jeudi, avril 09, 2020

Macron fait libérer 8 000 prisonniers dont 130 djihadistes pour des raisons sanitaires

(Durée 0:44)

"Ordo ab Chao"
Belloubet a fait libérer des djihadistes avant la pandémie, en 2019.  


Au début de l’épidémie de coronavirus en France, la ministre de la Justice Nicole Belloubet avait appelé « à des libérations anticipées pour des raisons sanitaires de personnes condamnées en fin de peine ». Il faut croire que cette mesure, visant à désengorger les prisons particulièrement exposées au virus, bénéficie également aux détenus radicalisés. Ainsi, d’après plusieurs sources au sein des services de renseignements cités par Le Point, 130 détenus condamnés dans des dossiers terroristes ont été ou sont en passe d’être libérés à quelques mois ou quelques semaines de la fin de leur peine. [...]

Une véritable aubaine pour les prisonniers. Dans le cadre de l’urgence sanitaire, la ministre de la Justice Nicole Belloubet avait demandé, à la mi-mars, à ce que les libérations anticipées soient facilitées et que tout le processus juridique soit allégé. Des mesures qui, jusqu’à maintenant, ont bénéficié à « près de 8 000 détenus », d’après la garde des Sceaux, auditionnée à l’Assemblée nationale et citée par franceinfo. « La moitié de ces 8 000 détenus en moins est liée à la diminution de l’activité juridictionnelle, l’autre moitié aux mesures que nous avons expressément prises », a-t-elle indiqué.

Source : https://www.valeursactuelles.com/societe/pres-de-8000-detenus-liberes-depuis-le-debut-du-confinement-118030

"En même temps, commente un fin observateur de la société française, il faut bien faire de la place pour enfermer ceux qui vont fumer une cigarette dehors sans demander l’autorisation."


- 4 et 5 mois de prison ferme ont été prononcés contre deux sarthois pour non respect du confinement.

- Calais, un jeune est condamné à deux mois de prison ferme pour avoir violé le confinement 8 fois en 5 jours.

- Deux mois de prison ferme pour un Breton accusé de violations multiples de l'obligation de confinement.

- Dans l'Aude, une jeune femme est condamnée à six mois de prison ferme pour non respect du confinement...



Commentaire d'un internaute, Le Califat des Gaules :

Avec la libération de djihadistes, souvent formés au maniement d'armes et d'explosifs, l'idée du Califat des Gaules va se propager. En outre plusieurs centaines de milliers de clandestins, souvent musulmans, ont tout à gagner dans l'éventualité d'une guerre sainte contre "les mécréant sodomites et efféminés". Vont-ils accaparer une partie de la France à l'instar des territoires perdus de la république ?

La libération de djihadistes par Macron, le golem de Rothschild, va dans le sens de ceux qui œuvrent à la destruction de la France chrétienne. N'oublions pas que le rabbin Touitou a déclaré : “L’Islam, c’est le balai d’Israël, sachez-le.”

Covid-19, les conseils d'un vieux lama bönpo

(Durée 7:11)

Ne pas succomber à la peur.

Le lama Lopön Tenzin Namdak, âgé de 94 ans, conseille les adeptes occidentaux du Yungdrung Bön sur la conduite à tenir durant la pandémie de coronavirus. Ensuite, il donne des instructions sur la pratique de guérison de Sipai Gyalmo / Yéshé Walmo. 

Vidéo enregistrée par le lama Tenpa Yungdrung, abbé du monastère de Triten Norbutse, Katmandou, Népal, le 29 mars 2020.

PDF gratuit en anglais sur la tradition Bönpo :

A Collection Of Studies On The Tibetan Bon Tradition. The ‘Bon’ religious tradition of Tibet is often misunderstood as just another branch or sect of Buddhism. The historical predominance of Buddhism in all aspects of Tibetan political and social culture since the seventh century is responsible for such misconceptions. ‘Bonpos’, the followers of Bon religion had to endure centuries of persecution and social and political marginalization at the hands of the Buddhist majority.


Téléchargement :


Invocation de Yéshé Walmo, la déesse de la guérison du Zhang Zhung, royaume Bönpo conquis militairement par l’Empire du Tibet au VIIe siècle, sous le règne du roi bouddhiste Songtsen Gampo :

mercredi, avril 08, 2020

Didier Raoult : La vérité sur les vaccins

Coronavirus, la raison de l'entrave du gouvernement français au traitement du Dr Raoult : 
imposer un nouveau vaccin

Les scientifiques Israélien ont fait savoir qu’ils ont achevé le développement d’un vaccin pour le coronavirus COVID-19. (Source) On ne peut ignorer que les politiciens français au pouvoir sont des amis d'Israël, l’entité sioniste créée par Rothschild, le grand usurier de Satan.

 La vérité sur les vaccins

(Durée 13:59)


La France est devenue le pays au monde qui se méfie le plus de la vaccination. 

Actuellement la réponse adoptée par nos politiques est la voie autoritaire, puisque onze vaccins sont désormais obligatoires depuis le 1er janvier 2018. 

Une stratégie qui implique l’obéissance mais ne permet pas de comprendre et donc n’incite pas à adhérer. Les Français ne peuvent pas s’y retrouver car les ministres de la Santé eux-mêmes n’ont pas tous dit la même chose. Parmi ceux qui se sont succédé depuis quarante ans, certains se sont montrés hostiles à une politique vaccinale active, d’autres indifférents, tandis que d’autres encore étaient profondément convaincus de la nécessité pour la santé publique d’un remboursement élargi des vaccins, ce qui a conduit pour l’hépatite B à un faux scandale sanitaire. Tout cela a provoqué des retards dans l’adoption de stratégies vaccinales pourtant unanimement reconnues et déjà appliquées ailleurs. Notre politique vaccinale est devenue incohérente, obsolète et contre-productive. 

Jamais les messages des autorités sanitaires sur le sujet n’ont été aussi brouillés, on ne donne pas aux Français d’informations scientifiques fiables, de sorte qu’ils ignorent quel vaccin est utile et quel autre ne l’est pas. Le débat actuel entre les anti-vaccins d’un côté – qui imaginent l’industrie du vaccin en grande marionnettiste – et les pro-vaccination persuadés que le vaccin est la réponse à tout est complètement stérile. ...

Raoult Didier - La vérité sur les vaccins, PDF GRATUIT :

Version papier (Amazon) :

Didier Raoult

Pour ou contre ? Dangereux ou non ? Beaucoup d'entre nous ne savent plus quoi penser et pour cause : on ne les a jamais renseignés, scientifiquement, sans parti pris, sur la vaccination. Le Pr Didier Raoult, microbiologiste mondialement reconnu qui dirige le plus grand centre français consacré aux maladies infectieuses (l'IHU de Marseille), comble cette lacune.

Être pro ou anti-vaccin n'a pas de sens. La question à se poser est : quel vaccin est utile, pour qui, dans quelles circonstances ? Or, savez-vous que 3 des 11 vaccins désormais obligatoires en France sont obsolètes dans ce pays ? Que d'autres ne sont pas recommandés alors qu'ils préviennent des maladies graves ? Que le vaccin contre la grippe, peu efficace chez les personnes âgées, devrait être au contraire distribué aux enfants ?

Quant à redouter les effets nocifs d'un vaccin, la seule attitude valable est d'évaluer le rapport risques/bénéfices pour choisir intelligemment, au lieu d'écouter les fabricants de peur comme ce fut le cas pour le vaccin contre l'hépatite B, aujourd'hui lavé de tout soupçon.

"Notre politique vaccinale est incohérente, dépassée et inefficace", affirme Didier Raoult, propositions à l'appui pour éviter des aberrations comme celles concernant la grippe aviaire et HIN1, et pour regagner la confiance de la population.


Sois confiné et tais-toi !

(Durée 0:49)

Pourquoi, malgré l'existence d'un remède efficace (la chloroquine), le gouvernement fait tout pour prolonger le confinement ?

Sois confiné et tais-toi !

par Claude Janvier

Confinement en mode planétaire. Obligatoire et absolu. Bienvenu dans le gouvernement mondialiste du 21e siècle. Consensus international sur le confinement, sur fond de pénurie de masques, de gels, d’appareils respiratoires, de matériel de base, d’une économie au ras des pâquerettes, et du lavage de cerveau médiatico/politique.


