jeudi, mai 17, 2018

La consécration par le sang de Jérusalem, capitale mondiale de la Cabale des fous


60 morts et 2 400 blessés dont 1 200 par balles. C’est le dernier bilan de la sanglante journée du 14 mai 2018 dans la bande de Gaza.

Lors de la cérémonie d’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem, Netanyahou a dit :

"Quel jour glorieux ! Souvenez-vous toujours de ce moment, c’est un jour historique. C’est un grand jour pour Jérusalem et pour l’État d’Israël. Un jour qui restera dans nos mémoires pour des générations et des générations".




Les banquiers cabalistes et les Rothschild suivent le plan biblique 

"Au début du 19ème siècle, les Rothschild commencèrent à faire campagne pour le retour des Juifs en Israël, ainsi que l’achat de terrains là-bas et cherchèrent des moyens de briser l’Empire Ottoman. Ils achetèrent ensuite le canal de Suez pour protéger leur pouvoir au Moyen-Orient. 


 Etablir le gouvernement mondial à Jérusalem


Bjerknes écrit :

"La ruine de l’Empire Turc et l’assassinat en masse des chrétiens arméniens étaient une étape de la longue et tumultueuse marche juive vers la mort de l’humanité. La ruine de l’Empire Russe en fut une autre, suivie par la destruction répétée de l’Europe, en particulier de l’Allemagne, au cours des guerres mondiales provoquées par ce culte juif pour accomplir artificiellement la prophétie messianique et forcer les juifs de l’Europe à fuir vers la Palestine contre leur gré."

Selon Bjerknes, le soutien juif était la seule chose qui manquait au plan des Rothschild visant à établir un gouvernement mondial à Jérusalem, avec eux en tant que Roi :

"Ils pouvaient mettre en faillite l’Egypte et la Turquie. Ils pouvaient faire de la Russie un champ de ruines. Ils pouvaient même acheter le Pape, mais la seule manière de forcer un grand nombre de juifs à s’établir en Palestine, était de mettre au pouvoir Hitler et Staline et de persécuter les juifs à une échelle massive et sans précédent."



Les chrétiens sont trompés

Bjerknes a un avertissement poignant pour les chrétiens :

"Dans les médias d’aujourd’hui dominés par les juifs, nous trouvons beaucoup de juifs prêchant au public que la Fin des Temps est à venir et que les chrétiens doivent considérer leur propre destruction sous un angle positif comme si cela était la réalisation divine des prophéties chrétiennes et juives. Beaucoup de chrétiens ont été dupés par ces charlatans... la destruction du monde et de ses nations se produit à la suite de l’intervention délibérée de juifs immensément riches, et non comme le résultat de la volonté de Dieu. Ces dirigeants juifs considèrent la Bible hébraïque comme un plan, qu’ils ont délibérément l’intention d’accomplir..." [...]



ISRAËL SHAMIR 

Israël Shamir, un juif israélien converti au christianisme, avertit que le judaïsme veut que les Juifs remplacent le Christ comme intermédiaire entre Dieu et l’homme. Les juifs en tant qu’individus doivent décider s’ils veulent participer ou non à ce plan.

Le messianisme juif (la construction d’un "paradis terrestre" humaniste selon les spécificités juives) remplace le salut spirituel. L’holocauste juif remplace la passion du Christ. C’est pourquoi ce dernier a la préséance sur les 60 millions d’autres personnes qui sont décédées au cours de la Deuxième Guerre mondiale.

"Israël veut unir le monde sous sa direction spirituelle", dit Shamir. "Le Temple de Dieu... doit être situé à Jérusalem, le centre de cet univers judéo-ordonné et toutes les nations lui apporteront leur hommage. Les Nations adoreront Dieu en servant Israël..."

Le Dieu de l'argent et des plaisirs sensuels

Shamir dit que la déification des juifs exige que les gens n’aient pas d’autre Dieu que le gain matériel et le plaisir sensuel. "Dans les écrits religieux juifs, la sacralité exclusive [sacré] de Jérusalem et d’Israël appelle à la désacralisation des nations et du reste du monde. Il n’y aura pas d’églises, ni de mosquées, ni de prêtres chrétiens ou musulmans. Le monde deviendra un désert profane peuplé de bêtes profanées, les nations, et leurs bergers, les Juifs.

"Cela commence par de petites choses : la suppression des signes religieux des écoles et des lieux publics. Mais nos âmes interprètent cet abandon de l’esprit comme la preuve de la victoire des Juifs...


