Thursday, August 15, 2013

Massacre en Egypte & maîtres du monde





Les Etats-Unis et Israël sont-ils derrière les militaires égyptiens et l'élite corrompue arabo-musulmane ?



La Stratégie Juive Sioniste

par Hosein Imran Nazar


Une des dimensions de la stratégie Juive Sioniste d'ensemble a été la tentative de contrôle de l'environnement stratégique d'Israël en cultivant des alliances de convenances avec une élite corrompue, indéfiniment riche, prédatrice et impie qui contrôle désormais les communautés Arabo-musulmanes entourant Israël, pour le compte d’Israël. Cette élite est obligée d'entretenir des relations amicales avec Israël afin de maintenir sa position de pouvoir, de domination, de privilège et de richesse. Les Juifs font constamment pression sur cette élite pour qu’elle opprime les Musulmans afin soit de les contraindre a se soumettre a Israël, soit de faire en sorte que leur opposition ne représente aucune menace pour les Juifs. Lorsqu’Israël intensifie son oppression en Terre Sainte et que les masses Arabo-Musulmanes deviennent enragées, alors l'élite dirigeante est obligée, pour une question de survie, d'adopter une posture de colère contre Israël. Cette stratégie (de l’élite) Arabo-juive a aujourd’hui atteint un stade avance de mise en œuvre. Mais il y a en cela de la ruse et de l’opportunisme diaboliques. Et c’est la stratégie d’un peuple qui a essentiellement abandonne les fondements éthiques de la religion d’Abraham (sallalahu ‘alaihi wa sallam). La stratégie Juive requiert le fait qu’ils abandonneront un jour cette élite arabe avec laquelle ils ont établi des alliances de convenance. En effet, cette stratégie d’abandon de cette élite Arabe a déjà commencé. Au moment même ou nous écrivons (2002), Israël se prépare a une guerre contre les Musulmans Arabes a laquelle résultera l’extension du territoire de l’Etat Juif. Israël régnerait alors sur toute la région en étant l’Etat Dirigeant du Monde (c’est a dire en remplaçant les USA dans ce rôle). […]

Les frontières Bibliques de la Terre Sainte (de la « rivière d’Egypte » à la « rivière d’Euphrate ») sont le grand objectif territorial auquel aspire un Israël arrogant et ivre de puissance, et pour lequel il lancera bientôt une grande guerre. [...]


Le contrôle Juif du Canal de Suez et de « la rivière d’Euphrate » implique le contrôle Juif du pétrole du Golfe. Ces deux combinés avec l’effondrement prévisible du Dollar Américain et par conséquent de l’économie Américaine, livreraient au final à l’Etat d’Israël le statut d’ « Etat Dirigeant » du monde. Les Juifs atteindraient alors le statut que le Messie est censé leur donner.

Quelques mois après les attentats du 11 septembre 2001, Hosein Imran Nazar écrit :

En fait, le monde se trouve à un moment du temps assez similaire à l’été 1914 lorsqu’un autre acte terroriste brillamment orchestré (l’assassinat de l’Archiduc François Ferdinand d’Autriche-Hongrie) a résulté d’une guerre qui a mis la Grande Bretagne, alors « Etat Dirigeant », à genoux et a permis aux Etats Unis de remplacer la Grande Bretagne au rôle d’ « Etat Dirigeant » du monde. Cette guerre a également livré la Déclaration de Balfour aux Juifs, et avec elle, le retour des Juifs en Terre Sainte ainsi que l’établissement de l’Etat d’Israël. La civilisation laïque Occidentale était si spirituellement aveugle à ce moment qu’elle ne pouvait pas voir qu’elle était « menée par le bout du nez » vers une Guerre Mondiale qui a tué des millions d’Européens. Cette civilisation qui ne pouvait pas reconnaître les responsables de l’acte de terrorisme de 1914, est similairement incapable de reconnaître les mêmes personnes à l’origine des attaques du 11 Septembre contre l’Amérique.