L’empire contre-attaque. Non désolé, ce n’est pas l’excellent film de Georges Lucas. Mais plutôt les mondialistes qui ont décidé de mettre le turbo pour mettre en place leur hégémonie. Trop de nations, trop de souverainistes, de nationalistes, de populistes et de gueux. Trop d’électrons libres. Pas assez ordonné tout ça.

Avant de développer le sujet, une mise au point s’impose. Depuis quelque temps, on voit fleurir deci, delà, des articles vantant le fait qu’un bon nombre de gens ne veulent plus de la mondialisation, avec des remarques du genre « Est-ce que la mondialisation va survivre après le coronavirus ? »

Ne confondons pas « le gouvernement mondial », et le commerce international appelé à tort mondialisation. Le flou entretenu tend à induire en erreur et à rendre confus. De la pure propagande déguisée et diffusée par les vrais mondialistes.
Car en effet, si peut être la mondialisation – le commerce international – ne survit pas au coronavirus, ce qui reste à prouver, les gens vont oublier le vrai cauchemar oeuvrant dans l’ombre qui est le gouvernement mondial.

Pour clarifier, le leitmotiv principal des mondialistes est une planète entièrement régie par un seul gouvernement. Si les nations n’existent plus, les guerres non plus. Dans l’absolu, ça peut sembler humaniste. Mais pour ça, il faudrait que le gouvernement mondial soit composé de gens éclairés et altruistes. Et là, patatras. Quand j’étudie les buts et objectifs de la famille Rockfeller, de George Soros et de quelques banquiers, puis que je jette un oeil à leurs portraits, j’en ai presque la chair de poule. Au secours. Je n’ai pas envie de les inviter à dîner…

Cette supercherie de mondialisme humanitaire mise en évidence démontre qu’ils poussent et pousseront toujours pour accroître leur puissance. Ils veulent l’asseoir en organisant une troisième guerre mondiale. Mais comment le faire sans bombarder toute la planète ? En effet, la destruction totale de la terre par quelques bombes nucléaires semble passée de mode. Et puis ça fait désordre. Tous ces décombres, ces morts, ces ruines. Inexploitable tout ça. Comment vivre dans un tel décor ? Quel intérêt pour les ultras riches mondialistes de festoyer au milieu de cette dévastation ? Rendez-vous compte braves gens ! Pas de domestiques, pas de cuisiniers personnels, personne pour tailler les haies, ni pour nettoyer les restes de leurs fastes quotidiens. Impossible à imaginer. Que la guerre se fasse dans des pays non-alignés, c’est loin et puis ça fait fonctionner les usines d’armement. Les pays « civilisés » méritent mieux, quand même…

Le 18 octobre 2019 a eu lieu l’exercice fictif de Pandémie intitulé « Event 201 ». C’était une simulation de haut niveau qui a eu lieu au Pierre, un hôtel de luxe de Manhattan à New York. Vous retrouverez la liste de participants dans le lien (1) en bas de page. Parmi les 16 participants, Ryan Morhard attire l’attention. Il est chef de la Sécurité sanitaire mondiale du Forum économique mondial, IGWELS*, et analyste juridique au centre de biosécurité de l’UPMC (centre médical de l’université de Pittsburgh). Ce qu’on appelle vulgairement une tronche. *IGWELS, et c’est là que ça commence à devenir intéressant, signifie en français – c’est un acronyme anglais – « Rassemblements informels des leaders économiques mondiaux ». Réunions fermées de très haut niveau, réservées aux premiers ministres, ministres des affaires étrangères et des finances et aux gouverneurs des banques centrales.

L’un des principaux objectifs de la simulation était d’illustrer l’affaiblissement des alliances internationales – et le potentiel des gouvernements en plein effondrement – dans le but de valoriser les partenariats public-privé. Ils ont aussi étudié comment remédier aux fausses informations allant contre les politiques gouvernementales, les messages à diffuser pour les employeurs/employés, et comment noyauter les réseaux sociaux.

Trente jours après cette « sauterie », le premier cas documenté du coronavirus COVID-19 est apparu en Chine. La suite, vous la connaissez. Le 11 mars 2020, l’OMS a déclaré la Pandémie mondiale, et depuis, toute la planète est partie en vrille confinatoire.

Une question se pose : pourquoi et comment en arrive-t-on à un consensus mondial concernant une épidémie, qui pour l’instant a fait 59 000 morts annoncés. – comptage inexact d’ailleurs, car bon nombre de décès ont été imputés au coronavirus, sans que beaucoup de patients aient été testés pour savoir si c’était bien ledit virus –

La grippe saisonnière tue chaque année entre 290 000 et 650 000 personnes dans le monde. (2)


Les activités planétaires ne s’arrêtent pas chaque année avec la grippe saisonnière. Heureusement d’ailleurs, car sinon tous les ans, nous aurions droit au confinement et au flicage. Mais alors, pourquoi tout ce tin-touin ? Parce que vous êtes les bienvenus dans un gouvernement sanitaire mondial. Vous êtes d’office membre du club. Profitez-en, l’adhésion est gratuite.

La troisième guerre mondiale est belle et bien en cours.

Analysons un peu plus loin. L’OMS est financée par les cotisations que chaque état membre verse. Mais aussi par de grands laboratoires pharmaceutiques et des fondations, dont la fondation Bill et Melinda Gates. – grand promoteur des OGM dans le monde -. (3)


Budget de l’OMS 2016 et 2017 : 4,4 milliards de dollars. 880 millions fournis par les 193 Etats membres que ces derniers financent via leurs fonds souverains. – fonds d’investissements détenus par les gouvernements –

C’est énormément d’argent. Rien que le fond souverain Norvégien approche les 1000 milliards d’euros. Oui, vous avez bien lu.

En parallèle des fonds souverains, il existe des :
– Fonds d’investissements. – Terme financier qui désigne une société financière dont l’objectif consiste à investir dans des sociétés sélectionnées pour leurs opportunités d’évolution
– Fonds de pension – Terme générique recouvrant les organismes gérant collectivement les retraites et l’épargne salariale.
– Fonds de gestions d’actifs – le plus gros : BlackRock (4) , 7 000 milliards de $ – Gestion de portefeuilles, gestion de capitaux confiés par des investisseurs. But : obtenir le meilleur rendement.

Tous ces fonds investissent dans des actions, des obligations et dans des fondations. BlackRock est par exemple l’actionnaire principal du CAC-40. Une partie de Total ou d’Airbus lui appartient. On commence à entrevoir que toute cette masse énorme d’argent fait la pluie et le beau temps sur cette planète. Tous ces fonds sont imbriqués les uns dans les autres, brassent des milliards de dollars, et interviennent dans tous les marchés internationaux. Comment voulez-vous que des gouvernements soient indépendants ? Ils ne sont en fait, que des » hommes de paille », grassement payés pour appliquer à la lettre les ordres qu’ils reçoivent d’en haut.

Les actionnaires de certains fonds ont décidés, via cette pandémie factice, la chute de l’économie mondiale en ordonnant un blocus virulent afin d’asseoir le gouvernement mondial. Bien calculé le coup du virus, car la bulle financière était sur le point d’exploser.

Mais si les actionnaires de ces fonds étaient vraiment humanistes et altruistes, ils ne nous auraient pas imposé un confinement imbécile en nous laissant nous débattre avec des enfants cloîtrés à la maison, en nous forçant à ne pas rendre visite à nos anciens dans les EHPAD, et en nous imposant une inflation des prix des denrées alimentaires de base. (5)

Si les actionnaires de ces fonds étaient vraiment humanistes et altruistes, ils n’auraient pas cassé l’économie, et ils n’auraient pas précipité encore plus de gens au chômage. Les chaussures André (6) ne déposeraient pas le bilan, et la myriade de petits commerçants, artisans, vignerons et agriculteurs ne seraient pas en train de se ronger d’inquiétude, quant à leur devenir.

Hong Kong (7) n’a pas ordonné un confinement strict. Leur économie n’a pas été ratatinée et leur nombre de morts, pour 7,5 millions d’habitants est de 4. En revanche, le port du masque est obligatoire à chaque sortie, et les contrôles de température et les tests sont omniprésents.

Ne pas bouger, ne pas sortir, montrer patte blanche. Nos gouvernements auraient pu aussi permettre à chacun de pouvoir porter un masque dans la rue, de tester les gens massivement, et de soigner ceux qui étaient contaminés. Mais non, ils sont aux ordres. Ce petit monde répugnant et abject de financiers sans scrupules n’est ni humaniste, ni altruiste. La clique des mondialistes est à vomir.

