Monday, October 06, 2008

Attention aux lamas survoltés !

Dans les banlieues, des filles attendaient le concert de NTK. Elles furent déçues d’apprendre qu’il ne s’agissait pas d’un groupe de rap au nom poétique de "Nique Ton Keum" (mec).

NTK signifie "Nouvelle Tradition Kadampa", dans cette congrégation bouddhiste on n’est pas prélat de père en fils comme le veut la coutume des "bonnets rouges". La reproduction est interdite dans l’école tibétaine des "bonnets jaunes", les "guélougpas", dont le nom signifie "vertueux".

Le fondateur de la Nouvelle Tradition Kadampa, Kelsang Gyatso, est un lama tibétain qui, paraît-il, apprécie l’austérité. Il se contenterait d’un modeste salaire, inférieur au montant du RMI, et reverserait l’intégralité de ses droits d’auteur à sa congrégation. Il vivrait dans une simple pièce contrairement à ces grands lamas qui ne résistent pas au luxe d’un palais, comme cet acolyte du gourou Sogyal qui a fait construire un faux temple privé et vrai palace à Bir, en Inde. Malgré toutes les vertus attribuées à Kelsang Gyatso, le lama a beaucoup de détracteurs parmi les bouddhistes, ces prétendus champions de la tolérance.

A vrai dire l’intolérance s’est transformée en violent ostracisme au cours des années. L’école guélougpa, dirigée par le Dalaï-lama numéro 14, s’efforce d’exclure de la communauté tibétaine les faux frères de Nouvelle Tradition Kadampa. Les guélougpas dissidents sont accusés de vénérer non pas un bouddha mais un vulgaire protecteur mondain. Leur déité Dorje Shougden ne serait qu’un dharmapala de deuxième catégorie, un démon subjugué par les grands mages tantriques comme Padmasambhava.

En 1996, le couperet tombe, le culte de Shougden est définitivement mis à l’index par le "pape du lamaïsme". L’onde de choc ébranle la communauté tibétaine. Des manifestations de protestation tournent à l’affrontement. Des lamas sont agressés physiquement, d’autres sont expulsés des monastères. Des fanatiques ne reculent pas devant le meurtre.

Derrière le violent antagonisme qui divise les guélougpas il y a d’autres enjeux :
Le Dalaï-lama et des prélats de la diaspora tibétaine ont des accointances avec les âmes damnées de la Central Intelligence Agency. L’Asie centrale et le Tibet sont les pièces maîtresses de la domination de l’empire anglo-américain dans cette partie du monde. Il est évident que la raison de la présence des forces de l’empire en Afghanistan n’est ni la condition de la femme musulmane ni Ben Laden. En outre, la balkanisation de la Chine passe par le Tibet et fait partie des plans de la CIA. L’Agence peut compter sur leurs taupes tibétaines et le Dalaï-lama lui-même. Pour contrecarrer cette machination, les Chinois ont-ils fomenté une scission au sein des guélougpas ?

Quoi qu’il en soit, le Dalaï-lama reste inflexible à l’égard des adorateurs de Shougden. La proscription de ce culte est incompréhensible quand on connaît le panthéon, la démonologie et les innombrables bizarreries rituelles du Vajrayana. Un démon ou un bouddha de plus ou de moins ne peut expliquer la hargne du prix Nobel de la paix.
De leur côté, les sectateurs de Shougden se disent victimes d’une impitoyable tyrannie religieuse.

Question posée à un membre de la NTK :
Les détracteurs de votre école dénoncent une manipulation des Chinois. Que pouvez-vous répondre à cette accusation ?

Réponse de David :

La NKT n'a aucune affiliation politique, quelle qu'elle soit. Ceci est clairement indiqué dans les statuts de la NTK (
http://newkadampatruth.org/fr/nouvelletraditionkadampa.php#17).
C'est une accusation facile, qui détourne l'attention du vrai problème que le Dalaï-lama perpétue, mais étant donné la réputation du Dalaï-lama, beaucoup croient ses rumeurs.


Nous avons beaucoup d'actes de vandalisme (lettres anonymes, livres tagués : "SECTE" dans les FNACs...), et j'ai été très surpris et effrayé de toute cette violence dans un milieu censé être bouddhiste.

Quasiment toutes les personnes de la NKT sont des Occidentaux comme moi, qui n'approuvent pas du tout ce que les Chinois font aux Tibétains. Il en est de même pour la Western Shougden Society, qui comprend bon nombre de pratiquants de Shougdèn qui font partie de la NKT, ainsi que des Tibétains persécutés par le Dalaï-lama.

