Monday, February 16, 2009

Le blog de Clervie

La caste sacerdotale du Tibet féodal s’est perpétuée en Occident et s’est octroyée des droits sur le message du Bouddha. Message qu’elle déforme sans vergogne avec la complicité d’universitaires occidentaux, tous plus ou moins assujettis à des gourous tibétains.

De nos jours, le lamaïsme a maintenu, dans une moindre mesure, l’ancien système clérical hiérarchique, manipulateur et dominateur. Des lamas usent de leur statut de prétendus maîtres spirituels et utilisent des disciples pour satisfaire leurs besoins sensuels. Ils se comportent comme des satrapes lubriques. Des disciples victimes des manipulations de lamas pervers ne sont pas rares. La mésaventure de la traductrice de Kalou Rinpoché, June Campbell, qui était devenue l’esclave sexuelle du gourou tibétain, n’est pas une exception. Dans l’ancien Tibet, de vieux lamas réduisaient des enfants à l’état d’esclaves sexuels (drombo) et se prétendaient vertueux.

Après son témoignage, envoyé à Bouddhanar le 7 février 2009, Clervie s’est décidée à confier aux internautes d’autres révélations et aussi des traductions plus authentique des textes spirituels et philosophiques (c’est son métier). Elle vient de créer le blog : Bouddha-Héritage
http://bouddhaheritage.blogspot.com/

Clervie rapporte des confidences de disciples abusés et humiliés par des lamas :

Ne rentrons pas trop dans les détails, c'est sordide. Toutefois signalons le. Si nous n'en parlons pas ce seront d'autres biches ou de jeunes faons mâles qui se feront croquer. Les biches et faons se sont les disciples crédules qui pensent qu'il faut toujours obéir au lama et, en particulier, que s'il le veut il faut se soumettre à ses caprices sexuels.
Bien sûr, je ne donnerai pas les véritables noms, de plus je ne parlerai que de ceux ou de celui qui sont venus se confier à moi et pas des nombreuses histoires qui m'ont été racontées par une tierce personne. De même, je laisse de côté les rares véritable histoires d'amour, ça existe heureusement.

Lisa me dit " J'étais au service privé de Tango Rinpoché, lors de sa visite au centre. Il était presque toujours ivre et me poursuivait dans son appartement pour me coincer contre le mur et me peloter. Personne n'a rien su. Plus tard, avant de repartir dans son pays il est venu chez moi et nous avons couché ensemble ". Elle poursuit: " Tu sais c'est un être réalisé, ce n'est pas rien d'être choisie! ";" Ah bon, lui dis-je, et il t'a choisie longtemps? ". Lisa a les larmes aux yeux: " En fait ça a été très dur, je suis allée lui rendre visite dans son pays, le voyage était super cher. Là bas, je suis allée à un de ses enseignements, il était avec sa femme, il a fait semblant de ne pas me reconnaître. Depuis il m'ignore, je me demande ce que j'ai fait de mal? ".Lisa n'a rien fait de mal, mais elle n'a pas compris que Tango était juste un homme en voyage et bien porté sur la bouteille.

Benoit me dit: " lama Pinson (le moine responsables des disciples résidents dans le centre) m'a fait appelé dans sa chambre. Quand je suis entré il était sur son lit allongé sur le ventre tout nu. Il m'a demandé de le masser. J'étais très gêné. Puis il m'a demandé de le masser vigoureusement partout, vraiment partout!" - " Tu l'as fait? " - " Ben oui, il m'a dit que c'était pour casser mon ego. "Ça se passe de commentaires.