L’univers juif est construit brique par brique et un de ses signes est l’abaissement de la vie éducative et spirituelle des gentils... les films américains dégradent leurs spectateurs... Car la victoire totale de l’esprit juif ne sera atteinte que lorsqu’un goy débile et analphabète viendra joyeusement lécher la main du juif et le bénir pour ses conseils.  

Le porteur de lumière

Les soi-disant "Lumières" (du nom de Lucifer, le "Porteur de Lumière") sont vraiment un rejet du plan de Dieu pour l’homme et une affirmation téméraire de l’arrogance humaine. Le résultat de cette philosophie perverse, c’est que nous vivons de plus en plus dans un solipsisme judéo-maçonnique basé sur le mépris de Dieu, de la nature et de la vérité.

Je m’attends à ce que la plupart des juifs répondent à cette information en ne se demandant pas : "Est-ce que c’est vrai ?" mais plutôt par : "Est-ce peu flatteur pour les Juifs ?" Voilà de plus en plus la norme de la vérité dans notre monde solipsiste.



Le judaïsme totalitaire sert de modèle au Nouvel Ordre Mondial 


D'après le livre d’Israël Shahak, "Histoire Juive, Religion Juive" (1986), depuis le IIème siècle jusqu’aux alentours du XVIIIème siècle, les Juifs étaient sous la botte de leurs rabbins et de leurs dirigeants richissimes. Ils constituaient une "société en vase clos… une des sociétés les plus totalitaire de toute l’histoire de l’humanité." 

Shahak (1933-2001) était un professeur de chimie à la retraite ayant enseigné à l’université hébraïque de Jérusalem. Il est arrivé en Israël en 1945, a servi dans l’armée israélienne puis étudié l’histoire et la religion juive en hébreu.

Son livre révèle que le Judaïsme Kabbalistique est le modèle sur lequel repose le Communisme et le Nouvel Ordre Mondial, à part qu’aujourd’hui tout le monde est en train d’être réduit en esclavage. 

Depuis l’Empire Romain, le Judaïsme s’est préservé par la coercition et la violence physique. Les cours de justice rabbiniques infligeaient les amendes, les flagellations, les peines de prison et même la peine de mort pour les Juifs qui transgressaient la moindre des centaines de lois triviales gouvernant chaque aspect de leur vie quotidienne. «Les femmes juives qui cohabitaient avec les Gentils avaient leur nez coupé par les rabbins… Au cours des disputes religieuses, ceux qui étaient désignés comme hérétiques avaient leur langue coupée.» 

Les rabbins et les riches juifs faisaient alliance avec l’aristocratie des Gentils qui appliquaient cette tyrannie et en partageaient les profits. Ils exploitaient les juifs pauvres et les paysans de la même manière. Les riches Juifs prospéraient toujours au sein des régimes féodaux oppressifs, parce qu’en tant que bureaucrates, baillis et fermiers généraux, ils servaient d’intermédiaire pour exercer l’oppression envers les paysans.



Une société en vase clos

D’après Shahak, le Judaïsme classique fut inspiré par l’image de Sparte telle qu’elle fut décrite dans les Lois de Platon en 942. Le Judaïsme a adopté les objectifs décrits par Platon dans le passage suivant : 

"Le principal est que personne, homme ou femme, ne doit jamais se trouver affranchi de la tutelle d’un officier, et que personne ne doit jamais prendre l’habitude mentale, même pour plaisanter, de sa propre responsabilité individuelle. En temps de paix comme à la guerre, l’individu doit toujours vivre les yeux fixé sur son officier supérieur…" en d’autres termes, nous devons former les esprits à ne jamais considérer d’agir en tant qu’individu, ni même de savoir comment le faire. (Shahak, p.13) 

Shahak explique que les termes de "rabbin" et d’"officier" sont interchangeables. Dans le Communisme, les fils de rabbins ont établi une nouvelle religion mondiale qui reflétait le fanatisme et l’oppression du Judaïsme classique.

Après avoir visité la Russie bolchévique en 1920, Bertrand Russel écrivit à Lady Ottoline Morrell : 

"Le bolchévisme est une bureaucratie tyrannique en vase clos, dotée d’un système d’espionnage encore plus élaboré et terrible que celui du Tsar, et d’une aristocratie tout aussi insolente et impitoyable, composée de Juifs américanisés. Aucun vestige de liberté ne demeure, ni en pensé, ni en parole, ni en acte.» ("The Autobiography of Bertrand Russel", p.354) 

Shahak explique qu’Israël est aussi une «société fermée» franchement consacrée à la suprématie juive et la haine des non-juifs. La culture juive écarte tout examen de conscience honnête pour éviter que le véritable caractère maléfique du Judaïsme ne soit révélé.