Je peux vous garantir que la Western Shugden Society n'est pas financée par les Chinois (je sais a peu près qui a financé la plus grande partie des déplacements pour les manifestations, et ils n'ont aucun lien avec la Chine.)

J'ai également vu de mes yeux des Tibétains témoigner, les larmes aux yeux, de ce qu'ils ont vécu et vivent encore, à cause du Dalaï-lama et je peux vous garantir qu'ils ne travaillent pas pour les Chinois.

Je ne sais pas quelle ampleur va prendre cette histoire, mais si le Dalaï-lama ne lève pas son interdiction et n'arrête pas les persécutions, c'est tout le bouddhisme qui risque d'être secoué (http://www.westernshugdensociety.org/fr/reports/lettre-ouverte-au-gouvernement-tibetain-en-exil-dharamsala-inde/)

Voici un texte, je ne sais pas qui l'a écrit, mais ce n'est pas quelqu'un de la NKT. Je crois qu'il se rapproche beaucoup de la vérité concernant cette histoire : http://princedesherosmystiques.blogs.nouvelobs.com/archive/2008/08/19/le-dalai-lama-ne-respecte-pas-les-droits-de-l-homme.html

Et une autre vidéo intéressante datant de cette semaine de la chaîne Aljazeera : http://www.youtube.com/watch?v=KqON2lxArek

Le procès du Dalaï-lama devrait avoir lieu le 9 décembre en Inde, après avoir été reporté deux fois.

Et je crois que le "ponpon" est un texte sur lequel je suis tombé par hasard : http://www.reting.org/openletter.html

Je suis à votre disposition si vous souhaitez d'autres informations.
Amicalement,
David
***

Traités en parias, exclus des monastères, victimes de brimades, des adeptes de Shougden traduisent le Dalaï-lama devant la Haute Cour de Justice de l’Inde. Le chantre de la tolérance et de la compassion est accusé de persécution religieuse.
VOIR LA VIDEO


***

Email de Clara :
Bonjour,
Le bouddhisme de la Nouvelle Tradition Kadampa (NTK) recrute : "devenir résident pour s'initier ou approfondir le bouddhisme". Pour cela, deux possibilités :
- soit avoir un compte bancaire bien garni : hébergement, repas végétariens, livres, statuettes, bibelots, festivals, journées à thèmes, ... payants ;
- soit retrousser vos manches pour travailler au château environ 50 heures par semaine (travaux bâtiment, peinture, ponçage, ménage, ...) : gîte (hébergement dortoir) et couvert offert.
Pour de plus amples renseignements appeler au 02.43.87.70.05
Clara
http://bouddhanar.blogspot.com/2008/07/no-bouddhisme-tmoignage-de-clara.html


Grand véhicule (maha yana) pour lama renonçant à la pauvreté

***

Email de Clara a l'attention de David :


HELLO David,

Travailler au château de Segrais (50 à 60 heures par semaine), aider à tous les festivals et payer sa contribution NORMAL ? Combien gagnez-vous sur un adepte qui travaille ne serait -ce que 30 heures par semaine (si vous deviez payer quelqu'un + les charges sociales) ? Un adepte qui travaille 50 heures par semaine ? Bien sûr en échange hébergement en dortoir et couverts offerts. La tradition s'enrichie sur le dos de ces pauvres individus. Si la tradition cherchait réellement le bonheur de tous les êtres, comme c'est dit dans les enseignements de Bouddha (ainsi que toutes les autres religions d'ailleurs), elle commencerait par respecter ses adeptes : enseignements, festivals, repas, weeks end, gratuits puisqu'ils apportent leur santé et leurs bras ; ensuite pour leur permettre de vivre leur donner une petite gratification "TOUT TRAVAIL MERITE SALAIRE". Puisque ce n'est plus du bénévolat travailler 30 à 60 heures par semaine durant plus d'une année ou plusieurs mois. La tradition cherche le POUVOIR spirituel et économique. Les hôtels en Espagne, en Italie, ... les restaurants, les World Space Café contribuent-ils à la paix dans le monde. N'est-ce pas le POUVOIR ? Qaunt au festival du 31/10/08 au 7/11/08 à Disney Land pour un coût modique ! 295 € pour le festival avec 2 repas végétariens (7 jours) avec une journée libre rajoutez les frais d'hôtel, les transports, les boissons, les frais pour ceux qui ont des enfants, la journée libre ensuite la tradition propose un post-festival de 7 jours au château de Segrais : transport, hôtel, coût du post festival, repas végétariens, ... A combien revient ce festival avec le post-festival ? (800 € ? 1000 € pour une personne ?). Quand on regarde sur internet la tradition propose, dans tous les centres en France, sans cesse des événements pour recueillir le maximum d'argent. TOUJOURS LE POUVOIR.

