jeudi, février 15, 2018

La fin du lamaïsme ?




Sogyal, le gourou de Rigpa, fut éjecté de son trône en juillet 2017. Quelques mois plus tard, prétextant l'existence de mauvais esprits à l'Institut Karma Ling, un adepte du lamaïsme mit le feu au centre de bouddhisme tibétain dirigé par le lama Denys.

Gendre de Jean-Pierre Schnetzler (un franc-maçon propagateur du bouddhisme magique du Tibet), Denys est un hiérarque de la secte kagyu portant le titre « Rinpoché », signifiant qu'il est un « précieux » enseignant du lamaïsme, ce fatras de croyances qui vont de la magie rituelle à Nagarjuna en passant par une inquiétante démonologie.


Un incendie "pour faire cesser les mauvais esprits"

« Mis en examen pour incendie criminel et écroué, l'incendiaire présumé est un ancien adepte du site, où il a passé plusieurs retraites. Il a expliqué en garde à vue avoir agi "pour faire cesser les mauvais esprits". Son état de santé est toutefois jugé compatible avec une sanction pénale », précise Nicolas Péronnet de France Bleu Pays de Savoie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.