Les bras armés de ces fonds sont les organisations mondiales soudoyées depuis longtemps, ainsi que les gouvernements appuyés par leurs forces de police et militaire. Ce virus, peut-être fabriqué, pas pire que les précédents, est l’aubaine rêvée pour tout remettre à plat, s’enrichir au passage et aussi habituer un maximum de gens à adopter une forme d’esclavage des temps modernes. Et ça fonctionne, même au-delà de leurs espérances. Le futur proche s’annonce confinatoire. Vous êtes peut-être déjà résignés.

Cette planète est régie par une masse d’argent incalculable. Vertigineux ! Pendant que des gens crèvent de faim sur cette terre, des milliards et des milliards de dollars circulent et vont dans la poche de quelques-uns. Voilà le fond du problème. Le délirium imperial ne fait que commencer à moins qu’une majorité d’entre nous ne soit pas en accord.


Claude Janvier

Notes : 1) https://urlz.fr/cinh
2) C.News 18 mars 2020. La grippe saisonnière, est-elle plus dangereuse que le coronavirus
3) Le point 4 avril 2017. L’OMS dans les griffes des lobbyistes
4) BlackRock : Le Temps 30 mars 2020. Après cette crise, « le mode sera différent ». https://urlz.fr/cinl
5) https://urlz.fr/ckQu
6) L’OBS L’enseigne de chaussures André placée en redressement judiciaire à cause du coronavirus https://urlz.fr/cinr
7) https://urlz.fr/ciOV
Documents : https://urlz.fr/cio0 ; https://urlz.fr/cint ; https://urlz.fr/cinz ; https://urlz.fr/cinD ; https://urlz.fr/cinE ; https://urlz.fr/cinH ; https://urlz.fr/cinJ ; https://urlz.fr/cinK ; https://urlz.fr/cinO ; https://urlz.fr/cinT

Source :

**La Tribune Libre est l’espace de libre expression des abonnés des ME. Son contenu n’engage pas le site des ME.**

L'usage de la chloroquine se répand partout dans le monde, sauf en France

(Durée 59:03)

Pandémie : Postmortem 

1- L'usage de la chloroquine se répand partout dans le monde ;

2- Les statistiques du COVID-19 sont tronquées ; 

3- Pandémie: le sénat français sait-il quelque chose ?


*******

De plus en plus de personnes s'interrogent : 

Où sont les malades du coronavirus ?


(Durée 4:13)

Hôpital Saint-Antoine Paris, pic de l'épidémie COVID-19

Prétextant un test de dépistage du coronavirus, chacun peut se rendre à l'hôpital le plus proche de son domicile, faire une vidéo de ce qu'il voit et ensuite la mettre en ligne.


mardi, avril 07, 2020

Hôpitaux vides... Où sont les malades du Coronavirus ?

(Durée 14:25)

La plus grosse PSY-OP de l'Histoire ?

La poursuite de l'effondrement du système mondial...

... et des arrestations de masse ; le réamorçage est inévitable

Fulford : "(...) plus de 40.000 enfants qui disparaissent aux Etats-Unis chaque année (selon des statistiques du FBI) ont été torturés à mort par les membres de l’élite pour récolter une forme d’adrénaline appelée adrénochrome." 
"Attention à ne pas confondre pas l’adrénochrome de synthèse vendue dans le commerce et l’adrénochrome naturelle prélevée sur un organisme vivant torturé, introuvable pour le commun des mortels." (pedopolis.com)


Les news insolites de Benjamin Fulford : 

"L'utilisation de la pandémie ou de « l’infodémie » pour faire s’effondrer l’actuelle structure de pouvoir mondiale progresse doucement, selon de nombreuses sources concordantes. Il y a de multiples rapports d’arrestations de masse des élites. Certaines d’entre elles peuvent être confirmées par des articles des médias comme celles de la Chancelière Allemande Angela Merkel et du Premier Ministre Britannique Boris Johnson qui sont confinés « en raison d’une infection de coronavirus ».
https://news.yahoo.com/merkel-isolating-pressure-mounts-her-040052387.html
https://news.sky.com/story/coronavirus-prime-minister-admitted-to-hospital-for-coronavirus-tests-11969053


Le monde va également bientôt découvrir qu’Angela Merkel est la fille d’Adolf Hitler. Les Italiens, qui viennent juste de se libérer de l’emprise Allemande (UE) nous ont envoyé une copie de la seule photo connue d’Hitler et de sa fille Angela. La légende de la photo est la suivante : « et quand tu grandiras, Angela, détruis toute l’Europe ».
(Note de Bouddhanar : Merkel, née en 1954, ne peut être qu'une "fille spirituelle" d'Hitler. Une certitude, les peuples européens sont effectivement soumis à une dictature, celle de la finance apatride.)

En outre, la Société du Dragon Blanc (WDS) a contacté la Base Navale Américaine de Yokosuka au Japon, pour déposer plainte pour crimes de guerre contre le Premier Ministre fantoche Shinzo Abe pour son rôle dans le meurtre de masse de Fukushima et d’autres crimes. De multiples témoins crédibles - y compris deux anciens Premiers Ministres – vont assurer que le verdict sera : coupable. Cela a été rendu possible par l’éviction (enfin) d’agents dirigeants de la cabale au Japon comme Richard Armitage et Michael Greenberg, selon des sources du Pentagone et de la CIA. Abe, à la différence de son criminel de grand-père, Kishi Nobosuke, n’échappera pas à la justice. Comme disent les Japonais : « Zama Miro* ».

Des sources de la CIA en Asie le confirment en remarquant : « L’homme qui est en charge du Japon est sur la liste des personnes à arrêter durant cette tournée. L’histoire officielle est qu’il a été testé positif au coronavirus et qu’il s’est mis en quarantaine. C’est le mot-code utilisé une fois que ces membres sataniques occultes sont appréhendés ».

Entre-temps aux Etats-Unis : « Il est presque certain qu’il y aura une guerre civile et que beaucoup vont mourir », prédisent des sources de la CIA.

Voici ce que des sources du Pentagone avaient à déclarer à propos de la campagne militaire en cours contre la Mafia Khazar Satanique aux Etats-Unis :


« Alors que les bases souterraines sont détruites en Utah, dans l’état de New York, dans l’Idaho, en Californie et ailleurs … des enfants rescapés sont amenés à bord des navires-hôpitaux Comfort et Mercy, sous la protection des Marines ».

(Pour ceux d’entre vous qui ne sont toujours pas au courant des combats en cours dans les bases souterraines, regardez cette vidéo de 29 minutes 

La loi martiale médicale prend forme alors que le Président des Etats-Unis Donald Trump a rappelé un million de réservistes et de récents militaires à la retraite au service actif. La guerre est déclarée aux cartels de la drogue Mexicains, les réseaux de 5G ont été déconnectés, la FEMA (Sécurité Civile) est passée sous contrôle militaire, et l’Inspecteur Général du Pentagone supervise l’aide de 2.000 milliards de $ pour le coronavirus.

En outre, alors que 170.000 inculpations sous scellés sont signifiées avec les arrestations de masse, il y aura du sang versé en raison des « suicides » consécutifs aux opérations militaires, et à la privation d’adrénochrome.

Les moutons somnambules qui sont toujours sous contrôle mental seront choqués d’apprendre que les plus de 40.000 enfants qui disparaissent aux Etats-Unis chaque année (selon des statistiques du FBI) ont été torturés à mort par les membres de l’élite pour récolter une forme d’adrénaline appelée adrénochrome. Le fait que vous puissiez en apprendre sur l’adrénochrome sur Wikipédia est un signe que les choses changent vraiment.


(*L'adrénochrome est un composé organique de formule C9H9NO3. C'est un pigment bleu issu de l'oxydation de l'adrénaline. L’adrénochrome est vendue $50 pour 25 mg par le canadien Toronto research chemicals, ou $129 pour 25 mg d’adrénochrome pur à 98% par le laboratoire Fine Technologies, basé en Chine et contacté par l'AFP.
https://en.wikipedia.org/wiki/Adrenochrome)


Adrénochrome: La drogue de la mort. l'adrénochrome enrichi de covid19 va tuer les membres de l'élite buveurs de sang.
https://vol370.blogspot.com/2020/04/0304-adrenochrome-la-drogue-de-la-mort.html


La Mafia Khazar ne renoncera pas sans se battre. La WDS a reçu le message suivant de leur part la semaine dernière : « Nous avons régné sur cette planète pendant des milliers d’années et nous la détruirons plutôt de d’y renoncer ».