J'aurai beaucoup de choses encore à dire.

Clara

12 comments:

  1. Merci David,

    Mais je préfère m'en tenir aux textes "My lama is rich" et "Crime au prieuré", autrefois disponibles sur ce blog...
    Je te souhaite de bien t'amuser à Halloween, en compagnie de Gayshé Kelsang Cegadjo, à Disneyland Paris, pendant les prochaines vacances de la Toussaint : que Picsou te prête sa tire-lire !

    ReplyDelete
  2. "Le fondateur de la Nouvelle Tradition Kadampa, Kelsang Gyatso, est un lama tibétain qui, paraît-il, apprécie l’austérité. Il se contenterait d’un modeste salaire, inférieur au montant du RMI, et reverserait l’intégralité de ses droits d’auteur à sa congrégation. Il vivrait dans une simple pièce... "
    En êtes-vous si sûr ? Qui vous l'a dit ? Attention : il risque de se perdre dans sa suite du Disneyland R Hotel à 305 EUR la nuit :
    http://www.kadampafestivalparis.org/index.html?lang=en#
    Bouddhanar, un peu de sérieux, pensez à vérifier vos sources !

    ReplyDelete
  3. Au sujet du Guéshé Kelsang, Philippe Ronce, réalisateur de télévision, collaborateur du groupe de traduction Nalanda de paris et auteur du «Guide des centres bouddhistes en France», écrit : «Il vit depuis son arrivée dans une pièce modeste, perçoit un salaire exorbitant de deux mille cinq cents francs par mois, et reverse l’intégralité de ses droits d’auteur au centre Manjushri. Tous les dons qu’il perçoit de ses disciples sont systématiquement reversés au «Fond pour le développement de nouveaux centres» appelés «centres NKT», qu’il a mis au point et qui garantit l’efficacité de la vision missionnaire de l’organisation mise en place.» (Page 179, «Guide des centres bouddhistes en France, éditions Noêsis. Philippe Ronce est étudiant de Chögyam Trungpa Rinpoché et de son fils Mipham Rinpoché.)

    ReplyDelete
  4. Qu'est-ce que je disais ? TROP FORT le Bouddhanar ! Et puis si Philippe Ronce le dit, c'est que c'est vrai ; tant pis pour les doutes de Clara et mes soupçons... Il est vrai que mes propres souces datent un peu puisque j'en suis resté à l'édition 1998 ( hum, hum ) du " Guide du Bouddhisme Tibétain " où Philippe Cornu ne mentionne même pas les New Kids in Town ( comme le regretté M. Bosche désignait la NKT ), "certains groupes demeurent sujets à caution que j'ai préféré ne pas mentionné", il annonce la couleur dès l'Avertissement.
    Il est tout aussi vrai que l'auteur des textes publiés sur Bouddhanar auxquels je renvoyais ( "My lama is rich" et "Crime au prieuré" ) rejette davantage l'opprobe sur l'entourage anglo-saxon de GKG que sur le vieux Maître lui-même.
    Si ce que dit P.Ronce est vrai la majuscule qui précède ( Maître ) n'est pas usurpée et cela mérite que l'on y insite. Ma réaction inconsidérée aura au moins eu ce mérite. Pour le reste, désormais je ferme ma gueule, si j'ai bien compris : j'hésite entre me retirer
    sous ma tente et m'enterrer ou m'emmurer vivant ?
    Ronce, Cornu : les Philippe ont de bien jolis noms ; j'espère qu'ils sont moins cons qu'un certain Michel et un certain Béachel actuellement en tournée promotionnelle, deux hontes publiques qui montrent qu'une certaine littérature rive gauche est tombée bien bas. " Le MOI est haïssable. " 5 Blaise Pascal, un auteur que compère chat et compère renard prétendent pouratant connaître ) That's all Folks !

    ReplyDelete
  5. " Le Volt est l'unité de différence de potentiel et de tension."

    mais je ne m'y connais pas assez en électricité pour savoir si le "survoltage" fait forcément monter la tension...

    Bonsoir Bouddhanar ;-)

    ReplyDelete
  6. Bonsoir Sylvie,

    Jack est aussi un peu survolté.

    Le comportement du guéshé guélougpa Kelsang Gyatso n’a rien d’extraordinaire. Les guélougpas sont des moines, ils doivent donc respecter le vinaya, le règlement monastique, qui prescrit un mode de vie fondé sur la simplicité.

