Wednesday, June 12, 2013

Les Böns sont-ils bons pour la santé ?



Shenten Dargye ling, Blou.

En France, les lamas Böns (on prononce « beun » ; chez les britanniques les buns sont des petits pains bourrés de gluten) mènent la vie de château à Blou (49) où ils ont acheté la belle demeure seigneuriale de la Modetais.

En cet an de grâce et de vaches maigres, les lamas Böns ont décidé de révéler les secrets de la médecine traditionnelle tibétaine aux Français appauvris ne possédant plus de mutuelle ou ne pouvant payer les dessous de table exigés par des médecins toujours plus avides.

Cet été au château de la Modetais, un Amchi (guérisseur) Bön du nom de Nyima Samphel enseignera les techniques de santé des Tibétains.
 
« La médecine tibétaine, précisent les lamas, se base sur l'équilibre des trois humeurs du corps : bile, vent et flegme. Selon ce système, la cause des maladies est à rechercher dans le déséquilibre de ces trois humeurs et la guérison s'obtient par le rétablissement de cet équilibre. Le traitement principal consiste en la prise de médicaments à base de minéraux et végétaux, mais d'autres soins peuvent également s'y ajouter tels que la moxibustion, l'acupuncture, la saignée ou le massage. »

Un siècle avant l'invasion chinoise à une époque où la vie du peuple tibétain était dirigée par le saint Dharma lamaïste, la doctrine sacrée du toit du monde, le prêtre chrétien Evariste Huc dépeint un tableau très différent de la propagande des lamas.

Dans son livre Souvenirs d’un voyage dans la Tartarie et le Thibet, Evariste Huc écrit :

« La crainte que les Thibétains ont de la petite vérole est inimaginable. Ils n’en parlent jamais qu’avec stupeur, et comme du plus grand fléau qui puisse désoler l’espèce humaine. Il n’est presque pas d’année où cette maladie ne fasse à Lhassa des ravages épouvantables ; les seuls remèdes préservatifs que le gouvernement sache employer, pour soustraire les populations à cette affreuse épidémie, c’est de proscrire les malheureuses familles qui en sont atteintes. Aussitôt que la petite vérole s’est déclarée dans une maison, tous les habitants doivent déloger et se réfugier, bon gré mal gré, loin de la ville, sur le sommet des montagnes ou dans les déserts. Personne ne peut avoir de communication avec ces malheureux, qui meurent bientôt de faim et de misère, ou deviennent la proie des bêtes sauvages. Nous ne manquâmes pas de faire connaître au régent la méthode précieuse usitée parmi les nations européennes pour se préserver de la petite vérole. Un des motifs qui nous avaient valu la sympathie et la protection du régent, c’était l’espérance que nous pourrions un jour introduire la vaccine dans le Thibet. Le missionnaire qui aurait le bonheur de doter les Thibétains d’un bienfait si signalé, acquerrait certainement sur leur esprit une influence capable de lutter avec celle du talé lama lui-même. L’introduction de la vaccine dans le Thibet, par les missionnaires, serait peut-être le signal de la ruine du lamaïsme, et de l’établissement de la religion chrétienne parmi ces tribus infidèles.

Les galeux et les lépreux sont en assez grand nombre à Lhassa. Ces maladies cutanées sont engendrées par la malpropreté, qui règne surtout dans les basses classes de la population. Il n’est pas rare, non plus, de rencontrer parmi les Thibétains des cas d’hydrophobie. On est seulement étonné que cette maladie horrible n’exerce pas de plus grands ravages, quand on songe à l’effrayante multitude de chiens affamés qui rôde incessamment dans les rues de Lhassa ; ces animaux sont tellement nombreux dans cette ville, que les Chinois ont coutume de dire ironiquement que les trois grands produits de la capitale du Thibet sont les lamas, les femmes et les chiens, lama, ya-téou, kéou.

Télécharger gratuitement Souvenirs d’un voyage dans la Tartarie et le Thibet :



6 comments:

  1. Anonymous11:07 AM

    Dans la vidéo, les Occidentaux convertis au lamaïsme bonpo ont des têtes à faire peur. L'ambiance qui se dégage de cette secte tibétaine n'inspire ni la joie ni l'équilibre. A FUIR !!!

    ReplyDelete
  2. Anonymous11:34 AM

    Quelle régression !
    Je suis choquée par le spectacle de français plus ou moins éduqués (en France l'instruction est obligatoire) baragouiner des invocations magiques et se prosterner devant l'obscurantisme tibétain.

    ReplyDelete
  3. Anonymous11:35 AM

    Que ces demeurés partent au Tibet, ils sont tous lobotomisés.

    ReplyDelete
  4. Anonymous12:10 PM


    Au contraire, il faut aider psychologiquement ces personnes et comprendre les raisons qui conduisent des gens instruits à faire des offrandes de nourriture aux entités du panthéon tibétain, par exemple. De plus, il ne faut pas écarter les risques d'aggravation de la crise mystique des membres des sectes tibétaines, les chinois ont dénoncé les sacrifices humains pratiqués par les magiciens tibétains. Le tantrisme magique est au-delà du bien et du mal.

    ReplyDelete
  5. Anonymous10:22 PM

    Les occidentaux se réfugient la dedans en croyant avoir trouvé une alternative à notre société consumériste et dépourvue de spirituel, etc ... C'est dommage car l'intention me parait bonne, mais le résultat reste au final le même selon moi. Ils se retrouvent dans un rapport de dominant/dominé à se prosterner ...

    ReplyDelete
  6. Anonymous12:47 PM

    bonjour,
    merci beaucoup pour votre vidéo, qui me permet de connaître la présence de la culture des Böns. Je ne savais pas qu'il y avait ici un monastère de cette religion qui est un des fondements de la religion boudhiste du Thibet. Je suis très heureuse que la France puisse accueillir ces personnes persécutées dans leur pays, et d'ainsi d'enrichir notre pays. Par contre je ne comprends pas très bien votre commentaire de la vidéo, car vous parlez de médecine. Je ne vois pas trop le rapport, la médecine étant pas l'aspect le plus important de leur savoir, bien que ces personnes soient d'une culture érudit impressionnante. Merci encore mille fois, je vais pouvoir aller découvrir ce lieu qui a l'air magique. Bien sûr les commentaires ne sont pas très positif, mais je sais que beaucoup de personnes réagissent par ignorance. Se cultiver et aller vers la connaissance de cultures qui n'est pas la sienne n'est pas permis à tout le monde.

    ReplyDelete