Wednesday, May 01, 2013

Une autre école





Il y aura bientôt un programme dédié à l'entrepreneuriat de la sixième à la terminale, a annoncé François Hollande lundi.

Qui ignore que la véritable motivation des entrepreneurs c'est principalement le profit ? Doit-on corrompre la jeunesse en lui inculquant prématurément l'avidité capitaliste qui détruit la planète ?

Voici, Monsieur Hollande, quelques exemples d'écoles en France « dont l'objectif est de sensibiliser les enfants à la ruralité et au respect de la nature et constituant une bonne préparation à l'accès à l'emploi et à la construction d'un état d'esprit actif. Les écoles Freinet, Montessori ou Steiner qui existent en France méritent une vraie analyse tant elles paraissent conduire les enfants qui y suivent leur scolarité vers une ouverture d'esprit plus grande.

L'ÉCOLE DU COLIBRI (DRÔME)

Une école différente, où la pédagogie accorde une large place à l'éducation des sens, de la santé, à la connaissance de la terre, à la redécouverte et à la préservation des patrimoines nourriciers, à l'humanisme au quotidien. Aujourd'hui, L'école du Colibri accueille des enfants de classes primaires, mais prévoit l'ouverture d'un lycée. L'école du Colibri est située au cœur d'un lieu de vie, du centre des Amanins : un centre convivial d'accueil, d’hébergement, un site d'expérimentation et de démonstration agro-écologique et de sauvegarde de la biodiversité, un espace de production agricole respectueux de l'environnement et garant d'une nourriture saine. Les classes vertes bénéficient des infrastructures du centre : maraîchage, fromagerie, boulangerie etc. Les élèves travaillent avec des professionnels, montent des projets pédagogiques ; ils ont autour d'eux tout ce qu'il faut pour expérimenter et découvrir le monde du vivant. Ils travaillent sur la pratique agro-écologique dans le maraîchage, l'élevage, transformation des produits laitiers, mais également dans l'énergie, le traitement de l'eau, la gestion des déchets, et autres pratiques reprises dans le centre. Celui-ci peut accueillir deux classes à la fois, en plus de l'école.

Les projets de classes de découvertes s'adressent aux primaires, collégiens et lycéens. Ils sont élaborés directement avec les enseignants afin de les intégrer dans les programmes scolaires et les inscrire dans une démarche expérimentale. L'école attache une grande importance au « vivre ensemble ». Les enfants sont formés au travail coopératif, à l'écoute et au respect, à la résolution des conflits. Des réunions de vie collective sont régulièrement organisées. Les parents et les enseignants coopèrent dans leurs rôles d'éducateurs pour accompagner au mieux les élèves.

Il sera proposé aux enseignants venus dans le cadre des classes de découvertes de partager la recherche pédagogique afin de l'appliquer en retour sur le terrain.

L'école du Colibri est une école où, comme le dirait Albert Jacquard : « on apprend l'art de rencontre ». Les experts du recrutement savent combien la rencontre employeur-employable est décisive pour l'avenir de ce dernier (www.lesamanins.com).

LA FERME DES ENFANTS (ARDÈCHE)

La ferme des enfants a ouvert ses portes en septembre 1999 et accueille des enfants de deux ans et demi à treize ans. L'attitude des éducateurs et l'environnement de vie des enfants sont déterminants. L'ambiance au sein de laquelle évoluent les enfants agit comme principal support pédagogique et permet à chacun de se développer dans le respect de ses caractères propres : ses rythmes, sa personnalité et ses centres d'intérêt. La qualité de l'environnement de vie est assurée par la présence de la nature, de la ferme, des animaux et des activités annexes. D'autre part, l'environnement social est également prépondérant et actif en termes pédagogiques : les éducateurs sont relayés par des professionnels dans des secteurs variés (agriculteurs, bûcherons, artisans, artistes, etc.) qui interviennent ponctuellement ou régulièrement. Les parents d'élèves et d'autres sympathisants sont également partie prenante dans la vie de l'école par leur participation active (intendance, animation d'ateliers, réflexion pédagogique...)

