Saturday, December 17, 2016

Les Cristeros





La persécution du christianisme par un gouvernement socialo-maçonnique a fait 250 000 morts au Mexique.

Le film américano-mexicain « Cristiada », sorti en 2012 aux USA, raconte l’histoire vraie du Mexique des années 1920 dirigé par un président et un gouvernement socialistes et francs-maçons. Il retrace la rébellion paysanne qui souhaitait la liberté religieuse face à l’État anticatholique qui fut responsable de nombreux massacres. « Les victimes furent sans nombre : hommes certes, mais aussi jeunes femmes et enfants, tous assassinés sauvagement. »

Le rappel cinématographique des crimes d'un gouvernement socialo-maçonnique ne pouvait pas être apprécié des instances politiques françaises dans lesquelles les francs-maçons exercent un pouvoir parallèle. Le film fut donc totalement ignoré en France.




Jean Meyer

Entre 1926 et 1929, le Mexique connaît une révolution dans la révolution (1910-1940) : la rébellion des Cristeros, ou Christiade (Cristiada). Dans sa volonté de transformer la société, l'État, sous la présidence Calles, agresse frontalement l'Église catholique qui réagit en suspendant le culte. L'État ferme alors les églises, interdit le culte privé et la distribution des sacrements.

S'agit-il d'un énième épisode d'un conflit séculaire entre deux vieux adversaires, d'une diversion idéologique dans un contexte économique difficile, alors que plane la menace d'un nouveau bras de fer avec l'encombrant voisin américain ? Quoi qu'il en soit, l'épisode débouche sur un fait totalement inattendu : le peuple, blessé dans ses convictions les plus profondes, à bout de patience après avoir épuisé tous les moyens légaux de résistance, se soulève au nom du Christ-Roi (Cristo-Rey). Malgré une répression impitoyable, non seulement l'insurrection ne s'éteint pas, mais elle se structure et se développe. L'État se découvre dans une impasse. Il en sort grâce à la médiation américaine : en 1929, le culte reprend, les Cristeros déposent les armes. Mais le bilan humain est tragique : plus de deux cent mille morts, combattants des deux camps et civils, des centaines de milliers de Mexicains ont fui leur pays. Une chape de plomb tombe alors sur l'événement que l'histoire officielle va s'appliquer à oublier.

C'est un Français, Jean Meyer, qui a réveillé la mémoire de la Christiade. Dans les années soixante, il a sillonné le Mexique à la recherche des survivants des deux camps et des archives. De ce travail, il a publié une thèse, puis des ouvrages qui ont marqué les esprits. La Rébellion des Cristeros, réédition enrichie de La Christiade (Payot, 1975), est la synthèse indispensable pour qui veut comprendre en profondeur la Christiade, un épisode de l'histoire du Mexique dont les leçons sont universelles.


4 comments:

  1. Anonymous10:24 AM

    Le film complet "Cristeros", en français et avec une bonne qualité d'images, était sur YouTube il y a quelques semaines. Il a été rapidement retiré.

    ReplyDelete
  2. Anonymous10:52 AM

    En 2012, Flamby et ses ministres socialistes et francs-maçons arrivent au pouvoir. ils ont dans leurs bagages la loi du mariage pour tous. Ils n'ignorent pas l'opposition que cette loi soulèvera en France, notamment parmi les catholiques. Redoutant une véritable chouannerie inspirée par le film CRISTEROS, ils parviennent, grâce à leurs réseaux, à empêcher la sortie du film. Pas besoin de censure, les francs-maçons sont les rois de la combine.

    ReplyDelete
  3. Anonymous1:33 PM

    Je ne sais pas si ce film aurait eu un tel retentissement que les "autorités" redoutant son influence firent leur possible pour empêcher sa sortie...
    De nos jours peu de choses agissent sur les consciences, à part la sortie du dernier iphone ou du star wars.
    Néanmoins ce retour du religieux sous quelque forme qu'il soit n'a rien de très rassurant, quand bien même notre modernité souffre d'un manque de spiritualité.
    Konrad.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Anonymous5:36 PM

      J'ai vu « Cristiada » ce film est poignant, c'est aussi de la dynamite révolutionnaire. Sorti aux USA vers la fin 2012, le film serait arrivé en France en 2013 durant la Manif pour tous qui a vu la mobilisation de milieux catholiques très hostiles aux socialo-maçons.

      Delete

Les commentaires sont momentanément désactivés.

Note: Only a member of this blog may post a comment.