Monday, January 25, 2016

Les riches sont de plus en plus riches

"Comment un chameau avec un si grand corps pourrait passer par le chas d'une aiguille, alors qu'un riche ne pourrait entrer dans le Royaume de Dieu ?" 

Mikhaël Ivanhov



Les plus riches, 1 % de la population mondiale, possèdent désormais davantage que les 99 % de l'humanité.

Le patrimoine de seulement 62 personnes égale celui de 3,5 milliards de personnes (les plus pauvres).

Les riches « font usage de leur pouvoir et de leurs privilèges pour biaiser le modèle économique et creuser le fossé entre eux et le reste de la population », précise l'ONG britannique Oxfam dans un rapport disponible à cette adresse : 

https://www.oxfam.org/sites/www.oxfam.org/files/file_attachments/bp210-economy-one-percent-tax-havens-180116-fr.pdf


Pauvres rupins, s'ils savaient !


Pour Mikhaël Ivanhov, le sort post-mortem des riches n'est guère enviable.

« Jésus a dit qu'il était plus facile à un chameau de passer par le chas d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu, rappelle Mikhaël Ivanhov. On n'a jamais expliqué pourquoi Jésus a choisi cette image du chameau. Alors j'ai voulu comprendre et je me suis dit : « Voyons, qu'est ce qui caractérise le chameau ? » et j'ai trouvé que le corps astral du chameau était extrêmement réduit, parce que le chameau est sobre, il n'a pas de désirs, il traverse le désert sans boire et sans manger pendant plusieurs jours. Tandis que le corps astral d'un riche est énorme, gonflé, parce qu'il veut avaler le monde entier. C'est pour cela qu'il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu, parce que la porte n'est pas suffisamment large et vaste pour cette dilatation du corps astral. C'est dans ce sens que Jésus parlait – et il insistait toujours sur la pureté du cœur – sinon c'est stupide : comment un chameau avec un si grand corps pourrait passer par le chas d'une aiguille, alors qu'un riche ne pourrait entrer dans le Royaume de Dieu ? »

Durant la guerre froide, quand le monde était divisé en deux blocs hostiles (communiste et capitaliste), Mikhaël Ivanhov avait le don de ménager la chèvre et le chou. Il disait : « Celui qui travaille à devenir riche doit avoir comme idéal non la possession mais la distribution de sa richesse. […] L'idéal, c'est d'être à la fois capitaliste et communiste, c'est-à-dire recevoir, gagner, absorber toutes les splendeurs du ciel et les distribuer ensuite aux humains. Donc être capitaliste vis-à-vis du ciel et communiste vis-à-vis de la terre. C'est cela la perfection. Mais si vous êtes seulement communiste ou seulement capitaliste, vous êtes perdu de toutes les façons. »


4 comments:

  1. Anonymous8:02 AM

    Quand le Dalaï-lama cherchait à embrouiller les communistes chinois, il déclarait :
    « De toutes les théories économiques modernes le système économique marxiste est fondé sur des principes moraux, tandis que le capitalisme n’est fondé que sur le gain et la rentabilité. Le marxisme est basé sur la distribution de la richesse à une base égale et sur l’utilisation équitable des moyens de production. Il est concerné par le destin des travailleurs, qui sont la majorité, aussi bien que par le destin de ceux qui sont défavorisés et dans le besoin. De plus, le marxisme se soucie des victimes exploitées par une minorité. Pour ces raisons, le système m’interpelle et il me semble juste… Je me considère moi-même comme semi-bouddhiste, semi-marxiste. »

    ReplyDelete
    Replies
    1. Anonymous11:15 PM

      Le message des Régionales a été reçu 5 sur 5 (renouvellement du personnel politique, etc.) : Robert BADINTER n'a que 87 ans (quatre-vingt sept, LXXXVII) !
      Et on n'en a pas fini avec ce vieux pote du Dalïa-malade, puisqu'il a pris la précaution d'abroger la peine de... mort.
      Il n'a jamais bossé en Entreprise mais, pour avoir récemment écrit le livret d'un opéra, le boulot, il sait ce que c'est, quand même !
      De toute façon, la réforme du code du travail (les 35 h, etc.), ça va agiter les médias pendant dix / quinze jours, comme la déchéance de nationalité, avant d'être rangée dans la grande armoire à rapports, qui déborde de partout, comme la jungle de "Calais-t-ils faire dans cette galère", à moins qu'un attentat se produise entretemps. Ainsi va la France : sans jamais qu'une décision importante soit prise ou QUE LES GENS SE REVOLTENT. Seule une catastrophe semble capable d'accélérer le mouvement, et encore, si elle se produit In My Garden.

      Delete
    2. Anonymous6:52 PM

      Et puis, quand on a été sénateur pendant près de 16 ans, de 69 à 84 ans, c'est-à-dire dans la force de l'âge, le Travail ne vous fait pas peur !

      Delete
    3. Salut,
      En parlant du Dalaï-lama, on peut lire ceci:
      "Le Dalaï Lama, un agent de la CIA" > http://lesakerfrancophone.fr/le-dalai-lama-un-agent-de-la-cia

      Delete