En 2002, Hosein Imran Nazar, annonce la crise financière de 2008 (contrairement à la propagande du gouvernement socialo-judéo-maçonnique de François Hollande, l'économie est au bord du chaos en 2013) :

Clairement les Etats-Unis, l’« Etat Dirigeant », ne peuvent pas être mis à genoux autrement que par l’effondrement de l’économie Américaine et du Dollar US. C’est précisément ce qui se serait passé si l’assassinat du Président Bush avait eu lieu. La poursuite des menaces contre les Etats-Unis, au moment où nous écrivons, après que le monde entier se soit ligué contre l’Islam, le Coran, et le Prophète Mohammad (sallalahou ‘alayhi wa sallam), et même après la guerre des Etats-Unis contre Oussama Ben Laden et ses hommes, indique que l’effort Juif consistant à faire s’effondrer l’économie Américaine et le Dollar US est toujours activement poursuivi. [...]

L’économie Américaine ne s’est pas encore écroulée, mais il est gravé dans la roche qu’elle est attaquée par des ennemis qui sont intégrés au sein du système lui-même. Si, et lorsque l’économie Américaine se sera effondrée, et lorsqu’Israël réussira également à établir sa domination et son contrôle militaire sur toute la région, en étendant dramatiquement son territoire défiant ainsi le monde entier, Israël succéderait alors aux USA dans le rôle d’ « Etat Dirigeant » du monde.


Hosein Imran Nazar

Le texte de Hosein Imran Nazar est extrait de son livre « Jérusalem dans le Coran ». Ce livre est téléchargeable gratuitement sur le site de l'auteur.

Site officiel francophone du Sheikh Imran Hosein :
http://imranhoseinfr.wordpress.com/category/livres/

La vérité sur l'économie mondiale au premier semestre 2013 

"On estime que le PIB total mondial tourne autour des 70.000 milliards de dollars tandis que le montant total des dettes est estimé à 190.000 milliards de dollars. Cette dette a doublé en une dizaine d’années. En y regardant de plus près, on constate que le cas américain est absolument explosif..." Lire la suite :


19 comments:

  1. Anonymous11:24 AM

    Dans la vision du monde des Juifs, le goy (goyim au pluriel) est le non-juif. Il est considéré comme une bête. D’après même Le Talmud, de loin le plus influant des textes sacrés du judaïsme, il vaut moins qu’un chien. Sa seule vocation est donc de servir son maître juif sans jamais pouvoir se plaindre. Autrement, il passe pour “raciste”, “antisémite” et les Juifs feront tout pour lui en faire subir les conséquences.

    En démocratie, l'information est censée être libre et plurielle. En réalité, les médiats importants sont entièrement entre les mains des Juifs, et ce dans pratiquement tous les domaines. Ceux-ci s'acharnent à faire passer leurs ennemis, au mieux pour des imbéciles et de dangereux
    malades, au pire des monstres incarnant le diable. L’antisémitisme serait le mal absolu et, désormais, l’antisémite c’est celui que les Juifs n’aiment pas.

    ReplyDelete
  2. Anonymous11:28 AM

    Les Français sont informés par des juifs :

    J.-P. Elkabbach, Serge Moati, Jérôme Clément/Lehmann, Michel et Marie Drucker, Michel
    Polac, Alexandre Adler, Rotman, Paul Nahon, Bernard Benyamin, Patrick “de Carolis”, Ivan
    Levaï, Paul Amar, Kravetz, Emmanuel Chain, Morandini, Arthur, Anne Sinclair, Beatrice
    Schönberg, Daniel Schneidermann, Michel Field, Pinto, Kieffer, Nakad, Mano, Namias, Hulot,
    Allal, Fogiel, Galzi, Abitbol, Laurent Weil, Cymes, Beigbeder, Elkrief, Collaro, Gérard Miller,
    Benjamin Castaldi, Daniela Lumbroso, Dominique Farrugia, Serge Adda, etc. Autant de noms de
    responsables et animateurs juifs de la télévision (et/ou de la radio) qui déterminent le choix des
    programmes et leur mode de présentation. Les membres d’un réseau virtuel qui, par-delà les
    particularités ou même de sourdes rivalités internes participent à une même dynamique au profit
    d’un objectif commun.

