Tuesday, April 16, 2013

Redoine Faïd & l'oligarchie




Dans notre société en décomposition, la « geste » de l'oligarchie consiste en rapines financières et malversations de salon.

Une partie de la jeunesse est écœurée par les "exploits" des bourgeois de droite et de gauche (8 ministres socialistes sont millionnaires). Ce sont les maîtres emberlificoteurs, les roublards, les pourris en costard de la 5ème République. A cette espèce d'individus falots et combinards, des jeunes, qui subissent la précarité et le chômage, préfèrent le résistant illégal, l'intrépide et impitoyable hors-la-loi qui fait tout sauter sur son passage, comme Redoine Faïd s'évadant de prison à l'aide d'explosifs.

A Creil, où vivait Redoine Faïd, le braqueur est vu comme un « guerrier ».

"Un loup en fuite", "un guerrier", "un héros"… Dimanche, les éloges pleuvaient dans le quartier d'origine de Redoine Faïd pour décrire le braqueur de 40 ans en cavale depuis samedi matin. Rue Guynemer, à Creil (Oise), où il avait emménagé avec sa famille en 1975 dans un appartement HLM de 120m², le malfrat qui se disait repenti est érigé en figure du quartier. "On n'a qu'une seule personne connue ici. C'est lui, explique un garçon. Nous, les jeunes, on ne le connaît pas vraiment car il n'est pas de notre génération, ajoute-t-il. Mais c'est un peu un mythe. Il a mis en avant le quartier Guynemer !"

Lire la suite : http://www.20minutes.fr/france/1137595-braqueur-heros-quartier-origine

Dans un pays dirigé par des parasites et des incapables, des bandes de guérilleros-voleurs commandées par des Redoine Faïd sortiront-elles des cités ? 


Dans un texte prophétique hindou, il est dit : « Des groupes de bandits s'organiseront dans les villes et les campagnes ». (Lingä Purânä) 
http://bouddhanar.blogspot.fr/2010/07/lage-noir.html


17 comments:

  1. Anonymous12:52 PM

    mon banquier est un trou du cul

    ReplyDelete
  2. Anonymous5:04 PM

    Pire que le banquier : le mouton...

    A cause d'une majorité de moutons, les personnes lucides se suppriment rapidement dès l'adolescence ; d'autres se suicident lentement en se droguant. Les plus combatifs suivent la voie de Redoine Faïd.

    ReplyDelete
  3. Anonymous5:29 PM

    "Mais puisque tu es tiède, puisque tu n'es ni froid, ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche."

    (Apoc. 3.15-16)

    ReplyDelete
  4. Anonymous5:54 PM

    oui voilà, vomi, ça te soulagera....

    ReplyDelete
  5. Anonymous6:00 PM

    Gerbons le feu du Ragnarök !!!

    ReplyDelete
  6. Anonymous6:47 PM

    Cocktail, Pavé, Émeute
    (Molotov Cocktail, Paving Stone, Riot)

    ReplyDelete
  7. Anonymous6:53 PM

    "Parfois insurrection c’est résurrection."

    (Les Misérables)

    ReplyDelete
  8. Anonymous9:16 AM

    Lorsque des leaders spirituels viennent donner des leçons de morale en Suisse en caressant d’un peu trop près le croupion des banquiers et des dirigeants de Goldman Sachs ou d’un dictateur comme George W. Bush, se pose la question de l’éthique mais aussi de la complicité délibérée ou passive.

    Cordialement

    ReplyDelete
  9. Anonymous9:32 AM

    http://www.assvictimescreditmutuel.com/18103.html

    ReplyDelete
  10. Anonymous11:40 AM

    Pour compléter mon post précédent : le système politique et économique est devenu opaque par l’action même d’une dynamique et des acteurs politiques et institutionnels.

    Goldman Sachs et Shell, ont été lauréats du "prix de la honte" à Davos.
    http://www.20minutes.fr/economie/1086515-goldman-sachs-shell-laureats-prix-honte-a-davos

    Quant à l’action des leaders spirituels, elle s’inscrit dans le domaine spirituel. Le champ des droits humains et le champ spirituel ne recourent pas nécessairement aux même logiques . La logique de la compassion englobe l’humain au-delà des dissensions. C’est le rôle d’un leader spirituel. Et en ce sens les propos du Dalai Lama sont ceux d’un leader spirituel.
    C’est pourquoi il affirme en évoquant George W. Bush : « c’est un homme que j’aime beaucoup, mais qui a mené une mauvaise politique en Irak», et il affirme que la violence ne résout rien. Je partage son point de vue. J’ignore néanmoins la position qu’a adoptée le Dalai Lama lors de l’invasion en Irak. Et ce n’est peut-être pas le propos aujourd’hui.

    Il est toutefois nécessaire de préciser les points suivants : comme le témoigne les immolations des moines tibétains, il existe des situations où les individus se trouvent piégés. Comment peuvent-ils alors exercer leurs droits ?

    La liberté d’expression est nécessaire, mais elle ne doit pas tronquer les propos ni escamoter la vérité.
    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/6c505efa-a6b9-11e2-bd8b-5877be83ab2e/Le_dala%C3%AF-lama_rieur_sous_la_Coupole#.UW5znrVTC34

    Sur la non-violence. Je citerai Gandhi :
    « On peut répartir en deux catégories nos désirs et nos raisons d’agir. Ils ont ou égoïstes ou altruistes. Les désirs égoïstes sont immoraux tandis que la volonté de devenir meilleur pour faire du bien aux autres, est vraiment morale. La règle morale la plus haute est que, sans relâche, nous travaillions pour le bien de l’humanité »

    Gandhi, Tous les hommes sont frères.