Marie est une très jolie fille. Quand Son Éminence Sortilège Rinpoché (moine) a posé le regard sur elle, j'ai bien vu qu'il s'en été rendu compte. Devant nous, il l'a invitée à passer quelques jours chez lui pour lui faire part d'un grand projet et l'instruire aux plus hauts enseignements. La jolie Marie m'appela quelques jours après, me demandant si je pouvais venir la chercher et la ramener chez elle. Dans la voiture elle m'expliqua: " Il était avec deux autres filles et quand ils ont commencé à être insistants sur les questions de sexe j'ai compris ce qu'ils attendaient de moi. Alors je t'ai appelé ". Elle reste un peu silencieuse et reprend: " J'ai désobéi, mais je ne pouvais vraiment pas, j'aime trop mon compagnon. J'espère que je n'ai pas fait quelque chose de grave en refusant ". Je lui dis: " Tu as un miroir chez toi, je suppose ? Alors regardes toi bien tu comprendras la seule jolie raison pour laquelle Rinpoché t'a invitée chez lui ".

Louise me dit une petite grimace tordant sa jolie frimousse: " Je suis divisée entre Lama Corrida et Baba Koala Rinpoché, je me sens tellement perturbée "; - " Tient donc, pourquoi? "; - " Et bien Lama Corrida est mon maître mais Baba Koala m'a dit que j'étais aussi sa disciple et qu'il voudrait que j'aille en Inde chez lui "; - " Et c'est ça qui te perturbe, dis-lui non!"; - " C'est pas si facile. C'est qu'un jour la nonne qui le sert est venue me chercher en me disant que Rinpoché voulait me voir dans sa chambre. Il m'a attrapée par le bras et m'a forcé à avoir du sexe avec lui "; - " Mais tu aurais pu partir! "; - " Tu sais bien que c'est un être réalisé, s'il fait ça c'est qu'il y a une bonne raison "; - " Au moins, j'espère que c'était agréable ", lui dis-je. Elle grimace encore plus: " Non, j'ai honte c'était dégoûtant ".

Carmène est au bout du fil en pleurs. Elle a fait une tentative de suicide mais les gendarmes l'on sauvée. Elle a appris que Lama Tartuffe (moine), son amant, a une autre compagne dans un autre pays depuis bien des années. La femme l'a appelée en lui disant qu'elle devrait renoncer au Lama sinon gare! C'est une pratiquante tantrique et il ne faut pas s'y frotter. Il faut comprendre que Carmène soit secouée, elle loue un appartement à Paris pour que son amant ait un pied-à-terre lors de ses transits et travaille pour lui au dépend de ses études supérieures. Le Lama ne veut pas perdre sa première maîtresse, alors il l'a quitte elle. Carmène: " Je ne comprends pas, je suis sa consort, c'était tellement spécial quand on faisait l'amour. J'ai réalisé de grandes choses. C'est un être réalisé, il sait ce qu'il fait, mais pourquoi me laisse-t-il? ". Je n'ai rien pu lui expliquer, le lavage de cerveau était trop poussé.

Denise me dit: " J'étais en Inde, lorsqu'un homme tibétain de mes connaissances m'a dit de venir à une grande initiation donnée pour quelques personnes par Son Éminence Machintruc Rinpoché. On nous a lié par des samayas*, il y avait là aussi une jolie jeune tibétaine. On nous a demandé à moi et à elle de rester à la fin pour parler à Rinpoché; j'ai compris que le vieux monsieur nous voulait comme consort. " - " Et alors, tu as fait quoi?" - " Je me suis enfuie, tant pis pour les samayas".

Ces personnes n'ont pas vécu autre chose que des abus physiques sexuels et psychologiques avec toutes les conséquences que cela implique.

* Samayas : Liens initiatiques dont le principal est l'obéissance stricte au Maître. Les rompre, au mieux, détruit notre vie spirituelle, au pire, nous envoie dans les enfers " vajra ".

2 comments:

  1. En effet, c'est gore. Je ne savais pas. C'est hallucinant et ça me met mal à l'aise. Je voudrais ne pas y croire. C'est bien écrit et je n'ai aucun moyen de vérifier. C'est plausible. Ca craint un max. J'aurais préféré ne jamais connaitre votre blog.

    ReplyDelete
  2. Pourquoi, la vérité vous fait peur? Je ne sais pas non plus si tout est véridique, mais je remercie ce site de son décalage avec les sites bénis oui-oui traitant du même sujet.

    ReplyDelete

Note: Only a member of this blog may post a comment.