    ReplyDelete
  3. Anonymous11:30 AM

    A France Culture, Laure Adler et ensuite David Kessler veillent sur les intérêts d’Israël et de
    la “communauté”. A France-Inter et RFI, c’est Gilles Schneider. A Europe 1, c’est J.Abergel.
    Et il en est de même si l’on se tourne vers la presse “libre et démocratique” : L'Évènement du
    Jeudi (disparu en 2000), de Georges-Marc Benhamou et d’Annette Kahn, Marianne, de J-F.
    Kahn; Le Nouvel Observateur de Jean Bensaïd dit Jean Daniel ; L'Express, de Servan-Schreiber
    à Denis Jeambar ; VSD, fondé par Maurice Siegel ; Télérama de Marc Jézégabel et Cie ;
    Courrier international d’Alexandre Adler puis de Bernard Kapp, Libération de Serge Jully et
    des Rothchild. Le plus gros actionnaire du journal Le Monde est Alain de Gunzburg, gendre du
    milliardaire Edgar Bronfman (N°1 mondial de l'alcool et pdt du Congrès juif mondial). Son
    principal “surveillant” en est Alain Minc. Le groupe Socpresse de Serge Dassault/Bloch contrôle
    Le Figaro (où sévit également Alain-Gérard Slama), Spectacle du Monde, Valeurs actuelles,
    L’Expansion, TV Magazine et plusieurs journaux régionaux (La Voix du Nord, Le Progrès de
    Lyon, Le Dauphiné libéré, etc.). On peut aussi citer Paris-Match d’Alain Genestar, Lire de
    Pierre Assouline. Le Nouvel Economiste de Jacques Abergel. Le Point de Franz-Olivier Giesbert.
    Les Echos des Servan-Schreiber et d’Erik Izraelewicz.

    ReplyDelete
  4. Anonymous11:30 AM

    Côté livres, les Editions du Seuil du groupe La Martinière (détenu principalement par les
    frères Wertheimer), Odile Jacob, tout comme Calmann-Levy, La Découverte (ex-Maspero),
    les Editions de Minuit, Nathan ou Denoël d’Olivier Rubinstein sont également juives.
    Ce ne sont là que quelques exemples, parmi une multitude d'autres. En moyenne, un quart à
    un tiers des nouvelles parutions disponibles en librairie, en particulier pour les essais et les
    études socio-politiques sont signés par des auteurs juifs.
    Visiblement, en France, il faut bien plus que du talent pour réussir à se faire éditer !

    ReplyDelete
  5. Anonymous11:35 AM

    Pour le cinéma également, la domination juive est écrasante. En fait, à l’échelle de la France,
    elle est au moins aussi importante que celle de leurs congénères sur le cinéma américain.

    D'innombrables talents sont ainsi étouffés par leur monopole. Mais on bat la grosse caisse, on
    crie au génie pour tout ce qui porte l'estampille judaïque : Goldman, Bruel, Daho (Dahan), Chedid, Feldman, Boujenah, Jonasz, CharlElie Couture, Tom Novembre, Michel Polnareff, Dany Brillant
    (Cohen), Ophélie Winter, Ariel Wiezman, Daniel Cohen, Kaplan, Nataf, Salomone, Kazan, Maurice Szafran, Daniel Emilfork, Michael (Bena)Youn, Elie Kakou, Cédric Klapisch, Mocky, Diane Kuris, Sapho (Danielle Ebguy), Vanessa Guedj, Oury, Bacri, Ary, Bénichou, Shirel, Sabbag, Larusso, Ramzy Bedia, Gozlan, Elie Semoun, Valérie Zarrouk, Lindon, Halimi, Agnès Jaoui, Elsa Zylberstein, Frédéric Diefenthal, Axel Aïdan, Gad El Maleh, Jenifer (Dadouche-Bartoli Jenifer Yaël), Jacob, Bismuth, Chemla, Brami, Haddad, Marouani, Solal, Shapiro, Levy, Levi, Meyer, Attal, Dreyfus, Simon, Besnainou, Kagan, Nahmias, Bloch, etc...