Shahak écrit : "Le Judaïsme classique ne montre que peu d’intérêt à se révéler ou à s’expliquer auprès de ses adeptes… Le premier livre de l’histoire juive (traitant de l’histoire ancienne) fut promptement banni et supprimé par les plus hautes autorités rabbiniques… En conséquence, il y a ne serait-ce que 200 ans, la vaste majorité des Juifs se trouvait complètement ignorants au sujet de l’histoire juive et de celle de l’État de la juiverie contemporaine; et ils étaient plutôt satisfaits de le rester… Les études juives sont constituées de polémiques contre un ennemi externe plutôt que de débats internes… Lorsqu’une société entière tente de retourner au totalitarisme, une histoire totalitaire est écrite.» (p. 20-22) De la même manière, l’Occident retourne vers ce totalitarisme. L’Occident est un mini-Israël ou le discours dominant est étroitement encadré et contrôlé. Les experts qui s’écartent de la ligne du parti sont virés ou réduits au silence. Nous sommes devenus des Juifs sous la botte du Judaïsme (c’est-à-dire le Communisme).

D’après Shahak, le Judaïsme est constitué d’observances inutiles et de rituels formalistes, plutôt que de moralité ou de foi. Le Communisme est une doctrine entièrement d’origine Talmudique. Le Talmud régule "chaque aspect de la vie Juive, à la foi sur le plan individuel et social… avec les sanctions et les punitions adéquates pour toute infraction à la règle." (Shahak, p. 40) Loin d’être de nature monothéiste, l’Ancien Testament inclue l’existence de beaucoup de Dieux. La Kabbale contient beaucoup de cultes et de prières destinées à se concilier Satan. 

Les Frankistes Sabbatéens

Un savant de la région de Chicago, Christopher Jon Bjerknes, déclare que les adeptes d’un culte hérétique, les "Frankistes Sabbatéens", contrôlent la juiverie organisée, y compris le Sionisme et la Franc-maçonnerie. Ils ont commencé en tant que disciples de Sabbataï Tsevi (1626-1676) et plus tard Jacob Frank (1726-1791). Ils croient que Sabbataï était le Messie (Dieu) et que son âme a transmigré à travers la dynastie Rothschild, qui sont maintenant les "Rois des Juifs".

Selon leur système messianique, la Rédemption exige que les Rothschild deviennent Dieu, c’est à dire roi du monde. Ceci verra le sacrifice de 2/3 de tous les juifs et la destruction et l’asservissement du reste de l’humanité. 

Bjerknes estime que cette croyance démentielle est en fait la force motrice derrière l’histoire, y compris toutes les guerres, et le projet de "Gouvernement Mondial". 

D'après les livres d'écrivains juifs (Makow, Shahak, Bjerknes, Enderlin, Leibowitz) :


Henry Makow :


Christopher Jon Bjerknes :



Charles Enderlin :



Israël et l'irrésistible ascension du messianisme juif


"Plongeant ses sources dans la haute antiquité biblique, le fondamentalisme messianique juif a pris son essor en juin 1967, après la conquête de la Cisjordanie et, surtout, du Haram Al-Sharif, le troisième lieu saint de l'Islam - là où se trouvent aussi les ruines du Temple d'Hérode, là où le patriarche Abraham avait prétendu sacrifier son fils Isaac.

Convaincus que le monde est entré dans l'ère eschatologique, les militants de ce mouvement religieux, allié à la droite nationaliste, s'opposent à toute concession territoriale, et a fortiori à la création d'un Etat palestinien souverain et indépendant. Les idéaux, la politique, les principes qui avaient inspiré le sionisme des origines, libéral et pragmatique, ont été, à mesure que progressait la pénétration du fondamentalisme juif dans la société israélienne, de plus en plus marginalisés.

Dans ce nouveau document d'enquête, Charles Enderlin décrit la lente diffusion de l'idée messianique et son corollaire, le développement de la colonisation juive en Cisjordanie, qui rend impossible toute solution à deux Etats. Un nouvel Israël est-il en train de naître, menant le Proche-Orient à un point de non-retour ?

Charles Enderlin était le correspondant permanent de France 2 à Jérusalem.



Yeshayahou Leibowitz

Si plus de 70% des Israéliens approuvent le massacre des Palestiniens, des juifs lucides, comme Yeshayahou Leibowitz (chimiste, historien de la science et philosophe israélien, décédé en 1994), dénoncent la politique raciste et colonialiste de l’Etat sioniste. 





