Thursday, May 18, 2017

Les Imbéciles Heureux (Bliss Ninnies)





"Un nouveau mouvement de libre pensée est en marche. Il a plus à voir avec la méditation, le yoga, la fraternité, les bonnes ondes, la célébration communautaire et la quête du divin, qu’avec les substances psychotropes de ses prédécesseurs des années 1960. 



Dans Bliss : Transformational Festivals & the Neo Hippie, Steve Shapiro (83 ans), photographe célèbre pour ses clichés de la première ère hippie à San Francisco et ailleurs, suit son fils dans son chemin vers la lumière, pendant les « festivals transformationnels » qui se déroulent dans tous les Etats-Unis : des festivals de musique à Washington, des rassemblements pour la paix en Oregon, des rencontres sacrées en Californie, des « happenings » d’un weekend ou d’une semaine au Lincoln Park et dans le Désert de Black Rock.


Avec Bliss, Schapiro s’intéresse à une sous-culture de la contre-culture hippie, connue sous le nom « Bliss Ninnies » (« Les Imbéciles Heureux ») – des individus centrés sur la méditation et la danse comme moyen d’atteindre la joie dans la transe. L’ouvrage rassemble des images de festivals dans tout le pays et offre une vision d’ensemble de ce nouveau mode de vie hippie dans l’Amérique d’aujourd’hui.


Avec ces photos fascinantes, Bliss entraîne le spectateur dans une balade visuelle auprès de ces imbéciles heureux extatiques, le regard fixe (forme libératrice de méditation les yeux ouverts), qui dansent et se prélassent dans le divin. Leurs croyances et leur façon de vivre posent la question : « La quête de la joie pure est-elle une quête de Dieu ? » Ces scènes encore jamais montrées sont peut-être une réponse à cette interrogation. Les années 1960 sont toujours là. Il vous suffit de trouver où."


Source :

No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.