    ReplyDelete
  6. Anonymous11:57 AM

    Les Juifs constituent le noyau dominant de la planète, le plus souvent par dirigeants américains et européens interposés.

    La liste suivante constitue un simple échantillon et pourrait facilement être allongée,
    notamment si on y ajoute d’autres industriels puissants et des universitaires influents. De
    nombreux secteurs de l’économie et des centres de recherches vitaux sont entièrement dominés
    par des Juifs, même parfois si, en apparence, on retrouve encore des non-juifs à leur tête.

    ABECASSIS, Eliette. Ecrivaine. Fille d’Armand Abécassis, spécialiste du judaïsme issu
    d’une famille juive du Maroc.
    ABEHSERA, Charles. Industriel du textile (Morgan) né dans une famille juive du Maroc.
    ADLER, Alexandre. Journaliste et documenteur de télévision. Après avoir été militant communiste, il est devenu l’un des principaux propagandistes de la domination planétaire américano-sioniste. Son épouse, Blandine Kriegel est conseillère à l’Elysée.
    AFFLELOU, Alain. Industriel, né dans une famille juive du Maroc.
    AÏDENBAUM, Pierre. Maire PS du IIIe arrondissement de Paris. Milliardaire socialiste.
    ANCONINA, Richard. Comédien, issu d’une famille juive de Tunisie.
    ARDITI, Pierre. Comédien, né d’un père juif. Marié à la comédienne juive Evelyne Bouix.
    ARTHUR (ESSEBAG Jacques, dit). L’animateur reconnu pour être “le plus con de la radio et ensuite, de la télé” (et aussi le plus vulgaire et le plus avide de tout, en particulier d’argent !)
    est né au Maroc dans une famille juive.
    ASSAYAS, Olivier. Cinéaste, fils de Jacques Rémy. Frère du comédien Michka Assayas.
    ATTALI, Jacques. Banquier et écrivain, né en Algérie. Il est le fils d'un riche parfumeur
    algérois qui aurait voulu être rabbin. La famille s'est installée en France en 1956. Jacques Attali
    devient le conseiller spécial de Mitterrand dès le 11 mai 1981, puis, le président de la Banque
    européenne de développement où ses “largesses” pour lui-même et ses amis font scandale. Il a fait l’apologie de la puissance financière juive et milite pour l’entrée de la Turquie en Europe.
    Son frère Bernard Attali était PDG d’Air France avant de se mettre au service des entreprises américaines opérant dans les rachats d’entreprises stratégiques en France.
    AYACHE, Alain. Patron de presse dans le genre “people”, issu d’une famille juive d’Algérie.
    AZOULAY, Jean-Luc. Juif originaire d’Algérie. Co-fondateur avec son compatriote Claude
    Berda du groupe AB, produisant des films et animations télévisuelles destinées à la jeunesse.
    BACRI, Jean-Pierre. Comédien, issu d’une famille juive d’Algérie.
    BADINTER, Robert. Alors qu’il était avocat de la LICRA contre Robert Faurisson,
    Mitterrand en fit son ministre de la justice en 1981. Président du Conseil Constitutionnel en
    1986. Il siège toujours au Conseil représentatif des institutions juives et du Fond social juif
    unifié. Sa seconde épouse,

    ReplyDelete
  7. Anonymous11:58 AM

    PDF GRATUIT :

    "Ils sont vraiment partout !
    Les Juifs qui dominent et détruisent la France"

    http://der-stuermer.com/french/Ils%20sont%20partout.pdf

    ReplyDelete
  8. VICTOR12:13 PM

    Le gouvernement judéo-maçonnique de F. Hollande, l'hypocrite valet de l'empire, demande "l'arrêt immédiat de la répression" en Egypte.