Cependant, soyez assuré que la WDS a empêché et va continuer à empêcher leurs tentatives de détruire la planète.

Leur dernier stratagème a consisté à essayer de déclencher une guerre entre les Etats-Unis et la Chine en disant aux Américains que ce sont les Chinois qui ont déclenché la « pandémie », et à dire aux Chinois que ce sont les Américains qui l’ont fait.

Le grand mème* qu’ils essaient de promouvoir en Occident est que « toutes les pistes ramènent au Laboratoire de Biotechnologie de Wuhan ».

(*Un mème Internet est un élément ou un phénomène repris et décliné en masse sur Internet. C'est une francisation de l’anglais « Internet meme ». Il se prononce [miːm] en anglais et [mɛm] en français. D'après l’Oxford English Dictionary, un meme, au sens général, est un élément culturel ou comportemental qui se transmet d'un individu à l'autre par imitation ou par d'autres moyens non génétiques. Wikipédia)

Le CORONAVIRUS A ETE CREE par des MILITAIRES AMERICAINS
https://www.zerohedge.com/geopolitical/all-trails-lead-back-wuhan-bio-lab

En fait, l’éruption en Chine peut être retracée à la société pharmaceutique Wuxi située à Wuhan en Chine. Mais voilà le plus intéressant, devinez qui possède Wuxi ? C’est … la fondation Soros. Si vous consultez la liste des sociétés qu’ils possèdent sur la base de données de la SEC ci-dessous, vous la trouverez sous Wuxi Pharmatech Cayman Inc.
https://www.sec.gov/Archives/edgar/data/1029160/000101143811000207/form_13f-soros.txt


« Peut-être que quelqu’un devrait comparer la diffusion de l’infection Américaine avec les filiales de ce laboratoire Américain Wuxi au Texas, dans le Maryland, le New Jersey, la Californie, le Minnesota, etc. », comme le suggère le lecteur attentif qui nous a fait parvenir cette information.

Bien sûr, la fondation Soros n’est qu’une façade de la famille Rothschild et d’autres pontes Khazars, dont beaucoup se terrent en Suisse, en Nouvelle-Zélande et dans les Îles Vierges Britanniques, entre autres.

A présent, voyons ce que l’archi-cabaliste et collecteur de fonds de Rockefeller, Henry Kissinger avait à déclarer à propos de la situation : « Les institutions de nombreux pays sembleront avoir échoué … La réalité est que le monde ne sera plus le même après le coronavirus … son développement est exponentiel : les cas aux Etats-Unis doublent tous les cinq jours. A ce jour, il n’y a pas de remède. Les fournitures médicales sont insuffisantes pour pourvoir aux vagues grandissantes de cas. Les unités de soins intensifs sont sur le point d’être submergées. L’effort de crise, quelque vaste et nécessaire qu’il soit, ne doit pas nous dissimuler la tâche urgente de lancer un projet parallèle pour la transition vers une vision et un programme collaboratif post-coronavirus … un Plan Marshall et un Projet Manhattan … la contraction déclenchée par le coronavirus est, par sa vitesse et son ampleur mondiale, différente de tout ce que nous avons connu dans l’histoire. Un échec pourrait mettre le monde à feu et à sang ».
https://www.wsj.com/articles/the-coronavirus-pandemic-will-forever-alter-the-world-order-11585953005

Voici comment le MI6 a analysé les commentaires largement exagérés de Kissinger : « Nous y voyons les thèmes tels que le feu, l’initiation sauvage, etc., toutes des formes brutales de plongée dans la soumission par des moyens de contrainte extrêmement traumatiques. Très semblables à des méthodes MK-Ultra de la CIA ».

Puis nous avons le Médecin Général des Etats-Unis, le Dr. Jerome Adams qui déclare : « c’est notre Pearl Harbor », en ajoutant « ce sera notre 11 septembre ».
https://www.zerohedge.com/political/surgeon-general-next-week-will-be-our-pearl-harbor-and-911-moments

Une source dirigeante de la CIA affirme : « Il y aura un effondrement mondial dans moins d’un mois. Et puis un réamorçage de la totalité du système … Trump acceptera d’injecter 5.000 milliards de $ de monnaie hélicoptère dans l’économie, mais cela n’aidera en rien. Il va débloquer l’énergie du point-zéro de Tesla au profit des industries Américaines, ce qui servira à redémarrer l’Amérique. Après que les membres Sataniques occultes aient été arrêtés ».

Une autre source prédit que : « L’humanité va s’élever contre la corruption dans le monde et TOUS les gouvernements vont tomber. C’est une affaire de mois et non d’années. Je crois que le pire sera derrière nous en juillet 2020 ».

Le MI6 de son côté affirme : « Nous considérons la pandémie comme une tentative d’accélérer la gouvernance mondiale totalement cohérente de haute technologie, de Fascisme de haut-vol, de nature Nationale-Socialiste ».

La personne qui a conçu le système financier quantique affirme que la transition financière sera : « Une Migration qui s’écartera de l’Equilibre Stochastique pour se rapprocher de banques centrales basées sur la Complexité Récursive. Il existe deux approches diamétralement opposées, la dernière est un déploiement d’économie de guerre. Le changement fondamental se produit lorsque des actifs hors bilan sont intégrés, etc. La transition est très similaire à une transfusion sanguine. De cette façon, le sang de l’argent sale (monnaie fiduciaire) est remplacé par du sang frais, etc. »

Pour l’essentiel, il dit que les Casquettes Blanches de l’élite ont accepté de mettre en œuvre un système très similaire à celui très performant de l’agence de planification économique établi par le Japon après la Deuxième Guerre Mondiale. Cela signifie opter pour une croissance exponentielle au lieu de la stabilité.

Les Britanniques affirment également que les Anglo-Saxons, l’Alliance des 5-Yeux est en pleine « contre-offensive stratégique multidimensionnelle, avec des antidotes tactiques et des verdicts de tribunaux de crimes de guerre. Je dirais que l’autre camp ferait mieux de s’enfuir ».

Le Président du Bélarus, Alexander Loukachenko semble être plus au courant que la plupart des dirigeants mondiaux de ce qui se passe lorsqu’il déclare : « N’avez-vous pas l’impression que les pouvoirs en place <…> aimeraient refaçonner le monde sans une guerre à l’aide de cette soi-disant psychose du coronavirus, l’infodémie ? »


Il a également noté que les Nations Unies utilisaient cette « infodémie » comme prétexte pour imprimer de la monnaie équivalent à 10% de la valeur du PNB mondial pour « combattre les conséquences économiques du coronavirus ».
https://tass.com/world/1139259

A propos, pour ceux qui pensent toujours que l’infodémie n’est pas réelle, examinez de près ce montage télévisé falsifié pour expliquer pourquoi le Gouverneur Cuomo a besoin de plus d’appareils d’assistance respiratoire pour des mannequins tels que celui-là.
https://www.youtube.com/watchv=KFo5JPIeZ6c&feature=youtu.be

L’autre nouvelle bouleversante qui est masquée par « l’infodémie », est un énorme réalignement militaire qui est en cours. Pour l’essentiel, les militaires Américains ont commencé à se retirer d’Afghanistan et d’une grande partie du Moyen-Orient. Pour citer le site Debka lié au Mossad Israélien : « Les Etats-Unis ont quitté une autre base en Irak le samedi 4 avril, remettant la grande base aérienne de Habbaniyah Al-Taqaddum à 74 km à l’ouest de Bagdad à l’armée Irakienne. Il n’y a désormais plus de troupes Américaines dans la région de Bagdad ».
https://www.debka.com/us-forces-quit-habaniya-base-in-iraq-pull-truman-carrier-out-of-mid-east/

Au lieu de cela, il semble que les Etats-Unis vont s’emparer des plus grandes réserves mondiales de pétrole plus près de chez eux, au Venezuela.

L'opération de dissimulation pour cela est la suivante : « Aujourd’hui, les Etats-Unis vont lancer des opérations plus ambitieuses contre le trafic de drogue dans l’hémisphère occidental pour protéger le peuple Américain du fléau mortel des narcotiques illégaux », a déclaré Trump. « Nous allons déployer plus de destroyers, navires de combat, avions et hélicoptères de la Marine, de navires des Garde-Côtes et d’appareils de surveillance de l’Air Force, doublant ainsi les capacités dans la région ».
https://www.dailywire.com/news/general-milley-drops-hammer-on-mexican-cartels-we-will-defend-our-country-regardless-of-the-cost

Il semble que les Etats-Unis aient troqué l’Ukraine contre le Venezuela pour rendre cette opération possible.