Parmi les fondements auxquels la pédagogie pratiquée au sein de l'école fait référence, notons :

• Une éducation à la vie : acquisition de savoirs et savoir-faire indispensables (compétences scolaires, vie pratique, jardinage, bricolage, artisanat), connaissance de soi et développement de la conscience.

• Une éducation à la paix : pratique des conseils d'enfants et expérimentation d'un système démocratique, communication non-violente, écoute et gestion des émotions.

• Une éducation à l'écologie : découverte et connaissance du milieu naturel, de son potentiel, de sa diversité, gestion respectueuse des ressources, pratiques écologiques, tri et recyclage des déchets.

• Une éducation sociale : par une pédagogie de la rencontre avec des artistes, des professionnels, des scientifiques, des voyageurs et avec la cohabitation des personnes retraitées.

Cette initiative permet d'observer de réels résultats : qualité des échanges, éveil de l'intelligence et de la curiosité, épanouissement des potentiels individuels, bien-être des enfants. Ces résultats seront profitables à tous, car ces enfants seront des citoyens actifs du monde de demain. La Ferme des Enfants a bénéficié d'une subvention de la Direction régionale de l'agriculture et des forêts pour démarrer. L'idée est de se servir du support de la ferme comme d'un livre ouvert qui permette à l'enfant d'explorer tout ce qu'il y a autour de lui par du vécu, de faire sortir l'école de son cadre institutionnel, simplement fonctionnel — structure fermée où les enfants apprennent un savoir basé principalement sur l'écrit, sur l'intellectualisation des savoirs — pour l'immerger dans un monde actif où il y ait des agriculteurs, des animaux, des végétaux, où le vivant soit partout, (www.la-ferme-des-enfants.com).

L'ÉCOLE NICOLAS HULOT : UNE MISSION, RESPECTER LE VIVANT

Pour que les enfants puissent devenir des citoyens pleinement responsables et acteurs de leur environnement, il est nécessaire de leur transmettre les clés pour mieux comprendre le monde vivant qui les entoure. De la connaissance et de l'apprentissage naîtra un meilleur respect pour la nature dans toute sa diversité. Cette école doit être un centre de sensibilisation, d'éducation, de formation et d'information sur la biodiversité dans une perspective de développement durable. Elle a ouvert ses portes en 2004. L'École Nicolas Hulot est localisée dans une région exceptionnellement riche en espaces naturels d'un grand intérêt écologique; son implantation en lisière du Parc de Branféré (Bretagne), parc animalier de qualité et d'expériences en matière de loisirs éducatifs; son bâtiment HQE (haute qualité environnementale) en cohérence avec sa vocation ; sa mission dédiée à la protection du vivant ; le partenariat mis en œuvre pour sa réalisation entre organismes privés, publics, fondations et collectivités.

L'école est conçue pour favoriser l'ouverture des enfants, des jeunes et des adultes sur le monde du vivant qui les entoure, dans toute sa diversité. Les activités proposées aux enfants et aux jeunes dans un cadre scolaire, favorisent, dès le plus jeune âge, une prise de conscience des liens d'interdépendances entre les êtres vivants. L'école accueille en priorité les enfants du cycle 3 (CE2, CM1, CM2) dans le cadre de classes d'environnement. Grâce à des espaces modulables, elle est aussi adaptée pour recevoir d'autres publics : élèves plus âgés, étudiants, stagiaires, adultes en groupes ou en famille. Ses aménagements permettent l'hébergement des personnes handicapées, (www.ecole-nicolas-hulot.org).

L'ÉCOLE DE LA NATURE ET DES SAVOIRS

Sous le parrainage de: Jean-Marie Pelt, Edgar Morin, Bernard Nadoulek et Cheikh Bento.

« Réfléchir et expérimenter dès maintenant, un réinvestissement des territoires ruraux (« éco-modernité »), et une relocalisation des activités économiques rendue indispensable du fait, entre autres, de la raréfaction des ressources naturelles (fossiles). » C'est pour nourrir concrètement ce concept « d'éco-modernité », de territoire réinvesti, que l'École de la Nature et des Savoirs a choisi de s'installer dans les hautes vallées du Diois : un territoire naturel préservé, éloigné des centres urbains, mais proche d'une gare SNCF (30 minutes), dont les objectifs de développement « Pôle d'excellence rurale et Biovallée », sont en accord avec les objectifs du projet. Un territoire support d'enseignement et de formation (apprentissage du vivant, apprentissage par le vivant — « Ce que nous pouvons apprendre de la nature... ») qui devra nourrir et interroger le projet.