    Cordialement

    ReplyDelete
  11. Anonymous11:59 AM

    c'est immoral de manger une bonne tarte aux pommes ? :)

    ReplyDelete
  12. Anonymous12:19 PM

    En démocratie, chacun doit pouvoir poser des questions et y apporter des réponses.

    Cordialement

    ReplyDelete
  13. Anonymous12:29 PM

    La non-violence ne mettra jamais un terme au brigandage oligarchique :

    « Les moines de Shaolin ont mis au point des exercices permettant de fortifier l'esprit et le corps. Puis ils ajoutèrent des mouvements issus d'une vieille boxe indienne afin que les moines puissent se défendre contre les brigandages incessants de l'époque. Ainsi naquit le « wu-shu » (accomplissement de l'homme), dont la partie combative (le kung-fu) reste la plus connue. »

    ReplyDelete
  14. Anonymous12:37 PM

    la tarte aux pommes est moins violente que notre démocratie...:)

    ReplyDelete
  15. Anonymous9:34 PM

    La Cour suprême des Etats-Unis vient de décider aujourd'hui que la justice américaine ne pouvait pas poursuivre des entreprises suspectées de violations des droits de l’homme commises à l’étranger, une victoire pour Shell. Cette décision «ferme la porte des tribunaux aux victimes de crimes de guerre et de tortures»

    http://www.liberation.fr/economie/2013/04/17/etats-unis-des-plaignants-nigerians-contre-shell-deboutes-par-la-cour-supreme_896973

    ReplyDelete
  16. Anonymous8:30 AM

    Voilà un article qui complète aujourd'hui ce que j'ai écrit précédemment, à savoir :


    "Quant à l’action des leaders spirituels, elle s’inscrit dans le domaine spirituel. Le champ des droits humains et le champ spirituel ne recourent pas nécessairement aux même logiques .

    La logique de la compassion englobe l’humain au-delà des dissensions. C’est le rôle d’un leader spirituel. Et en ce sens les propos du Dalai Lama sont ceux d’un leader spirituel.

    C’est pourquoi il affirme en évoquant George W. Bush : « c’est un homme que j’aime beaucoup, mais qui a mené une mauvaise politique en Irak», et il affirme que la violence ne résout rien. Je partage son point de vue. J’ignore néanmoins la position qu’a adoptée le Dalai Lama lors de l’invasion en Irak. Et ce n’est peut-être pas le propos aujourd’hui.

    Il est toutefois nécessaire de préciser les points suivants : comme le témoignent les immolations des moines tibétains, il existe des situations où les individus se trouvent piégés. Comment peuvent-ils alors exercer leurs droits ?

    La liberté d’expression est nécessaire, mais elle ne doit pas tronquer les propos ni escamoter la vérité.
    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/6c505efa-a6b9-11e2-bd8b-5877be83ab2e/Le_dala%C3%AF-lama_rieur_sous_la_Coupole#.UW5znrVTC34 "
    -----------------------------------

    Voici donc un article très intéressant, paru aujourd'hui :
    http://www.iol.co.za/news/politics/why-tutu-deserves-the-nobel-of-religions-1.1499912#.UW-XabVTC34

    A propos de la nécessité pour l'humanité de vivre avec foi, espérance et amour – même d’ aimer nos ennemis. L’auteur, Thabo Makgoba, nous dit :

    Concernant « Les questions d’ aimer nos ennemis et de la puissance du pardon ont été présentes dans mon esprit pour d'autres raisons, cette semaine, avec la mort de Margaret Thatcher, ..(...)

    Personne ne peut nier que la première femme Premier ministre de Grande-Bretagne était une personne remarquable, mais 20 ans après avoir quitté le pouvoir elle divise toujours l’opinion.(…)

    En Afrique du Sud, elle est surtout connue pour avoir appelé l'ANC une «organisation terroriste typique" alors que d'autres l'ont décrit comme ayant exercé une influence positive sur la transformation constitutionnelle.

    L'Arc nous a souvent dit que nous ne devons pas réduire les autres à des «monstres», malgré leurs terribles actions: d'abord, parce que ce jugement les rend moins responsables de leurs actes et, deuxièmement, parce qu'il nie la possibilité d'espoir de rédemption.

    Nous pouvons aussi analyser rationnellement en quoi nous nous opposons et pourquoi, de sorte que nous pouvons tirer deux enseignements utiles et l'énergie de faire mieux.

    Aucun de nous n'est parfait, et d'autres ont toujours besoin de nous regarder avec un regard honnête, libre de la peur. Ensuite, nous pouvons voir ce qui est bon afin de poursuivre.

    Nous pouvons apprendre de ce qui s'est passé, et travailler mieux. Et nous pouvons identifier ce qui peut maintenant être lâché, mis de côté et laissé dans le passé de sorte qu'il ne nous retient pas.

    La réconciliation vient seulement avec la vérité. Elle exige la vérité scientifique avec une pleine honnêteté autour des faits et la vérité spirituelle de reconnaître le coût humain des actions et en ayant de vrais remords.

    Une telle vérité peut en effet nous libérer.
    --------------------------------------

    Personnelement, je souhaite de tout mon coeur que de telles déclarations et intentions de réconciliation soient entendues, et surtout mises en pratique.

    Désormais, la vérité ne doit pas être occultée. Elle doit être dite, intégrée par les populations sans esprit de vengeance en ayant aussi la volonté d'oeuvrer dans la paix pour les futures générations.

    ReplyDelete
  17. Anonymous8:43 PM

    Vous écrivez :

    « Personne ne peut nier que la première femme Premier ministre de Grande-Bretagne était une personne remarquable »

    Cette sorcière a fait beaucoup de mal aux classes populaires :

    https://www.youtube.com/watch?v=I_v9IrI04h0

    ReplyDelete