« Actuellement, la Russie est en plein préparatifs de guerre pour se préparer à conquérir l’Ukraine, et Trump ne va pas interférer là-dedans », affirme l’analyste Russe Bohdan Lystsia.
« Trump va s’emparer du Venezuela, et Poutine n’interfèrera pas. Poutine prend l’Ukraine pour lui-même, et Trump ne fait rien pour intervenir là-dedans », explique-t-il.
http://yahovor.arbat.name/
https://www.veteranstoday.com/2020/04/05/trump-and-putin-the-exchange-of-ukraine-for-venezuela/


Dans l’ensemble, même si nous ne voulons pas utiliser l’expression « biblique » pour qualifier ce qui se passe, du moins assistons-nous aux plus grands changements mondiaux depuis la Deuxième Guerre Mondiale. 

Voyons, s’ils vont interrompre les communications sans fil cette semaine."

Traduction de Patrick T.

Source :




Contre vents et marées, le célèbre peintre Giovanni Gasparro a évoqué dans une oeuvre récente le sacrifice rituel de Simon de Trente par des kabbalistes dégénérés, des monstres avides de sang (adrénochrome) prélevé sur un enfant longuement torturé avant d'être tué.

"Le jeudi de la semaine pascale de l’an 1475, dans la ville de Trente, se déroula un drame épouvantable : un meurtre rituel dont la victime fut le petit Simon Gerber âgé de 2 ans et demi ; meurtre à propos duquel nous sommes renseignés jusque dans les moindres détails grâce aux documents du procès obtenus dans leur intégralité.

Dans la ville habitaient alors trois familles de "kabbalistes" dont les chefs, Angelo, Tobias et Samuel se retrouvèrent à plusieurs reprises manifestant leur contrariété à l’idée de manquer de sang chrétien indispensable à la préparation des galettes azymes de Pâque."


lundi, avril 06, 2020

Une pétition en faveur de la chloroquine lancée par Douste-Blazy dépasse les 200 000 signataires

(Durée 2:18)


L’ex-ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy demande à assouplir les possibilités de prescription de la chloroquine, ce traitement dont l’usage contre le coronavirus provoque de vifs débats. 

Lire la suite : L'OBS


Ne perdons pas de temps



Nous vivons une crise sanitaire mondiale d'une grande ampleur et notre pays est fortement frappé par la vague épidémique de Covid-19.

Chaque jour, nous déplorons de nombreux décès. Contre cette maladie, nous ne disposons ni de vaccins, ni de traitement antiviral même si les données scientifiques actuelles sont parcellaires et discordantes.

Des données chinoises récentes ont suggéré l'efficacité de la chloroquine ou de l'hydroxychloroquine au laboratoire et chez les malades. Une étude publiée par Chen et coll. (Efficacy of hydroxychloroquine in patients with Covid-19 : results of a randomized clinical trial) montre l'efficacité de l'hydroxychloroquine chez les malades atteints par le Covid-19 souffrant de pneumonie moyennement sévère ; les quelques patients qui se sont aggravés ne recevaient pas le traitement.

Des cartes publiées par Santé Publique France montrent un taux de mortalité chez les personnes hospitalisées beaucoup plus faible à Marseille que dans le reste du territoire.

Au vu des données scientifiques internationales ainsi que des expériences de terrain remontant de médecins au contact direct de l'infection et en l'attente de nouvelles données scientifiquement contrôlées, les autorités italiennes, puis américaines ont pris, dans ce domaine, des décisions thérapeutiques hardies.

Le 17 mars 2020, l'agence de médicament italienne considérant l'urgence sanitaire a autorisé la prescription de l'hydroxychloroquine par tous médecins, y compris les médecins des villes.

Pour éviter tous risques ou dérives, ce médicament doit être délivré en pharmacie hospitalière avec obligation d'assurer une traçabilité des prescriptions et un retour des données médicales.

Le 29 mars, après avis favorable de la FDA (agence américaine du médicament), le ministère de la santé des Etats-Unis d'Amérique (US Department of HHS) a décidé de mettre de la chloroquine et de l'hydroxychloroquine à la disposition des pharmacies hospitalières sur l'ensemble du territoire fédéral.

Le Gouvernement américain utilisera sa réserve stratégique faite de millions de traitements constitués depuis plusieurs semaines.

Dès maintenant, la FDA autorise tous les médecins hospitaliers américains à prescrire ces deux médicaments y compris en dehors d'essais thérapeutiques. Elle demande, comme en Italie, que toutes les données médicales des malades traités soient collectées afin de les analyser.

Le Portugal vient de recommander ces traitements pour les cas de Covid-19 avec pneumonie.

La tolérance de ces médicaments prescrits à des millions d'individus depuis des décennies est bonne à condition expresse de respecter le dosage et les contre-indications, de vérifier la compatibilité avec d'autres médicaments pris simultanément, de contrôler le taux de potassium dans le sang et de réaliser préalablement un électrocardiogramme surtout en cas de prescription associée d'azithromycine.

Il faut éviter à tout prix l'automédication.

En attente de nouvelles données scientifiquement contrôlées, dans la situation aigüe que nous connaissons, de plus en plus de médecins pensent que cette stratégie s'impose, conforme à leur serment d'Hippocrate, de traiter leurs malades en leur âme et conscience.

Or le décret en vigueur en France n° 2020/337 du 26 mars 2020 ne permet l'utilisation de l'hydroxychloroquine qu'"après décision collégiale, dans le respect des recommandations du Haut-Conseil de la Santé Publique et, en particulier de l'indication pour les patients atteints de pneumonie oxygéno-requérante ou d'une défaillance d'organe".

A ce stade trop tardif de la maladie, ce traitement risque d'être inefficace. Si l'efficacité de l'hydroxychloroquine se confirme, il faudra rapidement ouvrir le protocole aux médecins libéraux pour éviter la saturation des hôpitaux.

Nous demandons donc au Premier ministre et à son Ministre de la Santé de modifier d'urgence ce décret et de mettre à disposition immédiate dans toutes les pharmacies hospitalières de l'hydroxychloroquine ou, à défaut, de la chloroquine pour que chaque médecin hospitalier puisse en prescrire à tous les malades atteints de forme symptomatiques de l'affection à Covid-19, particulièrement à ceux atteints de troubles pulmonaires si leur état le requiert.

Nous appelons l'Etat à effectuer des réserves ou des commandes d'hydroxychloroquine afin que, si l'efficacité se confirmait dans les prochains jours, nous ne soyons pas en manque de traitement.

Pr. Philippe Douste-Blazy, Professeur de santé publique et d’épidémiologie, ancien Ministre de la Santé,

Pr. Christian Perronne, Chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Raymond Poincaré de Garches,

Dr. Michèle Barzach, ancienne Ministre de la Santé,

Pr. Isabelle Bourgault Villada, Professeur de dermatologie à l’hôpital Ambroise Paré,

Pr. François Bricaire, ancien Chef du service de maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Membre de l’Académie de Médecine,

Pr. Marc Gentilini, Professeur de parasitologie, de santé publique et de clinique des maladies infectieuses, Membre de l’Académie de Médecine,

Pr. Olivier Goulet, Professeur de pédiatrie de l’hôpital Necker,

Pr. Jacques Marescaux, Président Fondateur de l’IRCAD, Membre de l’Académie de Médecine,

Pr. Catherine Neuwirth, Professeur de microbiologie au CHU de Dijon,

Dr. Patrick Pelloux, Président de l’Association des médecins urgentistes de France,

Pr. Paul Trouillas, Professeur de neurologie au CHU de Lyon,

Dr. Martine Wonner, psychiatre, députée LREM du Bas Rhin.

Didier Raoult contre Karine Lacombe (Big Pharma)

(Durée 8:13)


Marcel sur Didier Raoult vs Karine Lacombe (industrie pharmaceutique)


Commentaire de Françoise-Marie Bérengier :

"Karine Lacombe, professeur de médecine et infectiologue, vient de remplacer Michel Cymes comme correspondante scientifique télévisuelle. Elle officie à TF1 pour nous informer sur le déroulement de la crise du Covid-19. 