    On dénombre des centaines de morts, peut être des milliers.

    ReplyDelete
  9. Massoud1:09 PM

    S'ils ne veulent pas subir une impitoyable persécution, les musulmans ainsi que leurs descendants, qui représentent en France entre 15 à 20 millions de personnes, doivent s'organiser pour se défendre contre l'Etat français qui est le laquais du sionisme et du Dajjal.

    ReplyDelete
  10. Anonymous1:23 PM

    La règle d'or de ce site est « la tolérance mutuelle »?? Pourquoi tout cette haine et cet antisémitisme? Le monde est pas mal plus mystérieux que cette vision conspirationniste absolument débile que tout ce qui arrive de mal est dû « aux juifs »!!

    ReplyDelete
  11. Anonymous7:03 PM

    Le Coran incite-t-il à la misogynie et à la violence: On peut y lire: "Les maris sont supérieurs à leurs femmes". La femme idéale est plus proche de l'esclave soumis que d'une personne apte à décider de sa vie (IV, 38): "Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises."
    (XLVII, 4): "Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu'à en faire un grand carnage, et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits.

    ReplyDelete
  12. Anonymous7:05 PM

    Le Coran incite-t-il au racisme?
    Que les croyants ne prennent point pour alliés des infidèles plutôt que des croyants.", et (III, 114): "O croyants! ne formez de liaisons intimes qu'entre vous, les infidèles ne manqueraient pas de vous corrompre.". Et pour que le message passe sans ambiguïtés, les répétitions sont là pour marteler le cerveau soumis du croyant (IV, 143): "O croyants! ne prenez point d'amis parmi les infidèles plutôt que parmi les croyants.", (V, 56): "O croyants! ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens, ils sont amis les uns des autres.", ainsi que (LX, 1 et 9).

    ReplyDelete
  13. Anonymous8:55 PM

    Il y en a plein le net de cette idéologie là, même pour une recette de gâteau..
    A mon avis se sont des groupes de l'extrême droite qui tente de faire péter la couscoussière..

    ReplyDelete
  14. Volvoc10:02 PM

    Le clash entre Manuel Valls est Christiane Taubira augure-t-il d'un régime policier liberticide et islamophobe ? Valls, le ministre de l'intérieur de confession juive, s'est opposé au projet de loi pénale de Christiane Taubira qu'il juge trop laxiste.

    Une proche de Taubira dénonce « Valls et sa cohorte d’islamophobes »

    ReplyDelete
  15. Anonymous10:25 PM

    Si Manuel Valls propose de ghettoïser les habitants des cités difficiles selon le modèle de Gaza, les Français islamophobes applaudiront.

    En France, les médias développent la peur de l'islam. Et qui contrôle les médias ?

    ReplyDelete
  16. Anonymous10:27 AM

    Les médias évoquent un deal conclu entre Morsi et les Américains qui consistait à céder 40% des territoires du Sinaï aux réfugiés palestiniens. En contrepartie, les Frères musulmans auraient empoché huit milliards de dollars. Qu’en est-il réellement ?