L’humanité vous maudit, immoraux complices des terroristes israéliens !



Par Youcef Benzatat


Les Français, trahis par les politiciens et les médias, sont livrés à 
la dictature de l'oligarchie apatride et financière 



L’humanité vous maudit, immoraux complices des terroristes israéliens !

Non pas les hommes politiques, qui fournissent armes et munitions à ces terroristes israéliens pour commettre des crimes abjects contre des femmes, des enfants et des civils innocents. Non pas pour leur acquiescement des violations des résolutions du droit international et des droits humains. Ceux-là sont dans leur rôle de bâtisseurs de la nouvelle civilisation qui a intériorisé le fascisme comme mode de domination, depuis leur destruction de la Libye, de l’Irak, de la Syrie, du Yémen et bientôt de l’Iran et qui rêvent d’en découdre avec le dernier bastion qui résiste à leur dérive meurtrière et destructrice, l’Algérie des millions de martyrs de la colonisation.

Mais plutôt, vous, intellectuels, journalistes, écrivains, hommes de lettres, artistes, qui prenez du plaisir à vociférer à longueur d’année contre les violations des droits humains par les Etats émergents de la cruelle nuit coloniale et qui peinent à se redresser, en grande partie à cause des obstacles qui leur sont dressés par vos gouvernants. A longueur d’année vous vous adonnez avec jubilation au clairon contre leurs violations du droit de manifester, de se rassembler, de militer pour la démocratie, pour la liberté d’expression, d’opinion, pour la citoyenneté, pour l’Etat civil et pour tous les autres droits.

Alors que devant les crimes abjects qui se déroulent sous vos yeux contre le peuple palestinien, par un Etat terroriste qui poste des snipers pour abattre des manifestants pacifiques, faisant des dizaines de morts et de milliers de blessés, vous vous terrez comme des lâches derrière votre autisme crapuleux.

A se demander où sont vos manifestations, vos dénonciations, vos pétitions et vos arsenaux de diabolisation et de harcèlement des nations qui tentent, comme elles peuvent, de se redresser de la barbarie coloniale de vos aïeux. L’humanité vous maudit, immoraux complices des terroristes israéliens !

Soyez maudits pervers héritiers de la civilisation des lumières, après avoir égaré ses valeurs pour vous muer en organisation terroriste. Soyez maudits devant les hommes et l’histoire, pour avoir été lâches et complices devant l’holocauste que subissent les enfants, les femmes, les personnes âgées, les convalescents dans les hôpitaux et toute une population enfermée dans un camp de concentration à ciel ouvert. Assassinée périodiquement et aveuglement, par terre, par mer et par ciel, par un épouvantable épouvantail que vous avez dressé face à eux et que vous nourrissez d’armes meurtrières et de haine raciale pour commettre le plus abjecte des crimes contre l’humanité : le génocide.

Maudits soit vos intellectuels, spectateurs complices de l’exécution sommaire d’un peuple réduit à l’indigence pour le dépouiller de ses terres ! Honte à vous arrogants lettrés à vouloir justifier la barbarie de vos pairs par vos discours truffés de mensonges et de caricatures de pensées misérables bâties sur votre avidité de charognards, sans scrupules, autour du cadavre de ce qui reste des fondations de votre civilisation décadente, rongée par l’érosion de la cupidité : ce que vous appelez les droits de l’Homme.

Vous détestez certainement votre vie de chiens de garde, mais vous l’assumez par lâcheté d’être vous-mêmes, par effraction sur votre conscience morale, en contrepartie d’un confort domestique dont seuls les animaux peuvent en tirer du plaisir et de la satisfaction, comme l’a voulue la nature. Mais vous avez décidé de pervertir sa sentence en vous dépouillant de votre humanité au profit de votre ré-animalisation et ses pulsions criminelles.

L’humanité indignée vous maudit, immoraux complices des terroristes israéliens, et arrachera de vos griffes avides de sang d’innocents les droits humains que vous mettez en péril. Depuis le début de votre folie criminelle, depuis les premières salves coloniales, des millions, des dizaines de millions, voire des centaines de millions d’innocents ne cessent de tomber en martyrs sous la cruauté de votre animalité. Les enfants qui naissent, jour après jour, se nourrissent de vos bévues en leçons d’humilité qui ensemence leur sens de la résistance, comme ce fut le cas un certain 8 mai 1945 qui précipita le vent de Novembre pour briser l’épée de l’injustice.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.