Karine Lacombe a été membre de l’INSERM, dirigé alors par Yves Lévy, le mari d’Agnès Buzyn, et l’INSERM est favorable à la méthode CRISPR pour élaborer un vaccin alors que le professeur Raoult réalise des cultures de bactéries. On peut donc supposer qu’elle est en désaccord avec la méthode Raoult puisque Yves Lévy et Agnès Buzyn était opposés à la création de l’unité de Marseille : les 160 millions octroyés à Didier Raoult pour monter son unité de recherche sont autant d’argent qui ont échappé à l’INSERM."


Le bouddhisme aux oubliettes

par Marion Dapsance


On nous répète que « les effets de la méditation sont scientifiquement prouvés ». 

Que faut-il entendre exactement par là ? Nous connaissons la réponse – elle fait suffisamment la une des magazines et des ouvrages de développement personnel : la méditation réduit le stress et l’anxiété, aide à faire face plus sereinement à la douleur physique ou mentale, rend plus heureux, plus détendu, plus altruiste. Ce sont des médecins, des psychiatres et des neuroscientifiques qui nous l’assurent, à coups de diagrammes, de chiffres, de courbes de température, d’électrocardiogrammes et de radiographies du cerveau. Il faudrait donc s’y plier, et tous la pratiquer. 

Le problème, c’est que « la science », par définition, ne donne jamais d’avis définitif sur quoi que ce soit. Et, d’ailleurs, « la science » a un avis moins tranché que ce que l’on dit sur l’intérêt thérapeutique de la méditation. 

Voici les résultats d’une méta-analyse de 2007 (complétée en 2013), réalisée par l’université John Hopkins de Baltimore et portant sur 17 801 études consacrées à la méditation dite de « pleine conscience » : 

« Les programmes de méditation de pleine conscience ont une force probante (strength of evidence) modérée dans l’amélioration de l’anxiété, de la dépression et de la douleur, et une force probante basse dans l’amélioration du stress ou de la détresse et dans le domaine de la qualité de vie liée à la santé mentale. » 

La conclusion de cette étude est qu’il faut « repenser les modèles expérimentaux » et « effectuer d’autres recherches » pour savoir si, réellement, la « méditation de pleine conscience » est un traitement intéressant des afflictions mentales. 

Bref, ne crions pas victoire. Le simple bon sens devrait d’ailleurs nous y inviter. Est-il vraiment raisonnable de proposer à des citadins sédentaires, constamment assis à un bureau et enfermés, de passer encore plus de temps assis et enfermés, sous prétexte de « méditer » ? 

Cette obsession occidentale pour la science masque ce que les Asiatiques, inventeurs de ce que l’on appelle aujourd’hui la « méditation de pleine conscience », ont à en dire. Et ce qu’ils ont à en dire est appelé (chez nous du moins) « le bouddhisme ». 

Ce bouddhisme ne se résume pas au bien-être physique ou mental. Il est avant tout une voie de salut, avec ses doctrines liées à l’après-mort et ses rituels complexes destinés à se garantir une meilleure renaissance, son éthique exigeante et remarquable, qui prône un respect de la vie et une compassion inconditionnels, sa conception du monde et sa pensée variée, ses magnifiques œuvres d’art. Or, toute cette richesse spirituelle et culturelle propre à l’Asie est balayée d’un revers de la main par cette mode de la « méditation scientifique ». 

Les divers rituels bouddhiques, que certains réduisent à une seule et unique « méditation » (équivalente à une simple séance de relaxation assise), ont pour but d’ouvrir le pratiquant à une autre dimension en lui faisant prendre conscience du caractère limité, étriqué, vain et vide de sa petite existence. Non de lui faire accepter cette dernière. Non de la rendre plus confortable. Le bouddhisme invite à s’interroger sur ce qu’est fondamentalement l’existence, non à se sentir mieux. À bien y réfléchir, n’est-ce pas d’une féconde réflexion sur la mort (et donc sur le sens de la vie) que se privent nos contemporains en reléguant ainsi le bouddhisme aux oubliettes ?

Marion Dapsance est anthropologue titulaire d’un doctorat de l’École pratique des hautes études. Elle a enseigné à l’université Columbia à New York et à l’Institut catholique de Paris. Elle est l’auteure de Qu’ont-ils fait du bouddhisme ? (Gallimard, 2019).


Les JuBus et le néo-bouddhisme

Depuis un demi-siècle, les Jubus - "mi-juifs-mi-bouddhistes" - se sont efforcés d'inventer une forme hybride de bouddhisme souvent fondée sur le bien-être.


Lionel Obadia, auteur du livre, Shalom Bouddha. Judaïsme et bouddhisme, une rencontre inattendue, écrit :

"(...) le bouddhisme – au même titre que d’autres religions extrême-orientales – rencontre un écho de nature plus « existentielle » auprès d’Occidentaux d’origine juive (en particulier aux Etats-Unis et en Israël même) dont l’engagement, à défaut d’être statistiquement significatif, à donné naissance à la catégorie des JuBu (Jewish Buddhists)... 


[...]

De toutes les tentatives de réinvention de l’histoire, où s’entremêlent rencontre interconfessionnelle et généalogie historique, la plus originale est sans doute celle proposée par David M. Bader, lui-même JuBu, qui offre un bel exemple de synthèse entre l’humour juif et la sagesse bouddhiste. En préface de son "Zen Judaism" (aussi Haikus for Jews), recueil de haïkus à destination des
 Occidentaux, l’auteur réécrit, contre toute exactitude historique mais avec le ton décalé qui a fait les beaux jours de l’humour juif new-yorkais, le mythe fondateur du bouddhisme : 

« La pratique du judaïsme zen » écrit-il « remonte au fameux Bouddha Gautama du VIe siècle avant J.-C. (…) Il était connu sous le patronyme de Siddhârta, de son vrai nom Sidney Arthur Bouddha. Les parents du Bouddha, Max et Helen, étaient un couple aisé de la banlieue de Kapilavatthu. Ils étaient fiers de leur fils Sidney qu’ils vénéraient presque (…). Les professeurs du Bouddha avaient prédit qu’il deviendrait un jour un grand sage. L’idée effrayait ses parents : pourvu qu’il fasse son droit d’abord ! Mais Sidney avait d’autres plans. Jeune homme las de sa vie confortable et affecté par la souffrance qu’il observait autour de lui, il se décida à renoncer à tous ses biens et devint un moine mendiant. “ Moine ? s’écria son père, c’est un métier, ça ? ” »


dimanche, avril 05, 2020

Le coronavirus a-t-il tué l'Union européenne ?

(Durée 11:40)

Le Cercle Richelieu est un groupe de réflexion royaliste français.

Il a pour but de soutenir et de faciliter l'accession au pouvoir du prétendant au trône de France, ainsi qu'un "retour à une société authentiquement chrétienne".

Les membres du Cercle ne se revendiquent pas uniformément d’une mouvance particulière telle que le légitimisme ou l’orléanisme, entres autres, car à l’inverse, l’un de ses objectifs est de mettre en avant l’intérêt qu’apporterait selon eux l’unité de tous les mouvements royalistes.

Contrairement à des noms plus anciens et importants tels que celui de l’Action française, le Cercle Richelieu ne cherche pas à s’introduire dans la politique française mais simplement à agir comme un lieu de rencontre ainsi qu'un groupe de réflexion royaliste.

Cercles de Gentilshommes

(Durée 2:29)
Pelot d'Hennebont

Le Cercle a également mis en place des "Cercles de Gentilshommes" organisés par région qui permettent, pour ceux qui le désirent, de se rencontrer dans le réel et par affinités multiples d’organiser des activités mettant en lien leurs valeurs communes.

L'animateur principal, présent sur la chaîne YouTube, s'appelle Alexandre.

Source :



La sidération, antichambre du flicage



Le virus… de la sidération

par Françoise Monestier

Restez chez vous, demeurez confinés, écoutez religieusement Jérôme Salomon – qui, conseiller de Macron au moment de la campagne présidentielle, avait mis en garde ce dernier contre l’impréparation de notre pays en cas de crise sanitaire – asséner méthodiquement les chiffres de la progression du Covid-19 dans notre pays, et vous êtes chaque jour un peu plus gagnés par la peur, terrorisés et paniqués par cette accumulation d’images macabres et de propos alarmistes, alors que, voici deux mois à peine, ledit virus ne devait pas passer par nous, foi de Buzyn et consorts. Question bobardement, il faut dire, comme le rappelle Marine Le Pen, qu’ils sont champions toutes catégories.