    Les adorateurs de Shougden sont victimes d’une véritable persécution ordonnée par le Dalaï-lama. Faut-il continuer à l’ignorer ou bien regarder en face la parodie religieuse qui ne dissimule plus sa véritable nature ?

    ReplyDelete
  7. Monsieur Réponse-à-tout,
    Et provoquer un schisme dans la Sangha - c'est-à-dire commettre l'une des dix actions les plus nuisibles, toujours selon le Vinaya - cela n'a rien d'extraordinaire non plus dans le comportement du "guéshé" ( ? à ce sujet voir l'article que lui consacre Wikipédia )guélougpa Kelsang Gyatso n’a rien d’extraordinaire ? Evidemment si Boudin-noir en est encore à croire que l'habit (-dharma ) fait le moine...
    Maintenant, bien sûr, Philippe RONCE est réalisateur de télévision, collaborateur du groupe de traduction Nalanda de Paris, auteur du «Guide des centres bouddhistes en France» et étudiant de Chögyam Trungpa Rinpoché et de son fils Mipham Rinpoché, alors n'est-ce pas...
    Pourtant :
    http://kadampa.org/fr/centers/les-hotels-kadampas
    On juge l'arbre à ses fruits, le Maître à ses disciples, le blog à ses lecteurs.

    ReplyDelete
  8. Ah les querelles de clocher...comme disent les americains : boring ! Bien loin de la liberte inconcevable tout ca...

    Dans le Silence...

    ReplyDelete
  9. pas tant que ça !

    http://www.dailymotion.com/video/x32s8w_matrix-revolution-linevitable-duel

    ReplyDelete
  10. La trilogie Matrix est mon experience cinematographique favorite. Il est bon de s'envoyer les trois volets, en faisant abstraction bien entendu des critiques franchouillardes qu'ils ont recu, et de voir ou amene la conclusion finale. Apres ca on peut aussi lire le Lankavatara sutra, par exemple. Ou Houang-po. Ou Wei Wu Wei.

    Dans le Silence...

    ReplyDelete
  11. Augustin10:49 AM

    Il est paradoxal de lire que le Dalaï Lama serait à l'origine d'un schisme, puique celui-ci a été initié par Kelsang Gyatso et sa clique (pour reprendre avec ironie la terminologie propagandiste chinoise).

    On ne voit pas pourquoi il serait interdit au Dalaï Lama de réagir et de se protéger des attaques incessantes dont il est l'objet de la part de la Nouvelle Tradition Kadampa.

    On ne voit pas plus pourquoi il devrait admettre la perpétuation d'un culte d'une obscure divinité (shougden) qui, dans les réunions kadampistes, prend le pas sur le Bouddha. La NTK dément cette place centrale du Shougden, mais je l'ai pourtant constaté durant mes deux ans passés chez eux.

    S'agissant de la modestie du train de vie de Kelsang Gyatso, il faut relever que ses disciples achètent des châteaux pour le compte du mouvement, laissant supposer que leur prosélytisme endiablé porte ses fruits.

    La NTK nie également ce prosélytisme hallucinant.
    Pourtant, tapez "nouvelle tradition Kadampa" dans Google, et vous verrez des dizaines et des dizaines de pages créées par le mouvement, pour parler d'eux, sur des sites improbables. Je vous garantie que vous trouverez difficilement l'équivalent pour tout autre mouvement bouddhiste.

    ReplyDelete
  12. Anonymous12:04 PM

    ni boudhiste ni anarchiste ... mettant néanmoins en doute la compatibilité des deux philosophies ... la théorie de la balkanisation de l'Asie est intéressante mais restrictive/tronquée ... au plan géostratégique de la répartition des blocs d'influence du NWO les jeux sont faits en Asie comme ailleurs ... l'Islam demeure l'ultime rempart à abattre avant la redistribution définitive des cartes au Moyen Orient (extension de l'état d'Israel des deux rives du Jourdan à l'Irak) ... l'approche moderniste libertaire "communautariste" mise en oeuvre par la NKT ("Un Boudhisme Moderne" GK Gyatso ... etc) est dans la droite ligne des procédés de l'oligarchie maçonnique type christianisme/Vatican II ... le sursis accordé au Boudhisme traditionnel (anti-libéral), par l'axe américano sioniste, est échu, comme en témoigne les pressions dont est désormais victime le DL ... certes on peut légitimement s'interroger sur les flux de financement des investissements fonciers disproportionnés de la NKT, mais l'emprunte Wall Streetienne maçonnique est omniprésente dans les moyens mis en oeuvre. Philippe FRASSE

    ReplyDelete

Les commentaires sont momentanément désactivés.

Note: Only a member of this blog may post a comment.