    Oui, cette information est exacte. Il y avait un deal entre Morsi, les Américains, les Israéliens et les acolytes riches des Frères musulmans de Hamas à Ghaza. Les Etats-Unis ont soutenu Morsi jusqu’au bout, comme ils ont soutenu Moubarak. Mais les pouvoirs politiques aux Etats-Unis sont, comme partout, réalistes. Quand une carte ne peut plus être jouée, ils l’abandonnent. Le projet de Morsi était de vendre 40% du Sinaï à des prix insignifiants non pas au peuple de Ghaza, mais aux richissimes Palestiniens de ce territoire, qui auraient fait venir des travailleurs de là-bas. C’était un plan israélien pour faciliter leur tâche d’expulsion des Palestiniens, en commençant par ceux de Ghaza vers le Sinaï d’Egypte de manière à pouvoir coloniser davantage et plus aisément ce qui reste de la Palestine, encore arabe de par sa population. Ce projet israélien a reçu l’approbation des Etats-Unis et, de ce fait, celle de Morsi également. Sa mise en œuvre avait commencé. L’armée est entrée en jeu et a réagi de manière patriotique, ce qui est tout à fait à son honneur, et a dit : «On ne peut pas vendre le Sinaï à quiconque, fussent-ils des Palestiniens et faciliter le plan israélien.» C’est à ce moment-là que l’armée est rentrée en conflit avec Morsi et les Américains .
    http://french.irib.ir/info/afrique2/item/267976-%C2%ABoui,-morsi-et-les-fr%C3%A8res-musulmans-allaient-c%C3%A9der-40-du-sina%C3%AF%C2%BB

    ReplyDelete
  17. Anonymous8:23 AM

    Alain Soral se dit mystique et résume l'eschatologie musulmane sur la victoire du Dajjal (Antichrist) et la fin de son règne.

    Hélas, si l'interprétation de Soral des textes religieux (chrétiens et musulmans), est fondée on n'échappera pas au Nouvel Ordre Mondial

    Il parle aussi du Sheikh Imran Hosein :

    http://www.youtube.com/watch?v=5encd2E7NL0

    ReplyDelete
  18. Anonymous8:51 AM

    Selon les écrits de René Guénon, l'Antichrist est peut-être un collectif. Collectif qui a imposé partout le culte de Mammon. Ce collectif sera-t-il représenté par un homme, le président du gouvernement mondial ?

    Toujours est-il que le culte de Mammon a provoqué des dégâts dans la nature et dans l'âme humaine. La plupart des personnes sont des zombies. Ils sont intoxiqués par l'alimentation, les médicaments, les ondes, la radioactivité, la pollution... De plus, les gens sont lobotomisés par les médias, les sectes, la spiritualité frelatée...

    La prochaine étape du N.O.M. semble être la persécution des musulmans et d'autres croyants ; c'est la guerre de tous contre tous fomentée par les services spéciaux du N.O.M. (comme on le voit en Egypte et dans d'autres pays).

    Guénon était musulman. Il pensait que l'islam, dernière religion révélée, permet de mieux affronter les difficultés de la fin du cycle.



    ReplyDelete
  19. Anonymous9:26 AM

    15 Août 2013 - Les américains font une pétition demandant la destitution d'Obama pour le soutien qu'il apporte aux Frères Musulmans.

    on y lis le texte suivant :

    "La Chambre du Comité judiciaire a voté en date du 27 Juillet 1974 la recommandation de destitution contre le président Nixon à cause de son abus de pouvoir. En 2013, le président Obama a fait la même erreur et abusé de son pouvoir d'autorité pour soutenir et financer l'organisation terroriste de la confrérie présente dans les pays du Moyen-Orient, les Frères Musulmans, qui sont les fondateurs et dirigeants du Hamas, et dont l'objectif est de parvenir à la destruction des pays, ce qui ne peut être accepté par la majorité des Américains, ni des droits de l'homme (ils ont entrainé la mort de milliers de personnes.).

    Obama a également développé une vague de haine contre le gouvernement américain et conduit à la perte de l'Egypte, le plus grand pays dans la Région et dont l'alliance fut très forte avec les Etats unis. La même vaugue est transférée à d'autres pays dont la Tunisie, la Syrie et la région du Golfe."

    ReplyDelete