La manipulation des esprits

L’émotion prend donc le pas sur la raison chez nos compatriotes terrés chez eux à l’idée qu’ils pourraient être frappés à leur tour. C’est le moment pour le pouvoir médiatique et politique de distiller alors savamment son venin et de nous mettre dans un état de sidération psychique en alignant des chiffres. Un décompte qui crée une ambiance anxiogène comme celle qui s’installa à Auschwitz-Birkenau au moment de l’épidémie de typhus. Pas de quoi réjouir le péquin moyen qui tire sur sa clope et sirote une bière en regardant la télé. Mais chaque année, la Grande Faucheuse rafle plus de dix mille personnes, mortes du virus grippal, sans la mise en place du moindre isolement et de la restriction des libertés fondamentales à laquelle nous sommes soumis depuis maintenant plus de quinze jours.

Des chiffres morbides

Cette avalanche de chiffres alarmistes trouve son origine dans les modèles prédictifs de contagions en cas d’épidémie mis au point par un épidémiologiste britannique, Neil Ferguson de l’Imperial College de Londres. Ce dernier qui a l’oreille des chefs d’Etat du monde entier, leur a vendu ses analyses qui prévoyaient la bagatelle de 500 000 morts en France et de plus de 2 millions aux Etats-Unis, faute d’un confinement de dix-huit mois. Il a tout simplement confondu le nombre de gens contaminés avec ceux qui sont testés positifs, et établi ses prévisions mathématiques sur la base des premiers chiffres venus de Chine. Parvenue sur le bureau de Macron pendant la première quinzaine de mars, son étude a été déterminante dans la décision présidentielle de mettre tout le monde sous cloche, à part bien sûr les récalcitrants des banlieues de l’islam. Et de satisfaire ainsi à « cette mondialisation qui nous rend littéralement malades et est devenue invisible et délétère pour nos santés physique, psychique et démocratique », comme le dit la philosophe Cynthia Fleury.

Corbeaux pas morts

Tout le monde se souvient du film de Clouzot Le Corbeau, tourné en 1943 et qui valut à son auteur de vivre de sales moments lorsque les communistes pratiquèrent la chasse à l’homme. Près de quatre-vingts ans plus tard, les choses n’ont guère changé quand on apprend le nombre de coups de fil reçus par les gendarmes et émanant de Français dénonçant des voisins qui mettraient trop le nez dehors et ne respecteraient donc pas les règles du cantonnement. On a même vu un Parisien, ayant choisi l’exode breton, moucharder son voisin paysan qui avait épandu du fumier dans son champ et qui a été tout surpris de recevoir une visite de la maréchaussée. Tétanisés par la peur de la contamination, de courageux anonymes enjoignent à leurs voisins, soignants ou pompiers, de décaniller vite afin de ne pas mettre la vie d’autrui en danger. Mais cela ne les empêche pas, le soir, de jouer les bisounours en applaudissant ces mêmes soignants et en tapant sur des casseroles. Attention toutefois : ces bons citoyens ne se rendent pas coupables de délation, comme naguère les correspondants de la Kommandantur, mais de dénonciation. Nuance !

Violences tous azimuts

On ne sera pas surpris d’apprendre que les violences conjugales ont augmenté de plus de 36 % en même pas deux semaines, ce qui a conduit l’ineffable Castaner à donner aux pharmaciens débordés une activité supplémentaire puisque les victimes de conjoints péteurs de plombs peuvent se confier à l’apothicaire qui contacte les flics. Les enfants ne sont pas épargnés non plus, comme ce gamin de six ans mort dans le « 9-3 » après avoir été tabassé par son père. A Toulouse, deux chiens devenus très agressifs ont été froidement abattus par leur maître alors qu’il n’arrivait pas à les séparer, isolés à trois sur un minuscule balcon. A Nîmes, dans une banlieue sous contrôle de l’islam, une mère de famille frappe des policiers venus interpeller son fils qui violait allègrement les mesures en vigueur depuis le 17 mars dernier.

De nouvelles façons de vivre

Nos compatriotes étant limités dans leurs déplacements, les commandes passées sur Internet via le système du « drive » font fureur. Vous récupérez votre commande dans un espace sécurisé après avoir payé en monnaie virtuelle. Dans les grandes surfaces, vérifiez la date de péremption de vos produits sinon vous risquez vous voir refiler un pack de bouteilles de lait périmées depuis plus d’une semaine, comme cela est récemment arrivé à des amis du Vexin français. Les caissières s’abritent derrière une protection en plexiglas, ce qui leur permet de se protéger mais aussi d’éviter les coups assénés par des clients mal embouchés. On va assister sous peu au retour de l’hygiaphone et de la demoiselle des Postes qui, calfeutrée derrière sa vitre, vous tendait les timbres après avoir ouvert son guichet.

Le flicage global est au rendez-vous depuis que, grâce aux données mobiles fournies par Orange, on a pu déterminer que 17 % des Parisiens avaient pris la poudre d’escampette (parfois pour aller voter dans leur région d’origine, comme les y incitait le gouvernement !) à la mi-mars. Le patron d’Orange Stéphane Richard a justifié leur exploitation qui doit servir au traçage des malades, sur le modèle de l’Allemagne et de la Corée du Sud. Flicage également dans la ville de Sanary où il est interdit de sortir à plus de dix mètres de chez soi et d’acheter une seule baguette de pain. Le tout sous peine d’amende.

La pub en prend un coup

Le Covid-19 vient de porter un sale coup à la pub qui vante les plages de la Réunion et les tarifs hors compétition pratiqués par Air Austral. Même chose à Nice ou à Toulouse dont les panneaux publicitaires regorgent d’événements qui ne se tiendront jamais. Quant aux événements sportifs programmés pour cet été, Roxana Maracineanu a tous les culots en affirmant que le Tour de France qui repose principalement sur la publicité pourrait se tenir… sans spectateurs le long des routes.

Salut aux Gilets jaunes

Le bloc élitiste aux commandes du pays condescend, à chacune de ses interventions télévisuelles, à se louer du dévouement de toutes celles et de tous ceux qui tiennent le pays réel à bout de bras et à inciter les Français à les applaudir de leur balcon. Macron, Philippe et les autres parlent, bien sûr, de tout ce personnel de santé qui, de la fille de salle au mandarin en passant par les infirmières et les anesthésistes, accomplit un miracle quotidien, celui de tenir avec des bouts de ficelle, puisque tout leur fait défaut. Les respirateurs, mais aussi les médicaments manquent à l’appel, sans oublier les indispensables masques ou les blouses de protection. Nos « zélites » ne doivent pas oublier non plus toutes les caissières de magasins, les vigiles, les chauffeurs de camions, bref, tous ces Gilets jaunes, de fait ou de cœur, qui font tourner le pays. Ces Gilets jaunes que, voici encore quelques semaines, Castaner et Nuñez n’hésitaient pas à faire éborgner ou à rendre manchots à coups de tirs de LBD ou de grenades envoyées par ceux-là mêmes qui doivent amèrement regretter que leur ministère ait oublié de commander pour ses propres fonctionnaires des masques de protection ou du gel hydroalcoolique, faute d’argent ou parce que Castaner avait fait exploser le budget à force d’acheter des munitions.

Plus que jamais, la coupure existe entre la secte élitiste et le bloc populaire. Celui qui, en 1914-1918, contribua, à force de travail acharné pour les uns, de sacrifice de leur vie pour les autres, à la victoire de notre pays. 

Source :

samedi, avril 04, 2020

Le Nouvel Ordre Mondial est-il un projet "théopolitique" matérialiste ?

(Durée 28:38)
Conférence de Laurent Guyénot : "De l’héroïsme grec au matérialisme biblique".


