Monday, June 12, 2017

Henri Guaino jeté par « l'électorat à vomir » de Paris




"L'électorat qui a voté dans la 2e circonscription de Paris, est, à mes yeux, à vomir", a dit le député sortant qui a houspillé "les bobos d'un côté qui sont dans l'entre-soi, dans l'égoïsme", et puis "la bourgeoisie traditionnelle de droite qui va à la messe, envoie ses enfants au catéchisme et qui vote pour un type qui pendant 30 ans, s'est arrangé, a triché par tous les moyens. Voilà, c'est tout, j'ai voulu aller jusqu'au bout, je suis allé jusqu'au bout".

Le type dominant de « l'électorat à vomir » est le pashou (pashu). Le pashou, selon la tradition, n'adore que son pasha, son lien, dont il fait son « dieu ». C'est le type de l'esclave grossier et matérialiste de notre époque.

Et, toujours d'après la tradition, le type dominant des « élites » est le marout. « La notion de marout est l’un des tragiques arcanes de l’ésotérisme politique, celui-ci se comprenant mieux sous l’optique shivaïte que chrétienne. Les brahmanes disent que lorsque Shiva (= la Providence, le Destin) veut rabaisser une nation, caste ou famille régnante, il place à la tête de cette nation, caste ou famille, un marout qui en deviendra le chef ou l’épouse du chef. Ne possédant par nature qu’une âme pourrie, cet être hybride contaminera les hautes sphères de la société par exemple, ou les arts ou la religion, et le déclin deviendra inéluctable si des hommes n’extirpent à temps le marout. » (J. L. Bernard)



Depuis le mois de Mai 2017, les Français sont 
les sujets d'Horus-Apophis, le Très-Bas 
(Emmanuel Macron se dit « jupitérien »)

Les arcanes contre-initiatiques de l'oligarchie ont
permis l'avènement d'un monarque séthien, Horus-Apophis.
(MONARQUE ou MONARC(H) avec les lettres M.A.C.R.O.N.) 

No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.