. Ces révélations devraient rapprocher les croyants des diverses confessions autour d’un consensus théologique afin de les préparer à reconnaître la source commune de leur religion, et par conséquent l’unicité de leur sauveur ou messie. L’émotion de sa venue balaiera toutes les divisions dans une ferveur contre laquelle il ne fera pas bon émettre un doute.

Attendons le bouquet final en ne cédant pas à la séduction émotionnelle comme nos frères humains dont le test du 11 septembre 2001 a prouvé que la barrière immunitaire psycho-spirituelle est très endommagée.


Deux groupes humains

C’est pourquoi il y a deux groupes humains en présence sur la terre et ils se séparent l’un de l’autre à grande vitesse presque de jour en jour.

La minorité consciente est face à la multitude qui pourrait devenir hostile lorsqu’on la suggestionnera dans ce sens. Il va falloir se préparer à une longue résistance et peut-être à des persécutions. C’est pourquoi, il est temps de développer notre force intérieure. Nous sommes devant une occasion de mutation exceptionnelle."

Extrait de l'article "Les reçus et les recalés
de Septembre 2001", revue Undercover (n° 7, mai 2003) qui a cessé de paraître. 
(Des sous-titres ne sont pas dans l'article original)

Des articles d'Undercover sont diffusés par les Brigandes 


mercredi, juin 20, 2018

Les plans de la Synagogue de Satan

W.G. Carr : "Quand on lit "The Talmud Unmasked" ("Le Talmud sans masque" de Pranaitis), avec ses terribles extraits du Talmud (la Loi), il est clairement démontré que cet ouvrage effrayant n’est aucunement fondé sur la Loi Mosaïque, telle qu’on la trouve dans la Bible, mais forgé à Babylone, par les adeptes de Baal (le démon)".

La troisième guerre mondiale - le métissage généralisé - l'éradication de la spiritualité - Jérusalem capitale du gouvernement mondial.

par William Guy Carr

Discours du Rabbin Emmanuel Rabinovitch, prononcé lors d’une réunion du Conseil d’urgence des Rabbins d’Europe, tenu en Hongrie le 12 janvier 1952 :

(...) "Le but vers lequel nous tendons toutes nos forces DEPUIS TROIS MILLE ANS est en vue ; et, puisque cette prophétie est si proche de sa réalisation, il nous appartient d’accroître nos efforts en les décuplant. Je puis vous assurer en toute certitude que dans les dix ans à venir, notre race occupera la place qui lui revient de droit dans le monde : faisant de chaque Juif un roi et faisant de chaque Goy un esclave [...].


La Synagogue de Satan et la guerre

(Rabinovitch annonce la Troisième Guerre mondiale)... "qui dépassera en destruction toutes les prévisions calculables. Israël, évidemment, conservera sa neutralité ; en sorte que lorsque les deux blocs se seront mutuellement dévastés et épuisés, nous puissions proposer notre arbitrage en envoyant partout des "Commissions de Contrôle", là où auront sombré les patries. Cette guerre marquera le terme de notre lutte contre les Goyim." [...]

La disparition des "Blancs"

"Nous révélerons ouvertement notre identité avec les races asiatiques et africaines. Je peux avancer avec assurance qu’à présent les dernières générations d’enfants blancs ont vu le jour. Nos Commissions de Contrôle, ayant en vue d’une part les intérêts de la paix, d’autre part la cessation des tensions interraciales INTERDIRONT AUX BLANCS D’ÉPOUSER DES BLANCHES."

"De la sorte, la race blanche va disparaître, car le métissage des Blancs et des Noirs signifie la fin de l’Homme Blanc ; en sorte que notre plus mortel ennemi ne subsistera que comme souvenir. Alors s’ouvrira une ère de dix mille ans de paix et d’abondance : la Pax Judaïca ; et notre race régnera sans partage sur le monde. Notre intelligence supérieure nous met en état de demeurer les maîtres incontestés dans un monde peuplé de métis de Noirs."


L'éradication de la véritable spiritualité

— QUESTION : « Rabbi Rabinovitch, que pouvez-vous dire des religions variées après la Troisième Guerre Mondiale ? »

— Réponse de Rabbi Rabinovitch : « Il n’y aura plus du tout de religions. Non seulement l’existence d’une caste de prêtres demeurerait un constant danger qui menacerait notre Loi, mais la croyance d’une vie spirituelle dans l’au-delà alimenterait des forces de résistance contre nous. Nous maintiendrons cependant les rituels et les coutumes juives comme le signe royal de notre caste héréditaire ; renforçant nos lois raciales, en sorte qu’il ne soit permis à aucun Juif de se marier en dehors de sa propre race, ni qu’aucun étranger ne soit accepté par nous. » [...]

Jérusalem capitale du gouvernement mondial

Le RABBIN JULIUS T. LOEB nous dit : « Les Juifs qui gouvernent à Washington sont tous répertoriés dans le Who’s Who comme détenant la Fortune de la Nation en 1929- 1930, ainsi qu’en témoigne le titre attribué à Jérusalem : « ICI — À JÉRUSALEM — SE TROUVE LA TÊTE DE LA HAUTE-FINANCE AMÉRICAINE QUI RÈGNE SUR LE MONDE ENTIER ».