Un projet "théopolitique"

Les promesses de Yahvé à son peuple sont des promesses de domination matérielle...


par Laurent Guyénot 



Le "rêve insufflé par le Dieu biblique à son peuple élu n’est pas seulement un rêve racial national qui déclare les Cananéens (les Palestiniens autochtones) tout juste bons à être « exterminés sans pitié » (Josué 11:20) ou réduits à l’esclavage (Genèse 9:24). C’est très clairement aussi un rêve impérial. On évoque souvent ces vers du deuxième chapitre d’Isaïe (repris dans Michée 4:1-3) comme preuve que le message prophétique est pacifique : « Ils briseront leurs épées pour en fait des socs, et leurs lances pour en faire des serpes. On ne lèvera plus l’épée nation contre nation, on n’apprendra plus à faire la guerre. » Mais on omet généralement les vers précédents, qui indiquent que cette Pax Judaica ne viendra que lorsque « toutes les nations » rendront hommage « à la montagne de Yahvé, à la Maison du Dieu de Jacob », lorsque Yahvé, depuis son Temple, « jugera entre les nations. »

Ben Gourion, véritable père d’Israël, était guidé par cette vision prophétique, qu’il reprit à son compte en 1962 dans une déclaration publiée par le magazine américain Look, où il émettait cette prédiction pour 1987 (le prochain quart de siècle) : 

« Toutes les armées seront abolies, et il n’y aura plus de guerres. À Jérusalem, les Nations Unies (de vraies Nations Unies) construiront un sanctuaire aux prophètes pour servir à l’union fédérale de tous les continents ; ce sera le siège de la Cour Suprême de l’Humanité, où seront réglés tous les conflits entre les continents fédérés, comme l’a prophétisé Isaïe. »

Cette vision d’un Nouvel Ordre Mondial centré sur Jérusalem inspire aujourd’hui, plus que jamais, de nombreux intellectuels juifs. Jacques Attali, dans l’émission qu’il anime sur la chaîne Public Sénat avec Stéphanie Bonvicini, se prend à « imaginer, rêver d’une Jérusalem devenant capitale de la planète qui sera un jour unifiée autour d’un gouvernement mondial ». Lors du Sommet de Jérusalem qui s’est tenu du 11 au 14 octobre 2003 dans le lieu symbolique de l’hôtel King David, une alliance fut scellée entre sionistes juifs et chrétiens autour d’un projet « théopolitique » faisant d’Israël (selon les termes de la « Déclaration de Jérusalem » signée par les participants), « la clé de l’harmonie des civilisations », en remplacement des Nations Unies, devenues « une confédération tribalisée détournée par les dictatures du Tiers-Monde ». « L’importance spirituelle et historique de Jérusalem lui confère une autorité spéciale pour devenir le centre de l’unité du monde. […] Nous croyons que l’un des objectifs de la renaissance divinement inspirée d’Israël est d’en faire le centre d’une nouvelle unité des nations, qui conduira à une ère de paix et de prospérité, annoncée par les prophètes. » Trois ministres israéliens en exercice, dont Benjamin Netanyahou, se sont exprimés à ce sommet, et l’invité d’honneur Richard Perle reçut à cette occasion le Prix Henry Scoop Jackson. Le soutien de nombreux chrétiens évangéliques à ce projet ne doit pas surprendre. Avec plus de 50 millions de membres, le mouvement Christians United for Israel est devenu une force politique considérable aux États-Unis. Son président, le pasteur John Hagee, auteur de "Jerusalem Countdown : A Prelude to War" (2 007), déclare :

« Les États-Unis doivent se joindre à Israël dans une frappe militaire préemptive contre l’Iran pour réaliser le plan de Dieu pour Israël et l’Occident, […] une confrontation de fin du monde prophétisée dans la Bible, qui mènera à l’Enlèvement des saints, la Tribulation et la Seconde Venue du Christ. »

Le Nouvel Ordre Mondial n’est-il pas, en définitive, le faux nom de l’Empire de Sion ? Il est utile de rappeler que, bien avant d’être employée par le président Bush père, l’expression a été forgée en 1957 par le géopoliticien Robert Strausz-Hupé, dans le premier numéro de sa revue Orbis, conçu comme le manifeste de son Foreign Policy Research Institute (FPRI), l’un des creusets du néoconservatisme.

Strausz-Hupé y assimile ce Nouvel Ordre Mondial destiné à « enterrer les États-nations » à « l’empire universel américain » : « L’empire américain et l’humanité ne seront pas opposés, mais simplement deux noms pour un même ordre universel sous le signe de la paix et du bonheur : Novus orbis terranum (Nouvel Ordre Mondial). » Henry Kissinger, élève de Strausz-Hupé, pouvait sembler adhérer à ce programme avoué. Mais pas Daniel Pipes, fils de Richard, propagandiste ultra-sioniste que Strausz-Hupé nommera rédacteur en chef d’Orbis en 1986, puis président du Middle-East Forum (à l’origine une branche du FPRI) en 1990. Le disciple a-t-il trahi l’intention du maître, ou bien le projet du Nouvel Ordre Mondial américain possède-t-il depuis toujours un double fond sioniste ? Il semble bien, en tout cas, que les Américains aient été bernés en croyant que le Nouvel Ordre Mondial serait américain ; il sera sioniste ou ne sera pas. [...]

Ce dont les Américains n’ont pas non plus été informés, c’est que le prix à payer d’avance pour ce Nouvel Ordre Mondial pseudo-américain et crypto-israélien serait une Nouvelle Guerre Mondiale. 


Mais cela aussi est inscrit dans le programme sioniste, car c’est le cauchemar préalable au rêve biblique. Le prophète Zacharie, souvent cité sur les forums sionistes, prédit dans son chapitre XIV que Yahvé combattra « toutes les nations » liguées contre Israël. En une journée unique, toute la terre deviendra un désert, à l’exception de Jérusalem, qui « sera élevée et demeurera en sa place ». Le don prophétique de Zacharie semble lui avoir inspiré une vision de ce que Dieu pourrait faire avec des armes atomiques : « Et voici quelle sera la plaie dont l’Éternel frappera tous les peuples qui auront combattu contre Jérusalem : il fera tomber leur chair en pourriture pendant qu’ils seront debout sur leurs pieds, leurs yeux fondront dans leurs orbites, et leur langue fondra dans leur bouche. »

Ce n’est qu’après ce carnage que viendra la paix mondiale : « Il arrivera que tous les survivants de toutes les nations qui auront marché contre Jérusalem monteront année après année se prosterner devant le roi Yahvé Sabaot et célébrer la fête des Tentes. Celle des familles de la terre qui ne montera pas se prosterner à Jérusalem, devant le roi Yahvé Sabaot, il n’y aura pas de pluie pour elle. Etc. » L’humanité ne peut ignorer qu’à ses risques et périls la force de suggestion qu’exercent de tels mythes sur tous ceux qui se considèrent comme membres du « peuple élu ».

Lecture :



Dieu jaloux, peuple élu, terre promise  
(2500 ans de manipulations)

"Qui est Yahvé ? D'où vient-il ? Comment ce dieu jaloux, vengeur et exclusif a-t-il imprimé le destin de son peuple ? Quel est tout au long de l'histoire le fil rouge qui relie le culte de Yahvé au sionisme contemporain ? 

Tout commence dans l'Ancien Testament et c'est là qu'il faut aller puiser notre compréhension de la question juive. Car l'Ancien Testament, ou plus précisément la Torah, ne fait pas que retracer l'histoire d'un peuple : elle donne aux enfants d'Israël les clefs pour accomplir ce qu'ils se sont donné comme fatum ; là est la justification et là est le chemin à suivre. 

C'est Jacob, fils d'Isaac, qui lors de son retour d'exil prend ce nom d'Israël, nom dont le peuple juif tout entier hérite avant de devenir celui d'un État : ainsi se trouvent mêlés sous un même vocable le patriarche, le peuple et la terre promise. 

L'histoire du peuple juif traverse l'histoire de toute l'humanité. Quel rôle a-t-il joué dans la chute de Byzance ? Quelle a été son influence au sein même de l'Église chrétienne ? Quel poids a été le sien dans la terrible "guerre civile européenne" de la première partie du xxe siècle ? 

Nation parmi les nations, il a été traversé de vents contraires qui l'ont pourtant poussé toujours dans la même direction : entre tentatives d'assimilation et volonté de séparation, conversions sincères ou de façade, entre exclusions et infiltrations, persécutions et privilèges, le peuple de Yahvé s'est toujours vécu comme distinct du reste de l'humanité, reproduisant sans cesse un même schéma biblique : celui de la captivité à Babylone, de la fuite d'Égypte, du Livre d'Esther. Forgeant l'ossature psychologique des fils d'Abraham, il est le ciment qui les unit, seuls contre tous, de la fête de Pourim à la mémoire de la Shoah, sans que la création de l'État d'Israël y mette un terme, devenu l'un des "murs invisibles" de la "prison juive".