Tuesday, March 03, 2009

Le terrorisme islamiste


Des universitaires américains, des spécialistes du Kalachakra Tantra, ont assimilé les ennemis du dharma, les Mleccha, aux Musulmans. Ils considèrent que l’eschatologie guerrière de ce livre sacré du Vajrayana vise l’Islam. Un obscur dessein exploite cette islamophobie en faisant la promotion outrancière de l’occultisme lamaïste et de son ésotérisme politique.


Jacques, fidèle lecteur du blog, aimerait lire quelques lignes sur le terrorisme islamiste. Il écrit :
"Qu'attend Bouddhanar pour nous faire un post sur le sujet ? Ca changerait !"

La vérité sur le terrorisme islamiste n’est pas celle des médias. Un intéressant texte, publié dans l’Executive Intelligence Review du 26 décembre 2008, reproduit dans le site "Solidarité et Progrès", bouscule les idées reçues :
Le terrorisme, une spécialité londonienne

Suite à des attentats terroristes sur leur sol, les gouvernements d’Egypte, de Libye, de Jordanie, de Turquie, d’Iran, de Russie, de France et d’autres nations, envoyèrent des protestations diplomatiques au Foreign Office britannique concernant l’hébergement d’organisations terroristes.

En 1997, le Parlement britannique répondit clairement qu’il n’avait nullement l’intention d’intervenir : il refusa en effet de modifier la loi qui permet à ces organisations de financer et de recruter pour des opérations armées, l’argument étant que ces opérations n’allaient pas à l’encontre des intérêts britanniques !

Le Royaume-Uni a régulièrement refusé de coopérer avec d’autres nations pour arrêter des terroristes en activité sur son sol. Les seules exceptions eurent lieu lorsque la pression fut mise par les autorités américaines.

Depuis 1995, l’Executive Intelligence Review a largement documenté les opérations menées depuis la Grande-Bretagne pour déstabiliser d’autres nations. La plupart des nations victimes de ces actes terroristes sont quasi-systématiquement à majorité musulmane. Cette alliance apparemment paradoxale entre les " infidèles " et les " moudjahidines " est mieux comprise lorsque la lumière est jetée sur les méthodes utilisées par l’Empire britannique pour manipuler les religions dans un but stratégique global. Cet empire existe toujours aujourd’hui, à la différence près que l’empire colonial et maritime d’avant 1945 s’est mué progressivement en un empire financier dont les trois piliers sont la City de Londres (première place financière du monde), les paradis fiscaux (dont un grand nombre se situent dans les îles anglo-néerlandaises) et les fonds vautours ou " hedge funds " opérants depuis ces îles ; l’existence de cet ensemble perpétue un système s’opposant au développement physique et moral des peuples et des nations. Mais avec l’effondrement du système financier international entamé depuis l’été 2007, la stratégie de tension reste une des dernières cartouches de l’Empire. À nous de le combattre et de ne pas en être les dupes. Contre la guerre de tous contre tous, seul le retour à une politique de développement mutuel permettra de bâtir la paix.

Lire l’intégralité du texte :
http://www.solidariteetprogres.org/article4995.html


***


Le dalaï-lama est "citoyen d'honneur" de Rome depuis le 9 février 2009.

Peu embarrassé par son passé fasciste dans le Mouvement Social Italien, le maire de Rome donne des leçons de démocratie aux Chinois et soutien la lutte du chef de l’église tantrique pour l'autonomie du Tibet.

Le maire de Rome, Gianni Alemanno, est membre de l’Alliance Nationale, l’héritière du Mouvement Social Italien, un courant d’extrême-droite. Parmi les fondateurs du mouvement Social Italien on trouve d’anciens dignitaires du régime fasciste de Mussolini.

Gianni Alemanno, qui a commencé sa carrière politique dans le Mouvement social Italien (MSI), a épousé la fille de Pino Rauti, un Admirateur inconditionnel de Benito Mussolini et Vice-secrétaire général du Mouvement Social Italien, la formation d'extrême droite née de la nostalgie du fascisme.



2 comments:

  1. Sacré Bouddhanar,

    Même quand quelqu'un lui demande de parler du terrorisme islamique, il trouve le moyen de s'en prendre au Kalachakra at aux rosbeefs.
    Donc, pour prendre l'exemple du Pakistan - au hasard - les jeunes filles voilées et leurs écoles détruites par les talibans dans la vallé de Swat, Karachi mise en coupe réglée par les moudjahiddins, l'équipe de cricket (!) du Sri Lanka (!! ) attaquée à Lahore, etc. tout cela ce searait la faute du Royaume Uni et du Dalaï Lama et sa clique, c'est bien ça ?
    Ceux qui nous parlent d'un islam modéré ( oxymore = alliance de mots ) sont les enfants de ceux qui sont allé signer les accords de Munich avec Hitler en 38.

    ReplyDelete
  2. Anonymous5:16 PM

    "Malgré les pétrodollars et la rente annuelle exceptionnelle du Hajj et de la Omra, cet état, qui n’en est pas un, doit emprunter sur les marchés. Est-il utile de rappeler au lecteur que ces emprunts sont assortis de taux usuraires illicites au degré de haram le plus élevé sur le plan religieux ?! Si c’est le cas, c’est fait ici.

    La Saoudie maudite est en train de découvrir, face au monde, son vrai visage sabbataïste ; cet état et sa tribu usurpatrice des Saoud n’ont rien à voir avec l’islam, ni encore moins avec les musulmans. Les choses se clarifient de plus en plus pour ceux qui avaient encore des doutes."
    http://www.lelibrepenseur.org/

    ReplyDelete

Les commentaires sont momentanément désactivés.

Note: Only a member of this blog may post a comment.