ASHER GINSBERG (HASHAD-HA-HAM : en hébreu = « Un parmi le Peuple ») : Le journal juif-allemand "Actualité juive", N°83, de 1921, se référant à lui le cite : « La seule vraie place future de la Ligue des Nations ne peut être ni Genève, ni La Haye ; Asher Ginsberg a rêvé de bâtir un Temple sur le Mont Sion, où les nations représentatives élèveront un Temple à la Paix éternelle. »

— « Viendra un temps, poursuit-il, où tous les peuples de la terre se rendront à CE temple en pèlerins pour déclarer solennellement, pour déclarer COMME UN FAIT, la paix éternelle. » 

Ainsi, précise William Guy Carr, ce n’est pas une nouvelle idée des Sionistes que Jérusalem doit devenir le siège du Gouvernement Mondial. En fait, toutes leurs ambitions se résument dans leur constante nostalgie célébrée par leur poète Izraeli Zangwill, dans ces mots : « Viendra un jour où l’humanité prendra garde au son de la trompette des Hébreux leur soufflant que la foi de tous les peuples du monde n’est autre que notre foi ».

2 livres de William Guy Carr : 




Le Commodore William Guy Carr (1895-1959), de la Marine Royale Canadienne, fut longtemps membré des Services de Renseignements et se consacra à partir de 1931, sauf pendant l’interruption de la guerre, à des tournées de conférences destinées à faire connaître la « Conspiration Internationale ». Il apporte bon nombre de preuves à l’appui de ses dires et des documents de première main, la plupart secrets et inédits.

L’ouvrage contient le récit de faits historiques échelonnés sur les trois derniers siècles, faits qui ne sont révélés nulle part ailleurs, sauf en de rares et fragmentaires exceptions.

Au cours des dix-huit chapitres de son livre, William Guy Carr nous dévoile tout le programme de domination universelle forgé par les « Illumines » — « Ceux qui détiennent la Lumière » — nom du petit groupe d’une trentaine d’hommes environ, organisé de 1770 à 1776 par Adam Weishaupt, un luciférien de la plus belle espèce.

Les « Illumines », appellation générique, historiquement exacte, s’applique en fait de nos jours à leurs descendants spirituels et charnels, les « Illuminati », chefs actuels, secrets et réels de la Subversion Mondiale, dont la Franc-Maçonnerie est l’élément le plus efficace, et des Forces Occultes dont le Communisme est de loin l’élément le plus redoutable.

C’est ce petit groupe de hauts subversifs qui tend à former un Gouvernement Mondial et travaille actuellement d’arrache-pied à la constitution des États-Unis d’Europe, piédestal obligatoire de la République Universelle d’après un « document controversé capital », aujourd’hui censuré...

W. G. Carr veut nous dévoiler les machinations occultes destinées à provoquer les diverses révolutions et guerres, qui, pour répondre aux projets des Illuminati, ont ensanglanté le inonde depuis 1773 et il présente les preuves à l’appui de sa thèse.

Pour consolider leur pouvoir et asseoir leur puissance, les Illuminati ne reculent devant rien : spéculations financières gigantesques, sociétés secrètes, infiltrations d’agents à tous les niveaux, formation de groupes et d’agents révolutionnaires, mafias, assassinats, campagnes de diffamation, chantage, corruption, etc.

On saisit mieux ainsi le déroulement des faits historiques car ils sont soulignés par cette « histoire parallèle » mais bien réelle, cette histoire occult(é)e qui se sert des êtres humains et surtout des plus hauts placés comme autant de « pions sur l’échiquier ».

W. G. Carr veut nous montrer que le danger est sur nos têtes — et davantage encore quarante ans après la parution de l’édition canadienne originale !... — et que le pouvoir occulte, d’inspiration satanique, qui lutte pour la Domination du Monde par l’argent, le chantage, la haine, les divisions et tous les péchés capitaux, ne peut être combattu par tel ou tel mode de gouvernement, telle ou telle idéologie, puisque — dit-il — ceux-là ne serviront que d’instruments de guerre, et les tenants de celles-ci que de « pions sur l’échiquier du monde »...

Il faudrait donc bien plutôt s’appuyer sur l’Amour de Dieu et du prochain, sur l’esprit de pauvreté et sur toutes les vertus qui découlent de la seule recherche de la volonté de Dieu. Seule cette politique permettra d’échapper à l’encerclement des Forces du Mal et de ne pas succomber.

Depuis deux cents ans que les forces de la Contre-Révolution Catholique et Monarchiste essuient échec sur échec, le moment ne serait-il pas enfin venu de demander à Dieu « SA » Solution pour qu’Il nous débarrasse du joug odieux de la « Synagogue de Satan » ?...

« Des pions sur l’échiquier » est un livre très important qu’il faut lire et relire. Un livre important par la quantité de faits historiques occultés, accumulés dans ses pages. Toute l’Histoire Secrète vous est ainsi dévoilée grâce aux explications d’un homme qui en savait beaucoup dans ce domaine.

Que l’Auteur, de formation anglo-saxonne, n’ait pas tout analysé à sa juste mesure et que la Conspiration Mondiale ait progressé depuis quarante ans, qui serait assez téméraire pour lui reprocher ?!...

*******

Racisme juif sans complexe en 2018



Le 13 juin 2018, Miki Zohar, un député du Likoud, parti au pouvoir en Israël, a dit que la «race juive» est la plus intelligente du monde et possède le «capital humain le plus élevé».