L'école de la Nature et des Savoirs est un lieu d'échanges et de formations qui s'adresse à différents publics — élèves de grandes écoles, étudiants, dirigeants et cadres d'entreprises, mais aussi, jeunes en difficulté, enfants et grand public (ecolenaturesavoirs@orange.fr).

ÉCOLE STEINER EN RÉGION D'AVIGNON

Un projet innovant: une rencontre avec le monde, une rencontre avec soi-même. Implantée dans une zone à la fois agricole. industrielle, urbaine et commerciale en pleine expansion. l'école Rudolf Steiner, en Région d'Avignon, a fait le choix de conduire les élèves qui lui sont confiés à la rencontre de cet environnement pluriel. Ce contexte local était favorable à l'impulsion initiale du projet : mettre en œuvre une étroite collaboration entre le travail scolaire et l'implication des adolescents dans le monde du travail. Pour les plus grands élèves (15 à 18 ans), ceci a pris la forme d'un travail régulier, tout au long de l'année, dans les secteurs d'activité les plus divers : artisanaux, industriels et sociaux. Pour rendre plus fécond le dialogue entre chaque personnalité d'élève et l'environnement qu'il découvre, le projet des grandes classes a souhaité mettre également l'accent sur l'exercice artistique individuel et collectif afin de renforcer l'espace intérieur de création, le désir d'apprendre et la force de jugement. (Pour plus d'informations : 300 chemin La Traille — 84700 Sorgues.)

L'INSTITUT EUROPÉEN D'ÉCOLOGIE (IEE)

Il propose une formation pour enfants à l'âge de la maternelle, ayant pour thème l'éducation à l'environnement pour un développement durable et se déroulant en classe sous la forme d'un spectacle de marionnettes interactif, dont les séquences, au nombre de trois, sont entrecoupées d'activités scientifiques pratiques répondant au contenu théorique de la pièce. L'histoire est tirée du conte écologique Le jardin des boissons, écrit par Jean-Marie Pelt et Franck Steffan, avec un contenu qui vise à proposer une « boîte à outils » conceptuelle permettant aux élèves de se situer vis-à-vis de leur environnement au sens élargi, ainsi que d'aborder, par une démarche scientifique, les problématiques environnementales, le projet des écoles de l'IEE.

Les consciences s'éveillent, les exemples le prouvent, on peut organiser notre société de façon différente sans faire de révolution. »

Source : Politique écologique = plein emploi, Jean Marc Governatori.  

4 comments:

  1. Anonymous10:18 AM

    "Les écoles Freinet, Montessori ou Steiner qui existent en France méritent une vraie analyse tant elles paraissent conduire les enfants qui y suivent leur scolarité vers une ouverture d'esprit plus grande."

    Le gang de politiciens professionnels qui trompe sans vergogne les électeurs crétinisés ne veut surtout pas d'une population correctement instruite et disposant d'une ouverture d'esprit plus grande.

    ReplyDelete
  2. Anonymous10:40 AM

    Sarkozy est moins faux que François Hollande. Sarkozy a réussi en politique grâce aux riches de Neuilly sur Seine. Il a ensuite renvoyé l'ascenseur en décrétant une politique favorable aux nantis. Mais les électeurs de Hollande, surtout les Corréziens qui l'ont élu régulièrement durant des années, sont représentatif de l'électorat lobotomisé par le système.

    ReplyDelete
  3. Anonymous10:51 AM


    https://www.youtube.com/watch?v=BDFT0bSPLBM

    ReplyDelete
  4. Libertad11:19 AM

    On a les politiciens que l'on mérite. Le peuple français n'a pas d'idéal. Et, il est très vénal (il se laisse séduire par des promesses de plus de pouvoir d'achat) votera toujours par les politiciens combinards et démagos...

    ReplyDelete